Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2007

Rien de rien

medium_lum02.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le problème évidemment avec ce genre de truc c'est de trouver un titre. Dans un blog-friend j'ai lu que le peintre, en fait, n'a rien à dire. C'est vrai, mais incomplet : sur les toiles des autres, il y a toujours quelque chose à dire. Pourquoi c'est mauvais, qu'est-ce qu'on pourrait faire pour arranger ça, le temps de séchage, de cuisson... Moi sur les miennes de toutes manières on peut pas en causer non plus, vu que c'est la machine qui les fait. Donc en cas de problème, s'adresser à Sun Microsystems qui transmettra... Et meme cela, ça ne peut pas marcher non plus, parce que les Ricains ne connaissent rien en peinture, sauf bien sur pour la 3D, mais évidemment à l'exception des lanternes où là il faut etre exceptionnellement qualifié...
 
Donc là pourquoi c'est mauvais je vois pas tellement l'intéret de le dire,  d'abord parce que forcément je le sais, ensuite parce que dans tous les cas, à moins d'etre incroyablement miraud, cela saute aux yeux. Encore qu'il y en a qui seraient bien capables de me demander si, après tout, ce ne serait pas de la 3D ! Moi je vois guère un monstre pareil sur la place Stan à coté des lanternes, mais alors à Paname, du coté du Louvre... Ca serait pas pire que leur tétraèdre ou leur espèce de Vaison-la-Romaine de chez Bouygues...

31/03/2007

De pire en pire

medium_rand03.jpg      Au moins les lanternes c'était décoratif. Et puis, ma foi, tant qu'on ne leur demandait pas d'éclairer, elles faisaient à peu près ce qu'on voulait.
       Là évidemment compte tenu du sujet ça se complique immédiatement. Déjà c'est prévu pour etre sur du noir pour qu'on n'y voie rien du tout, mais ça, la nuit, c'est pas très facile à faire parce que justement il ne faut rien mettre. Ensuite comme problème il y a les cheveux. Ca, des cheveux, le plus souvent les femmes elles en ont, elles se les crepent, meme, mais alors... de quelle couleur ? On va quand meme pas une fois de plus couper la France en deux...
     Mais le plus grave naturellement c'est le tissu, le linge, le haillon, enfin la défroque, tous ces trucs qu'elles mettent et qui servent à rien. Normalement, tout ce qu'on sait c'est qu'il faut des marques. C'est vrai qu'une belle étiquette ajouterait au réalisme... 

19/03/2007

Trente-six lanternes

medium_stan02.jpg      Il y en a vraiment trente-six : douze sur la place itself, tout le reste accrochées comme des loques aux grilles ou aux batiments. Normalement, ça luit. Le plus souvent de jour, où ils font des essais. Depuis Louis XV, il reste toujours un petit quelque chose à améliorer. La nuit non, de toutes manières ça ne servirait pas tellement puisqu'on n'y voit rien.

     Dans les rues  d'ailleurs c'est pareil : c'est surtout le jour qu'on éclaire. Dans la mienne en particulier mieux vaut ne pas s'aventurer de nuit, c'est des coups à faire de mauvaises rencontres. Enfin ça serait vrai, mais en réalité je sors pas dehors à cause du noir. Maintenant ça va s'arranger puisque par ordre de la république, il va faire jour à partir d'une certaine heure.

    Donc celle-ci c'est le modèle de jour. Dans ces conditions évidemment ça ne sert à rien, on pourrait toutes les démonter depuis Louis XV, mais on les garde pour les essais. C'est une ville de chercheurs, Nancy. La porte à droite elle est un peu vraquée, c'est à cause de la Yam quand on rentre souvent on trouve que ça fait étroit, comme porte...