Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

Cohincidences (3)

Bon celle-là je la réservais par réservation vu que tout le monde la connaît même ceux qui ont pas de bagnole ni de trottoir. Vous êtes donc zu Fuss, dans les enceintes de la voie publique privée de l'Etat, comme par exemple le Kyzylkoum, la rue Godot-de-Mauroy ou la place Mauboussin ; n'importe où mais, attendu qu'il faut une voiture automobile comme petit matériel, sur les terres émergées. Pour simplifier la clarté du propos, vous êtes tout seul ou toute seule, à moins de six kilomètres rien en vue ni un brin d'herbe ni le moindre scorpion ou rattle-snake.

 

La tire, je vous la donne émile, elle se rapproche de vous à la vitesse d'un homme au pas car vous allez la longer en lisant Moto-Revue, Charlie-Hebdo ou L'Huma-Dimanche. Vous arrivez pas bien loin, dans les quatre mètres ; à ce moment-là, se produit-il quelque chose ? Oui. Schlac ! Le déverrouillage machin gonio magnéto pipeau s'est mis en branle et les quatre lourdes vous tendent les bras ! Non c'est pas vrai heureusement compte tenu du rossignol que c'est.

 

Halor si vous faites le seul truc à proscrire vous vous retournez, et là dans les neuf kilomètres vous entrevoyez un sourire idiot, mais bien idiot, lorrain, profondément idiot, idiot avec fièvre et ferveur comme dirait Saint-Ex. Le mec (ou la taupe) i jubile mais il sait même pas pourquoi ; c'est ontologique ! Rhalor après si on veut on peut essayer de décomposer la marmelade, mais c'est pitoyable. Par exemple il a pris le pas sur vous, malheureux passant et involontaire, parce que, lâchons le grand mot, il vous a surpris. Tu parles ! Au milieu du compte rendu de la fête de l'huma...

 

Je passe la suite ; ce que je voudrais essayer de montrer, c'est que le mec (ou la taupe) est très con, mais non seulement il sait pas pourquoi il a souri, mais encore il a même pas souri, il a rien fait, lui. Ce qu'il faut dire pour être précis, c'est "ça a souri", comme l'écrit je ne sais plus qui (un balèze). C'est une parcelle, non pas de gloire, mais de transcendance...

 

Conclusion i faut leur pardonner i savent pas ce qu'ils font c'est même pas des bêtes comme dirait euh... Onfray ? Ruquier ? Allah qui est grand ? Pitêt...

30/06/2015

Cohincidences (2)

Halors voilà çui qui me dit prétend que ça lui est jamais nullement arrivé, immédiatement on lui envoie les hagents tout de suite... Avec des imperméables ! Des renflements... Comme Javert ! Ca c'est fort d'avoir rhexhumé Javert... Ca montre bien que le degré réel avéré de haine se cache s'enveloppe dans les sonorités... On pourrait faire un billet, d'ailleurs... Sonore ! Comme Петя и волк...

 

Hors donc voilà vous êtes sur une route départementale ; où qu'i fait nuit ; avec des bouses de vaches comme dans Claude Simon... Non ça va pas aller justement faut le désert. Adonc on va choisir par exemple au hasard la route qui mène à la muscu ; on savait pas pourquoi elle était faite, cette route, surtout les usagers (ça c'est du terme, hein !), ben là voilà c'est le plus court chemin pour la muscu ; en loxodromie naturellement donc faut chiader les trajectoires...

 

Et alors pour y aller qu'est-ce qu'on fait on marche ; on grogne, mais on marche. Toujours ! Et comme j'ai essepliqué, doctement, sur les bas-côtés qui sont des sortes de trottoirs pas mal raplatis, qu'est-ce qu'on trouve ? Des caisses. J'y connais pas bien, là-dedans, mais enfin il y a la Léon Bollée, la Bugatti, le fardier de Cugnot, la juvaquatre de la gendarmerie, les Rolls devant le Raspoutine à Paris... Et puis il y a... la voiturette ! Elles sont toutes pareilles, ressemblent toutes à rien, prolifèrent par milliards ; d'une certaine manière elles ont un camouflage urbain... Mais achtung ! Pas pour le mec à leur volant... Il y a une hiérarchie terrible ! Ils se reconnaissent entre eux... Se lorgnent se matent ! Connaissent les chevaux fiscaux la cylindrée... Je croyais plus qu'il y en avait, de cylindres, planqués au fond...

 

Donc on marche on longe. Elles sont installées là depuis belle lurette ; sans réaction. A un moment machinalement, mettons que ça soye un peu loin dans les quarante mètres, qu'est-ce qu'on découvre ? Il y a un pingouin dedans. Celui du volant, justement ; une seule en a un, de pingouin, mais il est là et bien là. Depuis quand ? Beaucoup. Qu'est-ce qu'il fait ? Rien ; il vit ! Enfin non, il vit pas, mais il est vivant le métabolisme est en oeuvre. Normalement donc vous vous en foutez vous marchez on s'en fout on marche. On se rapproche, donc ; c'est limpide même chez Riemann ou Лобачевски. On va harriver à sa hauteur...

 

Et là qu'est-ce qui se produit ? Le con démarre !

14/06/2015

Cohincidences

Halors voilà chaque matin que Dieu luit je vais à la muscu ; pas en avion ni sur la Yam qu'elle dort, non, zu Fuss... Пешком ! Toujours par le même chemin je peux pas me tromper même à neuf grammes... Une route exprès ! Une route expresse exprès... Expressément goudronnée rempierrée ! Ils savaient que je viendrais... La voilà surtout pas la première cohincidence vu que je peux pas être mon prochain à neuf grammes personne bitube...

 

Hadonc elle est bordée fleurie de pavillons pavillonnaires... Peut-être mille fois moins pavillonnaires que les mecs de l'intérieur qui parfois osent saillir leur groin ! Là c'est la fin des catastrophes une fusion torrentielle... Mais je les néglige eux ils ont des sales yeux des sales oreilles ils voudraient bien y être, dans la cohincidence les gaspards crevés ! C'est justement pour cela que je les exclus ces perclus souffler n'est pas jouer...

 

Non justement il y a des automobiles qui passent dans la ville... Toutes pareilles ! Le coup de la modèle T., quoi... Les mecs dedans itou obstinément pareils ! Sans volant sans gueule sans rien... Mal construits inventés par accident ! Et ça roule obstinément..., Peu, à la tortue mais c'est indéniable... Sur les trottoirs comme c'est pour trotter il y en a d'autres, des caisses ; les mêmes en plus con parce qu'on les voit plus longtemps. Pourquoi ? Parce qu'elles sont arrêtées pardi faut pas sortir de l'X... Inversement y a moins le mec à l'intérieur mais moins seulement des fois on en trouve qui stagnent...

 

Mais hattention y en a pas partout certaines d'aucunes sont barrées gerbées... Ca fait des places vides puisqu'il y a personne ! Et qu'est-ce qu'ils font les autres sur le macadamitume qui roulent, ils matent ! Et rematent et encore... Pourquoi pour s'y mettre leur groin pardi... Et alors là et alors là et alors là ! Il faudrait considérer le problème sur plans comme au PC Rosny... Des places libres sur mon trottoir il y en a tout partout ! J'ai rien à voir là-dedans moi qui grogne mais marche toujours... Du libre vide c'est omniprésent ! Loin, pas loin, au milieu, entre les deux au premier quartile à la bissectrice... Plus que de tires, presque... D'autant que moi ma gueule la configuration je sers qu'à la modifier attendu que je suis mobile.

 

Donc je prends un exemple un seul un vrai : en voilà une qui s'harrête, de caisse pourrave... A votre avis de savants internationaux en colloque en congrès en conclave, elle stoppe, la maudite, où ?