Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2018

Pamphlets

images.jpeg

Bien modestement, j'ai fini par me faire une vague idée sur cette question. Pas sans mal ! Les théories varient sur ces pamphlets. Une antienne est qu'il y a deux Ferdine, celui des quatre pamphlets d'une part, celui du reste de son oeuvre d'autre part. A preuve, nulle part on ne parle de Juifs dans le Voyage, Casse-pipe, Guignol's band, Rigodon, enfin tous. C'est parfaitement lisible ! Mais il y a des rusés. Des finasseurs. Le style de Ferdine aurait, en soi, une réverbération fasciste ! Au début cela surprend. Je vous ai déjà infligé un pauvre billet là-dessus. En réalité, et en un mot comme en cent, le style de Ferdine est admirable parce qu'il est excessif, asymptotique, illimité, extraordinairement violent. On progresse. Mais toujours pas d'antisémitisme. Qu'ont donc de si antisémite ces pamphlets ?

 

Rien : leur sujet, tout simplement. L'écriture est la même qu'ailleurs. Peut-être d'une cohérence renforcée dans la mesure où ce sont des romans de haine. Mais ce qu'on ne comprend pas, c'est que ce sont des romans de haine avant même d'être des romans antisémites. La clé est là.

 

En soi, une écriture qui file vers la violence, l'outrance, la démesure, l'impossible, une introuvable perfection n'a rien qui doive étonner, encore moins choquer. Toute littérature ne peut exister que mue par une sorte de ferveur saint-exupérienne. Quand on écrit, on cherche justement ces moments-là, qui peuvent durer trois quarts d'heure, plus... Instants privilégiés ! On ne se contrôle pas. Et c'est ce que l'on veut ; on compte sur les relectures pour réintégrer le monde du raisonnable. Si on laisse, c'est boni, facile à faire. La plus humble bluette devient, sur le clavier, de la plus extrême violence.

 

Poussons le bouchon un peu plus loin, avec l'apparition des Juifs dans l'affaire. Celle-ci a pris un tour critique, presque imprononçable, avec ce retour des grands massacres par les nazis, cette extermination, cet holocauste. Ce qu'il faut bien voir, c'est que celui qui écrit ne songe plus du tout à ces choses. C'est avant que la question doit se poser. Soyons honnête, qu'est, d'une manière générale, la résonance du mot "Juif". Avant toute chose, assez bénigne. Presque un brin exotique. Beaucoup moins néanmoins que si l'on dit "Africain" ou "Asiatique". Il y a quelque chose d'hypocoristique dans cette appellation. Il y a quelque chose qui ne cherche pas à faire le mal. Alors pour un Ferdine, pris de la grande fièvre d'écrire, le Juif est un ennemi désigné : mais avant qu'il n'écrive, pas au moment où il écrit ! Tout est dans dans cette incroyable nuance. Lorsqu'il écrit, il flingue avec frénésie un client qu'il ne connaît pas ; qu'il ne connaît plus. Qui n'est que "la cible" ; il le flinguerait presque par amour ! Par dévotion par ferveur... Il occulte le fait qu'il encourage ces camps. Qu'il se montre antisémite. Ajoutons que pour lui c'est véniel, la fine fleur de l'intelligentsia l'est comme elle sera sartrienne peu après.

 

Maintenant, ce que l'on peut lui reprocher, ce qu'on est en droit de lui reprocher, ce sont deux phases : après la séance d'écriture, avant la séance d'écriture. Et là c'est gros. La première, c'est précisément après la séance d'écriture. La relecture qui suit. Par définition, l'auteur est calmé. Pourquoi ? S'il était en pleine effervescence, eh bien il en profiterait pour continuer à écrire ! A créer. A pisser de la copie. Logique ? A noter bien sûr que cette relecture peut très bien s'effectuer des jours après. Peu importe, l'essentiel est qu'il n'est, par la force des choses, plus dans l'excitation de celui qui écrit, mais dans le calme un peu ennuyé de celui qui se relit. Et là, comment diable peut-il bien faire pour ne pas se demander qui sont ces Juifs dont il parle, pourquoi il se défonce tellement à les flinguer, ce qu'il a à voir avec eux. Dans le deuxième temps de cette même phase, les conséquences que peuvent avoir sur les gens de l'action des propos aussi convaincus. Il en est responsable ! S'en fout-il ? Oui, ou non... C'est quand même un cap décisif. Le doute devrait se glisser dans son esprit, il devrait entrevoir l'option de... raccrocher. Quelle dictature juive, pour reprendre la légende de la photo ?

 

La seconde phase, c'est en fait la première, celle qui précède la séance d'écriture. Ferdine aimait à écrire le matin. Peu importe. Le reste du temps, mettons l'après-midi, la soirée, il a la tête dans sa vie courante. A l'époque des Pamphlets, il exerçait ce métier de médecin, de dispensaire. Il côtoyait des gens, des pratiques. Lorsque l'on s'ennuie dans la vie courante, à quoi se met-on à poster, vers où se réfugie-t-on ? Son oeuvre. Ici, ses Pamphlets. C'est-à-dire qu'en plein jour, hors de chez soi, dans ou hors de son cabinet, il se disait déjà : demain, je casse du Juif. Quelle excitation ! Inacceptable. Proprement inacceptable. Surtout en en recevant, des Juifs, dans son cabinet. En en croisant dans la rue ; chez les commerçants, certains eux-même juifs. Non cela ne va pas. Pas du tout. Cette préparation de la séance d'écriture, c'est la pierre de touche. Celle qui fait qu'on l'a dit antisémite.

Commentaires

Vous n'êtes pas le premier, encore moins le dernier, à proposer des théories fumeuses pour justifier l'inqualifiable. Votre indifférence à la Shoah, ses causes profondes, ses conséquences historiques, vous révèle à l'envers de tout humanisme. Mais c'est là la limite des blogs. Ils laissent libre cour à tous les écrivaillons qui peuplent ce monde. Vous êtes pathétique.

Écrit par : Jacques Lalonde | 29/04/2018

Si, Sergio ! Même en mettant à part la pièce de théâtre presque contemporaine de "Voyage...", "L'Eglise" et son acte III, il y a bel et bien comme une anticipation des "Pamphlets" dans "Voyage...". C'est embêtant, mais c'est comme ça !

Mettons que le roman peu ou prou autobiographique reparte du début des années 30 : il comporte un retour sur Bardamu convalescent en 1914-1915 et fréquentant, avec Musyne, les internationaux qui grouillent dans le Paris de l'arrière :
" Déjà notre paix hargneuse faisait dans la guerre même ses semences.
On pouvait deviner ce qu'elle serait, cette hystérique, rien qu'à la voir s'agiter déjà dans la taverne de l'Olympia. En bas dans la longue cave-dancing louchante aux cent glaces, elle trépignait dans la poussière et le grand désespoir en musique négro-judéo-saxonne. Britanniques et Noirs mêlés. Levantins et Russes, on en trouvait partout, fumants, braillants, mélancoliques et militaires, tout au long des sofas cramoisis. Ces uniformes dont on commence à ne plus se souvenir qu'avec bien de la peine furent les semences de l'aujourd'hui, cette chose qui pousse encore et qui ne sera tout à fait devenue fumier qu'un peu qu'un peu plus tard, à la longue."

Cher Sergio, je vous rappelle cela avec tout de même l'admiration que j'ai pour Céline romancier, mais non pour Céline antisémite. Je ne le ferais pas à l'intention de quelqu'un (vous voyez qui !) qui ailleurs dit des sottises... mais n'a pas même lu ce passage.

Écrit par : C.P. | 29/04/2018

" C'est embêtant, mais c'est comme ça !"

C'est embêtant, pour qui, pourquoi,
en tout cas, pas pour moi.
J'aime la langue utilisée par Céline,
quant à certaines idées développées par cet écrivain,
peu me chaut,
"mourir pour des idées,
d'accord, mais de mort len.en.en.te"...

Écrit par : P comme Paris | 29/04/2018

De toute façon,
paraphrasant Céline,
Je dirai :
"Depuis ma naissance,
je n'ai fait que descendre".

Écrit par : P comme Paris | 29/04/2018

Sergio, si je suis ton découpage, c'est justement parce qu'il est antisémite dans les "deux phases" que tu décris qu'on ne peut plus légitimer les débordements par l' excuse de l'effervescence de la création dont tu parles très bien.
On parle peu aussi du racisme terrible de Rigodon, des insultes contre "les nègres", des pages et des pages entières.

En tous cas je n'ai trouvé aucune excuse à mon admiration pour l'oeuvre romanesque. H Godard non plus, qui tente de s'expliquer dans "A travers Céline, la littérature". Il lit les pamphlets, en est parfaitement dégoûté, se sent profondément sali par cette lecture et décide de relire tout Céline. Son admiration pour l'oeuvre reste intacte.

On rappellera enfin que lire Céline n'a jamais rendu quiconque antisémite qui ne le fut déjà. Il le disait lui-même, et je paraphrase : on écoute que ce que l'on comprend, et on ne comprend que ce que l'on a déjà en soi.

Écrit par : chiara | 30/04/2018

Sergio, si je suis ton découpage, c'est justement parce qu'il est antisémite dans les "deux phases"
Écrit par : chiara | 30/04/2018

C'est là que je me suis mal esseprimé. Il est antisémite en écrivant, mais c'est non ressenti, factice. Il n'a pas sa tête. Il a la tête à sa folie d'écrire.

Mais je reconnais que c'est un sacré byzantinisme...

Écrit par : Sergio | 30/04/2018

Même en mettant à part la pièce de théâtre presque contemporaine de "Voyage...", "L'Eglise" et son acte III, il y a bel et bien comme une anticipation des "Pamphlets" dans "Voyage...". C'est embêtant, mais c'est comme ça !
Écrit par : C.P. | 29/04/2018

Et il doit y en avoir des traces, comme des métastases, un peu partout ailleurs.

Mais c'est vrai que mon raisonnement est bien filandreux...

Écrit par : Sergio | 30/04/2018

théories fumeuses
Écrit par : Jacques Lalonde | 29/04/2018

J'oppose la réalité physique, constatée, et celle de l'alchimie intellectuelle qui peut être supposée occuper le cerveau de l'écrivain à différents moments. Mais il est vrai qu'il y a beaucoup de casuistique là-dedans...

Écrit par : Sergio | 30/04/2018

J'aime la langue utilisée par Céline,
Écrit par : P comme Paris | 29/04/2018

Je crois que c'est l'essentiel, finalement...

Écrit par : Sergio | 30/04/2018

Eh bien justement, Sergio, il n'y en a AUCUNE trace dans "Mort à crédit", alors que dans l'enfance et l'adolescence de Ferdinand l'Affaire Dreyfus devait trotter dans les familles ! Je comprends bien ce que dit P comme Paris. Je m'arrête là, ayant simplement cité LE passage de "Voyage au bout de la nuit" sur la musique "négro-judéo-saxonne" pour dire que 1915 revu en 1930, et cetera...

Écrit par : C.P. | 30/04/2018

finalement, on sait plus trop quoi penser de l'antisémitisme (non) littéraire de louis-ferdinand céline. Dans quelle catégorie le ranger, au juste ?

Écrit par : J C..... | 02/05/2018

Bonjour J.C.....

Écrit par : P comme Paris | 02/05/2018

Bonjour JC.....

Écrit par : P comme Paris | 02/05/2018

Bonjour P comme Paris.....

Écrit par : V comme Vezoul | 02/05/2018

Bonjor P comme Paris.....

Écrit par : V comme Vezoul | 02/05/2018

M'enfin, Sergio, Merci
et merci à C¨P et Chiara.
Je vais le ressortir mon premier tome en papier bible.
Même sur papier de soie,
je ne m'en servirai pas pour me torcher.

Écrit par : P comme Paris | 02/05/2018

enfin cet interlude sur céline pour donner le change ne nous dit pas où vous en êtes dans les tractations de la réécriture du texte "Potléïa" pour sa future publication (fata morgana serait une bonne maison). J'espère que vous n'êtes pas trop découragé par rapport à cette entreprise. On ne vous oublie pas et on la soutient. Bon WE !
(moi, je vais un peu mieux, je présente mes excuses pour le départ de JC..., je ne pensais pas l'avoir influencé).

Écrit par : Janssen J-J | 05/05/2018

De quoi parlez-vous au juste, Janssen J-J ?

Écrit par : Paplou | 06/05/2018

Il se parle à lui-même, faites pas attention, Paplounet.

Écrit par : JC..... | 06/05/2018

Qui est l'usurpateur de JC qui se dénonce tout seul en oubliant de donner l'heure de ses interventions ?
Rendez-nous le vrai JC !

Écrit par : tristan | 07/05/2018

t's dur avec moi, tristan. Je suis loin en mer pour l'instant, pas le temps de rejoindre sergio

Écrit par : JC..... 12h37 | 07/05/2018

JC.....12h37 qui persiste dans l'usurpation. Le style JC est méconnaissable. Faux et usage, ça va chercher dans les combien..?

Écrit par : tristan | 07/05/2018

t'inquiète, tristan, c'est encore un coup d'Evidence/Laura-Delair/William-Legrand/Anna-Fort/Lacenaire-et-j'en-passe qui, sous prétexte que JC est un ticon, se croit tout permis.

Écrit par : iseult..... 14h56 | 07/05/2018

Y a un problème dans les rues de Paris en ce moment. Faudrait faire une annonce avec un mégaphone. Parce qu'ils se croient tous en vacances. Peinards, en t-shirt, sur les terrasses des bistrots. Ou qui se baladent en bouffant des glaces. T'en as même en short. Ça va pas du tout. Faut leur dire qu'ils se gourent.

Écrit par : Le petit rapporteur du mardi | 08/05/2018

@Faut leur dire qu'ils se gourent.
Oui, on pourrait défiler entre Bastille et Répu avec des banderoles, faire kékchose...je sais pas...

Écrit par : tristan | 09/05/2018

@Faut leur dire qu'ils se gourent.
Oui, on pourrait défiler entre Bastille et Répu avec des banderoles, faire kékchose...je sais pas...

Écrit par : tristan | 09/05/2018

Tu te répètes, tristan, tu te répètes.

Écrit par : Pamphlets sur Pamphlets | 09/05/2018

Tu te répètes, tristan, tu te répètes.

Écrit par : Pamphlets sur Pamphlets | 09/05/2018

Bis repetita ne placent pas toujours

Écrit par : tristan | 09/05/2018

Oh la la, encore ce billet ! Rendez-moi la place éclairée de lune bleue ou l'homme perdu et éperdu de Marienbad. Overdose de Céline , de sa noirceur et de toute cette fange évoquée, ici.

Écrit par : christiane | 09/05/2018

Calmez-vous, christiane, ce n'est qu'un mauvais moment à passer, ça va s'arranger.

Écrit par : L'homme de Rio.....13h54 | 09/05/2018

L'homme de Rio... Bondissez cher ami, bondissez hors du bourbier maléfique de Céline. Au loin, du bleu presque blanc de ce ciel d'été, il y a l'horizon qui n'existe pas, n'est-ce pas ? Nous avons toujours besoin de mettre des lignes imaginaires pour scinder le monde... Je crois que le ciel ne rejoint jamais la terre et que la terre s'y love sans espoir. Il y a la nuit, il y a le jour, il y a le ciel, il y a la terre et les mots entre eux qui tissent d'invisibles liens.

Écrit par : christiane | 09/05/2018

"Je crois que le ciel ne rejoint jamais la terre et que la terre s'y love sans espoir."

Pourriez-vous expliciter votre pensée, chère Christiane ?

Écrit par : Marc F. | 09/05/2018

c 'estpourtant simple, marc . LA douce Christiane veut dire que la voûte céleste ne se confond jamaisavec
la crôute terrestre laquelle est un amour without hope-love sans espoir- pour le'nsemble du genre humain avec peut-être aussi cette idée que les fleurs sous un ciel bleu sont des papillont de printemps pour nous tous .

Écrit par : Emilie | 09/05/2018

J'aime beaucoup votre exégèse de la pensée de Christiane. Je la trouve finalement plus audacieuse et juste que celle qui m'était spontanément venue à l'esprit, selon laquelle Ch. saurait presque mieux mettre en mots ce qu'elle n'arrive pas à suggérer sur sa toile

Écrit par : Emilien | 09/05/2018

Je ne sais pas, Marc. F. mais je sais que c'est juste. Plus tard peut-être je pourrai dire autrement. Là, les mots étaient en avance sur la pensée. j'avais la tête ailleurs...

Écrit par : christiane | 09/05/2018

Le ciel ne rejoint jamais la terre puisque c'est une illusion. A ras de terre ou d'asphalte quelque chose nous entoure qu'on nomme air mais pas ciel. Alors ces choses que l'on croit jointes ne le sont pas, ces lignes que l'on croit réelles ne le sont pas. Le volume et le jeu des lumières forment un glissement trompeur d'une nature à une autre : terre et ciel, horizon, contour que nous donnons aux choses et dans la littérature difficile parfois de séparer ou de réunir les contradictions d'un auteur ainsi pour Céline : un être immonde par certains de ses écrits ou homme complexe qui a eu aussi des morceaux d'écriture bouleversants (Le Voyage). C'est un peu ce texte de Sergio et vos questionnements qui m'ont conduite vers ces inconciliables : la terre et le ciel. Voilà, j'espère que c'est moins opaque. Si c'est toujours incompréhensible gardez ces mots comme une image obscure. Parfois, les choses sont là au fond de nous comme un impossible à éclaircir alors on cogne les mots les uns aux autres pour voir si c'est plus juste. Oui la terre se love dans le ciel sans espoir.
Sergio, dis, Sergio, c'est quand le prochain billet ou la prochaine image. Il fait froid chez toi.

Écrit par : christiane | 09/05/2018

Merci, chère Christiane, je vois un peu mieux ce que vous voulez dire.

Écrit par : Marc F. | 10/05/2018

oui ben c'est a peu près ce que j' avais répondu .

Écrit par : Emilie | 10/05/2018

Emilie, merci,
sauf pour les papillons. Comme transfuge je préfère les aigles de la rocaline de mon enfance qui savaient habiter le ciel, solitaires, loin des hommes.
Les papillons, à part ceux d'Eri de Luca très philosophiques, les voir me sont témoignage d'une nature encore habitable par les insectes. Il sont aussi métamorphoses de chrysalide : splendeur et mort annoncée.

Écrit par : christiane | 10/05/2018

@ Tout prend feu immédiatement. Il se déchaîne. Hurlement du tonnerre. La lourde fille brune à force de se cabrer dans tous les coins retombe muette. La féerie c’est qu’elle soit amoureuse de l’orage. De tous les orages. Ceux qui s’éclipsent en laissant des gouttes d’eau attendre sur une chaise de jardin.


Que voulez-vous ? Moi, j'adore cette chute finale, et en le relisant après pas mal de temps, je vois qu'elles n'ont jamais fini de sécher...
A coté de ça, lfc peut aller se rhabil'jacob.

Écrit par : Janssen J-J | 10/05/2018

Vous exagérez, Janssen, vous êtes un grand fou.

Écrit par : Mimi | 10/05/2018

Ces blogs que l'on jurerait obligé de recueillir tous les sans-papiers comme l'anonyme janssen-sanssgene pour qu'ils rédigent leur monstrueuse prose de nase, quelle peste!
Toujours à flinguer les autres de leur superbe et à pérorer en ne négligeant jamais d'exposer leur science des soi-disants jeux de mots..
Toujours du bon côté du manche pour camoufler leur haine de basse intensité (leur allure de croisière, de Croisés), se mettre les rieurs dans leur manche de tricheur, et faire du Céline pour les pauvres, en les empoisonnant.

Écrit par : Dans les poulalliers d'acajou | 10/05/2018

tssst, m'obliger à sortir du bois pour remettre de l'ordre ds la basse-cour !
Tant qu'à usurper mon pseudo, je préfèrerais que ce fût avec une orthographe korrekt
— Ces blogs que l'on jurerait obligéS
— soi-disant (invariable)

Pastiche et/ou mélange ? Quel dommage de ne pas l'avoir senti — je n'utiliserais pas "nase".
Ni le point redoublé, car je ne me prends pas pour Mallarmé (contrairement à certaine ancienne petite maarquise de la Rdl)
Cela dit, à quoi bon repérer les tournures fautives dans les courriers apparemment officiels qui relèvent du phishing, si c'est pour se faire hameçonner en connaissance de cause ?
Ce sera l'occasion de faire un signe à Sergio & à son blog très créatif, commentaires d'imitation inclus.

Écrit par : Dans les poulaillers d'acajou & non de contreplaqué | 10/05/2018

JJJ,
je n'ai pas lu cette page comme un final. Cette scène, bien qu'écrite admirablement, m'est apparue seulement comme quelque chose de son corps, de son désir, qui demandaient à être assouvis. Tout est plus compliqué dans sa tête trop pleine de souvenirs. Lui aussi doit aimer l'orage.

Écrit par : christiane | 11/05/2018

Sergio n'a plus rien posté depuis le 30 avril. Il faut espérer qu'il se repose ,au calme et au soleil, why not ? 11/05/17h

Écrit par : olga | 11/05/2018

Je crois qu'il est en plein travail :
"L'élagage, seconde relecture, commence. Comme prévu, mollo sur les premiers chapitres. Il faudrait que je m'en tire avec cinquante pages (à tuer), ce qui m'en laisserait deux-cent cinquante format éditeur, cent cinquante réel...
Seulement, c'est pas par pages qu'il faut élaguer..., mais souvent par mots, par signes de ponctuation...

Écrit par : Sergio | 17/04/2018 "

Écrit par : christiane | 11/05/2018

Intéressants, ces divers échanges sur mon dos, entre poules mouillées du poulaillier te du poulailler d'ébène : on croirait à une escarmouche entre clopine et jc..... et ça en manque pas de sel !
Quoiqu'il en soit, le mutique Sergio bosse fort au filage du 2e jet : c'est ce que j'espère et ce qui importe à ce blog. Bosser d'arrache-pied un peu tous les jours, c'est le seul moyen de lutter contre les pbs de santé. Bon courage, cher ami ! Faites-nous un petit signe asap...

Écrit par : Janssen J-J | 12/05/2018

D'accord, JJJ, considérez ceci comme un petit signe.

Écrit par : asap... | 12/05/2018

asap ? drôle de pseudo !

Écrit par : Michel Y. | 12/05/2018

Drôle de pseudo peut-être, en tout cas c'est le mien et c'est ainsi que m'appelle JJJ depuis toujours. Donc quand il s'adresse à moi en tant qu' asap... je lui répond sous le nom d'asap..., c'est aussi simpe que ça. Par ailleurs, je vous emmerde, Michel.

Écrit par : asap... | 12/05/2018

Au fait, j'ai vu l'autre jour « Everybody knows » , eh bien je peux vous dire que c'est un vrai nanar, lourdingue… avec des acteurs très peu crédibles, bien que stars. Quant au Godard qui fait polémique, paraît-il, à Cannes, je ne sais guère qu'en penser… Est ce aussi fuligineux que l'assure Le Figaro magazine ?
Et, puisque j'en suis au chapitre des déceptions, je signale une autre calamité : « Ils vont tuer Robert Kennedy » de Marc Dugain. Une véritable imposture romanesque ! Cet écrivain un peu vantard, qui était prometteur à ses débuts, ressemble de plus en plus à un Philippe Labro de pacotille. Qu'en pensez-vous? Au fond, c'est. Ch. qui a raison : autant aller se rouler nu dans l’herbe verte avec le père Corbin, plutôt que de s’infliger tous ces mauvais baiseurs. Enfin, à mon sens, hein, comme dirait Clopine ahaha (soupir).

Écrit par : Proutprout P-P | 12/05/2018

Moi aussi je trouve que asap est un drôle de pseudo. J'aimerais bien qu'il en change dès que possible.

Écrit par : tristan | 12/05/2018

Proutprout P-P, mais vous avez la maladie de l'identification ou quoi ?. C'est certes flatteur, mais ça commence à m'angoisser 1 brin...

Écrit par : Janssen J-J | 12/05/2018

"asap" , locution adverbiale.
Sigle anglais correspondant à l'expression "as soon as possible" et signifiant "dès que possible" ; ce sigle est la plupart du temps utilisé dans des discussions courtes, des annonces, sur internet.

Il n'y a vraiment pas de quoi s'éterniser ! Un signe demandé. Un signe reçu.

Écrit par : christiane | 12/05/2018

Non mais dis donc, JJJ, je t'interdis de recopier ma prose sur d’autrs blogs, compris ? Elle est très bien comme elle est. Je ne suis pas responsable de ta frustration liée au fait d’avoir attrapé la jaunisse… après tout, tu l’avais bien cherché, à force de bouffer des moulles pas fraîches. Moi, j’y suis pour rien de tes frasques. C'est assez clair (de lune) ?

Écrit par : Proutprout P-P | 12/05/2018

" j'ai vu l'autre jour « Everybody knows » , eh bien je peux vous dire que c'est un vrai nanar, lourdingue… avec des acteurs très peu crédibles, bien que stars."

non mais c'est pas dieu possib de lire de khôneries pareilles !

Écrit par : Michel Y | 12/05/2018

Mon petit Michel Y, si asap t'emmerde, je m’en garderai bien pour ma part, n’ayant jamais été attiré par cette forme de respiration mentale qui se cherche depuis des plombes un prétexte en vain. Et je sais à quel point compte mon opinion. Ainsi qui ne m’aime pas aille se faire foutre. Cette déclaration pédante étant actée, je n'ai jamais compris la parabole finale de 2001 l'0dyssée de l'espace. Alors, soit tu me l'expliques gentiment et clairement que je comprenne enfin, soit tu t'écrases à tout jamais.

Écrit par : Proutprout P-P | 12/05/2018

quelle vulgarité, ce prout-prout.

Écrit par : Michel Y | 12/05/2018

... sur les dangers de l'addiction aux blogs de sergio et passoul, proutprout ma chère fumigène dédoublée PPP. Prière de méditer un brin :
http://www.neuroregulation.org/article/view/18189/11842

Écrit par : Janssen J-J | 12/05/2018

Bonjour Christelle,
Me confirmes-tu avoir réservé un stand à la grande brocante des 9 et 10 juin prochains dans la rue centrale ? Si oui, à quel emplacement exact ?. Comme je te l'avais laissé entendre, je pourrais me libérer du blog de soutien à Sergio pour venir t'aider -le samedi notamment-, si tu me donnes une idée approximative des prix pour les chineurs.
Je t'embrasse. A très vite. Jean-Jacques,

Écrit par : Janssen J-J | 14/05/2018

Mon stand est en face du n°18, mais je ne sais pas si j'ai envie que tu viennes.

Écrit par : Christelle | 18/05/2018

Tu as été longue à la détente, dis donc. Es-tu fâchée, cricri ? Dommage, tu sais pas ce que tu rates. J'y passerai donc, mais incognito, pour t'observer à la dérobée : tu es si belle et astucieuse quand tu marchandes sous les platanes, avec tes bras potelés débordant par l'échancrure exsudée : les grillons leurrés s'en prennent même pour des cigales.

Écrit par : Janssen J-J | 18/05/2018

bonjour Christelle,
Je voulais te dire qu'hier, 19 mai, j'ai connu une exceptionnelle journée de renaissance et de joie, comme si ces deux dernières années de difficultés étaient débarrassées. Le matin, j'ai décidé de ne pas me soucier d'écouter france culture comme tous les samedis matin, et suis parti résolument courir et/ou marcher dans la forrêt de M. à travers le parcours de santé des chemins de l'Obs. Les arbres étaient magnifiques, et la végétation dense, je les avais oubliés, les étangs aussi : des pêcheurs silencieux et concentrés, ainsi que de nombreux joggers, marcheurs et vélo-cyclistes, consciencieux et toujours polis. J'étais ému de constater que les traces des blessures forestières de 1999 avaient toutes disparu, comme s'il avait suffi d'une vingtaine d'années pour que la nature ravagée reprenne ses droits, cela m'a rendu optimiste et super propre dans ma tête. Après ma douche, je suis allé faire mes ravitaillements hebdomadaires à Franprix (80 euros) avec grand calme, chaussé de mes tongs. Puis j'ai expédié à MD et JFC les noms d'évaluateurs extérieurs qu'ils me réclamaient pour notre dossier. Vers 13 h., j'ai jeté des coups d'oeil à Harry et Meghan quoiqu'avec mauvaise conscience en déjeunant, j'ai quand même bien vu qu'ils étaient amoureux (on aurait dit que la mère de mégane, une assistante sociale, ressemblait à M-N R), et par conséquent, j'avais envie de ne plus haïr cette drôle de cérémonie du 21e siècle. Puis, j'ai fini le petit roman d'Ayerdhal sur les humanitaires terroristes (demain, une oasis), un roman genre SF prophétique des années 1990 pas trop désespéré à la fin. Après quoi, je me suis assoupi en mon fauteuil préféré pour une sieste aspergée bien méritée. Nous avons alors décidé, grâce au soleil munificent, de remonter à la terrasse de l'Obs pour la frairie annuelle de la Pentocôte,et là, nous y avons croisé Mourad EG et ses trois mioches (entre temps, il en avait fait un troisième), puis Christophe, un compagnon de yoga de D. que j'aime beaucoup alors qu'on ne le voit pas trop souvent. En nous essayant dans l'herbe avec lui durant une heure, à manger nos glaces et des chourros, j'ai compris pourquoi je l'aimais bien : il est pas un poil macho et a même quelque chose de féminin, il élève bien ses enfants, comme une mère. Et il est toujours attentif aux autres. Puis, vers 18.30, D. est repartie chercher ses nouvelles lunettes, et pendant ce temps, j'ai recommencé des mots fléchés achetés au Monoprix, une activité abandonnée depuis deux ans. Je n'avais pas trop perdu de terrain, car j'ai presque achevé une grille de force 4/5. Puis on a dîné et bu un litre de rosé (rho !). J'ai raté le feu d'artifice de la Pentecôte, j'étais trop fatigué pour ressortir nuitamment le voir à 22.45. Ce matin, j'ai fait des longues bises à ma chérie, bises qu'elle m'a rendues, même ça..., nous avions oublié que ça existait. Elle était très calme dans ses draps ratatinés, et alors dans son oreiller, nous avons fait des jolis projets pour cet été, j'espère qu'elle ne les oubliera pas dans ses rêves. En me levant à 8 heures, j'ai vu que Cannes avait refermé ses portes. Je voudrais bien aller voir le Don Quichotte, foutraque mais grandiose (Gillian). D'ailleurs, je te mets le palmarès pour ta 71e collec. de timbres :

→ Palme d’or: Une affaire de famille du Japonais Hirokazu Kore-Eda
→ Grand Prix: BlacKkKlansman de l’Américain Spike Lee
→ Prix du jury: Capharnaüm de la Libanaise Nadine Labaki
→ Palme d’or spéciale: le réalisateur Franco-Suisse Jean-Luc Godard, qui était en compétition avec Le livre d’image
→ Prix de la mise en scène: le Polonais Pawel Pawlikowski pour Cold War
→ Prix du scénario ex aequo: la réalisatrice italienne Alice Rohrwacher pour Lazzaro Felice et les Iraniens Jafar Panahi et Nader Saeivar pour Trois visages
→ Prix d’interprétation féminine: la Kazhake Samal Esljamova pour son rôle dans Ayka
→ Prix d’interprétation masculine: l’Italien Marcello Fonte pour son rôle dans Dogman
→ Camera d’or: Girl, du Belge Lukas Dhont
→ Palme d’or du court métrage: All these Creatures de l’Australien Charles Williams
→ Mention spéciale du court métrage: Yan Bian Shao Nian du Chinois Wei Shujun

Mais voici qu'un autre jour ensoleillé commence. Je suis sûr que toi aussi, Christelle, tu as passé un bon moment hier avec tous tes enfants et petits enfants, que les flammes vous sont tombées comme sur les apôtre, avec 1000 bienveillances. Je suis heureux de nous voir mardi prochain. Vivement mardi prochain, non ? Maintenant, je vais allez chercher des fruits et légumes au marché. Alors je t'embrasse ainsi que Mistoufle.
J'en profite également pour souhaiter une bonne journée à Sergio et à tous ses amis qui attendent les nouvelles d'un nouveau billet sur l'Amayerling.

Fred

Écrit par : Janssen J-J | 20/05/2018

Au Venezuela, celui qui remplit au Palais la cuvette des chiottes du plus gros tas de merde s'appelle Maduro. Ici, c'est Janssen J-J.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 21/05/2018

Partout, quelqu'un doit se dévouer pour ce genre de tâche, ici comme ailleurs. On devrait donc me remercier.

Écrit par : Janssen J-J | 21/05/2018

Partout, quelqu'un doit se dévouer pour ce genre de tâche, ici comme ailleurs. On devrait donc me remercier.

Écrit par : Janssen J-J | 21/05/2018

Inutile de le dire en 5 points, on a bien reçu le message.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 21/05/2018

Question Pamphlets, Oriana Fallaci vaut mieux que Ferdine. Sa Rage d'orgueil est un must des années 2002, rappelant que ces crapules de Gazouillis applaudirent en masse dans les rues pourries de leur cité puante, la benladenerie du 11 septembre 2001.

Écrit par : Faignace de Gorgonzola..... | 21/05/2018

Tiens, l'JC..... est de retour en flammes de pentecôte sur l'amayerling. La mise au bleu ou au vert y a fait du bien, 'paramment. Bienvenu chez les plouques.

Écrit par : Janssen J-J | 21/05/2018

voyons voyons, le décryptogramme de Faignace de Gorgonzala :

Gazouillis = gazaouis (habitants de Gaza, donc Palestiniens) ?
benladenerie = de Ben Laden (les attentats du 9 septembre 2001 imputables... au chef du fondamentalisme islamique) ?
Oriana Fallaci = courageuse pamphlétaire italienne, chèfe de file des islamophobes occidentaux, disparue en 2006 ?
Orgueilleuse plus enragée que Ferdine = plus avisée dans son islamophobie que Céline dans son antisémitisme ?

... de plus en plus hermétique, ce Jean Marron ou Jean Brun ! 1000 excuses pour le JC....., qui vaut guère mieux. On a peut-être perdu au change, qui sait ?

Mais où êtes vous passé, Serdgio ? Devient difficile à discipliner votre blog, hein !

Écrit par : Janssen J-J | 21/05/2018

fumier d'baleine

Écrit par : Emile de Gorgonzola | 21/05/2018

Les différents types d'ennui.
Le premier type d'ennui, ou ennui « indifférent », est caractérisé par un état d'éveil bas et une valence légèrement positive : le sujet est détendu, fatigué, mais plutôt heureux, indifférent au monde extérieur. Dans l'ennui « de calibrage », l'individu est un peu plus éveillé, mais son ressenti plus négatif : ses pensées se promènent, il ne sait pas quoi faire, sans chercher activement à faire autre chose. Dans l'« ennui de recherche », le sujet est encore plus éveillé et son sentiment encore plus négatif. Il cherche activement des actions à accomplir pour sortir de ce sentiment d'ennui, il a besoin d'activité. Le dernier type d'ennui, dit « réactif », a les niveaux d'éveil les plus élevés et ceux de valence les plus négatifs : l'individu est très motivé à quitter sa situation d'ennui ; il s'agit d'un sentiment très déplaisant et de la forme d'ennui la plus négative.

Écrit par : commentaire 73 | 21/05/2018

J'ai encore rêvé de christiane cette nuit et, comme d'habitude, c'était un rêve érotique.
Torride.
Cette femme m'obsède.
Ignace de Gorgonzola me soutient que JJJ a eu la chance insigne de la voir dans le plus simple appareil en se faisant passer pour médecin, imposture qui lui aurait même permis d'accéder tactilement à certaines parties de son anatomie à moi révélée en songe uniquement.
Si c'est vrai, je me suicide.

Écrit par : commentaire 74 | 21/05/2018

rose, de la République des livres, nous prie de poster la communication suivante :

"Le nœud d’Almaguer, également appelé massif colombien, est un massif montagneux situé dans la cordillère des Andes, en Colombie."

Écrit par : commentaire 75 | 21/05/2018

Tout curé est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ..... ?
Poubelle !

Écrit par : Estrace de Youpala..... | 21/05/2018

Tout curé est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ..... ?
Poubelle !

Écrit par : Estrace de Youpala..... | 21/05/2018

Tout curé, évêque, archevêque, cardinal, pape, est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.

Sacré ?
Poubelle !

Écrit par : Estrace de Youpala..... | 21/05/2018

Tout curé, évêque, archevêque, cardinal, pape, est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ? Poubelle !

Écrit par : Estrace de Youpala..... | 21/05/2018

Tout curé, évêque, archevêque, cardinal, pape, est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ? Poubelle !

Écrit par : Estrace de Youpala..... | 21/05/2018

@ Estrace de Youpala

Pouvez répéter, svp ?

Écrit par : Extase de Troulala..... | 21/05/2018

quand sergi de pontoise n'est pas là, ce blog est un vrai dépotoir, on se croirait chez Evidence après la visite de JJJ.

Écrit par : je me comprends | 21/05/2018

Signer par cinq fois la pose de sa crotte de troudbala, c'est ce qu'on appelle de "l'ennui créatif" de 5e catégorie. Il était temps de le faire sortir de ses gonds. Je préfère Christelle à Christiane, même en rêve.

Écrit par : Janssen J-J | 21/05/2018

Tout curé, évêque, archevêque, cardinal, pape, est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ? Poubelle !

Écrit par : Espace de Jubala..... | 21/05/2018

Tout curé, évêque, archevêque, cardinal, pape, est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ? Poubelle !

Écrit par : Escaguace de Falbala | 21/05/2018

Je suis Megan, soyez Vegan !

Écrit par : Harry Impoter | 21/05/2018

Sergio est mort.

Écrit par : Fougace de Tarace | 21/05/2018

Sergio vient de me téléphoner. Il est écœuré. Il avait confié le blog à JJJ en son absence (pour raisons de santé), il voit que celui-ci ne fait rien, laisse libre cours au frère 5 points, poste lui-même des coms à la va-comme-je-te-pousse, s'accoquine avec christiane pour orienter la conversation vers le libertinage, s'approprie des posts d'Olga qu'il signe de son nom avec impudence, invente le personnage de Proutprout pour se faire mousser et, surtout, se permet de dire indirectement du mal de l'Auvergne.
Résultat : sergio envisage de jeter l'éponge.

Écrit par : Secrétariat du blog | 21/05/2018

Voici ce qu'écrivait JC..... fin mars :

Ce blog va finir en partouze généralisée ... j'alerte la Police des Moeurs.

Écrit par : JC...7h49 | 19/03/2018

Et on s'étonne que Sergio Hazenblatt en ait marre ?

Écrit par : mémoire des lieux | 21/05/2018

Et voici ce que lui répondait JJJ :

mais ce rythme haletant, il a un sens, voyons donc... qui ne le ressent pas comme une savante montée d'orgasme syncopée ?

Écrit par : Janssen J-J | 19/03/2018

Orgasme ! JJ n'a que ce mot à la bouche.

Écrit par : mémoire des lieux | 21/05/2018

jj janssen a bien le droit d'être obsédé sexuel et de le dire. sufit de voir son fameux commentaire 74 pour se faire une idée de ses fantasmes

Écrit par : yop | 21/05/2018

Laure Prouvost représentera la France à la Biennale de Venise 2019 !!!

Écrit par : Jean-Jacques J | 21/05/2018

Tout curé, évêque, archevêque, cardinal, pape, est un pédophile en puissance, béni du Vatican ce repaire de fanatiques de la zoubinette.
Tout imam est un tueur de liberté, un criminel de l'esprit, une larve délirante, un fou de dieu.
Tout rabbin est un rien, bon à rien, une nullité geignante.
Sacré ? Poubelle !

Écrit par : Un îlien..... | 21/05/2018

christiane a raison : jc est un saboteur de blog et jjj un malade sessuel

Écrit par : pfiou | 21/05/2018

Christelle, qui rit quand on l'emmêle, m'indique que, à la Villa Sauber de Monaco, Latifa Echakhch s'inspire de différentes sources liées à l'histoire de la Principauté pour créer une importante installation autour de la notion de paysage romantique.

Écrit par : Jean-Jacques J | 21/05/2018

Écrit par : pfiou |
bien sûr que non ! ce sont des lutins.

Écrit par : christiane | 21/05/2018

Question à JJJ et Christiane :
La mode des barbes de trois jours, de plus en plus répandue dans la jeunesse, est-elle le signe que le cunilunctus est un régression ?

Écrit par : quelqu'un d'autre | 21/05/2018

c koi cunilunctus ?... un broute-minou non épilé ?

Écrit par : oufkir | 21/05/2018

Je sautais de nuages en nuages courant derrière une jeune déesse au cul magnifique, objet d’art que je poursuivais depuis plus d’une heure.
Elle se retourne de façon charmante et m’apostrophe vertement:
« Mais enfin, que me voulez-vous ? Qui êtes vous ? Quelles sont vos intentions ? Que dissimule comme finalité cet inopportun harcèlement ? »
Je lui répond de cartésienne façon :
« Je bande, donc je suis, fuyante splendeur ! »

Écrit par : Priape | 22/05/2018

Mais qui est ce plagiaire de Priape qui recopie sans vergogne mot pour mot des commentaires du vrai JC sur la RdL ?

Écrit par : tristan | 22/05/2018

Un usurpateur !
Dehors !

Écrit par : tristan | 22/05/2018

tristan connaît tout jicé par cœur.

c'est beau, la ferveur.

adieu.

Écrit par : adieu sergio, adieu les blogs | 22/05/2018

Usurpation, non !
Sergio ? c'est honteux, oui, Sergio c'est Houellebeck ... honteux !
Tristan le jour, c'est Iseult la nuit ...effarant !
Dehors ! Dehors ! Usurpateurs, au goulag d'Edel !
Vérité ! Vérité !

Écrit par : JC... | 22/05/2018

Je suis une buse !

Écrit par : Evidence | 22/05/2018

J'adore usurper les pseudos parce que je n'ai rien à dire.

Écrit par : Anna Fort | 22/05/2018

Alors ça, c'est extraordinaire, Anna Fort, je suis exactement comme vous.

Écrit par : Laura Delair | 22/05/2018

Idem. Plus c'est gros, plus c'est con, plus ça me ressemble.

Écrit par : Lacenaire | 22/05/2018

Et moi, sans JC, je suis perdu, ma vie n'a plus de sens.

Écrit par : William Legrand | 22/05/2018

"Tout avait bien changé autour de nous. Pas les objets de place, bien sûr, mais les choses elles-mêmes, en profondeur. Elles sont autres quand on les retrouve les choses, elles possèdent, on dirait, plus de force pour aller en nous plus tristement, plus profondément encore, plus doucement qu’autrefois, se fondre dans cette espèce de mort qui se fait lentement en nous, gentiment, jour à jour, lâchement, devant laquelle chaque jour on s’entraîne à se défendre un peu moins que la veille."
Louis Ferdinand Céline - "Voyage au bout de la nuit"

Écrit par : christiane | 22/05/2018

arrêtez d'usurper mes pseudos, je signe comme je veux quand je veux.

Écrit par : Evidence | 22/05/2018

Pourquoi abimer le blog de Sergio avec toutes ces bêtises ?

Écrit par : christiane | 22/05/2018

Christiane, c'est Adolf réincarné.

Écrit par : JC.... | 22/05/2018

Trêve de conneries, Sergio doit être à l'hosto, et peut-être bien dans un sale état.
Mais, comme personne ne sait qui il est, impossible de prendre de ses nouvelles.

Quelqu'un aurait une idée ?

Écrit par : xxx | 22/05/2018

Non, xxx, mais j'ai la même inquiétude que vous.

Écrit par : christiane | 22/05/2018

et moi itou évidemment, depuis le temps que ça couvait. En dehors de Nancy pour le localiser, le reste est difficile. Dommage qu'il ait pas cru devoir donner des consignes à son entourage pour nous tenir au courant en cas d'immobilisation.
Mais je n'aime pas cette hypothèse, je pense plutôt qu'il est en train de mettre les bouts à la 2e relecture de son tapuscrit et de négocier une publi. Donc, l'a pas trop le temps de jouer au blog.
Bon, restons vigilants et cessons les fake news, l'heure est grave les zamiches, nom d'un chien.

Écrit par : Janssen J-J | 22/05/2018

Cher Janssen, le 23 mai 2018 à 15 h 46 min, dans la République des Livres, vous écrivez :
Sollers, Houellebecq et d’Ormesson.
Je n'ai pas compris ce que vous vouliez dire.
Pourriez-vous éclairer ma lanterne, qui ne fait plus vessie depuis belle lurette (si je puis dire, ha ha) ?

Écrit par : Anne-Catherine | 23/05/2018

ah, anne-catherine, janssen est insaisissable, savez -vous.
néanmoins je vais tenter de décrypter son post. jansse pense que sollers a produit houellebecq qui lui-même vien de d'ormesson. sollers a dit : un jour houellebecq viendra, d'ormesson avait répondu : j'en doute. jannssen le sait, il lit le figaro. toutefois sollers n'entendait pas cela au sens où semble l'entendre janssen. iln'a pas dit : un jour etc, mais un jour viendra h. d'est-à-dire qu'il viendra. me comprenez-vous?
jjj est fan de d'ormesson, qu'il connaît sur le bout des doigts. c'est pour ca qu'il le met à toutes les sauces.

Écrit par : N.B. | 23/05/2018

Allons, NB, vous n'y êtes pas.
Sollers Houellebecq = SoHo.
2) = Sol air, où est le bec ?
Là, il faut se souvenir de James Mason (rapport à l'Affaire Cicéron). Sol air, où est le bec d'or, Mason ? Dors, mais sonne (l'Affaire Cicéron). Sots, les roux ? Et le bey ? Que d'or maison ! Que dorme Eson, bien sûr.
> on ne peut plus dire que le silence est d'or, puisque sont d'or mes sons, vu ?
Donc : solaire rouelle baie que dore — et là suspense.

Écrit par : Kiki de Nanterre | 23/05/2018

rectificatif : évidemment, si l'on prononce sollersss, ça change tout. Mais Janssen ne ferait jamais ça.

Écrit par : Kiki de Nanterre | 23/05/2018

Et voilà pourquoi votre fille est muette. Je me garderai bien de la vouloir guérir.
JC... vous a donné une réponse qui me convient, clopine ah ah ha. Mais pourquoi vous affubler ici d'un pseudo aussi ridicule, Anne-Catherine ? N'allez surtout pas rivaliser sur sur le terrain d'Anne-Dominique, vous risqueriez d'aller vous faire flinguer fissa.

En attendant..., on ne sait encore rien des résultats de la nouvelle "consultation" d'amayerling, et on fait diversion pour patienter, tcepa. Il faut réagir, bon dieu, le lait d’ânesse ne vaut pas une douche, en ces cas-là !

Écrit par : Janssen J-J | 23/05/2018

Janssen J-J, je ne comprends pas votre hostilité envers Fred Vargas. Je ne suis pas amateur de sa littérature, moi non plus, mais enfin j'estime qu'il faut montrer un peu de réserve. Pourquoi la traîner dans la boue comme une chienne de prairie ainsi que vous le faites ?

Écrit par : Marc F. | 25/05/2018

Faites erreur sur la personne, Marc Fumaroli, vous me confondez avec Paul Edel, alias Jacques-Pierre Amette.

Mon immense admiration va à la chercheuse du CNRS, ma consoeur Frédérique Audoin-Rouzeau, dont je vous fais part des résultats de ses principales recherches qui méritaient bien le prix de la reine des Asturies.

1/ (1986) Ossements animaux du Moyen Âge au monastère de la Charité-sur-Loire, Paris, Publications de la Sorbonne

2/ (1993) Hommes et animaux en Europe : corpus de données archéozoologiques et historiques, Paris, CNRS

3/ (2003) Les Chemins de la peste, le rat, la puce et l'homme, PU Rennes (réédition en 2007)

4/ (2007) Un aliment sain dans un corps sain : Perspectives historiques (sous la direction de Frédérique Audoin-Rouzeau et Françoise Sabban), PU François Rabelais

Je ne connais hélas pas le reste de son œuvre sous divers autres pseudonymes.

Bien à vous.

Écrit par : Janssen J-J | 26/05/2018

Marc Fumaroli ? (si c'est vous, si non tant pis !)
Quelle coïncidence ! Je suis en train de fouiner dans l'excellent "L'école du silence". (Un défaut, dans l'édition "Champs/Flammarion, les lettres sont minuscules et c'est fatigant ! Peut-être pour resserrer les 700 pages !)
Votre regard sur Poussin m'intéresse car je viens de m'attarder longuement devant "Le massacre des innocents" qui vient juste d'être restauré au musée de Chantilly. j'aurais bien écarté les toiles qui l'étouffent mais le prince de Condé a parait-il défendu qu'on change l'accrochage qu'il avait choisi et c'est donc encore comme au XIXe s..
"Un évènement de l'art moderne" comme vous le suggérez p.71 : oui !
Que voulez-vous dire quand vous écrivez que Cézanne avait voulu faire du "Poussin d'après nature" ?
La citation de Gide, à propos de Poussin, p.79 est pertinente. oui, un lettré peut se mêler de parler d'un peintre; "Musicien des formes" ? C'est hardi mais juste. Le questionnement sur "la vraie peinture" est passionnant. Faut-il effectivement n'être qu’œil et pinceau ? "Ce repliement d'un art sur sa matière" laisserait la charge spirituelle d'une toile dans l'oubli.
Je reviens au texte de Cézanne p.84, éblouissant. Oui, les vibrations de lumière l'ont conduit à bleuter sa palette saturée de jaunes et de rouges. Belle réflexion, aussi, sur ce point central où convergent perpendiculaires, obliques et horizontales parallèles à l'horizon. Là, je fais un arrêt pour retourner à Jean Coltrat qui a creusé l’œuvre de Cézanne comme peu, et Michel Guérin, aussi.

Je me languis de Sergio qui souffre quelque part et se tait. Pensée inquiète pour lui.

Écrit par : christiane | 26/05/2018

Je ne suis pas Marc Fumaroli, je m'appelle Fiott. Marc Fiott. Mais, comme ce nom prête à rire, je m'en tiens l'initiale.
Quant à Janssen J-J, je lui répondrai que c'est un faux-cul.

Écrit par : Marc F. | 26/05/2018

Dommage ! ma question n'aura jamais de réponse. Votre nom vous gêne ? imposez-le.

Écrit par : christiane | 26/05/2018

le seul intérêt de la rdl désormais c'est les engueulades chaloux/wgg.
j'aimerais bien revoir les diatribes jjj/lvdb, mais on dirait que jjj se lasse. ce serait bien qu'il s'y remette, pour l'animation, quoi, quand il aura fini d'injurier fred vargas, évidemment.
sinon c'est d'un ennui, là-bas. j'y vais de temps en temps pour voir si ça évolue. ben non.
allez, jjj, faites comme chaloux, faites- nous rigoler.

Écrit par : bretelle | 26/05/2018

Je partage l'indignation de Marc Fiott à propos du comportement de Janssen J-J à l'égard de Fred Vargas. C'est absolument indigne.

Écrit par : Quignard, encore lui | 26/05/2018

que c'est drôle : une fiotte qui traite les autres de faux-cul ! On est priés de rire de bon cœur comme des baleines bossues, si possib'.

Ch., je suis également inquiet pour S., moins pour marc fumaroliste. Pour Cézanne, je vous conseillerai de vous adresser directement au vrai fumaroli plutôt qu'aux andouilles qui sévissent habituellement icite (toujours les mêmes, d'ailleurs, et c bin pitoyab').

Écrit par : Janssen J-J | 26/05/2018

@faites comme chaloux, faites-nous rigoler

Que nenni, je n'ai point son talent, il se trouve en outre que je n'ai jamais été amoureux ni de gwg ni de pablito57. Par ailleurs, il est exact que pour moi, vivre dans les bois a épuisé tout son charme luciférien et autoparodique : j'ai décidé de regagner définitivement mes pénates en rondins et de rentrer dans le rang plutôt que de tourner en carré.e avec elle.

Je préfère soupeser désormais chaque jour les effluves respectives des roses, des aubépines et des lavandes. Commencent à se faner mais exhalent encore, seront bientôt remplacées par celles des EDredon et des Laura Dlair. Vive la jheuneste pot au lait !...

Écrit par : Janssen J-J | 26/05/2018

effluves respectiFs.

Écrit par : le maître d'école | 26/05/2018

Quel salaud, ce Janssen !

Écrit par : Laura Delair | 26/05/2018

Oui, je me suis bcp interrogé sur le genre d'effluves. Merci.

Mais voyons donc Laura, je formulais un compliment pour votre avenir.
Au fait, avez-vous achevé votre mémoire de thèse californien et allez vous le compléter par un post-doc européen ?

Écrit par : Janssen J-J | 26/05/2018

Puisqu'il nous faut mourir, un peu plus tôt un peu plus tard, cela n'a guère d'importance le jour et l'heure, n'est il pas ?! Que Sergio crève avant ou après sa date de péremption .... qui s'en soucie ?
Pas moi !

Écrit par : JC... | 26/05/2018

lui se soucie pas mal de tes provocs à 2 balles, pauvre taré, et en + tu te rends même compte que tu viens chier lui, cest-i que tes chiottes seraient bouchées, pq ? casse toi, tu pues trop, crèv charogn'.

Écrit par : Janssen J-J | 26/05/2018

Je suis un gros con, d'accord, mais le post signé JC..., ci-dessus, est de Laura Delair-Evidence, pas de moi.

Écrit par : Un îlien.....15h41 | 26/05/2018

La vulgarité du post précédent celui de 15h41 témoigne qu'il s'agit de la création insane d'un usurpateur délirant, souffrant de névrose obsessionnelle contrariée.

Écrit par : Jensseigne J-J | 26/05/2018

@Je suis un gros con
t'es surtout un pov type et un nain posteur, qui plus est.
Casse toi pov con et ne marche pas à l'ombre de JC.....(le vrai !)

Écrit par : tristan | 26/05/2018

J'ai jamais dit que j'étais JC, mon tristounet. Maintenant, si tu veux voler au secours d'Evidence, libre à toi.

Écrit par : Un îlien.....19h30 | 26/05/2018

Pourquoi JC fait-il semblant de croire que nous ne savons pas qu'il est Tristan ?
Et pourquoi Evidence-avatar-multiple usurpe-t-elle maintenant aussi le pseudo de Janssen J-J ?

Ce sont de graves questions, qui resteront peut-être à jamais sans réponse.

Je vous remercie de votre attention.

Écrit par : Dr Spatz | 27/05/2018

C'est un peu déprimant,tout ce folklore dès le matin... mais plus encore de constater qu'il n'y a toujours pas de signes de Sergio.
Quelqu'un d'ici ou de la rdl de la vraie estime pour lui, a-t-il essayé d'avoir de ses news ? Je vais bientôt me dévoiler sous peu à son email perso... Avec l'espoir qu'il peut encore lire les inquiétudes de ses amis, à défaut de pouvoir y répondre. Bon, restons optimistes.
BJ à toussent, au vrai JC..... et aux vignerons du Blayais.

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

En effet Dr Spock, Jean (JC... trois points) est beaucoup plus répugnant que le porquerellais (JC..... 5 points)

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

En effet Dr Spock, Jean (JC... trois points) est beaucoup plus répugnant que le porquerollais (JC..... 5 points)

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

Je me tue à le dire, je ne suis pas Charlie. Je suis Sergio. Et le puantissime Jensaigne J-J c'est Wiederglandeur lui-même, ce rat de synagogue !

Écrit par : JC.... | 27/05/2018

ferme-là avec tes 4 poings, espèce d'emplatre sur jambe d'embuche, tu faich... à force, et en +, tu insultes sa mémoire à S., t'as vraiment aucune décence.

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

Tristan est attristant
Gigi la folle m'affole

Écrit par : Ignace de Loyola | 27/05/2018

Rassurez-vous, Janssen, si Sergio était mort, il nous l'aurait dit.

"bientôt me dévoiler sous peu à son email perso..." Faut-il en conclure que votre adresse mail contient votre nom et que ce nom est célèbre ?

Écrit par : Mlle Leduc | 27/05/2018

Mademoiselle Leduc, vous ignoriez que Jempeigne Gigi est un descendant direct de feu Ravaillac, l'idiot utile qu'il fallut achever tant il était robuste par un travail de démembrement au couteau suisse ?

Écrit par : Fernand Couillon | 27/05/2018

en 1610, ils avaient encore de la tenue face à la douleur !
Mais faudrait quand même pas confondre avec le supplice de Damiens, mieux écartelé.

Je suis encore moins rassuré par l'absence des ses messages de l'au delà, foufou miss leduc-tho.

Aujourd'hui on confond allègrement Ravaillac et Ravelstein, mais pas moi : le neveu de F. Pouillon n'est pas celui de Rameau ni de Godefraoy. Absolument pac.

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

melle Leduc, j'avais pas bin lu. Désolé.
Célèbre mon email ? non point !...
Mais comme vous, pas envie de jouer les Jacques Barozzi, les Paul Edel, les Michel Alba, ou les CT,... ça crée des biais, et surtout pour quel intérêt ?
Cloisonnons les genres, c la morale de ces blogs, et le robot rdl y veille assez depuis le RGPD, malgré ses inévitables bévues.
Rendez-nous Sergio !

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

Phan Dinh Khai ou Lê Đức Thọ.
Un ancien de Poulo Condor.

Écrit par : P comme Paris | 27/05/2018

Faites de la Mort une bonne copine : elle le mérite.
Vous rendez vous compte du boulot qu'elle abat, la vieille .... mine de rien ?

Écrit par : JC... | 27/05/2018

Une certaine Clopine Fouilletrou délivre sur la Rdl, le 27 mai 2018 à 18 h 22 min, un message, signifiant, que l'on devrait copier/coller ...pour une Education Nationale sans imagination. Un must ! Un rêve ! Un retour à l'étable ! Un projet qui a Bellegueule !

Écrit par : Jules Ferrite, pédagogue d'Etat.. | 27/05/2018

Pour saluer Pierre Bellemare en toute connaissance de cause : qui est ce mortel ?

Écrit par : Pierre Sabbagh | 27/05/2018

un vieil amant de catherine langée

Écrit par : Janssen J-J | 27/05/2018

Nous sommes bien meilleurs, nous autres fascistes stamboulioppes, que les nazis aux yeux bleus qui ont manqué de pratique

Écrit par : Erdogant de crin | 27/05/2018

J'ai été violée par Harvey Weinstein !
Il m'avait promis le rôle de Mère Térésa dans son film sur la prostitution ONG en Corse.
Un rôle pour moi.

Écrit par : Christiane | 27/05/2018

Janssen, mon grand, que deviens-tu ? Toujours aussi polisson ?

Écrit par : Mme J.B., institutrice retraitée | 28/05/2018

Heureusement que vous avez respecté le décalage de la première lettre !
Ceci dit, hors ce Weinstein libidineux et profitant de son fric et de sa position pour encaisser le droit de cuissage de la gent féminine hollywoodienne, cette personne Mère Térésa, l'icône des bidonvilles de Calcutta, est inclassable et étonnante. Elle est l'exemple parfait d'une croyante traversant la nuit noire de la foi. Elle écrivait, dans une quarantaine de lettres retrouvées après sa mort, ne plus rien ressentir, prier dans le vide et presque l'indifférence, douter de l'existence de Dieu. Étrange aussi cette compassion pour tous ces gens agonisants. S'arrêter, leur tenir la main, souvent en silence.
Elle écrivit un jour : "Où est ma foi ? Tout au fond de moi, où il n’y a rien d’autre que le vide et l’obscurité... Je n’ai pas la foi. Si un jour je deviens une sainte, je serai sûrement celle des ténèbres, je serai continuellement absente du paradis. Pour moi, le silence et le vide sont si importants que je regarde et ne vois pas, que j'écoute et n'entends pas."
Etty Hillesum, Edith Stein, autres femmes de même clair-obscur.
Merci de l'avoir évoquer même dans cette pitrerie.

Écrit par : christiane | 28/05/2018

Madame JB ! Quelle joie pour un polisson comme votre petit JJ de vous remercier pour cette éducation polissonne que vous m'avez imposé en maternelle, dans les chiottes réservées aux pédagogues, alors que ce n'était pas au programme de la frigide EN ! Je jouis encore aujourd’hui de ses conséquents bienfaits ! Oublier votre main, dédaigner votre bouche, négliger vos appats charnus, serait un supplice pour votre élève devenu archéologue bavard mais décidé.

Écrit par : Janssen J-J | 28/05/2018

JJJ,
vous dérapez...

Écrit par : christiane | 28/05/2018

Déraper sans cesse me donne l'impression d'avancer, Christiane, je ne suis qu'un littéraire trompeur pour moi-même et tous les autres, sauf vous.

Écrit par : Janssen J-J | 28/05/2018

Ce message précédent n'a pas de décalage de lettres, hélas, il n'est pas du vrai JJJ, mais comment le prouver désormais ? Un sympathique vampire a donc eu raison de mes inhibitions à l'égard de Mme J. B., qui repose en paix depuis vingt ans dans le petit cimetière de mon village natal...

Elle fut pour moi comme une mère Térésa, en effet, la comparison s'impose quelque part. Mais c'était une laïcarde "très IIIe Répu" et elle voyait d'un sale oeil que je la trompasse (?) avec les histoires du curé du cathé, le jeudi.

Elle ne crut jamais à un quelconque au-delà ni à tous ces boniments, elle avait bien trop d'autres choses à fourrer dans le crâne des petits bouseux de mon espèce.

Dans mes rêveries d'aujourd'hui, j'aimerais l'imaginer avoir pu rencontrer Térésa, je crois qu'elles auraient eu pas mal de choses à se dire.
Ce que vous nous rapportez de cette dernière, Ch., me stupéfie vraiment !

Les usurpations de pseudos sont la rançon de la disparition de sergio sur l'amayerling. Plus personne pour siffler la fin de la récré... Dommage, mais on ne va quand même pas demander de censure ni surtout de fermeture. A moins que Sergio revienne pour nous annoncer sa retraite... Nous gardons au moins cet espoir d'une décision de sa part.

Il est midi et je suis toujours le même Jean-Jacques, géolocalisable par icelui.

Écrit par : Janssen J-J | 28/05/2018

Bien imité, mais le message qui précède n'est pas de moi !

Écrit par : Janssen J-J | 28/05/2018

Lorsqu'on est venu au monde dans un ... village, on le cache monseigneur !

Écrit par : Le Notre, jardinier du Roy | 28/05/2018

Pourquoi ? Ce n'est pas honteux, voyons dhonc ! Jean, arrêtez de harceler JJ le manant !

Écrit par : JC..... | 28/05/2018

@ la saboteuse de blog connue sous les noms de Laura Delair, Anna Fort, Lacenaire, William Legrand, Evidence, Mme Verniglia, etc. etc. : vous êtes priée d'arrêter vos saletés et de nous foutre la paix.

Écrit par : marre de cette chieuse | 28/05/2018

Heureux de vous annoncer avoir sauvé un jeune enfant, hier.
Je ne l'ai pas fait pour être régularisé comme "sans papier", mais par instinct de porter secours à mon prochain. Je suis content que cet acte ait eu des conséquences vertueuses pour nous trois, le président Macron, l'enfant et moi. Vive la fête des mères franco-maliennes.

Écrit par : Mamadou Gassama | 28/05/2018

Oui, JJJ,
j'ai été surprise puis non. il y a ce vide de Dieu, ce silence écrasant qui donne à ceux qui le cherchent d'avancer souvent à l'aveugle. un frisson, un jour et le reste est une route de nuit. reste la pari de Pascal...
j'ai eu la chance de faire un bout de chemin avec ce genre d'êtres hantés par le doute et nimbés de lumière sans qu'ils le sachent. alors , ils donnent tout aux autres ou vivent en ascètes.
Les choses sont bien ainsi, à l'abri des curieux... Je crois aussi que votre instit laïcarde aurait aimé lire ces lettres. Les anticléricaux savent ce qu'ils refusent et c'est plein d'honnêteté. Les pratiquants sans failles sont souvent des êtres qui ont peur du silence, du doute et de la mort.
J'ai traversé Paris en bus. Devant le Louvre de très gracieuses jeunes filles asiatiques marchaient, abritées sous des parapluies alors qu'il ne pleuvait pas. J'ai pensé aux ombrelles de Monet, aux dames du temps passé. J'étais allé poser un fuschia rose pâle et carmin sur la tombe de ma mère. Le cimetière aux grands arbres était le domaine de corneilles criardes qui faisaient le guet sur les tombes comme les gosses des cités qui, pour quelques billets , se transforment en guetteurs pour les dealers...
Sergio, le silencieux, nous laisse inquiétude et beauté. Je me promène sur les pages de ce blog qui ne ressemble à aucun autre, regarde les fractales, lis les textes, les commentaires, le roman inachevé. Ce gars-là, où qu'il soit, quoi qu'il vive a la tête pleine de rêves.

Écrit par : christiane | 28/05/2018

Ah, zut !
http://www.scrabblecotedazur.fr/archives/2007/02/27/4147537.html

Écrit par : christiane | 28/05/2018

Le Hollandais avait Leonarda, le Micron a Mamadou

Écrit par : Ignace de Loyola | 28/05/2018

Cher Sergio,

Comme tu nous manques, nous devons bien te manquer un peu, alors je te raconte les derniers potins, afin qu’à ton retour rien ne te semble si bouleversé, que tu retrouves tes pénates tels que tu les as laissés.

Ici, tout va et roule. Les amuseurs tentent de s’amuser mais le coeur n’y est pas. En fait de drôlerie, on se fait drôlement … en ton absence. Les zurzupateurs s’en donnent à coeur sans joie. Il est temps que ton humour régaye ( un verbe nouveau entre égayer et le reggae ) tout cela.

Sur la rdl, ça roule. Les affidés du monologue à long terme s’ébrouent le matin de leurs coquetteries de la nuit. Ton ami Gros 1er regarde la planisphère de sa littérature pour tracer des constellations qui n’existent pas, reliant les points comme les enfants qui s’appliquent pour découvrir un joli dessin, et après tant d’efforts Pif le chien apparaît. Nous n’avons pas encore parlé de cette constante, terrible comme une punition des vanités, qu’en littérature on peut tout dire et aussi, souvent, n’importe quoi. A toutes les sauces, chacun son époque, sa grande re-lecture. En ce moment on parle du Monsieur de Godot. Ah ! ça va y aller sur la psychanalyse et tout le toutim : ta mère, ma mère, ton enfance, et surtout la mère. C’est toujours la faute des mères; « bonne fête maman » ! ça doit être la devise des psychanalystes.
Tu connais cette blague de médecin ? C’est deux Lacaniens qui se croisent dans un couloir de l’hosto. Le premier hésite : saluer l’autre, ne pas le saluer ? Il se lance :
« Bonjour »
L’autre hésite un instant puis se lance à son tour et répond :
« Bonjour »

Chacun poursuit son chemin.

Le premier pense :
« Je me demande si je n’en ai pas trop dit ?»
et le second :
« Qu’est-ce qu’il a voulu dire par là ? »

Oui je raconte mal les histoires ! mais elle est drôle, je t’assure.

T’en penses quoi, toi ? Et quand tu es sur ta yam ?

Je pense souvent à ton ours, à son final hénorme ( copyright sur le « h » pour toi, c’est ton signe ). Il est vivifiant ce final, puissant de vie, d’envie, de désir. Le tonnerre gronde, ça roule, ça s’apothéose. Tu veux savoir ? Et bien, cela fait du bien, autant d’énergie. T’es fortiche en énergie. On pourrait croire à l'illustration du célèbre : "L'amour c'est l'infini à la portée des caniches". Voilà ! je digresse ! je constelle itou !

Nous patientons impatiemment.

Bien à toi Sergio.

Écrit par : chiara | 29/05/2018

Cara Chiara. Enfin, vous revoilà.Nous allons faire un deal, voulez-vous ? Même si je ne suis pas grammairienne certifiée par le gouvernement, je vais vous faire remarquer --ah, ne m'en veuillez pas,pardonnez-moi, je ne peux résister -- donc je vous fais remarquer ,illico, que "le final prend un E . On dit "le finalE d'un opéra, non c'est pas un phénomène de transgenre, c'est un cadeau des Italiens. Et puis "et bien", c'est pas ça non plus ! soit, vous écrivez "Hé bien, cela fait du bien" soit "Eh bien..". Pas du tout la même focale, Chiara ...l'un est fatigué, vous mettez un filtre...l'autre est guilleret, vous mettez un zoom. Le tour est joué, ah, ah ...
Votre post était destiné à Sergio, je n'ai lu que les premières mesures; savoir que vous ne vous êtes pas envolée, hé bien, ça fait du bien !
ps: le deal ? je redresse l'ortho de vot' graf, et vous m'envoyez des vents favorables pour redresser l'ortho de mon pc, qui a choisi le mode avion et fait du rase-mottes.
Bon soleil à vous, Chiara. 13h Olga

Écrit par : olga | 29/05/2018

Sergio, le mois de Mai, le joli mois de Mai, c'est presque les vacances, mais enfin, vous exagérez; vous vous rappelez la pub Framm ? c'est un mec en short qui est installé dans un transat, à l'ombre d'un cocotier;arrive à toute vapeur un type en costard-cravate qui lui jette à la figure "rentrez de vacances". Le type dans le transat comprend tout de suite: Framm, c'est Framm, qui lui coupe les vivres; pub efficace ? alors, Sergio, rentrez de vacances.Vous nous avez laissés avec les pamphlets,c'est du nanan, du sérieux, revenez avec des fractales; elles me manquent, vos fractales, elles manquent à tous ceux qui glissaient un oeil sur Amayerling.
Mon PC est dévitaminé, dévitalisé, il erre sans code et sans vertu; je n'ai plus de tel. non plus.;.plus d'imprimante, non ! plus rien de rien. Et les informaticiens de la place sont partis en vacances, avec Framm. Mon désespoir est immense.... Feuilleter l'OURS ,c'est pas suffisant; vous vous promenez avec les demoiselles ,que vous avez peaufinées ? c'est OK! mais ne nous laissez pas tomber; je vous promets de mettre un chapeau aussi beau que celui de Kate; mon, pas celui de la reine, ni celui de ..Je vais dénicher des oiseaux de Paradis, pour fêter votre retour . Bonne mer, bon vent,à bientôt, Sergio. Olga.

Écrit par : olga | 29/05/2018

"le final prend un E"

Classiquement oui. Mais un ami australien, parfaitement bilingue et même spécialiste de la langue française, me soutenait le contraire. Et il a fini par me montrer, à l'aide de différents dictionnaires, que l'usage admettait désormais "le final". C'est triste mais c'est ainsi. (Je continuerai à écrire "finale").

A part ça, merci à vous deux, Chiara et Olga, de rafraîchir un peu la tonalité des commentaires. Les emmerdeurs (ou l'emmerdeuse, si j'en crois "marre de cette chiques" du 28/05) commençaient à devenir pénibles.

Écrit par : Votre serviteur | 29/05/2018

"marre de cette chieuse" et "chiques" comme l'a écrit le correcteur automatique (que je n'ai jamais installé).

Écrit par : Votre serviteur | 29/05/2018

Merci Olga et votre serviteur pour le final(E) et la belle origine du "e"; je copie cent fois.

Écrit par : chiara | 29/05/2018

Le billet sur les Pamphlets a été posté il y a un mois, jour pour jour.

Écrit par : Janssen J-J du 29 mai | 29/05/2018

Chiara, mon post n'était pas fait pour ça !
Dépliez vos antennes. Et attendons la fin des orages.
20h olga

Écrit par : olga | 29/05/2018

Y a pu de whisky dans la boite à gants
Y a pu de boite à gants du tout
Y a pu de roues à l'automobile
Y a pu d'auto, d'ailleurs
Y a pu de route à prendre
Y a pu où aller, d'ailleurs
Tout est arrêté.
Mortel.
Triste.
Yoopee !

Écrit par : Limace de Yoyola | 30/05/2018

Va t'faire Youtre, pauvre Limace de Gorgonzola.

Écrit par : macron | 30/05/2018

Je vous demande de vous arrêter, micron !

Écrit par : Edouard Balladur de Bellegueule | 30/05/2018

Un jour viendra où il faudra réparer toutes ces offenses, je le sais.

Écrit par : Janssen J-J | 30/05/2018

Dors en paix, Camarade Janssen J-J !
Le Parti se chargera des offenseurs que nous réprouvons tous.....

Écrit par : Феликс Эдмундович Дзержинский, | 31/05/2018

Je l'espère. Le Parti se trompe jamais. Je répète : le Parti ne se trompe jamais.
Надеюсь, что так. Партия никогда не ошибается. Повторяю: партия никогда не исчезает.

Écrit par : Janssen J-J | 31/05/2018

Quand t'es payé en droits d'auteur, va y comprendre quelque chose au prélèvement à la source.

Écrit par : dépité je suis | 01/06/2018

Ouais, si t'as que ça comme source de revenus, (c'est le cas de Jacques Barozzi qui avait voté pour le beau Macron, l'a bonne mise maint'nant, vu la panade où il nous a foutus, ce kon), eh ben j'te raconte pas comme tu vas pas te retrouver dans la marde.
On pourrait te brancher sur JB pour qu'il te dise comment t'en sortir pour ton PAS... Quand il va te falloir régulariser s'ils t'alignent la même somme que pour l'année 2017, t'as intérêt à avoir gardé tous tes papiers, hein !
Bon mais c'est qu'une mauvaise passe à passer, comme pour Sergio qui voudrait avoir déjà engrangé les pépètes sur son manuscrit pas encore publié. Or, rien n'est moins sûr : les a-valoir d'un éditeur en 2018 sont pas déclarab' a priori au fisc cette année.
Je dis ça, mais faut quand même vérifier dans la revue DOSSIER FAMILIAL, au directement auprès de ton TPG. Et si ta femme gagne beaucoup plus, fais une déclaration séparée !
A demain.

Écrit par : Janssen J-J | 01/06/2018

ouais, j'ai que ça comme revenus, et ma femme gagne beaucoup plus que moi en général (elle est salariée), mais si je fais une déclaration séparée, elle perd le quotient familial, non ?

à part ça, moi aussi j'ai voté macron, mais uniquement pour éviter fillion. et au finish ben on a quand même eu fillion.
tu crois qu'ils se rendent compte, les anciens socialos enmarchisés, qu'ils participent au gouvernement le plus droitier qu'on ait jamais eu ?

seulement faut dire : hamon, ça le faisait pas, mélenchon pouvait pas gagner. fini le temps où on votait laguiller au premier tour pour marquer le coup. maintenant le seul choix c'est d'éliminer les plus craignos d'emblée. et j'aurais jamais cru que macron était aussi antisocial que fillion.

Écrit par : dépité je suis | 01/06/2018

Jadis, à la Rdl, on pouvait changer de pseudo comme de chemise. C'était marrant, ça permettait des astuces. Ce temps est révolu.
Exemple, un jour (alors que je n'intervenais plus depuis des lustres), j'ai voulu dire une connerie pour énerver Chaloux. J'ai signé Toto. Le post est resté en attente de modération, puis est finalement passé. L'effet recherché fut obtenu : Chaloux a cru que c'était écrit par Wgg et s'est mis à vitupérer. Le problème, c'est que je ne peux plus signer autrement. Je suis donc obligé d'écrire exclusivement des conneries, principalement des contre-vérités destinées à provoquer des réactions infantiles. (Genre "la terre est plate" pour que les pompous old farts montent sur leurs grands chevaux en répliquant "t'es nul, t'as jamais rien lu", etc., ce qui donne une idée de leur maturité.) Ça fonctionne toujours, mais ça lasse.
Je suis coincé, donc. Pas plus mal parce que, à la réflexion, vu le niveau du commentarium, j'ai auc

excusez-moi, on m'appelle

Écrit par : Toto | 01/06/2018

bon mais on aime quand même lire les tribunes de hamlet sur l'autre chaîne, même s'il se contraint, et puis y a l'autre qu'a été obligé de partir chez edel qui disait que des trucs répugnants comme un alcoolique, chai pas ce qu'il est dev'nu ; c'est comme JC, il a dû se lasser un brin, les aut' avaient pas son niveau, sûr. Et maintenant y'a le dépité que veut pas que sa femme perde sa pension alimentaire, on voudrait bien aider tout le monde, mais on sait pu où fourrager de la tête, leur trouver des solutions. Là pour vous, Toto je sais pas, mais sûr qu'en agitant gwg on déclenche ipso facto la fureur de chachal. Pourtant on croyait qu'il avait retenu la leçon du cabot de pavlov. Bon, epicétou, chacun sa merde comme dirait jazzman, quand on lui demande le moindre service. Un hédoniss... qui partage pas tout, hein !

Écrit par : Janssen J-J | 01/06/2018

je vois que j'ai mal esssspliqué sur la déclaration séparée. Le fisc demande aux contribuables s'il doit opérer un calcul de prélèvement à la source sur chacun des 2 conjoints séparément (ce qui donnera un % différent à chaque feuille de paie dès janvier 19) ou un % de prélèvement identique calculé sur la moyenne annuelle déclarée des deux sources de revenus... Dans l'un ou l'autre cas, aucune incidence sur le quotient familial, voyons donc... Mais je ne crois pas que vous aurez le choix de faire autrement, vu que la nature de vos sources de revenus et de leur calcul sont très différents (salariée vs libéral). C'est ce que racontait miss potelée au narrateur quand ils sortaient des taillis du côté de Marienbad, vous vous souvenez, on ne les entendait pas très bien murmurer...
Restez pas dépité, hein ! Et allez pas faire dans la phobie administrative, comme l'autre escroc, ça peut coûter un bras, et pi c'est pas bien sur le principe. Il faut payer ses impôts. Bientôt, du calme, le ciel va s'éclaircir avec le "choc de la simplification" bureaucratique
https://www.20minutes.fr/justice/2182975-20171206-fraude-fiscale-sursis-amende-ineligibilite-requis-appel-contre-thomas-thevenoud

Écrit par : Janssen J-J | 01/06/2018

Christiane, je ne vous comprends plus. Comment pouvez-vous pactiser avec l'affreuse Laura Delair (alias Lacenaire, alias Anna Fort, alias Evidence, alias William Legrand, alias keupu, alias un peu tout ce qu'il y a de pire) sur la RdL ?

Écrit par : l'ami de christiane | 02/06/2018

Mais je ne sais pas qui c'est Laura delair. Je ne pactise avec personne. Qu'est-ce que c'est que cet embrouillis ?

Écrit par : christiane | 02/06/2018

alias le p'tit Court aussi

Écrit par : l'ami de christiane | 03/06/2018

Je précise : "cette" Laura Delair qui serait cachée sous de multiples pseudos. Par exemple, elle ne me fait pas du tout penser à JC, ni à Evi, ni à W.L.dence, ni à Lacenaire.
Parfois je lui réponds mais elle intervient rarement.

Écrit par : christiane | 03/06/2018

"Cette" Laura Delair, comme vous dites, est celle qui, le 03/062018, a repris le pseudo que j'avais utilisé précédemment (elle adore récupérer les pseudos des autres), cette idiote qui, signant comme moi "l'ami de christiane" (alors qu'elle vous déteste, vous traîne dans la boue dès qu'elle le peut) a ajoute : "le p'tit Court". Elle est la seule à employer cette expression.
Ses principales têtes de Turc sont : JC, bouguereau, Court et vous-même.
Pourquoi vous ? Parce qu'elle a vu, il y a quelque temps, que vous tentiez ici même d'être bienveillante envers JC, et surtout parce que Clopine vous a prise en grippe. Or elle soutient mordicus Clopine, notamment pour faire cause commune avec elle contre Court.
Comment faites-vous pour ne pas la reconnaître ? Quels que soient ses pseudos, elle dit toujours la même chose.

Écrit par : l'ami de christiane (le vrai) | 03/06/2018

Eh bien, si cela est exact
que sa vilénie se retourne contre elle.

Écrit par : christiane | 03/06/2018

Par ailleurs, sur ce fil de commentaires, je ne vois aucun dialogue entre laura delair et moi.

Écrit par : christiane | 03/06/2018

S'intéresser à Delair c'est se passionner avec perversité de la composition d'une merde de mouche, en fin de vie, laissée sur une vitre de fenêtre ouverte....

Écrit par : JC..... | 03/06/2018

Je suis sorti de tôle et je vous emmerde toues et tous

Écrit par : JC..... | 03/06/2018

Ce JC est un grossier personnage : c'est bien normal que personne ne l'aime ! Seigneur, prend le en pitié, toi qui est amour.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 04/06/2018

Cri-cri se trompe en République des Livres sur les navigateurs : les marins véritables aiment avant tout, non pas la mer, mais le port.

Écrit par : Eric le Rouge | 04/06/2018

@"les marins véritables aiment avant tout, non pas la mer, mais le port."( Eric le Rouge)
Sauf, que se tromper la dite nommée aurait dû dire que les marins véritables aiment avant tout la mer, plus que le port. Mais il n'en n'est rien puisque "le port" dans son commentaire c'est "la mort" et que le navigateur est évoqué dans une traversée (la vie) qui peut être bien périlleuse.

Écrit par : christiane | 04/06/2018

Christiane, je vous demande de vous arrêter !

Écrit par : Edouard Balladur de Bellegueule | 04/06/2018

Edouard a raison : la mer c'est la mort, le port c'est la vie. Renseignez vous.

Écrit par : Un passant ..... | 04/06/2018

Sergio travaille certainement comme une bête de sommier sur son roman rêvé. Ne le dérangeons pas. Ecrire est pour les rêveurs, un Paradis ! Pour d'autres un Enfer. On pourrait s'étonner que l'Enfer ait si mauvaise presse d'ailleurs, tant il est agité de si drôles de gens ... Quel vivier !
Et si, pour finir, le Paradis n'était qu'un Enfer, mortel d'ennui ?

Écrit par : JC..... | 05/06/2018

sortir de tôle pour écrire de sonneries pareilles, faut y retourner JC.....

Écrit par : tristan | 05/06/2018

Un psy de mes amis me confiait récemment qu'un analyste c'était un type qui écoutait s'exprimer des trous du cul sur divan.

Écrit par : Groddeck | 06/06/2018

Taule, plutôt que tôle, même si c'est permis.

Écrit par : tristanophile | 06/06/2018

Y a t-il un cobra royal de 2,8 mètres dans la boite à gants ?

Écrit par : Yunnan News | 06/06/2018

Les digressions sur le papa de Jean me rendent triste sur l'autre chaîne. Je ne sais pas pourquoi, elles n'arrivent pas à me tirer un sourire de 5e degré, alors qu'il espère sans doute que ça devrait, lui dont l'écriture au service des horreurs reste si soignée.
Il y a des jeans étonnants, lessivés et troués : il paraît que c'est à la dernière mode lévistrauss 501.

Écrit par : Janssen J-J | 06/06/2018

Je ne suis pas l'auteur du supra message signé "tristan". Ca doit être l'autre taré qui usurpe à tire-larigot de peur de montrer sa vraie carte d'identité...un carré de papier toilette usagé.

Écrit par : tristan (le vrai !) | 06/06/2018

Nous devons nous incliner devant quelques génies, incompris en leur temps par une masse stupide engraissée aux hormones humanistes : Héraclite, Rabelais, Sade, Évariste Galois, Albert Einstein, Adolf Hitler, Edouard Balladur, Jean le Brun, Michel le Juif, Jean Luc Mélencon comme un balai, Laurent Ruquier la fiente médiatique...

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 06/06/2018

Sans médire, j'ignore pourquoi mes Exercices Spirituels se vendent, de nos jours, bien moins que du Levy merdique ou du Musso pour prolo ?!

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 06/06/2018

Sur l'autre chaîne, la jeunesse de Jean, fils d'antisémite notoire, nous a rappelé la nôtre, si émouvante ! Fruits interdits des amours coupables de nos pères respectifs avec des juives connues au camping, nous avons beaucoup apprécié la diversité de nos sources, et l'ambiance remuante de cette époque, hélas bien mal racontée dans les établissements d'enseignement.

Écrit par : Moïse Himmler & Salomon Mengele | 06/06/2018

il est assez laborieux de faire exister ce blog, mais on doit reconnaître que du courage ne manque pas chez d'aucuns qui sikolent, multipliant calambredaines et coquecigrues en attendant le retour du prodigieux enfant prodigue. Il ne saurait plus trop tarder maintenant apèrs une période d'incubation d'un bon mois.

Écrit par : Janssen J-J | 06/06/2018

Le croqueciguë, madre mia, c'est un exercice mortel.

Écrit par : Socrate | 06/06/2018

Pas confondre avec la 'maïeutique', un exercice de vie que pratiquait ta noble sage-femme de mère, Socrate..., tu te mélanges d'un peu la mayonnaise, tantôt...

Écrit par : Janssen J-J | 06/06/2018

une taule en tôle, c du pain béni pour les gogols gaulois gaulés

Écrit par : Janssen J-J | 06/06/2018

ignace de loyola, vos exercices spiritueux, c'est on the rocks ? ou sur une île flottante ? effet immédiat ? on devient bon en 12 jours chrono ??

Un cobra royal dans la boite à gants ? faut pas connaître Sergio pour imaginer des horreurs pareilles.

Quant à Jannsen J, les jean's lavés, troués, c'était à la mode il y a 20 ans. Bourreau d'enfants,depuis quand n'avez-vous pas vu les vôtres?c'est avec des pères comme ça que les bambins enjambent les balustrades. Quelle époque!

Écrit par : olga | 06/06/2018

Mademoiselle Olga,
Dans le Yunnan, effectivement, les flics cherchant probablement du whisky dans la boite à gant d'un véhicule d'ivrogne, ont trouvé un cobra royal de presque 3m. Les voies du Seigneur sont impénétrables !

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 07/06/2018

Devançant l'explosion prévisible d'une Europe sans queue ni tête construite contre la volonté des nations hétéroclites qui la composent, j'ai décidé (avec l'approbation de Maman) de déclencher une troisième guerre mondiale et européenne contre l'Allemagne de la sorcière Merkel !
Ainsi, les Américains voleront à notre secours -comme d'habitude- et nous pourrons enfin devenir le 51ème Etat de la grande USA, riche puissante et respectée, et remettre de l'ordre dans ce vieux pays gaulois, pourri à cœur.

Écrit par : Macron Mac Aron | 07/06/2018

Olga, les miens n'ont jamais porté des fringues pareilles et par suite jamais enjambé les balustres. Et ils n'ont jamais transgressé la règle des culottes courtes et du duffle coat par tous les temps, pour leur spropres enfants. Notre famille résiste à sa façon à la dégénerescence du monde. Nous essayons de donner l'exemple de la résistance avec l'appui du clergé catholique de saint-nicolas. Mais tout le monde ne peut en dire autant. Quoiqu'il en soit, Olga, en tant que mère éclairée, dites-nous donc tout sur la mode actuelle désirable pour vêtir les enfants et en faire avec certitude des modèles de respect des balustrades urbaines ? Merci.

Écrit par : Janssen J-J | 07/06/2018

La vêture importe peu au Sage, mort ou vivant.
Naissant nu, vivons nu, mourrons nu !
Quel meilleur uniforme dans les classes scolaires et crasseuses de notre Usine à former des Brêles que la Nudité absolue ? Bien entendu les pédagogues professeraient leurs âneries en toges blindées à l'or fin, plombées au bas comme celles d'EII d'Angleterre.
Le combat contre la sournoise pédophilie l'exige !

Écrit par : Un mécréant... | 07/06/2018

Petits Français innocents !
Vous redoutez la sortie prochaine de 450 islamistes radicalisés, libérés de leur peine, locataires saisonniers des coquettes cellules de prison que vous avez mis à leur disposition gratuitement pendant quelques temps ?
Gardez les au frais.
A vie.

Écrit par : Anatole Hitler | 07/06/2018

Ignace de Loyola & Yunnan news réunis.Fantastique nouvelle, les Chinois boivent du wisky, importé d'Ecosse ? l'autre jour, alla tv,une émission ultra sérieuse sur les abbayes cisterciennes; on attendait silence,méditation, matines et vespres...on eut ..du fromage ! Remarquable émission,intelligente et éducative..en diable... Voici l'histoire.L'abbaye disposait de vastes pelouses,qu'il fallait tondre,engins nécessaires.L' acquisition de superbes vaches laitières emporta l'adhésion de tous et des vaches qui se trouvèrent logées dans de confortables box,pierres de taille ...Que faire du lait ? (je laisse de côté les épisodes secondaires) le vendre aux touristes, nombreux,qui découvraient le charme des ombrages séculaires du M.Age.Et les moines envisagèrent alors de lier prières, méditation et fromage. Le lait des vaches avait un goùt exquis, celui des pissenlits en fleurs, des bleuets et des coquelicots, la réputation des fromages cisterciens s'étendit jusqu'aux contrées ultimes de l'Empire du Soleil, par touristes interposés.Les moines alors déposèrent leur marque, achetèrent des machines ultraperfectionnées,et organisèrent les espaces de prières, de silence et de méditation, en fonction de la vie des vaches bienheureuses. C'est ainsi que les fromages de l'abbaye ornent les étals du monde entier, que les vaches fleurent bon le parfum des vraies prairies et que les moines chantent les louanges du Seigneur.

Écrit par : olga | 07/06/2018

Il nous a toujours été difficile d'habiller les moines, peuplade riche et assistée, sympathiques rêveurs, bonhommes au tour de taille imposant.
La foi doit s'étendre à ce que le Seigneur nous procure, y compris boissons et nourritures terrestres.
Raison pour laquelle il n'y a pas de moine maigre.

Écrit par : Dior, a christian fucked guy | 07/06/2018

Raison pour laquelle il n'y a pas de moine maigre.

(Notre ermite nouveau subsistait là-dedans ; Il fit tant, de pieds et de dents qu'en peu de jours, Il eut au fond de l'ermitage, le vivre et le couvert. Que faut-il davantage ? Il devint gros et gras. Dieu prodigue ses biens, à ceux qui font voeu d'être siens...)

Pour la nudité intégrale des moines déchaussés : on distinguera mieux ainsi les juifs des chrétiens et des mahométans. Quant aux vaches, laissons-les brouter dans leurs robes naturelles, leurs fromages respectifs n'en seront que plus sacrés.

Écrit par : Janssen J-J | 07/06/2018

le séjour en taule de JC n'a pas eu d'effets bénéfiques, il est reparti comme avant dans ses détestations avec le même vocabulaire d'un gamin de cinq ans, pauvre petit minable

Écrit par : tristan le faux vrai | 07/06/2018

Oui j'ai remarqué la réapparition de ce syndrome chez celui qui revient sous les oripeaux de JC... Je pensais que son séjour à l'ombre l'aurait amendé un brin, y'en a pour qui ça marche, par exemple gwg. Sur l'autre chaîne, l's'est déchainé tantôt sur le cloporte de la colpine, remarquez, faut dire qu'elle raconte de drôles d'histoires pour se rendre intéressante, du coup, lui, qu'est encore un peu fragile dans sa propre identité , hein, halos y'a foncé dans l'lardon !... L'est un peu perdu sans l'Sergio, faut dire, veut pas l'reconnaît', mais on sent bin comment l'est désemparé, c'était son pote quand même, l'en avait pas d'aut'...

Écrit par : Janssen J-J | 07/06/2018

Ne vous posez pas de questions inutiles à propos de Tristan ou Gigi : puent_ils du cul ou de la gueule ? ... le résultat est LE MEME : Fleur de Merde de chez pourri...

Écrit par : JC... | 07/06/2018

ah ben on te retrouve en forme, JC (3 points), tu nous avais manqué un brin ces derniers temps. As-tu survécu à tes enculages répétitifs en tôle, au moins. Ca pas eu l'air de trop te traumatiser, on s'habitue à tout, c'est comme chez l'amayerling.
Oui je pue du cul, plus que d'la gueule, bien vu ! Mais encore ? Au fait, as-tu pris ton viandox ce soir, ma puce ?

Écrit par : Janssen J-J | 07/06/2018

L'usurpation est au service de la bêtise.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

Par ailleurs, je connais très bien le sus-nommé JC... qui est bien différent du portrait à charge que vous en faites !
C'est un homme plein de qualités, digne, estimable, dynamique, courageux, joyeux et d'une grande capacité de jugement. La preuve ? Il dédaigne la politique, ne vote pas, est raciste, homophobe, islamophobe, philatéliste, haltérophile, végétarien, grand lecteur, coureur de jupons, intéressé par l'argent et le pouvoir.
A part Sergio, je n'en connais pas de meilleur !

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

Le pire de tous, icite, c'est JJ.
On sait de source sûre qu'il est depuis 1995 l'indéboulonnable Grand Maître des Frères Fourbes, joyeux lurons à côté desquels Tarik Ramadan, le Don Juan islamiste de choc, semble n'être qu'un enfant de coeur.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

Mais non je suis pas le fourbe de service, juste un peu fourbu ... avec tous ces drames récemment traversés...

Écrit par : Janssen J-J | 08/06/2018

Nous savons tout de vos turpitudes, JJ !
Vous n'échapperez pas à la justice divine (approbation CE)

La liste des 100 auteurs aimés est une liste stupide : la liste des auteurs détestés est infiniment plus riche...

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

@ la liste des auteurs détestés est infiniment plus riche...
Une remarque tout à fait pertinente, une fois encore... On aimerait connaître votre liste, mais sachant votre fainéantise légendaire, ça risque pas... En y réfléchissant, je ne crois pas pouvoir la fournir... Je ne vois pas pourquoi j'aurais détesté 100 auteurs au cours de ma carrière. 10 serait le grand maximum, -et je saurais dire pourquoi, car je me suis forcé à lire des gens qui me déplaisaient durant ma jeunesse-, je me suis plutôt logiquement intéressé à approfondir ceux que j'aimais à la premlère lecture quitte à avoir été déçu par la suite. L'inverse me paraîtrait un brin suspect (mais il m'est arrivé de redécouvrir avec raivssement plus tard un auteur que j'avais détesté dans ma première vie. Voilà ce qui devrait constituer une vraie liste d'auteurs d'un vrai lecteur évolutif.
Le reste : on s'en tape hein ? dis, ma put.e.

Écrit par : Janssen J-J | 08/06/2018

Il faut être idiot, ou universitaire littéraire, cad bon à rien d'autre pour lire des auteurs détestables ! Pourquoi serai-je aussi sot ?

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

Comment sais-tu qu'ils sont détestables a priori si tu les as pas lus ? Une effet de ta sottise préjudicielle (suivisme de caniche) ou de ton intelligence exrra lucide, Tignace ? Choisis les arguments, mais reste logique avec toi-même au lieu de tonitruer comme un singe, voyons dhonc. Tu réfléchis jamais trop à l'impact de tes sonneries !

Écrit par : Janssen J-J | 08/06/2018

Dieu est de mon côté !
Comprend, malheureux, que seule la foi, la recherche de la vérité, l'amour m'animent.
JJ tu es en retard depuis tout petit : ce siècle est religieux !
La logique n'est pas une.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

Non, l'obscurantisme ne passera pas !

Écrit par : Janssen J-J | 08/06/2018

Nous lutterons ensemble pour que l'obscurantisme, passé dans les moeurs en 1789, quitte nos chaumières définitivement.
NON A L'INFAME LAICITE ! Vive Jésus-Christ, notre Sauveur !

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 08/06/2018

Olga et Chiara, SOS, ce mec est cmplmt à la ramasse, allez chercher des secours pendant que je le tiens, faudrait pas qu'il s'écharpe, il prétend avoir vu le Crisse du Câliste !

Écrit par : Janssen J-J | 08/06/2018

Olga, Chiara, Laura, Chritiana, chères soeurs ...aidez moi !
Le mécréant JJ vous trompe.
Il abuse de votre bon coeur : bourreau, il joue la victime !
Mais vous savez bien que Dieu est de notre côté.
MORT AUX INFIDELES !
Vérité ! Vérité !

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 09/06/2018

ton bracelet électronique te gêne pas trop pour écrire, JC..... ?

Écrit par : tristan le faux vrai | 09/06/2018

Qui tu es, toi, faux vrai ?

Écrit par : tristan le vrai | 09/06/2018

Ignace,
Si je peux vous être utile... ?
Bien à vous.
Thomas

Écrit par : Torquemada | 09/06/2018

Tomas,
On a besoin de type comme vous !
Contre une théologie culturelle débile venue créer un désert dans un pays de fontaines et de lumières, il nous fallait un théologien pansu, velu, couillu, décidé, qui conduise le Bal des Maudits.
Soyez le bienvenu, Tomas !
"Ma culture, tu l'acceptes sans réserve ! Sinon tu dégages !"

Écrit par : Multicultiphobe | 09/06/2018

Oui Thomas aidez-le, il est en bien mauvaise posture ces derniers temps avec son bracelet à la cheville, mais n'allez pas le lui enlever, ça pourrait vous risquer gros.

Écrit par : Janssen J-J | 09/06/2018

La reconversion d'un bouffon est facile : collaborer pour eux -ils collaborent toujours- c'est résister de l'intérieur !
Rires...

Écrit par : Torquemada | 09/06/2018

JJJ,
Bonjour.
la RDL ? Billets de Passou ? Oui.
Fil des commentaires ? Non, définitivement, non. Chacun y rencontre sa propre perversité...

Écrit par : christiane | 11/06/2018

Mais vous êtes toujours là..., je suis donc un peu rassuré.
J'espère seulement n'avoir pas été l'unique cause de votre départ.

Écrit par : Janssen J-J | 11/06/2018

JJJ,
vous avez toujours été une personne loyale et moi aussi vis à vis de vous. J'ai souvent apprécié nos échanges.
Mais là-bas, des êtres sous pseudo nous poussent à bout de patience. On répond par la défensive puis comme l'écrit Racine : "On apprend à hurler ... avec les loups.". Je n'aime pas ce que je deviens là-bas, agressive, dure, quand il faudrait comme DHH avoir la sagesse de ne pas répondre. Le fil de commentaires de la RDL est devenu le lieu où des cruels jouent à humilier, à blesser. Pas assez d'honnêteté aussi de la part de certain(e)s qui cachent habilement leur côté obscur dans des tirades d'innocence à faire frémir ceux qui les connaissent.
Dix ans, ça a été une longue bataille, de longues patiences, des attentes toujours déçues. Bien sûr, il y a eu des échanges passionnants sur la littérature, la musique, l'art mais sans cesse interrompues par les langues de vipère.
Alors, Basta, je reprends la route d'autant plus que Sergio reste ici silencieux. Il reste Paul Edel à qui me lie une fidèle amitié et beaucoup d'estime mais chez lui, parfois, la discussion devient trop difficile à suivre et enfin, Passou, qui écrit des billets qui ne me laissent pas indifférente. Souvent, je n'ai écrit que pour lui, en réponse au billet.
Voilà, JJJ. Non, nulle aversion à votre égard.

Écrit par : christiane | 11/06/2018

Je suis comme vous, Sœur Christiane, j'apprécie beaucoup les verbiages savants, et inconséquents, de ce mécréant de JJJ
(s'il savait ce qui l'attend en enfer .... brrrr !)

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 11/06/2018

Je vous remercie, Ch., parfois on aime vous faire un peu bisquer, et je mesure bien la cruauté collective qui vous poussait toujours de + en + à vous défendre et à devenir plus agressive en contre attaquant face à l'injustice pour ne pas perdre la face. Or vous alliez contre votre tempérament. Il est en effet très rare, comme vous le dites justement, d'avoir cette forme de sagesse de dhh que nous envions tous. On ne peut pas s'empêcher de discuter le bout de gras très personnellement, alors qu'il faudrait rester distant face aux provocs des uns etd es autres (et je m'en exempte pas).
Mais votre BASTA itératif fait un peu mal. Je le regrette, l'absence de vos commentaires constitue un vrai vide sur la rdl. Et icite, depuis le silence devenu alarmant de sergio.
Je me demande si un message de Passoul à son adresse IP sergio.7@gmx.fr pour de vraies nouvelles ne susciterait pas de sa part un message de retour pour tout le monde, ou du moins de l'un.e de ses proches à Nancy. Mais je doute que cela aille dans sa déontologie et on ne saurait le lui reprocher.

Écrit par : Janssen J-J | 11/06/2018

Je n'ai pas écrit à Sergio personnellement. Vous aviez déjà donné cette adresse sur la RDL. Lui a les nôtres... Il faut respecter, je crois, ce silence, ce repliement, sa vie personnelle.
Quant au vide que je laisserai sur la RDL.... Il est déjà, comblé ! Allons... c'est ainsi.

Écrit par : christiane | 11/06/2018

Christiane, compte tenu des révélations de Sergio sur son état de santé il y a quelques mois, c'est pécher par optimisme que de l'imaginer parti guérir son âme souffrante dans une retraite spirituelle.

Écrit par : tristan | 11/06/2018

Sergio est mortel, vous aussi ....
Le Paradis nous attend.

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 11/06/2018

@ tristan | 11/06/2018
Encore un qui invente ce que je n'ai jamais dit. Vraiment marre... fin d'intervention !

Écrit par : christiane | 11/06/2018

Ayant gardé le contact avec DB et odradek du temps de leur hospitalisation et au-delà et les ayant accompagnés dans ces moments difficiles, j'imagine très bien ce que vit Sergio. Je pense seulement que l'initiative d'une communication doit venir de lui, comme elle était venue de ces deux amis. Peut-être a-t-il choisi la compagnie de quelques intimes et le silence, ici... Il a le droit de se taire...
Les remarques de tristan et ignace sont vraiment mal venues.

Écrit par : christiane | 11/06/2018

Prions mes frères et mes soeurs !
Notre sort est entre les mains de Dieu Tout Puissant ...
Repentez vous !!!

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 12/06/2018

Ignace,
vous êtes vraiment bête et lourd. Rien à tirer de vos commentaires.

Écrit par : christiane | 12/06/2018

CH, vous avez raison, je pense. C'est ici chez lui, et c'est à Sergio de choisir de saisir ou non la perche tendue par les amis de son blog. Nous devons respecter son silence délibéré ou contraint. Je m'y faisais mal jusqu'à présent, mais désormais, vous m'avez convaincu. Je pense que tristan (?) était un peu dans le même désarroi.
Bien bonne journée à vous.

Écrit par : Janssen J-J | 12/06/2018

Dans toute religion monothéiste il faut des adeptes bêtes et lourds pour guider les astucieux beaux parleurs...

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 12/06/2018

Oui, JJJ, je le pense aussi.
Il reste cette personne obsédée par la religion et qui tente ici sous un pseudo bien présomptueux de mener une guérilla qu'elle a perdu ailleurs. La bêtise crasse l'auréole ! Qu'elle retourne donc sur ce blog voisin où elle attend toujours une notoriété qui ne viendra jamais....

Écrit par : christiane | 12/06/2018

c'est toujours le même, hélas : le sinistre et lourd et bête et fatigant JC.....
Pas chercher plus loin, de retour également sur la rdl.

Écrit par : Janssen J-J | 12/06/2018

En enfer, les coupables !
En enfer, les verbeux s'admirant dans des miroirs sales...

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 12/06/2018

J'en vois ici qui ne reculeraient devant aucune citation pour briller, seuls devant leur cercueil.

Écrit par : Sergio | 12/06/2018

Sergio,
comme ça fait du bien de vous lire.
Merci.

Écrit par : christiane | 12/06/2018

Est-ce le vrai Sergio ?

Écrit par : lecteur dubitatif | 12/06/2018

- Que faites vous, mon bon ?
- Vous voyez bien, Freddie, je nettoie ma semelle de cuir
- Tiens ! Mais pourquoi donc ?
- Hélas, j'ai marché dans une citation littéraire.....

Écrit par : Alfred de Bliny | 12/06/2018

@lecteur dubitatif
Je ne crois pas que quelqu'un oserait signer un commentaire du nom de Sergio.

Écrit par : christiane | 12/06/2018

@christiane,
si c'est le vrai Sergio et qu'il a lu tous les coms inquiets des habitués du blog, on peut s'étonner que son message ne soit pas plus explicatif...
mais Sergio est imprévisible.

Écrit par : lecteur dubitatif | 12/06/2018

Peut-être... Je comprends mieux votre hésitation.
Il pleut à nouveau sur la ville. Je pense à tous ceux qui ont eu des maisons dévastées, des routes trouées, de la boue partout. Alors qu'ici, il n'y a que ce bruit presque intime de la pluie sur les vieux toits en zinc de Paris.
C'est tellement difficile de se mettre à la place de Sergio. Quelque chose, à l'hôpital, coupe du monde tant le corps souffre, devient la préoccupation essentielle. Pas facile de deviner de quoi Sergio a besoin. Odradek s'était fait une amie dans la chambre voisine de la sienne. Une amitié lumineuse qui avait un socle commun : le même affrontement de la même maladie. La fenêtre occupait beaucoup de ses loisirs. Elle était une frontière invisible entre le mode de l'hôpital et les arbres, les oiseaux, les autres dans les rues.
Paul Edel, récemment, a écrit sur "La montagne magique" de Th. Mann, un long commentaire qui parlait aussi de cet univers étrange du sanatorium de Davos, en Suisse, pour Hans Castorp. Cette expérience de l'attente, des rituels qui scandent les journées, les soins, les visites des médecins, sa métamorphose. C'est un livre lent, qui se lit lentement. Peut-être que Sergio est dans un temps différent et que nos paroles sont assourdies pour lui. Un peu décalé comme dans son roman.
Je regarde souvent la dernière fractale postée par Sergio : ces luminaires à la lune bleue. Féérie un peu triste.

Écrit par : christiane | 12/06/2018

"Je ne crois pas que quelqu'un oserait signer un commentaire du nom de Sergio."
(Sœur Christiane)

--->Ah ben ça alors, c'est la meilleure de l'année !
Bien sûr qu'on peut, on doit même : usurper comme une bête !
Rire de tout est le secret d'une longue vie pleine de détachement, le chemin de la sagesse innocente ...
--->Que les culs-pincés se détendent un peu : ça les soulagera.

Écrit par : JC.....7:29 | 13/06/2018

Merci quand même pour cet aveu, JC... (7.29)
Bien sûr, on peut rigoler de tout. Je pense que Sergio, si vous aviez été dans la même situation que lui, ne se serait jamais permis cette grossière usurpation, et de jouer sur l'anxiété des internautes inquiets de votre sort.
Vous n'avez vraiment aucune morale, aucun respect, planqué derrière votre anonymat. Là, vous m'écoeurez définitivement, et pourtant, je suis bétonné. Je sais bien que vous n'en avez rien à braire, alors continuez ainsi, si ça peut vous soulager "d'usurper comme une bête". Au moins, on sait que la réciproque ne sera jamais de mise, ce qui prouverait peut-être la supériorité de cette espèce sur celle que vous représentez si mal.

Écrit par : Janssen J-J | 13/06/2018

JC,
vous êtes sarcastique, insolent, irrité. Vous haïssez la gentillesse. Vous finissez par écrire n'importe quoi. Par ennui ? Vous êtes sinistre dans votre dernier commentaire.

Écrit par : christiane | 13/06/2018

Très tôt, j'ai ignoré l'opinion des cons pour ne pas perdre de temps.
Bonne nuit, chers amis ....

Écrit par : JC.....12h12 | 13/06/2018

C'est ça, va te coucher. Couché, sale bête !

Écrit par : Janssen J-J | 13/06/2018

MESSAGE URGENT

Je ne comprends rien au fonctionnement de mon nouveau smartphone

Écrit par : au secours ! | 13/06/2018

Donne le à bouffer aux chiens, peut-être qu'il saura le faire marcher !

Écrit par : Janssen J-J | 13/06/2018

J'ai pas de chiens ! Comment je peux faire ?

Écrit par : au secours ! | 13/06/2018

Alors, à ton chat ou à ta fille aînée. Sinon, à SOS Passoul...

Écrit par : Janssen J-J | 13/06/2018

J'ai l'impression que vous vous moquez de moi, Janssen J-J.

Écrit par : au secours | 13/06/2018

oui, à moqueur pet' moque e'dmi, hein !

Écrit par : Janssen J-J | 13/06/2018

La baleine devenant plus rare en Méditerranée que le migrant, j'ai transformé ma petite compagnie de chasse à la baleine en chasse au nègre migrateur !
Je jouis d'une clientèle identitaire de haute qualité qui y prend un plaisir extrême !
Pas belle, la vie ?
A contrario, en ma qualité d'humaniste respectueux de la gastronomie française, je me suis opposé à l'organisation d'un banquet cannibale, plage d'Argent, qui me semblait de très mauvais goût...

Écrit par : JC.....9h07 | 14/06/2018

Laissez-moi brailler, ducon de JJJ, je vous emmiel de plus en plus ainsi que sœur cri-cri

Écrit par : JC..... | 14/06/2018

Pourquoi t'laisser brailler, dupont lajoie ? peux-tu pas aller le faire aillheurs ? Couché, sale bête !

Écrit par : Janssen J-J | 14/06/2018

Sergio,
que tu sois vivant ou mort -mais sommes-nous autre chose que des morts/vivants, laisse moi te dire que tu devrais interdire l'accès à ton blog aux plus de 16 ans : tu vois le résultat ! ....

Écrit par : JC.....12h51 | 14/06/2018

J.C salut.Midi,un peu passé. C'était bon l'aviron en mer ? Vous savez, Dong feng a définitivement perdu la Volvorace; dans l'apremidi ou ce soir, c'est Mapfre ou Team Brunel qui va l'emporter à Goteborg, fief Volvo. Une bataille terrible;Le Neerlandais Volant, extraordinaire, a envie d'être sacré à Scheveningen ...Je prépare mon baluchon; un petit bout de ma famille y habite,et mon tout premier petitfils, blond et bouclé.Et puis ,Texel et les îles.
Je pense à Sergio, qu'il se remette doucement et retrouve son Ours ,tranquillement.
Ratissons son blog, comme les japonais leur jardin.Sérénité.

Écrit par : olga | 14/06/2018

Olga, de plus old gaga, ça s'arrange pas

Écrit par : JC..... | 14/06/2018

Christiane, à propos de Hans Castorp, c'est un pervers puisqu'en bonne santé il se laisse prendre à la routine du sanatorium... et aussi au charme de Madame Chauchat ; il est sain de corps et malsain d'esprit mais cela fait un livre passionnant.

Écrit par : Lucy | 14/06/2018

Vous posez d'étranges questions, Lucy. Pour quelles raisons ces trois semaines (visite à son cousin) se sont-elles transformées en années ? Perversion ? Je ne crois pas, mais fascination, engluement dans un lieu où le temps s'est arrêté. Le temps, c'est le léthé. Un lieu où il est loin du monde, où sa volonté n'est plus nécessaire. Il suffit qu'il s'abandonne à cette tiédeur vénéneuse, à ce cocon confortable. (Vous souvenez-vous de ces jours où enfant, souffrant de quelque fièvre, on vous a couchée dans un lit aux draps frais et où le temps s'est ralenti suavement ?) . Ce sanatorium huppé où la mort même, coule, indifférente, emmenant les uns vers des voyages inconnus. Juste, ils ne sont plus là. Un lieu où ceux qui n'ont rien, aucune maladie, finissent par se sentir malades...
Un peu comme on entre dans une secte, un couvent. Un lieu où on est dépossédé de soi, de son corps, puis de sa pensée. Avec des frénésies sensuelles qui font de drôles de danses macabres...

Écrit par : christiane | 14/06/2018

Le JC du 14/06 est un JC avarié, ses ailes de butor l'empêchent de voler.
15/06 00h24

Écrit par : olga | 15/06/2018

C'est assez facile de distinguer le vrai JC des faux JC ! Le premier a du style, les usurpateurs ont, eux, du fiel aux lèvres .....racailles !

Écrit par : JC.....5h22 | 15/06/2018

Chère Olga, vous avez vu juste : aviron hier matin au réveil pour reprendre cette activité exigeante, la yole de mer. L'extrême solitude dans l'effort, ça me plait ! Bien à vous.

Écrit par : JC.....5h53 | 15/06/2018

@ 5h22, Comme si on pouvait départager le style entre différentes racailles.
Une racaille qui usurpe le nom du propriétaire d'un blog qui se tait reste une racaille, point barre. Couché, sale bête !

Écrit par : Janssen J-J | 15/06/2018

Vas te faire voir chez les Enfilés Mondains, espèce de connard de JJJ !

Écrit par : Sergio | 15/06/2018

Soyez raisonnable, Sergio, JJJ est malade .....

Écrit par : JC.....12h56 | 15/06/2018

Arjal ajlsdig jjss ggpputain de clavier

Écrit par : JJJ.....14h53 | 15/06/2018

merci de reconnaître mon style, cher usurpateur, chacun ici sait distinguer le faux (vous) et le vrai (moi) nom d'une b.ite de cornard baiseur de nonnes lubriques

Écrit par : JC..... | 15/06/2018

De quelle usurpation parlez-vous, monsieur ?

Écrit par : JJJ.....17h41 | 15/06/2018

du faux JC de 5 heures 22,ce lui qui se targue de foutre la merbe toupartout cette vermine gluante

Écrit par : JC..... | 15/06/2018

Je vous souhaite une bonne nuit !

Écrit par : Sergio | 15/06/2018

Je suis Sergio !

Écrit par : JC.....18h56 | 15/06/2018

@ Janssen
alors ?
que pensez-vous du match France-Australie ? Deschamps a-t-il eu raison de faire entrer Giroux ?

Écrit par : Albert | 16/06/2018

Mais de quoi nous parlez-vous, Albert ? De Didier Deschamps, la directeure du théâtre national de Chaillot ?... https://www.theatre-chaillot.fr/fr/didier-deschamps

Écrit par : Janssen J-J | 16/06/2018

Mais pas du tout, JJJ, je m'insurge contre cette contre-vérité, tout contre. C'est que, voyez-vous, Deschamps, l'autre, a pris la clé des champs après ce match France-Australie.
L'agence TASS nous communique cette photo édifiante :
http://lespeintrescelebres.free.fr/peintre_magritte/tableau_022.php
La petite lucarne des postes de télévision a explosé. Aux dernières nouvelles, Deschamps court toujours. C'est complètement surréaliste ! Comme vous, il aime les jeux de mots mais s'entendre comparé à l'autre Didier Deschamps et surtout qu'on allait le reconduire à Chaillot, avec, pour co-équipier Philippe Decouflé et encore sous l'emprise de ce match... stupéfiant, sa conscience d'arbitre s'est effacée. Il est parti. Les bleus le cherchent partout. Avant de s'enfuir, il leur a dit : "J'ai la certitude que nous appartenons, en fait, à un univers énigmatique."

Écrit par : christiane | 16/06/2018

"avec, pour co-équipier Philippe Decouflé"
Découflé n'est pas à proprement parler son coéquipier, c'est un simplement un membre de son équipe, où il occupe le poste de gardien de but.

Écrit par : Juien Kopa | 17/06/2018

Penser !
(...le problème vient de là...)

Écrit par : Ferdine..... | 17/06/2018

J'ai comme patient assidu un gamin vieilli, 84 ans et 6 mois, qui, abusé par un coreligionnaire dans les vestiaires du Lycée Anatole F. de Martigues, alla se réfugier dans les vestiaires filles, où il fut violé à nouveau, 6 fois, par des hyènes incultes mais décidées ...

Se plaignant au Directeur, celui-ci le viola, en attendant le car de Police Secours local où 12 gardiens de la paix abusèrent de lui, en chantant le "PLUS PRES DE TOI MON DIEU"

Penser n'est pas un problème, ni un recours.... !

Écrit par : JC.....13h52 | 17/06/2018

Pourquoi dit-on LE Costa Rica et non LA Costa Rica, sachant que "costa" est féminin ? On bien LA Côte d'Ivoire.
Avez-vous une idée, christiane et JJJ ?

Écrit par : sag warum | 17/06/2018

on accorde en français le pronom personnel au genre du nom commun (côte)
on ne l'accorde pas à un groupe de mots étrangers qui désignent le nom d'un pays (costa rica) pris comme entité dont le genre est masculin

Écrit par : Janssen J-J | 17/06/2018

je suis le petit frère de Sergio et pour paraphraser Ignace de Loyola,
Sergio est mortel, vous aussi ....Le Paradis nous attend.
Sergio est mort, nous pas encore.... au Paradis il nous attend.

Il est décédé mercredi soir, d'une trop longue maladie et les obsèques auront lieux mardi matin en là Basilique du Sacré Cœur à 10h15.

mise en terre au cimetière sud à 11h30.
Toutes nos pensées vont vers Sergio

Écrit par : Yves C. | 17/06/2018

A 19h, j'ai découvert le message sinistre de Yves C. Aucune raison de douter .
Amayerling était un espace rare,à l'image de Sergio. Le bonheur d'y avoir rencontré Lucy, Chiara, qui ne se trouvent nulle part ailleurs; JC, tout aussi mordant mais plus plus.."attentif" qu'ailleurs.
Amayerling va me manquer, et Sergio ,avec toutes ses qualités..Difficile de l'oublier.Merci à son frère de mettre fin à ma, notre, attente et angoisse. Une infinie tristesse.

Écrit par : olga | 17/06/2018

Oh... Merci au petit frère. Tout s'éteint brusquement.

Écrit par : christiane | 17/06/2018

Repose en paix, ami Sergio !

Nos prières pour ton salut sont restées sans effet...
Tu as vécu et tu nous as apporté.

Repose en paix !

Écrit par : JC.....20h43 | 17/06/2018

Il faut faire un beau registre de condoléances à Sergio. Sa mort nous sera plus douce si beaucoup d'intervenautes lui rendent hommage et se souviennent de son nom. IL faut accepter l'idée que la vie est absurde: on ne se sent pas naître, on court vers la mort en vivant trop vite. Dans ce court intervalle entre le néant des origines et celui de la destination, peu de temps pour une belle et bonne vie. Sergio l'a sûrement eue. Par la grâce de ses textes et de ses fractales, Sergio est encore avec nous, encore parmi nous. Il ne sera pas oublié.

Écrit par : tristan | 18/06/2018

Un grand merci, Yves. Toutes mes pensées pour vous et votre famille.

Et je continuerai de frémir à rebours, t'imaginant à 300 km/h sur la Yam, à sourire au finale, tout en foudre et tonnerre, de ton ours.
Ca va pouloper là-haut.
Au revoir ami Sergio. Tu me manques.

Écrit par : chiara | 18/06/2018

beaucoup de silence et un bouquet de fleurs pour Sergio..

Écrit par : Paul Edel | 18/06/2018

..ça tombe y fait la gueule c'est tout..peut être havec un grand verre de rhum..a t'on mordu son gros orteil au moins ?..une poupée gonflabe et sa collec de motorevue à coté c'est le moins..dans ces moments là faut rester héfficace

Écrit par : bouguereau | 18/06/2018

Je ne voulais pas le croire mais hélas cela semble trop vrai...
Tu vas beaucoup nous manquer Sergio

Écrit par : Lucy | 18/06/2018

Tristesse.
On avait bien le sentiment que l'envoi des "Grillons" coïncidait avec le fait que cela n'allait pas bien. Alors ? Lettres pas mortes, même si... ?

Écrit par : C.P. | 18/06/2018

Le dialogue de l'espérance ds la cantate "Ich hatte viel Bekümmernis" BWV 21

https://www.youtube.com/watch?v=t4yFmmcdBnM&index=8&list=PLE195C502D707C132

Écrit par : (elena) | 18/06/2018

Erfreue dich, Seele, erfreue dich, Herze,
Réjouis-toi, mon âme réjouis-toi, mon cœur,
Entweiche nun, Kummer, verschwinde, du Schmerze!
Dissipez-vous maintenant, soucis, disparaissez douleurs !
Verwandle dich, Weinen, in lauteren Wein,
Pleurs, transformez-vous en vin pur,
Es wird nun mein Ächzen ein Jauchzen mir sein!
Mes gémissements font se faire cris d'allégresse !
Es brennet und sammet die reineste Kerze
La plus pure flamme de l'amour et du réconfort
Der Liebe, des Trostes in Seele und Brust,
Brûle dans mon âme et dans mon cœur,
Weil Jesus mich tröstet mit himmlischer Lust.
Car Jésus me console de sa joie divine.

Écrit par : Lucy | 18/06/2018

R.I.P.
Pivôt i vodka.

Assis sur la mob
face au soleil levant,
vers l'est...

Écrit par : P comme Paris | 18/06/2018

The swallow -la golondrina- chant d'exil- est chanté par un tenor irlandais.Brendan o'Dowland.4'40''
le texte en anglais : cliquer sur PLUS
https://www.youtube.com/watch?v=NuA3eepfQo4

Écrit par : olga | 18/06/2018

Un peu triste aussi, j'aimais bien son style.

Requiescat in pace.

Écrit par : chantal | 18/06/2018

Yves frère,
Ce serait bien que les derniers écrits de Sergio lui succèdent !
Lorsque du temps aura passé, peut être... ?
Meilleures pensées.

Écrit par : JC.....5h43 | 19/06/2018

On a pensé à lui et à vous, ses proches.

Écrit par : JC.....11h46 | 19/06/2018

CE BLOG EST DÉSORMAIS FERMÉ

Écrit par : FERMETURE | 19/06/2018

Attendez, rien n'est jamais définitivement fermé !

Écrit par : JC..... 14h29 | 19/06/2018

"rien n'est jamais définitivement fermé"...même les portes, qui doivent être ouvertes ou bleues.

Écrit par : tristan | 19/06/2018

Merci Tristan pour la mémoire de Sergio.

Écrit par : JC..... 17h01 | 19/06/2018

Sergio, l'était pas un peu Khon, non ?

Écrit par : JC..... | 21/06/2018

Comment peut on être aussi bête que cette raclure usurpatrice ?.... Pauvre type !

Écrit par : JC.....16h24 | 21/06/2018

c'est l'histoire du serpent qui s'mord la queue, raclure de bidet ... t'as l'air malin !

Écrit par : Ouroboros | 21/06/2018

C'est toi qui a l'air malin de te mordre la queue, onaniste acrobate de petit cirque !...

Écrit par : JC.....5h13 | 22/06/2018

JC / Sergio ...

Écrit par : christiane | 22/06/2018

@ christiane : JC est mort, Sergio est bien vivant. Merci pour vos messages chez P. Edel que Jazzman nous a rappelés. Ils nous font du bien, partout, et aussi à la rdl.
Maintenant, il nous faut réagir en avant, essayer de greffer l'histoire des Grillons sur du papier, en faire un "à compte d'auteur"... Je ne sais pas trop quoi exactement.

Écrit par : Janssen J-J | 22/06/2018

Merci, JJJ. Mais il faut séparer ce qui était l'exploration d'un livre "Les Vagues" de V.Woolf dans la traduction de M.Cusin de l'autofiction. Ce que j'exprimais, là-bas, sur le blog de P.Edel "de près-de-loin" était en rapport avec les personnages plus qu'avec les personnes, puis de l'influence des blogs sur les personnes qui écrivent sous pseudo et qui finissent par être des personnages dont ils sont et l'acteur et le spectateur.
Sergio est mort , dites-vous, mais existait-il réellement hors cette écriture, de ce blog ? Et ce frère, Y.C qui annonça sa mort en reprenant des éclats de commentaires, existe-t-il vraiment où est-ce une fiction, encore, contre laquelle semble s'être heurté W. (voir son commentaire sur la RDL) ?
C'est peut-être l'histoire d'un écrivain qui inventa le blog d'un écrivain plutôt fantasque et rêveur et qui, un jour, décida d'en finir avec cette fiction. Un peu comme Pessoa et ses hétéronymes.
Ayant prisé le fabuleux roman de R.L. Stevenson "Dr Jekyll et Mr Hyde", soit le prototype d'un personnage qui mène une double vie, un épris du bien et l'autre du mal, Jekyll ne quittant jamais Hyde, et inversement comme JC n'était jamais loin de Sergio dans ses interventions, serait-il si étrange que l'un ait inventé l'autre et que ce dernier continue à écrire ici malgré l'annonce de fermeture du blog ?
Et pour continuer cette réflexion, serait-il incongru d'imaginer qu'un troisième narrateur ait inventé et l'un et l'autre ?
Nous sommes dans un monde où se mêlent ce qui existe vraiment et ce qui est pure invention... Et si cela était, mon chagrin se transformerait en colère..
Quant à mon absence sur la RDL, je trouve cela très reposant. Ma préférée ? Lavande.

Écrit par : christiane | 22/06/2018

Sergio était Sergio et personne d'autre. Comme son frère, il avait un compte face machin depuis plus de 10 ans.

Dernier message sur ce blog, puisque le boss est parti. Je sais qu'il aimait cette version :

https://www.youtube.com/watch?v=5rOiW_xY-kc

Bye

Écrit par : chiara | 22/06/2018

Il vaut mieux passer pour mort que vivre comme un con comme toi, JJJ, saleté de lombric inepte, bon à rien bouffi d'orgueil, mort-vivant de la pensée... !

Écrit par : JC.....14h53 | 22/06/2018

Si seulement les éloquentes invectives de JC à mon égard étaient à liées à sa rage de la perte Sergio, je serais heureux de lui servir de dérivatif bouc-émissarisé. Bien évidemment, ce serait trop beau.

Christiane, le monde dse réseaux sociaux est beaucoup plus simple que vous le pensez. Vous éprouvez le besoin d'être dans le déni du décès réel de S., pour ne plus être révoltée et n'avaoir plus à vous mettre en colère. Et je comprends parfaitement votre besoin d'apaisement en vous inventant une magnifique histoire. Et j'admire cette faculté, vraiment... D'auant que perssonne ne sera jamais en mesure de la démentir ou de mous démontrer la manière de la réfuter. Hélas, Chiara a raison. Heureusement, Lavande a le mérite d'exister de temps à autre, une belle personne.
Et elle n'est pas un avatar de JC..., j'imagine que vous en êtes persuadée.

Écrit par : Janssen J-J | 22/06/2018

je conconfirme : je suis mort... Sergio et JJJ bien vivants, heureusement

Écrit par : JC..... | 22/06/2018

Quelle puanteur !....

Écrit par : JC.....16h47 | 22/06/2018

surtout la tienne même le nez bouché

Écrit par : JC..... | 22/06/2018

A chacun de croire ce qu'il veut, JJJ. Trop d'indices rendent cette histoire bizarre. Y.C nous annonce sa mort : pas d'identité, pas de ville. Passou ne l'a jamais lié à son blog, ni n'a évoqué cette mort, pourquoi ? Pourquoi la réaction de W. qui dit avoir été présent à cet enterrement pour terminer par un juron. Plus le temps passe, plus je pense que tout cela ne tient pas debout...
Quant à refuser sa mort, certainement pas. j'ai accompagné des amis réellement morts : Màc, DB, odradek et bien d'autres en dehors des blogs et sans chercher refuge ni dans la religion, ni dans des dialogues impossibles. Le problème n'est pas là... Malgré le commentaire de Chiara (un compte faceb. est-ce une preuve de non virtualité ? Seulement la trace de quelqu'un qui s'est exprimé sous pseudo dans un blog rare et attachant) . Je continue de douter de cette fin de vie d'un ami... virtuel, que j'appréciais tel qu'il était ici, énigmatique.

Écrit par : christiane | 22/06/2018

Il existe une grande différence entre nous, Ch., mais je ne songerais jamais à dire qui l'emporte : je suis un cyberflic de la PST et vous êtes une auteure de polars à l'imagination poétique débordante. Or, ce sont très souvent les secondes qui guident les premiers à bon escient, vous le savez. Donc, respect, une fois encore. Nous saurons un jour, soyez-en sûre.

Écrit par : Janssen J-J | 22/06/2018

Le décès de Sergio fut annoncé dans le journal l'Est Républicain !
Mais c'est peut-être un faux journal, avec un faux article, une fausse annonce !

Honteux. Point.

Écrit par : chiara | 22/06/2018

Chiara,
je suppose alors qu'il avait un nom et peut-être un autre prénom. Ici, nous sommes restés dans une annonce vague. j'arrête ici.

Écrit par : christiane | 22/06/2018

Christiane, Un Serge C est bien décédé à Nancy à l'âge de 66 ans et a effectivement été enterré au Cimetière du Sud à 11 h 30 mercredi dernier à Nancy.

Écrit par : Lucy | 22/06/2018

Merci Lucy,
tout a été si bizarre ici... un mois de silence où le blog partait dans tous les sens dans le grand silence de Sergio puis cette annonce terrible du "petit frère" mais aussi cette absence d'éléments concrets dans cette annonce. Vous en donnez ce soir, enfin, une réalité. Donc, notre ami est mort, vraiment. Tristesse. Pourquoi JC a-t-il continué à dérailler en empruntant son nom... Je pense que W., habitant Montmartre (et comme la ville n'était pas précisée) a dû se rendre à la basilique de Montmartre et ressentir une blessure vive en constatant qu'il n'y avait pas d'enterrement. Seuls ses familiers pouvaient deviner que cela se passait à Nancy...
Il manquera terriblement, notre Sergio qui n'a pas de nom. Merci, Lucy.

Écrit par : christiane | 23/06/2018

Savoir est sans importance finalement ....

Écrit par : JC.....5h41 | 23/06/2018

TON "savoir" est sans importance, faux JC

Écrit par : JC..... | 23/06/2018

Ceux qui m'aiment, car ils me connaissent et apprécient mes vertus humaines, sauront facilement distinguer un "homme de bien", moi-même, d'un "vrai con" qui usurpe sans raison, de ridicule façon, et en période de deuil !!!...

Écrit par : JC.....9h01 | 23/06/2018

Christiane, vous pourrez transmettre à ce W la photo de la Basilique du Sacré-Cœur de NANCY :

http://wikimapia.org/10359340/fr/Basilique-du-Sacr%C3%A9-C%C5%93ur#/photo/1682637

Elle a même son article sur wikipedia. D'ailleurs pour Sergio, vrai ou pas, c'était Nancy s'imposait !

Écrit par : Lucy | 23/06/2018

Merci Lucy,
tout est clair maintenant. W. s'est exprimé sur la RDL. Je l'ai lu mais je n'y pose plus aucun commentaire.
Vous savez, aller aux obsèques d'un ami même connu qu'à travers un blog suivi depuis dix ans, et apprendre qu'il n'y a pas d'enterrement. S'entendre demander le nom de la personne et ne pouvoir répondre, c'est très douloureux. On se demande si c'est une farce de mauvais goût. Le reste de mes imaginations a suivi... Pour W. aussi, j'imagine bien que ne l'ayant pas croisé. Mille excuses au petit frère de Sergio dont j'ai douté peu à peu de ce post fragile trouvé ici, un matin.
Je ne connaissais pas assez la vie de Sergio pour savoir que même ces derniers mois, il les avait passés dans un hôpital de Nancy. Bien sûr, il y a eu les fractales et certaines remarques mais il aurait pu être ailleurs ces derniers mois... Et une basilique du Sacré-cœur, quand on est né à Montmartre, on ne cherche même pas à vérifier s'il y en a une autre en France. Restait la cimetière sud. Je pensais à celui, en bas de la colline de Montmartre où je vais souvent...
Voilà, la parenthèse se ferme mais cela serait bien que W. apprenne cette méprise du lieu. Il sera moins triste et moins injuste envers Sergio.
Merci, Lucy, d'avoir adouci certain commentaire posé avant le vôtre par Chiara.
JJJ, comme d'habitude, chaleureux et énigmatique.
Donc au-revoir, sur un blog où je n'ai plus aucune raison de revenir...

Écrit par : christiane | 23/06/2018

Il ne reste plus à sœur cri-cri qu'a aller pleurnicher chez Popaul

Écrit par : JC..... | 23/06/2018

Je ne pleurniche pas chez P.Edel, j'évoque "Les Vagues" de V.Woolf dans la traduction de M.Cusin et à travers ce livre inclassable, les personnages qui jouent des jeux parfois limites sur internet, dont vous, JC. Les quelques commentaires déplacés que vous aviez postés ici, en les signant "Sergio", juste avant l'annonce du frère de Sergio, ont contribué à me plonger dans le doute quant à sa disparition... Vous êtes diabolique.
Heureusement Chiara, Lucy et JJJ ont remis les pendules à l'heure et l'heure est triste, il est vrai.
Sur la RDL dont je lis parfois les commentaires, vous et Jean êtes odieux, infâmes. Lvdb courageusement tente de vous faire taire mais c'est peine perdue !

Écrit par : christiane | 23/06/2018

Que vous ne compreniez pas, Soeur Christiane, qu'il nous faut rire de tout, tant nous sommes frêle esquif sur une mer en furie, cela me stupéfie !
Si j'en avais le pouvoir, je me saisirais de vous et vous grefferais un cœur plus petit, un cerveau moins romantique, une sensibilité plus mature ...
Hélas ! Je ne suis pas chirurgien de génie !!!
(... en plus vous auriez l'impression, stupide, de perdre au change ...)

Écrit par : JC.....9h29 | 24/06/2018

Oui, certainement... Mais, JC, je suis faite comme cela : je prends tout au sérieux même la même vaguelette sur l'eau calme d'un lac...

Écrit par : christiane | 24/06/2018

même ? que voulais-je écrire ? Je ne sais plus. Allez il est temps de faire son baluchon et de reprendre la route avec ce chagrin-là.

Écrit par : christiane | 24/06/2018

https://youtu.be/BRphgXefsL8

Pour Sergio en Paradis*, un Agnus Dei peu ordinaire, 4mn20 signées Lalo Shifrin, Argentin, extrait de Rock Requiem 1971

Écrit par : JC.....9h58 | 24/06/2018

* J'ai des nouvelles de Sergio en Paradis par une Archange que j'adore, un cul ! des ailes ! ....magnifiques !
SERGIO S'EMMERDE GRAVE, là haut...
Cet Agnus Dei de Lalo Schifrin lui changera les idées, j'espère.
(...pour tout vous dire, je négocie un échange avec un type enferré en enfer à tort !....)

Écrit par : JC.....10h14 | 24/06/2018

Lalo Schifrin : « Le silence est un son que l’on doit écouter »

Écrit par : christiane | 24/06/2018

Que va devenir la tentative de roman de l'ami défunt ?
Quelqu'un le sait il ?....
Mourir n'est rien, mais être enterré avec une romance inachevée....Brrrr !

Écrit par : JC.....8h42 | 25/06/2018

c'est comme mourir avec jean-Claude Goering, ouille

Écrit par : JC..... | 25/06/2018

Ah ! être enterré vivant avec le cadavre d'un dignitaire nazi aussi illustre que mon papa ... quelle joie !

Dans le domaine de l'horreur bienfaisante et nantaise, Carrier "révolutionnaire" donc forcement irrespectueux du bon goût, liait deux hommes entre eux avant que de les envoyer à la mort par noyade ... Quelle belle idée ! Total : 1500 à 5000 noyés "contre-révolutionnaire en 1793.

Un an plus tard, le brave idiot utile mais doué, Carrier, passe tel Louis XVI sous la tondeuse mal réglée. Y a une justice, ma bonne dame...

Écrit par : JC.....15h47 | 25/06/2018

faire de l'animation avec avec la nécrose de soi-même... quel pied !

Écrit par : omicron...18h03 | 25/06/2018

Si j'avais imaginé l'ignorance de certains concernant la résidence de SERGIO à Nancy.... peut-être les aurais-je mis sur la piste. En même temps la place Stanislas..., c'est pas à Tombouctou non plus!
Ceux ou celles qui s'inquiètent de l'oeuvre de Sergio et notamment de l'OURS, ignorent aussi peut-être qu'il avait femme et enfants, en plus d'un dernier frère. Toutes et tous veilleront à son inscription dans le temps.
Je vous embrasse, bloguez en paix
Yves

Écrit par : Yves C. | 25/06/2018

Merci pour Lui.

Écrit par : P comme Paris | 26/06/2018

Merci Yves.
Faites part de notre grande tristesse à ses proches.

Écrit par : JC.....5h12 | 26/06/2018

Merci Yves.
Faites part de notre grande tristesse à ses proches.

Écrit par : JC.....5h12 | 26/06/2018

quand je vous disais que je suis hypocrite, hein !

Écrit par : JC..... | 26/06/2018

rappelez vous mes posts : il est pas un peu khon le Sergio ?

Écrit par : JC..... | 26/06/2018

Merci Yves de ce signe qui nous permettra désormais un brin de sérénité endeuillée,
Celle que l'on vous souhaite, ainsi qu'aux proches de Sergio.
Quant à bloguer en paix ici...

Écrit par : Janssen J-J | 26/06/2018

Eh oui, Yves, la basilique du sacré Cœur m'a évoqué Montmartre, à Paris, mon quartier d'enfance... Bien sûr, Sergio évoquait la place Stanislas dans ses fractales mais je ne savais pas qu'il habitait à Nancy. Et puis les hommes voyagent. Brel a bien quitté les Marquises pour venir s'éteindre à l'hôpital Avicenne à Bobigny, en Seine saint Denis.
Je suis désolée d'avoir douté de votre délicat post à notre égard. Sergio était immensément aimé sur ce blog. Je suis heureuse d'apprendre qu'il était entouré de tendresse. Mes amitiés tristes à toute votre belle et grande famille.
Christiane

Écrit par : christiane | 26/06/2018

Christiane, si vous le désirez, vous pouvez me contacter ici :lucy.2d(arobase)live.fr

Écrit par : Lucy | 26/06/2018

Merci Lucy.

Écrit par : christiane | 26/06/2018

Moi aussi, j'aimerais bien être mort. Encore jamais eu cette chance.

Écrit par : dans l'expectative | 27/06/2018

Mort mais vraiment mort, quoi. Les doigts de pied en éventail. Peinard. Toute l'éternité à rêver du porte-jarretelle de Christiane...

Écrit par : dans l'expectative | 27/06/2018

lucy2d@live.fr ; je vais laisser jean-claude goering vous écrire, car moi je n'y suis déjà plus

Écrit par : JC.....22h22 | 28/06/2018

on comprend pourquoi cette andouille de goering essaie de faire oublier JC, mort une fois de plus, ce qui ne trompe que les gogos ou les gagas ou les mémères

Écrit par : JC..... | 29/06/2018

Ohé, je suis toujours bien là, et encore pour longtemps

Écrit par : JC..... | 30/06/2018

avec ou sans point, l'adresse semble inopérante, Lucy.

Écrit par : christiane | 30/06/2018

Christiane, essayez lucy.2d@live.fr

Écrit par : Lucy | 30/06/2018

Christiane, si ça marche mais je viens de voir que vos messages étaient tombés dans... les indésirables....

Écrit par : Lucy | 30/06/2018

Cela ne s'invente pas !.

Écrit par : P comme Paris | 30/06/2018

Merci lucy.
P comme... inutilement méchant.

Écrit par : christiane | 30/06/2018

Oui c'est vrai, c'est un brin méchant, mais avouez qu'il est drôle parfois, ce P comme Paris, non ? Ch., j'ai bien ri à vos dépens, évidemment, j'aurais pas osé... BJ à vous deux !

Écrit par : Janssen J-J | 01/07/2018

Bien sûr que je ne lui en veux pas. Ah ces oubliettes de nos boîtes-courrier... Sans ce signe de Lucy, jamais je n'aurais eu la joie, en de si tristes circonstances, d'échanger avec elle. Elle m'a aidé à transformer ce Sergio virtuel si étrange sur son blog en cet homme réel qui a eu un si beau parcours et qui a tant souffert ces derniers mois. D'internet à la réalité, il faut parfois du temps pour lier l'un à l'autre... et les diablotins qui perturbent, ici, le fil des commentaires nous plongent parfois dans des questionnements sans réponse.

Écrit par : christiane | 01/07/2018

Les questionnements qui ont des réponses ne sont pas les bons questionnements ! Pourquoi y a t il quelque chose plutôt que rien, disait l'autre ...

Écrit par : JC.....20h00 | 01/07/2018

c'est comme le loup qu'a eu show sur l'autre chaine, et qui revient faire son agneau à la bergerie pour donner le change avec des remarques à cent sous, supposées spirituelles...

Rien à voir avec cet "homme réel qui a eu un si beau parcours et qui a tant souffert ces derniers mois".

Non, vraiment rien à voir !... On se rachète pas à si bon compte avec les morts, désolé JiTé 20h.

Écrit par : Janssen J-J | 01/07/2018

Peuchère !
Pauvre Gigi ..... j'ai de la peine à lire de telles bêtises !

Écrit par : JC.....5h38 | 02/07/2018

Pourquoi y a-t-il JC.....5h38 plutôt que rien, comme disait l'autre ?...

Écrit par : Janssen J-J | 02/07/2018

Sur l'autre chaine : "Il est important de rire de tout, sans réserve, sans codification imposée par des réactionnaires de pacotille qui nous diraient, pompeux, pompants, où est le bien où est le mal !"

C'est plutôt qu'ils nous diraient d'où est le vraisemblable et d'où est la fausse route.

Écrit par : Janssen J-J | 02/07/2018

Peuchère !
Pauvre Gigi ..... j'ai de la peine à lire de telles bêtises !
Les feuilles de sa vie : un mille-feuilles sans goût, sinon celui de nuire
Pauvre gland sec !
De tout coeur avec les proches.

Écrit par : JC.....15h16 | 02/07/2018

Dans ma procherie corse, nous consommons beaucoup de glands, secs et humides, les aimons tous et nous renforçons ainsi notre solidarité commensale. Venez donc vous y joindre, vous n'y serez point de trop, nous sommes très partageux. Abondance de biens ne nuit pas, comme il se dit aussi pas très loin, à port-vérole.

Écrit par : Janssen J-J | 02/07/2018

J'emmerde Jean-Claude Goering qui se fait passer pour moi

Écrit par : JC..... | 02/07/2018

Ce qu'il y avait de bien, avec ce blog, c'est qu'on pouvait venir dire des bêtises quand on s'ennuyait. Sous n'importe quel pseudo.
Maintenant, je vais faire des réussites.

Écrit par : Quignard, encore lui | 02/07/2018

tant qu'on nous coupera pas le sifflet, pourquoi pas continuer à dire des bêtises, à défaut de s'injurier ? Je suis sûr que ça pourrait faire s'esclaffer l'Sergio et qu'il ne nous en voudrait pas de prendre l'Amayerling pour un bakasab'... Y a toujours des pépites là dedans, qui sait ? Pourquoi allez faire des réussites tout seul Pascal ? c pas marrant. Epi l'JC va pas nous mobiliser la toile pour faire croire qu'il est pas un aut'Goering. On s'en tape. Qu'il mette tous les pseudos qu'il veut, hein,

Écrit par : Janssen J-J | 02/07/2018

Mort, je suis....!

Écrit par : JC.....5h20 | 03/07/2018

Sergio, reviens !
Ce que ce prophète sémite complètement débile a réussi, le crucifié, aidé par ce mensonge que les crédules acceptent volontiers, fais le !
Marche sur le sombre Achéron fils de Gaia et d'Hélios, et reviens !

Écrit par : JC.....9h15 | 03/07/2018

C'est-i que l'JC se prendrait pour l'Jésus-Christ ast'heure ?

Écrit par : Jean-Glauque Koebbels | 03/07/2018

détrompez-vous, JJJ, jean-claude goering a raison, JC est réellement mort. une maladie très rare de l'appareil digestif. le système s'est inversé, il s'est mis à déféquer par la bouche, il s'est étouffé. ses derniers mots ont été "caca! caca!" il est mort comme il a vécu, en somme.
les pompes funèbres ont refusé de l'embaumer, disant "il embaume déjà assez comme ça."
ce fut atroce.

Écrit par : le visiteur du mardi | 03/07/2018

JC/Campanella/Goering/Ducon ou LE MORT-VIVANT

Écrit par : Alfred Himmler | 03/07/2018

Détrompez vous !
Les derniers mots de notre ami JC ont été , non pas cacacaca, mais gigigigi. Un homme hanté par la Cité du soleil, studio payable en 12 ans.

Écrit par : JC.....16h07 | 03/07/2018

Que l'on continue à faire vivre le blog de Sergio, pourquoi pas, cela veut dire que nous pensons à lui et le regrettons, mais qu'on pollue son blog avec des réflexions aussi grossières que stupides, je trouve cela lamentable.

Écrit par : Lucy | 03/07/2018

Réflexions grossières et stupides ?
.....ça c'est pour moi.
Message reçu, Lucy !
Je dégage du blog de SERGIO définitivement !

Écrit par : JC.....7h58 | 04/07/2018

Lucy,
Oui, absolument.

Écrit par : christiane | 04/07/2018

JC, je ne m'adressais pas particulièrement à vous, je vous trouve souvent drôle mais souvent aussi vous tirez trop sur la corde et, autre problème, je crois qu'il y a des mal intentionnés qui usurpent des identités et disent des insanités, et dans les circonstances actuelles je trouve cela triste et regrettable.

Écrit par : Lucy | 04/07/2018

Lucy,que Amayerling reste ouvert, alors que Sergio est dcd, me semble bizarre, difficile à comprendre. Si Sergio avait, a une famille,pourquoi ne pas faire fermer immédiatement les com. puis le blog ? Il est vraisemblable que l'Ours, les fractales et le reste,ont été imprimés et ..volés.
Faire "vivre" Amayerling ??je le conçois difficilement.
Il fait une chaleur accablante, je suis en transit; heureuse de vous avoir rencontrée, ici, Lucy. Le texte que vous aviez posté est magnifique.Olga 04/juil /18. Olga

Écrit par : olga | 04/07/2018

Olga, c'est peut-être une façon de "faire son deuil" comme on dit. Prendre du temps pour réaliser qu'il ne nous enverra plus de messages, mais que nous pouvons encore relire les anciens en pensant à lui.

Écrit par : Lucy | 04/07/2018

"ont été imprimés et ..volés."

Juste un mot pour vous, Olga ( et Lucy merci ) : conserver l'ours sur ce blog, c'est le protéger pour toujours des voleurs rôdeurs. Grâce à l'enregistrement de son texte sur le serveur, au fil des jours, Sergio a posté, aussi, son
antériorité. Je m'explique : aucun autre auteur ne pourra jamais prouver l'antériorité de la chose écrite sur celle de Sergio, et c'est ce qui compte in fine.
Quant à ceux qui s'y intéressent aujourd'hui et n'affichaient qu'indifférence quand Sergio demandait l'avis de chacun : des affreux.

Au revoir Ladies :)

Écrit par : chiara | 04/07/2018

Oui, relisez donc mes posts, ceux où j'écrivais : "il est pas un peu khon Sergio"

Écrit par : JC..... | 04/07/2018

**Chiara, Lucy, je n'avais pas pensé à cela.Je m'y connais mal en informatique,et, je me souviens d'avoir mis en garde Sergio, que je trouvais imprudent.Ce qui circule sur le net, ,sur un blog, peut donc être "protégé"...( il manque des "cours" d'informatique; j'en avais pris, autrefois ... les protocoles ont changé )
Si le blog peut rester ouvert, why not ? mais il l'est aussi aux "petits plaisantins"...
Sergio manque,il me manque;il n'y a pas grand'chose d'approchant; je n'aime pas l'exp."faire le deuil". Plusieurs de mes amis sont partis,il y a peu,il est difficile de se résigner.
Je suis plongée ds une histoire invraisemblable (usurpation d'adresse,courrier envolé,et tout ce qui s'ensuit),d'où ma méfiance.Plongée dans ce qui n'a rien à voir avec l'art ou la litt. Je vais partir,un peu,et peut-être loin.Au revoir, ladies. Restons sobres et gardons bien fermées nos boîtes à secrets.Olga 16h15 dans une chaleur qui étouffe, thé glacé .

Écrit par : olga | 04/07/2018

Je n'ai jamais tenu de blog, mais il me semble que, pour en fermer un, il faut avoir accès aux codes. Je doute que Sergio ait pensé à donner les clés administratives à sa famille lorsqu'il était à l'article de la mort. Amayerling était vraisemblablement le cadet de ses soucis.
Il est donc probable que ce blog reste ouvert jusqu'à ce que hautetfort le constaste en déshérence et cesse l'hébergement.
C'est la raison pour laquelle le frère de Sergio est intervenu dans l'espace commentaires et non dans le billet.
En attendant, n'importe quel post est possible. Aucune modération.

Écrit par : Quignard, encore lui | 04/07/2018

nous croyons que le record historique de connerie sur la rdl a été battu haut la main, les doigts dans le nez, sur une jambe, par le nommé Pablo75.
et ça malgré une concurrence de haut vol (les tkt et autres, plus récemment delaporte - encore que lui, on puisse penser que ce soit un canular).
jamais, jamais on avait atteint le niveau de pablo75.
si vous ajoutez cette idiote qui signe ed, vous vous dites que la rdl n'est vraiment plus fréquentable.

et qu'est-ce qui reste ? bernique. y a bien paul edel, mais il a des goûts que nous ne partageons pas, il aime thomas bernhard et gombrowicz, préfère harold pinter à beckett, etc. nous nous sentons intrus chez lui.

alors au revoir tout le monde.

Écrit par : nous, les membres du comité de lecture | 04/07/2018

Adieu stewartgränger !... A dégager voie 12 avec ton comité de lecture à toit tout seul !...
Ici, t'étais plus trop en odeur de sainteté, va donc putôt chez pauledel, aurait besoin de tes lumières sur jacka Thalie et lément Crosset, flaubergue et stindelle... C'est là que tu serais le mieux, ou bien halors... refais ton blog à toi tout seul, avec personne dessus. Files-tu le parfait coton avec chachal, au fait ? Parait que vous êtes devenus inséparab' depuis votre entrevue devant les grilles de Jeanson, et que l'pablito s'est mis à lui faire la tronche pour une touche de désaccord sur leur piano à queue. C'est la vie. Adhonc, longue vie à tous deux ! Il aura beaucoup gagné dans l'affaire je pense. Depuis le temps qu'on attendait votre union pour toussent. On peut même vous brancher sur une petite handicapée black qu'aurait besoin d'un coup' d'adoptants. On connaît bien la filière.

Écrit par : Janssen J-J | 04/07/2018

nous découvrons que Janssen JJ, que vous pensions honnête et lisions avec intérêt, fait également partie des crétins du blog.
nous confondre avec widergänger est la marque d'une stupiidité sans nom.

Écrit par : nous, les membres du comité de lecture | 04/07/2018

Une stupidité sans nom ? Vous exagérez, dans votre comité de lecture de je ne sais quoi. Dites naïf, tout au plus, ou peu perspicace, ou trop jeune dans le blog susnommé pour comprendre que son hypothèse est risible.
J'ai souvent remarqué, moi qui vais encore à l'occasion voir de qui se dit chez Assouline, qu'il était assez aveugle quant à l'identification des pseudos, mais quoi ! ceci n'en fait pas un être stupide. Un peu lourd, si vous voulez. Mais je l'apprécie.

Écrit par : Quignard, encore lui | 04/07/2018

Ouais ben quoique bourré légèrement mais au pinard vu qu'y a pu de whisty dans la boîte à qu'il aurait dit l'ami serge je suis total d'ac avec le comité de lecture pour ce qui est de la palme de la connerie décernée à pablo, sauf que j'en ai rien à foutre et que je suis bien triste que le serge y soit pu parmi nous.

Écrit par : idiolecte | 04/07/2018

Merci Quignard pour votre soutien. Venant d'un "collectif comité de lecture" qui n'a pas grand chose d'autre à foutre dans la vie qu'à me traiter de crétin, ma cécité quant à l'identification des pseudos serait plutôt un atout. Ou du moins, une liberté.
Je crois avoir une chose en commun avec quelques un.es, Sergio me manque cruellement. Et c'est le principal motif de ma présence ici : faire durer son souvenir. Imaginer qu'il lit encore nos lourds enfantillages. Nous avons encore la chance (?) d'être dans ce monde et de pouvoir encore nous vanner.

Écrit par : Janssen J-J | 05/07/2018

Bon ... et puis... que ce soit-disant comité de lecture soit dirigé par delaporte plutôt que par gwg ou autre..., franchement, qu'est-ce que ça peut bien nous foutre ? Ce Delapporte, me semble-t-il, n'a jamais "apporté" grand-chose d'utile aux besoins de Sergio, quand il avait besoin d'aide. Pourquoi la ramener maintenant icite ?
Il n'y a que 4 gardiennes qui comptent vraiment, mais qui hélas veulent s'effacer progressivement car elles ont bien d'autres fardeaux à alléger ailleurs : chiara, lucy, olga et christiane. Je les embrasse amicalement en dépit de ma naïveté et des mes lourdeurs (95 kg, exactement).

Écrit par : Janssen J-J | 05/07/2018

Je m'efface, JJJ, oui. Sergio n'est plus et pour moi ce blog et tous ses contenus est comme un sanctuaire à ne pas profaner. Je l'ouvre de temps à autre, je relis, je regarde les fractales et je me souviens...

Écrit par : christiane | 05/07/2018

J'espère ne pas profaner ce sanctuaire, Ch., en y ajoutant encore quelques bêtises de farfadet pour un temps... Sur les pierres tombales, j'ai toujours ri et raconté beaucoup de bêtises enflammées, c'était la politesse de mon désespoir, et les défunts ne m'en ont jamais vraiment voulu, bien au contraire, d'après ce qu'ils m'ont dit en me visitant la nuit sous les réverbères bleutés. Fractalement vôtre, très chère et convenable amie, je me souviens de nous tousssent aussi.

Écrit par : Janssen J-J | 05/07/2018

Chacun réagit à sa façon, JJJ, et ne vous critique en rien. Le rire et la mort ensemble comme dans les danses macabres, sarabandes hors du temps qui mêlent les vivants et les morts comme à fin du film de Bergman "Le Septième sceau" (qui repasse ce soir sur Ciné+ Classic). Célébrer la vie, même à contre-mort ou comme le chevalier, jouer avec elle une partie d'échecs, vaine... Ou plus désespérée "La danse de mort" d'August Strindberg. Dieu absent, les hommes en perdition, comment repeupler le théâtre terrestre ? Folie ordinaire entre ces trois-là et leurs petits arrangements. J'avais vu cette pièce, il y a quelques années à la Comédie Française. Matthias Langhoff était aux commandes de ce jeu dérisoire mêlant le drôle et l'affreux, la haine et l'amour, dans un décor chaotique.
Un peu comme cet étirement des commentaires pour surmonter la mort de Sergio.

Écrit par : christiane | 05/07/2018

Message à JJJ : sur l'autre chaîne, comme tu dis, Morigène n'est pas lvdb mais Pat V, alias versubtil, alais J-M Staive.
On le reconnaît facilement grâce à un tic qui le trahit toujours. Je t'en dirai plus si ça t'intéresse.

Écrit par : un tuyauteur à jjj | 05/07/2018

-Je suis pris de dégoût et d'épouvante. Mon mépris des hommes m'a rejeté de leur communauté. --Je vis dans un monde fantôme prisonnier de mes rêves
-Mais tu ne veux pas mourir ?
-Si je le veux.
-Alors qu'attends-tu ? La connaissance... ou des garanties?
-Appelles ça comme tu veux. Est-ce si impossible de comprendre Dieu avec ses sens ? Pourquoi se cache-t-il derrière des promesses à demi articulées et des miracles invisibles ? Qu'advient-il de nous si nous voulons croire mais nous ne le pouvons pas ? Pourquoi ne puis-je pas tuer Dieu en moi ? Pourquoi continue-t-il de vivre de façon douloureuse et avilissante ? Je veux le chasser de mon cœur. Je veux savoir, pas croire. Pas supposer mais savoir. Je veux que dieu me tende la main, qu'Il me dévoile son visage et qu'Il me parle.
-Mais il se tait.
-Des ténèbres, je crie vers lui mais il n'y a personne
-C'est peut-être cela.
-Alors la vie est une crainte insensée. On ne peut vivre face à la mort et au néant de tout.
-La plupart ne pensent ni au néant ni à la mort.
-Et quand la fin approche, ils voient des ténèbres !
-Oui ce jour là.
-Je comprends : à notre crainte, il nous faut une image et cette image nous l'appelons Dieu.
-Tu t'alarmes ?
-La mort m'a visité ce matin, nous jouons aux échecs. Ce délai me permet de vaquer à une affaire importante
-Quelle affaire ?
-Ma vie durant j'ai cherché, erré, discouru. Tout était dénué de sens, ça n'a rimé à rien, je le dis sans amertume ni contrition parce que je sais qu'il en est de même pour tous. Je veux utiliser ce délai à quelque chose qui ait un sens.
-C'est pourquoi tu joue aux échecs avec la mort ?
-C'est une habile tacticienne mais je n'ai encore perdu aucune pièce
-Comment espères-tu la déjouer ?
-Je jouerai avec mon cheval et mon fou. Mais elle n'a rien vu. Je détruirai l'un de ses flancs

Le septième sceau - Ingmar Bergman

Écrit par : Lucy | 05/07/2018

Ah, ce film que je me réjouis de revoir ce soir pour la septième fois. La lumière noire de Bergman. Merci Lucy.

Écrit par : christiane | 05/07/2018

Ah vous avez de l'avance sur moi Christiane, je ne dois en être qu'à la cinquième...

Écrit par : Lucy | 05/07/2018

ON CENSURE CHEZ LE VOISIN
Jean-Claude Goering dit: Votre commentaire est en attente de modération.
6 juillet 2018 à 9 h 57 min
Lorsque DHH pérore sur la doxa, c’est du lourd, c’est d’un lourd, faut croire que c’est important pour elle de « dire » … !

Écrit par : Jean Claude Goering | 06/07/2018

Que ce blog ne devienne pas le déversoir des mal-aimés des autres blogs, des modérés, des blacklistés.Ce serait vraiment trop triste. Je viens de m'offrir 2 épisodes de "chapeau melon et bottes de cuir". Irrésistible.Pas une ride. Il me reste à confier les clés de la maison à une âme bienveillante,qui pratique le karaté.Have a good time, ladies and gentlemen.A un peu plus tard,je l'espère. Olga sans catsuit mais en espadrilles.11h18.

Écrit par : olga | 06/07/2018

Gardez vos conseils pour vous, Olga ! Les gens savent ce qu'ils font ...

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 06/07/2018

Olga a tellement raison !

Écrit par : christiane | 06/07/2018

En modération chez passoul à 16.04 allez savoir pourquoi... J'estime que ce message intéresse aussi et surtout les amis de la mémoire de Sergio, plutôt que ses ennemis... Donc, désolé Olga et Ch....
_________________
Bon d’accord une dernière fois avec vous, Jz et Ch. Laissons Sergio tranquille, et à sa famille de soin de perpétuer sa mémoire.
Passoul, c’est une très bonne nouvelle : le gars Jean s’est tiré avec élégance, il cherchait depuis longtemps à se faire blacklister de la rdl.. Il était odieux et abject dans son antis.émitisme et son amour des na.z.is, et surtout, très insincère.
Le sondage queje viens d’effectuer auprès de trois connaissances a donné ceci :
–> ma collègue à la retraite : 1 à 1 (France vainqueur par tirs au but) malgré le fort taux de cartons rouges…
–> son fils, 37 ans, un supporter qui se trompe rarement : un « petit » 1 à 0 pour la France
–> mon directeur de lab. : uruguay = 1 ; France = 0 (mais je suis nul ajoute-t-il)…
Ma concierge portugaise n’a pas voulu le prononcer, elle craint le mauvais sort.
– > Et pour vous, les fifilles, c’est quoi ?
Moi, je ne pense rien, vu que je m’en tape et que je suis à la fois dans les pages de Sands (retour à Lemberg), sur Michon (les 11) sur Roth (le théâtre du shabbat), et Ludivine Brantigny (Mai 1968, de grands soirs en petits matins). Et je dois aller faire mes courses pour le dîner du soir et de Minette. Aujourd’hui, -je sais que ça vous intéresse beaucoup-, j’ai pris mon congé, l’faisait trop chaud, et à l’école, ils font plus grand chose avec les gosses, hein. J’ai écrit beaucoup dans mon journal, notamment sur le spectacle d’hier soir et sur un rêve torrentiel induit, cette nuit. La rdl reste toujours allumée, on ne sait jamais,… car on a envie de répondre parfois, à tel ou telle, pris d’une impulsion soudaine.
Après une telle « hécatombe » pré estivale, les meilleur.es addicts du blog restent, voilà le principal à signaler.

Écrit par : Janssen J-J | 06/07/2018

Trop beau dehors, trop chaud, trop amoureux dedans, pour argumenter.
Allez vous faire foutre !
Bien à vous !

Écrit par : JC.....19h46 | 06/07/2018

MESSAGE A PIERRE ASSOULINE

Je ne supporte guère les interdits.

En conséquence, voulant garder le droit de parler comme je l’entend, je vous remercie Pierre Assouline pour ce que vous avez été pendant 10 ans et que vous n’êtes plus, à mes yeux d’adepte de la liberté d’expression totale !

Allez vous faire foutttre, vous et votre censure .

Écrit par : Jean Claude Goering | 06/07/2018

3eme section de la 2ème compagnie du capitaine Danjou,
Pour resaluer

https://youtu.be/YjyMupjXD34

Écrit par : la vie dans les bois | 06/07/2018

VIVE PASSOU qui nous a débarrassé de ce sagouin raciste et homophobe de Jean-Claude Goering !!!

Écrit par : JC..... | 07/07/2018

PASSOU, l'honorable Passou, le cher Passou, vient de montrer par cette prise de position imbécile liée à des lois mémorielles liberticides, que même les meilleurs ont une limite. L'intelligence en souffre, naturellement, mais ils s'en foutent : sûrs de leurs certitudes en bambou usé.

Écrit par : JC.....10h01 | 07/07/2018

VIVE PASSOU qui nous a débarrassé de ce salopard de JC..... !!!

Écrit par : Jean-Claude Goering | 07/07/2018

Franchement, on est en plein football mondial ...
...et Passou vient nous bassiner avec sa Shoah une fois de plus...
...en profitant du mauvais goût de Lanzmann qui décède en plein Mondial ...
Ah ! ces judéophiles sont d'un mépris pour les goys sportifs. Lamentable ... uhuhu !

Écrit par : JC.....10h54 | 07/07/2018

La fraîcheur de cette tombe douloureuse, le grand respect que nous accordions de tout notre coeur à notre ami SERGIO; nous autorisent à dire sobrement :
"La fiente limpide, légère et puante, envahit la RDL pour le plus grand bonheur des éboueurs qui y règnent, cela nous déplait....."

Écrit par : JC.....12h20 | 08/07/2018

@12h20 en memoire de Sergio
Une idée venue comme ça.
Une villa,l'été, la piscine, le chant des grillons...
Une ambiance à la Duras.
J'y serai, vers la fin juillet.
Y'a moyen de boire l'apero, pas loin de Porquerolles ?

Écrit par : la vie dans les bois | 08/07/2018

@12h20 je precise, c'est une invitation.
Madame et la musique, bienvenus, naturellement.

Écrit par : la vie dans les bois | 08/07/2018

Oui !
Un apéro pas loin de Porquerolles ?
Bonne idée
...
Le bar des Sports à la Courneuve
Boulevard Karl Marx
troisième étage

Excellente idée ....

Écrit par : JC ..... 13h14 | 08/07/2018

Le niveau d'éducation d'une merde diminue t il l'épouvantable odeur qui s'en dégage ?
Oui/Non ?
Envoyez votre réponse, accompagnée d'un euro symbolique, à Passou fleur de Censure, restaurant "Au Joyeux Goncourt", boulevard des brêles, VIERZON !

Écrit par : JC.....13h23 | 08/07/2018

Le Bar des Sports à La Courneuve ? Mais c'est là que j'achète mon café mexicain tous les vendredis vers 1h du mat un peu avant la fermeture. Le patron, Carlos Patato Valdez(un pote à moi) m'a dit qu'il pourra fournir la musique avec son grand orchestre de 40 musiciens de salsa ! Sangria, café bien blanc, et croquettes qui circulent (à volonté).
Venez nombreux !
Participation: 100€/personne...pour les faux frais.

Écrit par : tristan | 08/07/2018

Clopine Trouillefou dit sur RdL : 8 juillet 2018 à 13 h 07 min
Reconnaissez avec moi que nous avons là une conne de grande ampleur !

Écrit par : JC.....13h34 | 08/07/2018

Il faudrait être fou pour ne pas participer, avec une indemnité de 100 euros pour faux frais !

Écrit par : JC.....13h52 | 08/07/2018

@Le Bar des Sports à La Courneuve ?

Nan.
Oublie l'idée, pourtant belle, pas très loin du bar de la plage, le Mas d' Estel . Aussi fugitive que sincère. Très durassienne. Qui aurait plu à Sergio.
No surrender.
Mais tu es un faux-ami de Sergio, Tu utilises son blog pour de sordides règlements de comptes.
Alors que cette ambiance de terrasse, la piscine... Musique d'ambiance. Un accident, comme un autre.
https://www.babelio.com/livres/Gailly-LIncident/13050

Écrit par : la vie dans les bois | 08/07/2018

Je precise, je n'ai jamais ete "amie" de Sergio.Ni ne me suis déclarée telle. Ni n'ai jamais posté sur son blog avant qu'il ne soit plus de ce monde.
Because la cause du macreau . Celle, l'unique, qui aura fait bien des dégâts... chez les cas psys les plus graves.
A cause de menteries.

Il y a parfois une mauvaise rencontre , comme ca hasardeuse et virtuelle, qui vous fait perdre la raison, disons raisonnable. Plus prosaïquement dit: le coeur a ses raisons, etc.
C'est ce qui me fait pardonner a Sergio, le "gars qui cogne d'abord et reflechit ensuite"...
Comprenne qui pourra. Et ils ne sont pas nombreux.

Écrit par : la vie dans les bois | 08/07/2018

Très durassienne. Qui aurait plu à Sergio

et ya même tèrezoune eulmaudit qui fait lfeu follet..bah..cette façon d'pétomane pyromane ça l'aurait ptête réjoui..autant qules faux tibias..les crânes de carton
la marche funèbe au son du mirliton

Écrit par : bouguereau | 08/07/2018

mon url perso elle passe pas
https://www.youtube.com/watch?v=Or_UBTvL5Rw

Écrit par : bouguereau | 08/07/2018

Dès 5h45 ces saletés de cigales font un raffut du diable ...
Insupportable !
Et je cri-crite, et je cri-crite, comme une folle de l'été, avant de crever sur le dos, ailes inutiles, papattes en l'air....
Contente !

Écrit par : JC.....5h47 | 10/07/2018

cri-cri cricrite déjà de bon matin, quelle santé

Écrit par : JC..... | 10/07/2018

Comme dirait une Brayonne autocentrée sur son ombilic caché là bas tout au fond des plis de sa bedaine paysanne ... je suis un des rares à n'avoir pas lu, volontairement, les derniers écrits de ce con de Sergio défunté si tôt, car j'attendais leur publication définitive, me désintéressant prodigieusement des points de vue des lettrés commentateurs addicted aux blabla.
..........Oui ou non, y aura t il publication ? Quelqu'un aurait-il des nouvelles de ce qui était le dernier effort de notre ami Sergio ?....

Écrit par : JC.....8h51 | 10/07/2018

Soyons fous !
... et si un collectif des Amis de Sergio prenait en charge la publication de ce livre, témoin posthume de ses derniers efforts ?...
Quelques doublons suffiraient à la tâche, et quelques vertueux pourraient établir le texte voulu par Sergio, non ?
Avec l'accord préalable de la famille, naturellement.

Écrit par : JC.....9h16 | 10/07/2018

soyons fou avec l'accord de la famille..c'est hoccimorique qu'il aurait dit serdgio..entre l'hesprit et sa lettre ya hune nuance bondieu..seulement voilà..y'a les flics qu'il aurait ajouté..veuillez garer le véhicule le long de la chaussée et éteindre le moteur

Écrit par : bouguereau | 10/07/2018

Je te pardonnerai tout, Bougboug, car je t'aime !
Sauf un détail : être parti avec la caisse de Bougboug Industries, alors que nous étions associés pour le mauvais et pour le pire.
Charognard..... !

Écrit par : JC.....19h13 | 10/07/2018

Oh ! une main secrète a tout arrangé le fil des commentaires et retrouvé cette satanée fugueuse @"!#zx! ligne séparatrice qui fit tant suer Sergio. Merci. Et merci encore de nous laisser les écrits de Sergio.

JC, si Sergio avait écrit comme un cadre de l'administration, ou s'était contenté de récolter des morceaux de textes, oui on pourrait tout faire. Mais Sergio avait un monde beaucoup trop riche, une manière toute particulière d'imbriquer les éléments et les évènements dans son récit, que je crois vraiment impossible de "passer derrière". Qui, ici, a jamais imaginé et été capable d'écrire la dernière scène qu'il nous a livrée par exemple, ou de parler de la végétation comme lui a su le faire ? Et n'oubliez pas ce que nous a dit son petit frère : ses proches prennent soin de l'ours.

---

Sinon, pour rigoler un peu, faut pas laisser les gens intelligents regarder le foot, hein, ça les rend drôlement cons ! Quand on lit ça ( et peu importe l'auteur ) :

"cette uniformisation obligatoire du comportement patriotard à l’occasion du foot ,oui, ça laisse perplexe."

Mais quelle ânerie ! quel mépris ! "Uniformisation obligatoire" ? Oh, on lui a mis un pistolet sur la tempe et on l'a obligé ? J'aime pas le foot, je regarde pas, point. Et je ne méprise pas ceux qui osent ( ah les bandits, les moins que rien ! ) faire du bruit parce que leur équipe a gagné. Hannn ils font du bruit et en plus ils agitent des drapeaux ?! Mais quelle horreur ! même si c'est con de supporter son équipe avec un chou fleur. C'est plus pratique le drapeau, faut le savoir. Tant de cinéma contre ces gens parce qu'ils se bra...lent pas en lisant Le Lys dans la Vallée, c'est ça le vrai sujet. De vieux cornichons s'agitent dans leur vinaigre. Epicétout.

Écrit par : chiara | 11/07/2018

Compris, Chiara !

Écrit par : JC.....10h12 | 11/07/2018

Donc, j'y reviens ( je fais comme l'affreux w, je soliloque ). Pourquoi est-ce stupide ? Parce qu'il y a confusion absolue, amalgame de "on-dit", "on-a-lu". Oui, il y a des supporters dangereux, regroupés généralement sous le nom d'"ultra". Oui, ils sont souvent racistes et homophobes et bien d'autres choses encore. Mais là, nous sommes dans un contexte totalement différent. Nous n'assistons pas à une levée de drapeaux après le match Manchester-Arsenal dans les années 80-90 quand les skinheads venaient chercher et administrer la baston. Nous assistons à des matchs de la coupe du monde. Quelle différence ? J'en vois deux. Le public est différent (1), la présence des drapeaux est une représentation de l'équipe de son pays ( 2 )( et pas les "Paris/Marselle on-t-en...le des stades" ) et parce que, comme déjà dit, le fait d'une coupe du monde est la représentation de son pays...Et que le drapeau s'impose. Ou alors il faut interdire la coupe du monde.
J'ai écrit" le public est différent" et pour preuve le nombre de spectateurs. La grande majorité du public ne s'intéresse au football que parce qu'il s'agit de la plus grande épreuve. C'est une fête à laquelle ils participent ( oh une fête populaire ? je vois des mines dégoûtées dans l'assistance ). Alors ces gens qui klaxonnent, qui lèvent leur drapeau, qui font la fête, ne sont pas des fanatiques, mais des pères de famille heureux de vivre cela avec leur gamin, gamin qu'ils accompagnent au club les dimanches matins, des jeunes qui viennent de réussir leur baccalauréat et font la fête, des familles qui partagent ensemble un moment de liesse.
Alors je m'interroge sur ce goût pour le mépris, cette volonté de regarder ces gens faire la fête en imaginant le pire, toujours. Si ces grands juges dégoûtés avaient assister une fois dans leur vie à une coupe du monde, ils arrêteraient de se faire des films de série B, des nanars faussement sociologiques, et seraient sans doute déconcertés de voir les supporters des différents pays, dans leur immense majorité, fraterniser autour des stades.
Messieurs les vieux cornichons, bonsoir !

Écrit par : chiara | 12/07/2018

Mademoiselle la vieille nouille, bonjour !

Écrit par : JC..... | 12/07/2018

Ah la nouille délicate, ramen, udon, soba ... mais une nouille Rivoire et Carret fera l'affaire. Bonjour JC !

Écrit par : chiara | 12/07/2018

N'oublie pas le "slurps" de rigueur pour faire éclater à l'air libre la saveur, petite Chiara des îles de la Mer du Japon ;-)

Écrit par : Un ami de ueda | 12/07/2018

La Coupe du Monde? Kesaco ? C'est un concours de coiffure ?.. qu'il se serait demandé le Sergio.

Écrit par : tristan | 12/07/2018

..et il se srait répondu 'mais ta gueule keupu'..
ha tu souhaitrais que yavé il lui serre les couilles présentement à serdgio pour qu'il la connaisse la dictature juive..mais heureuzment allah le protège

Écrit par : bouguereau | 12/07/2018

Quelle différence ? J'en vois deux

..et c'est bien to droit chiara de préfèrer les fimes de boules

Écrit par : bouguereau | 12/07/2018

Nous ne sommes pas ici pour être vulgaire ni revanchard.
Cependant, nous devons louer la fourberie de Pierre Assouline dont le billet rendant hommage à un certain Pat Granville est accompagné en illustration de la "Terrasse de merde, de MONET", un des tableaux les plus impressionnant de mocheté qui soit...
Alors, le titre du billet prend tout son sens fourbe !

Écrit par : JC.....5h26 | 13/07/2018

Quittons nous sur cette bonne nouvelle : la FIFA exige des cameramen TV des matches du Mondial de foot retransmis, qu'ils cessent de diffuser des gros plans de jolies filles.
Chouette !
La revanche des moches.... !
La laideur gagne du terrain et les pervers dans mon genre s'en réjouissent.
Exultons, v'la les thons, sur nos écrons.

Écrit par : JC.....5h47 | 13/07/2018

- Dites donc, JC, ne seriez pas gravement désabusé, lassé, blasé, aigri, misanthrope, par hasard ?!
- Dites donc, l'ami, ne seriez pas idiot de croire naïvement qu'il existe d'autres états d'âme raisonnables en ce bas monde ...?

Écrit par : JC.....6h04 | 13/07/2018

Résumons
En l'absence de tout gestionnaire de ce blog où nous avons tous tant traîné, il nous parait amical de faire comme si Sergio n'était pas mort.
Peut être plane t il, serein, au dessus de nos balivernes ?
C'est en tout cas notre credo.
Une fois deuil, succession, et autres pratiques terminées, la famille décidera.
Et nous nous conformerons à ses voeux....

Écrit par : JC.....9h16 | 13/07/2018

Ami de Uedaさん, 一緒にお茶を飲みましょう ! :)

Écrit par : chiara | 13/07/2018

C'est cela Chiara ! Et nous lèverons nos tasses en souvenir de Sergio qui nous manque beaucoup.

Écrit par : Lucy | 13/07/2018

Comme il restait du whisky dans la boite à gants, j'en remplirai ma tasse si vous le permettez ...

Écrit par : JC.....11h53 | 13/07/2018

Volontiers Lucy, très volontiers. Je viens de recevoir un thé aux haricots noirs, offert par une amie japonaise ... Le whisky est admis, mais on évitera surtout de dire "tchin tchin" en présence de japonais, sauf Bouguereau; lui a le droit bien sûr.

Écrit par : chiara | 13/07/2018

Incompréhensible !
Le diabolique Bouguereau a tous les droits.... et aucun devoir.

Écrit par : JC.....18h01 | 13/07/2018

"on évitera surtout de dire "tchin tchin" en présence de japonais, sauf Bouguereau"...et Alain Afflelou évidemment si on remplace les haricots noirs par des lentilles.

Écrit par : tristan | 13/07/2018

'tain, le duo des refoulés (bouguereau et JC Goering) qui vient se défouler sur le blog à sergio qu'ils mitraillaient de leurs sarcasmes, houhouhouhou

Écrit par : JC..... | 13/07/2018

En cette journée de 14 juillet 2018 où la doxa républicaine jouira sans entrave, apportons en une, bien utile : lisez ou relisez l'excellent livre de 882 pages paru en 2008 au Cerf : "LE LIVRE NOIR DE LA REVOLUTION FRANCAISE...."

Écrit par : JC.....5h34 | 14/07/2018

En RDL, ce matin, Paul Edel trouve le mot juste :
"La Terrasse à Sainte-Adresse, de Claude Monet ? .../... Racolage visuel."
Comment ne pas être d'accord ?
Ce tableau est une merde épouvantable !

Écrit par : JC.....7h16 | 14/07/2018

le racolage visuel..polo y'est toujours faire la fine mouche que seul le vinaigue hinteresse..polo c'est du racolage en plein vol épicétou..mais grosse ou fine herman..sortant en trois tonneaux des nuages il aurait fait feu de ses 2 canons de 20mm..

Écrit par : bouguereau | 14/07/2018

LE LIVRE NOIR DE LA REVOLUTION FRANCAISE

hévidemment y'a eu des petits débordements..mais globalement ça a été positif qu'il aurait dit serdgio qu'était républicain..anticlérical..framasson..sinon que le wiski ça fait un peu anglican et hantifrance..mais on a chacun nos faiblesses

Écrit par : bouguereau | 14/07/2018

laute con de JC m'a piqué mon goering, me reste pus que mon gode cinture

Écrit par : bouguereau | 14/07/2018

Chiara様, excusez ma familiarité, I got carried away by the smell of hot tea and matcha's freshly brewed aromas ;-)
Lecteur du blog j'ai beaucoup aimé la relation amicale que vous développiez en direct avec Sergio, support technique pour son blog mais aussi soutien moral et providence poétique, vous avez dû lui faire un bien fou, les vraies amies (souvent bêtement dénigrées sous prétexte que rien ne se fait de concret via la ligne internet) ne comptent jamais pour des prunes.
L'Entre-mecs, avant l'arrivée du quatuor féminin qui changea l'écologie du blog (le type qui les traitait de vieilles rombières était sans doute un rombier lui-même qui n'avait qu'à déserter les lieux si le train d'anecdotes publiées n'avait pas l'heur de lui plaire, récits qui menaient toujours quelque part, Sergio l'avait, je pense, bien compris, même si je prenais la tangente quelquefois par lassitude, on a droit à nos faiblesses), faisait que nous étions plus dans la tchatche, l'échange motocyclique dans les bâtons de la Grande Roue d'une conversation à Vienne, coucou suisse en poche, sans jamais le sortir, bougereau, D., ueda (dans le costume du serviteur de Sergio ("Hein patron ?", pété de rire) et JC des fois, C.P qui, malgré l'apport de sa légendaire expertise, ne laissait pas sa part au chien dans ce domaine.
Bref, chacun semble fêter l'été indien des commentaires sur ce blog, je crois me souvenir que le boss d'ici aimait beaucoup cette saison ("dans cinq mois c'est l'hiver de toute's' façon's', je sens déjà son vent froid, copyright Sergio.)
Sergio républicain ? oui certain, mais de constants appels du pied vers les souvenirs éclatés rayonnant depuis la galaxie royaliste, celle de l'Autriche-Hongrie, l'Ancien Régime français aussi, j'ai quelquefois vu l'ami Serge en Capitaine-médecin d'une la garde royale rêvée, Mousquetaire du roi, la fumée de l'enfance mais aussi quelque chose à mettre sur le compte d'une certaine nostalghia russe qui fond harmonieusement Proust et Céline au fond du samovar, je ne crois pas clichetonner beaucoup en rappelant les choses comme ça, Sergio avait l'art de mettre le trivial à distance, sa distanciation à lui.
Le whisky anti-France ?, je n'y crois pas une seconde, c'est devenu une boisson gauloise depuis les sixties, des snobs James Bondiens au commencement, monsieur Tout le monde après.
Des brasseurs francos ont repris des marques et brassent aussi, idem pour la Vodka, le Cognac, via les rappers bling-bling, est devenu le nouveau Coca Zéro, plus personne chez nous ne boit de la Fine à l'eau en faisant une crapette.
Pour bouguereau, une réflexion de Taine (Hippolyte de son petit nom), : "La révolution française fut menée par le monde paysan taxé à plus de 80% puis récupérée par la canaillerie des villes" (de mémoire mais tu as l'idée).
Bon weekend à tous, bon défilé et bon match, la boîte à gants avait et a toujours un grand coffre.

Écrit par : Un ami de ueda | 14/07/2018

Très touchée ami de Ueda様, merci. J'appréciais tant la gentillesse, la drôlerie, et la poésie de Sergio. Quelle belle équipe vous formiez. Beau week end, à chacun d'entre vous.

Écrit par : chiara | 14/07/2018

Aux fidèles d'Amayerling et de Sergio. Il sera bientôt 21h, ciel grisplombé qui étouffe les grosses fleurs des rhododendrons. Comme ça les filles, vous buvez sec, c'est du propre; les rombières ne boivent qu'un doigt de cherry ,les yeux cachés sous leurs chapeaux.Tenez vous le pour dit. Moi, par exemple, ah! moi !j'ai bu un thé vert baptisé "Touareg" avec des feuilles de menthe douce et de menthe poivrée. Ce fut ,presque,divin; d'un divin très impur ,mélange de cornes de gazelle et de temples siciliens. J'ai lu les 5 lettres portugaises -je n'aurais jamais été capable d'aborder les 800 pages de la Révolution Française- et je suis encore étonnée qu'elles aient été imaginées et écrites par un homme. J'avais prévu un dictionnaire libertin (qui bénéficie d'un Imprimatur) au cas où ma naïveté aurait été prise en défaut.
Ce qui faisait la qualité essentielle du blog de Sergio, c'est qu'il était créatif . Il ne cherchait pas à démontrer , il montrait ,il donnait à voir ou entrevoir des petits bouts de ce qu'il était ou aimait ou était capable de créer. Ce qu'on trouve difficilement ailleurs.
J'espère-mais je suis pleine de doute- que des rôdeurs ne s'emparent pas de la "matière de Sergio" .Comment faire vivre Amayerling,le temps qu'il reste ouvert,en gardant cet esprit ? tout venait de lui. On peut tout de même écrire, on verra bien.
Passionnée par les masques,les masques fang ou les masques de l'Hymalaya, je vais essayer d'en coller un,pour célébrer le Soleil et Sergio, les masques sont chargés d'esprits qui circulent entre tous les mondes, les vivants et les morts.
(je n'ai pas connu Ueda, mais il a un choueette ami) Olga 20h54

Écrit par : olga | 14/07/2018

masque népalais l'éléphant Ganesh ,s'il passe...
https://www.art-africain.co/contents/media/t_050611-nepal-024.jpg

Écrit par : olga | 14/07/2018

"art-africain.co ... nepal." ???

Écrit par : P comme Paris | 14/07/2018

P comme Paris ...c'est bien un masque népalais; j'ignore pour quelle raison ,l'adresse de l'image indique "art africain". Mes photos personnelles ne passent pas.
Pour les Amayerling qui aiment les masques, il y a le superbe livre de Marc Petit ( encore édité ?) sur les masques Himalayens.

Écrit par : olga | 15/07/2018

Une précision, il s'agit de Marc Petit-écrivain, quand on cherche sur Wiki.
Je l'avais découvert, il y a plus de 20 ans,il est passionnant, tant dans ses recherches sur les masques que sur l'écriture.

Écrit par : olga | 15/07/2018

J'ai bien connu le camarade Ueda qui était comme Mac, Dexter, Sergio, et autres pseudos disparus, un des meilleurs parmi les meilleurs qui partent les premiers.
Ce qui fait qu'en toute logique, nous sommes là pour longtemps....

Écrit par : JC.....5h15 | 15/07/2018

Chacun des membres du troupeau humain, infiniment entouré de cons sereins, se demande ce qu'il fait là au milieu d'eux. ... Alors, désespéré de n'y rien comprendre, il s'invente un berger.

Écrit par : JC.....5h28 | 15/07/2018

On a toujours la bonne réponse à la question qu'on ne se pose pas.

Écrit par : JC.....5h30 | 15/07/2018

Il suffit d'assister stupéfait à des concentrations humaines lourdes type Mariage, Mondial de foot, Meeting électoral, pour devenir à juste raison un misanthrope définitivement convaincu de la petitesse de l'espèce humaine.

Écrit par : JC.....5h57 | 15/07/2018

Quand on pense à la chance qu'ont les vivants de pouvoir espérer ! Il nous faut plaindre les morts que nous avons aimé d'être si démunis. Par bonheur, un temps mémoriel existe... Preuve en est, ce demi-millier de commentaires.

Écrit par : JC......10h50 | 15/07/2018

Allez vous faire RE-foutttre, Pierre Assouline, cornecul

Écrit par : JC..... | 15/07/2018

les meilleurs qui partent les premiers.
Ce qui fait qu'en toute logique, nous sommes là pour longtemps..

1000 ans..un vrai reich !
chiara taillra des max hauvergnats..keupu noura des petites yam en macramé..les absents ont toujours raison

Écrit par : bouguereau | 15/07/2018

Allez vous faire RE-foutttre

tant va la cruche a l'eau..qu'au finiche..

Écrit par : bouguereau | 15/07/2018

Poser une pierre sur un col, à 5000 m,
loin de moi,
mais j'ai en ma mémoire un merveilleux livre
(des démons au service des mort)
sur l'art funéraire Tibétain.

Et je vous souhaite de longues pérégrinations.

Écrit par : P comme Paris | 16/07/2018

TOUS EN CHOEUR, AVEC MOI !
.........................
On est les Champions !
On est les Champions !

On est les champions ...
Du klaxon.

Écrit par : JC.....8h16 | 16/07/2018

A P comme Paris et à ceux qui passent à Amayerling.
-J'avais découvert l'art Himalayen lors de l'expo à Guimet "dieux et démons de l'Himalaya". Véritable découverte,l'art, sous toutes ses formes étant étroitement lié à la pensée et la religion tibétaine. Et puis,il y a plus de 20 ans (1991) la grande expo de la donation Lionel Fournier,d'une richesse, d'une somptuosité rare.L'affiche est toujours sur l'un des murs de la maison. Il faut être capable de se libérer d'un monde régi par la logique. On est loin alors d'un univers de pacotille pittoresque.
Bel été et belles découvertes à tous.

Écrit par : olga | 16/07/2018

Il faut être capable de se libérer d'un monde régi par la logique. (Olga)

Ce propos non-scientifique, déraisonnable, outrancier, est proprement scandaleux ! ....

Écrit par : JC.....13h49 | 16/07/2018

JC....., attend ton satori.
L’Éveil, un jour, peut être.

Écrit par : P comme Paris | 16/07/2018

L'éveil spirituel ne m'intéresse pas outre mesure, dans l'état de bonheur matériel idiot où je clapote, nirvana qui me convient parfaitement !

Écrit par : JC.....15h03 | 16/07/2018

S'escagasser l'esprit à chercher un éveil dérisoire ?
Alors que la vie est si courte ?
Il faudrait être fou pour y gaspiller son temps précieux...

BOUDONS BOUDDHA !

Écrit par : JC.....15h07 | 16/07/2018

"Surtout, ne pas sociologiser l’événement." (Gigi)
C'est le conseil que nous donne un esprit "éveillé" aux hormones sur la RdL à 15 h ce jour, sans nous dire pourquoi nous devrions nous abstenir de rigoler franchement au regard de cette manipulation des foules appelées à se réjouir sans penser ni aux causes ni aux procédés ni aux conséquences VOULUES de l'effet Mondial 2018.

Écrit par : JC.....15h19 | 16/07/2018

Je réclame, haut et fort, le droit de vivre idiot !
Et celui d'étendre la recherche de whisky bien au delà de la boite à gants

Écrit par : JC.....15h38 | 16/07/2018

Parti trop vite !
"Vivre consciemment idiot", ce qui est bien différent.

Écrit par : JC.....15h43 | 16/07/2018

Y'en a des ici, qui se disent scientifiques.
Un menteur, un pauvre nihiliste.

Voilà des fractales, en memoire de Sergio.
Un truc pour Et Al. Et pour les footeux. Lol.
Mais que Roger Godement aurait pulvérisé de part la pauvreté de la ressource intellectuelle necessaire.

"Several sports science studies have previously been conducted through psychological and behavioral approaches to individual action and through the probabilistic approach on the basis of scores and records. However, collective behavioral analysis employing a overhead view of the entire team has not been conducted.

Prof. Yamamoto's research group treated a team as one being, rather than focusing on individual action. They analyzed two games: a quarter-final game in the 2008 FIFA Club World Cup played by Gamba Osaka (the Asian champion club) against Adelaide United (the champion of Oceania) and a regular season game in the 2011 Japanese soccer league featuring the Urawa Red-Diamonds versus the Yokohama F-Marinos. They recorded the games from an overhead view and created graphs showing the relationships between ball position and "frontline," the boundary separating respective team positions, which are determined from the set of individual range of difference (see the movie above). The results revealed that the graphs have fractal patterns, i.e., self-similarity between a part and a whole. The researchers found that movements in 5-minute and 1-minute time ranges have similar features, while differing in time and space axes. They also confirmed that persistence time in professional soccer matches is approximately 30 seconds; this implies that football dynamics is influenced by memory effect for about 30 seconds. Currently, Prof. Yamamoto is expanding the scope of this research to other ball sports, aiming to discover physical laws in each sporting activity and to contribute to emergency procedures based on his sports-analysis knowledge. Furthermore, with further progress in data acquisition technology and analytical techniques, the research group may realize a new service using real-time positioning information. These research outcomes are expected to be widely applied in fields beyond sports science."

http://www.aip.nagoya-u.ac.jp/en/public/nu_research/highlights/detail/0000886.html

Écrit par : la vie dans les bois | 16/07/2018

De part
De par
"la part des anges"

Écrit par : la vie dans les bois | 16/07/2018

Et puis le prof Yama moto qui donne un cours sur les fractales appliquées, je ne vois pas ce qu'il y a de plus judicieux sur le blog a Serdgio.

Écrit par : la vie dans les bois | 16/07/2018

tarzoune en pandouillant se congratule d'ête le right man a la right place..hon va pas bouder son plaisir

Écrit par : bouguereau | 16/07/2018

"Vivre consciemment idiot", ce qui est bien différent

c'est pas un ensembe réflexif jicé

Écrit par : bouguereau | 16/07/2018

Il faut être capable de se libérer d'un monde régi par la logique. (Olga)

..quand tu sors de taule tu dois pouvoir y rentrer si ça te chante.les vécé fermé de l'hintérieur..c'est bourgeois

Écrit par : bouguereau | 16/07/2018

The writing woman sometimes at the right place, only my pleasure, and God for all.

Écrit par : la vie dans les bois | 16/07/2018

"bouguereau",
l'usurpation de pseudo ne te pose plus , ni ne t'a posé, ici et ailleurs aucun problème. Mais l'original avait le petit truc william saurien qui t'echappera toujours.

Écrit par : la vie dans les bois | 16/07/2018

Écrire un commentaire