Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2011

Guermantes

Comme un homme ivre plein de tendres dispositions pour le garçon de café qui l'a servi...

16:59 Publié dans L'aventura | Lien permanent | Commentaires (6)

11/06/2011

Dies irae

Nom de Dieu la Fantastique de Berlioz au moins quatre percussionnistes tout au fond avec des muscles énormes ! Des caisses partout tendues à mort...  Six par homme ! Et même en plus une fille une blonde... Elle tape pareil même encore pire ! Et brabadoum ! Broum ! Les lustres qui dégringolent... Le premier le second le pénultième ! Après plus personne de vivant pour raconter ça...

20/02/2007

Boeuf sur le toit

medium_batbas.jpg  Ah c'est coriace, maintenant elle m'a exporté sous les toits ! D'ailleurs rien qu'à la transparence immonde des carreaux, pas moyen de se tromper... Si ça c'est pas du photoréalisme...

 Mais finalement, c'est pas mal : déjà pas la peine d'aller jusqu'à la ligne Siegfried pour pendre son linge, ça fait quand meme une étirée, meme de Nancy.  Non, il y a la balustrade, largement de quoi mettre des Aussiebum, des marcels... Ca rendra toutes choses les vieilles du voisinage...

 Le mieux quand meme c'est les bombes à eau : là normalement les passants on peut pas les rater. Evidemment c'est un peu technique, ce qu'il faut surtout c'est enrober l'engin dans un sac Cora, ça leur éclate sur la hure que c'en est un régal. Après ça leur dégouline de partout, c'est bien fait, ça leur apprendra à passer dans ma rue exprès et volontairement pour m'empecher de réfléchir.

 Déjà la marquise elle leur a fait mettre des sortes de rails antichar devant le garage. L'ennui, ces trucs, c'est à peu près en caoutchouc ! Tout le monde les écrabouille à grands coups de pare-chocs... Après ça débarque posés comme des glands, la mère, le chien, le Saint-Esprit et surtout le saint-frusquin, et la grand-mère qu'on a oubliée vivante à l'intérieur, et les clés de la tire qui sont tombées par la plaque Pont-à-Mousson... Des bagnoles à huit portières, on se ramasse...

 Le seul truc qu'on n'a pas, ce sont les tags : quand ils voient la gueule du mec dans le taudis, ils croient que c'est déjà fait...