Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2016

Prends donc ton verre

glas01.jpg

 

Hon reste dans l'ancillaire, après la moto la cambuse, on en vient au Baccardaum... Lequel, rappelons-le, est assujetti à l'ISF, il paraît qu'il faut faire une liste détaillée du contenu de son buffet, sauf bien sûr si c'est de l'Arcopal.

 

Alors ces verroteries c'est toujours tentant, à cause des effets de réfraction de réflexion et même les ombres, mais comme tout ce qui est un peu trop vite prometteur cela ne va pas très loin ; d'ailleurs finalement j'en ai pas mis si tellement que ça, je me suis saturé avant cet excellent logiciel.

 

Thème classique du pop-art et en particulier de l'aérographe, toujours lui, parce que c'est l'occasion de confectionner des pochoirs par milliers, manque plus que la sono et le cri de Günter, là pour les pochoirs ça seait encore mieux.

 

Et l'arbre ce pauvre arbre là j'en ai une petite collec, c'est lui qui mange les ressources (mémoire, temps de calcul) de la machine, beaucoup plus que ces variés reflets : chaque feuille est une feuille en 3D, même stylisée, et réclame son peu d'ombre...

24/03/2016

Casa fractaliste

mandel01.jpg

 

Voilà : autant le dire tout de suite, les fractalistes nous on vit que dans des baraques à peu près comme ça. On voit bien que cela tient de l'organisation Todt, du Corbusier, avec en plus des oubliettes dans tous les coins.

 

En tous les cas c'est pas une maison bleue, ni aller siffler là-bas sur la colline, ni un vieux chalet toit de bardeaux ; plutôt in the ruin et même down in New Orleans comme d'autres gars l'ont finie. En plus c'est un peu comme l'histoire du gruyère plus y a de trous, avec la rouille ça fait un peu Sarajevo, ou bien sûr Roman Polanski ; on a même prévu des embrasures pour les snipers qui voient double sinon ils y arriveront jamais.

 

Naturellement il faut pas se mettre à croire que c'est le repaire de la Yam la grosse vache, attendu que elle de toutes les façons elle est bien au chaud à l'habri. Non, cela me ferait plutôt penser aux chantiers qu'on investissait, visitait en loucedé tout gamins, parfois l'escalier était pas encore posé, rien que des barres de fer partout...

 

Or donc c'est fait avec Mandelbulber, logiciel de fractales en 3D conçu pour la Mandelbrot, donc le fameux Mandelbulbe de Daniel White. Seulement qui peut le plus peut le moins, et comme ce Mandelbulbe, en forme d'épais buisson ardent, est vite un rien lassant, ce qui est intéressant c'est toujours ce qui est à côté du sujet principal, donc ici tout bonnement d'autres fractales, l'éponge de Menger en l'occurrence.

 

Ca marche bien, c'est toujours un peu long de rentrer les prises de vue, les perspectives, et de toutes manières je suis pas encore arrivé au point de voir si l'on peut mettre ses propres équations ou non...

22/02/2016

Paterne

lum04.jpg

 

Le vert a un peu glissé vers le bas. De toutes manières les fractales c'est toujours un peu du paterne, pas comme le grand Jackson bien sûr, parce que c'est par tailles ça s'emboîte. Ici une particularité bien visible, c'est cette pseudo-3D, effet obtenu je ne sais trop comment d'ailleurs, surtout par les couleurs, les tons et les dégradés.

 

Passeque voilà maintenant j'ai récupéré (on a tout, sous Linux !) un "mandelbulber", autrement dit un éditeur de fractales en 3D, en vraie 3D avec rendu, shaders etc., qui a toute la tête à provenir directement du travail de l'astucieux Daniel White. En plus cela marche bien pas besoin d'attendre trois heures le rendu, le logiciel en question a l'air de fourmiller d'options et de paramètres. Mais pour l'instant ça fait jamais que des bulbes ! Donc va falloir que je m'y attelle le farfouille, on doit bien pouvoir réussi à faire de l'art avec ça à force d'y taper dessus dans tous les coins...