Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2017

Les risques du métier

Toutes les quinze minutes, le généraliste ramasse un billet de vingt-trois euros et le colle dans son tiroir, ce pour épargner au précieux assignat le sort de la lettre volée de Lacan, à savoir disparaître dans l'évidence. D'ailleurs faudrait surtout pas incriminer les pratiques, on est bien trop con pour cela. Hadonc ce brave, lui aussi, ne sait faire qu'un seul geste, mais alors dites-moi y a pas un syndrome, dans cette répétiton, un elbow, quoi ? Le pauvre homme !

 

Et c'est rien, passeque si on revient aux anciens francs, là c'est la brouette ! Berlin Millionen Mark... Le tour de reins assuré le lumbago... Qu'est-ce tu veux faire en un quart d'heure, hein ? Et le patient le gros beuf qui met un temps infini ! Ben dis donc y a peut-être pas d'obligation de résultat mais, comme dirait Brel, on vit pas... Le résultat toutes manières il y est, même sans toubib le gus il est sûr de passer l'arme à gauche à moment donné ; simplement c'est moins réglementaire...

18/02/2017

De quoi sont les pédiluves

stan09j.jpg

 

Ha ces bons pédiluves ! On en avait causé... J'en avais gardé un modèle, ce modèle, "for a reason". Et depuis, l'eau a eu tellement le temps de les emplir et remplir qu'on a presque oublié cette époque. Enfin ou l'aurait presque oubliée si, justement, leur vue ne venait pas nous rappeler moins ce qu'ils sont que les dispositions d'esprit dans lesquelles nous étions à ce moment-là.

 

Parce que l'effet madeleine n'a pas besoin de plusieurs décennies, à l'intérieur de la même seconde on peut être, consécutivement ou non, dans deux mondes différents ; et on est surpris d'arriver dans l'un, puis l'autre.

 

22/01/2017

Voies royales

- Vous êtes sur une route départementale...

- Non.

- Vous êtes...

- Non !

- Attendez, laissez-moi finir... On n'est pas chez WGG !

 

Vous êtes donc hadonc, non pas sur une route départementale, mais sur une autoroute à huit voies ; pas quatre voies dans chaque sens, non, huit dans chaque sens !  Ca commence à causer ... D'ailleurs ça se trouve jamais, en France, sauf dans certains cas sur trois mètres, mais faut que ça soye démonstratif. Donc imaginez que vous êtes presque sur un aérodrome tellement c'est large, une plaine abreuvée dont les sillons sont autant de voies, tout l'horizon en est couvert vous ne voyez que cela, les huit voies de votre sens qui s'enroulent comme d'infinis méandres sur les courbes de niveau des collines environnantes.

 

C'est dans une voiture normale que vous êtes à son volant, comme par exemple une Bugatti (Veyron), à des vitesses réglementaires de cinq cent soixante-dix à l'heure, ou encore une Bugatti (Veyron) ; notez que c'est pour la brièveté de l'exposé, mathématiquement on pourrait tout aussi bien prendre un véhicule de marque "Le Tas" lancé par la volonté du saint esprit à des cent trente : seulement il faudrait lire moins vite. Et enfin ça tourne, mais halor très à peine, à gauche pour qu'on voie bien, donc on peut encore accélérer.

 

Quand même, sur ces immenses voies qui suivent la courbure de l'espace, apparaît sur la droite mais alors tout minuscule, la route départementale ! Comme le steak, elle était cachée ; et sur son pauvre bitume indigent, un bolide carré genre la trois cent un de mon grand-papa ; en gros, l'essentiel de la tire est sur le toit, six matelas trois cannes à pêche zéro pliant et un canard laqué... Euh non, gonflable. Et ça havance, pas bien vite mais ça avance, pas bien vite mais ça avance ; ça se dandine comme le canard.

 

D'où la question est : qui passe devant ? Vu comme cela, ça coule du Gerbier-des-Joncs, on s'ignore superbement et au mieux la Veyron, qui carbure dans les voies six ou sept, laisse un souple et léger écart vers la gauche en direction de la huit pour bien que tout le monde soit tranquille.

 

Hé bé je vais vous dire que c'est pas ça du tout, moi qui repasse le permis à peu près tous les quinze jours, on a même une diapo pour cela. J'oubliais de préciser qu'il n'y a rien d'autre de roulant à des verstes, eh bien la solution de s'écarter d'un doigt négligent sur le volant est tout juste tolérée. Non, ce qu'il faut, c'est s'entasser avec l'autre, bien se reluquer, et surtout que tout le monde voie bien que l'un passe avant l'autre, et qui c'est. En général, le plombier... S'il y a bagarre c'est mieux, mais sinon on pourra se contenter de quelques démonstrations bien senties, comme envoyer une fléchette dans le canard... Ou un bon bain d'huile sur le joyau de Molsheim !

 

Et nos sociétés c'est cela ; pas question de prendre du champ lorsqu'on le peut, non, toujours la relation d'ordre, une hiérarchie temporaire et bidon, je t'emmerde et tu m'emmerdes. Il faut absolument servir de repère sinon l'autre perd son identité comme son pucelage...