Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2018

La lanterne à la lune bleue

lant02_som_01.jpg

Commentaires

Oh, quel beau retour ! Magnifique. Le charme des lanternes d'autrefois sur cette forêt de réverbères qui tracent au sol des îles lumineuses et cette lune invraisemblable qui change la tonalité de la lumière.
quand même, un soupçon de balustrade.
C'est une de vos plus belles créations.

Écrit par : christiane | 22/04/2018

Et du coup il n'y a plus de place Stan !

Écrit par : Sergio | 22/04/2018

oui oui, j'ai remarqué !

Écrit par : christiane | 22/04/2018

C'est une photo truquée ! Remboursez !
Chalouhou chalouhou chalouououou !

Écrit par : Obviousness..... | 22/04/2018

De la clarté et du mystère, magnifique et envoûtant.
Superbe photo !

Écrit par : Lucy | 23/04/2018

C'est de la 3D.

Écrit par : Sergio | 23/04/2018

Sergio le 24 vers midi. La lune est bleue comme une orange. Avec 3,4 réverbères vous nous embarquez vers le mystère.Y'a d'la magie dans l'air C'est extra.

Écrit par : olga | 24/04/2018

tout à fait d'accord avec olga, mais pas du tout avec Lucy, qui a une vision très suspecte et orientée de l'art de Sergio.

Écrit par : Lak Degoin | 24/04/2018

Lak Degoin est un con (ou une conne ?).

Écrit par : mon nom ne vous regarde pas | 24/04/2018

UN con.
je suis un garçon.

Écrit par : Lak Degoin | 24/04/2018

C'est good luck alorsse ?

Écrit par : Sergio | 24/04/2018

Le 25/4 vers 20h30. Je viens de lire le chap.V Café. Les commentaires (du 18 au 25 février) me passionnent ,presque,autant que le texte de Sergio. Ils ont des lettres,les lecteurs d'Amayerling,Mishima,Sterne, et surtout la finesse de leurs remarques ; je n'en doutais pas une seconde,et leur richesse m'intimide.Lucy et la chaise "de" jardin, super.
Pour CP. Je n'étais pas là en février, j'étais ailleurs !! je découvre que CP participait aux joies de l'Ours. Un mot pour lui, s'il passe par Amayerling. C'était il y a longtemps, 2 ans? je cherchais en vain le nom d'une femme de théâtre, metteur en scène,dont j'admirais les réalisations; ce matin, j'ai entendu J.Ch. Bailly évoquer Mai 68 (avec précision) et le nom de Gilberte Tsai. C'était elle !! dont j'avais vu plusieurs spectacles,inoubliables. Je n'en dis pas plus. Je ne sais pas si elle joue en France; CP le sait peut-être...

Écrit par : olga | 25/04/2018

Gilberte Tsai ! Bien sûr. Ah, olga, si vous saviez ce que ce nom évoque pour moi. Que de souvenirs ! Erotisme, extase érectile, ah jeunesse ! Merci Olga, merci !

Écrit par : Marc Laubier | 26/04/2018

Et si vous reveniez au sujet, mes biens chairs frères, mes très chèvres soeurs ?...

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 26/04/2018

Marc Laubier, vous avez des extases érectiles un peu trop faciles, il faut vous contrôler.
Quant à Ignace,ses jeux de mots sentent le sapin; comment ça va au Ciel ? vous pouvez jouer à saute-mouton, sur les nuages ?
Veinards? ou puissance de la Pleine Lune ??

Écrit par : olga | 26/04/2018

Olga,
lorsque l'on est - de source sûre - la fille intellectuelle de Tchernenko, on ferme sa gueule concernant Ignace !
Compris ?

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 26/04/2018

« Ne rien vouloir et ne rien chercher d'autre, sinon, en toutes choses et par tous les moyens, une plus grande louange et gloire de Dieu Notre Seigneur.  »
Ignace de Loyola

Encore un qui a pris sa vessie pour une lanterne.

Écrit par : P comme Paris | 26/04/2018

Chère Olga, je n'ai pas eu de nouvelles de Gilberte Tsaï depuis qu'elle a quitté la direction du CDN de Montreuil, où Mathieu Bauer lui a succédé en 2012. La dernière mise en scène que j'ai vue d'elle - et de Jean-Christophe Bailly en effet, avec qui elle a souvent collaboré - , était, avant son départ de Montreuil, "S'envoler", d'après le célèbre "Voyage de Nils ..." de Selma Lagerlöf. C'était un beau spectacle, et pas seulement pour les enfants. Je crois avoir repéré un jour qu'il avait été repris à Bordeaux trois ou quatre ans plus tard, mais c'est tout ce que je sais.

Au passage : "L'Esprit de Mai", c'est le 7 mai à L'Odéon.

Écrit par : C.P. | 26/04/2018

Mon Dieu, faut que je vous dise, je suis tout émoustillée, je viens de rencontrer un homme... oh, quel homme. Il est professeur de lettres à Janson de Sailly et il porte son embonpoint avec une élégance ! Je ne vous dis que ça!

Écrit par : Justine Chaloux | 26/04/2018

Justine, consacrez votre amour au seul sujet qui le mérite, notre Seigneur Jésus-Christ ! Passez de l'émoustillage mouillé à l'émysticisme émerveillé.....

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 27/04/2018

Madre Dios,
c'est encore la St Ignace.....
Et comment va Proust ?.

Écrit par : P comme Paris | 27/04/2018

Sur un bordel numérique voisin, une Fouillautrou lamentable agresse un antisémite de façade, l'immense Jean sans Tartre ... Quelle pitié !
Ce sont tout de même ces sales Juifs, complices du pouvoir romain, qui ont laissé crucifier notre Seigneur Jésus-Christ !

Écrit par : Ignace de Loyola..... | 27/04/2018

Pour CP (26/4) Merci de votre réponse.Les spectacles que montait G.Tsaï étaient étaient beaux, singuliers, et menaient à une découverte. Le spectacle ( sur la nature, les arbres) en collaboration avec Gilles Clément était fascinant. Le spectacle, mot qui convient mal, à partir de Marivaux, aussi.Par hasard,cette semaine, j'ai entendu à la radio, J.Ch Bailly, évoquer "son" mai 68; je n'ai pas encore lu son livre ( J.Ch Bailly que j'ai lu pas seulement pour les portraits du Fayoum) . J'avais noté le 7 Mai à l'Odéon. Je n'habite pas à Paris, et des amis viennent à la maison une longue semaine du 5 au vendredi 11,(8 mai et Pentecôte obligent..) très bien intentionnés puisque prêts à ranger et dépoussiérer livres et papiers chez moi: "fête-chantier" à ne pas rater. La grève rend les voyages imprévisibles. Je me souviens de l'occupation de l'Odéon, je n'y étais pas, j'étais au QL. Le 7 mai, est ,je pense, une date unique... Bon ciné-théatre-littérature pour vous. Olga

Écrit par : olga | 27/04/2018

Le 7 mai à l'Odéon, c'est complet.
(J'ai deux billets, mais je les garde. Tant pis pour les imprévoyants tels que P comme Paris ou J-J Janssen, qui arrive toujours la gueule enfarinée genre "de quoi s'agit-il? où ça ? à l'odéon ? je n'étais pas au courant", ben oui mon jjj faut t'informer, on va pas faire tout le boulot à ta place, comme dit c.p. qui, entre parenthèses, te tient pour un rien-du-tout, eh oui, "qui c'est ce jjj? qui c'est ce jjj?" qu'il répète tout le temps, demande à ton jicé, tu verras si j'invente.)

Écrit par : Adalbert Rastalapalouette (pseudo provisoire) | 27/04/2018

Adalbert Rastapopoulos sait bien que je n'ai jamais dit ça, et JC ne va pas monter à Paris, même pour casser la gueule à Romain Goupil. D'ailleurs, Romain Goupil***... Je ne sais pas si Cohn-Bendit a décliné, c'est probable, je peux demander.
Mais il y aura Wiseman, et si Annelise est à Paris, je l'emmène.

Au 7 mai, Adalbert !

*** Il pourrait bien se faire siffler. Déhor, Macaron, déhor !, que dira bouguereau...

Écrit par : C.P. | 27/04/2018

J'ai su, et "travaillé" avec un de ceux qui ce jour sont montés sur scène.
Une Provoc, une provoc qui a dérapé, me dira-t'il.
Mais de ce jour, il en a fait sa vie.
Oh jeunesse...
Combien de naissance librement consenties ce jour de l'année 68 ?.

Écrit par : P comme Paris | 28/04/2018

Je SAIS qui est P comme Paris. Et j'ai peur.
Ma vie fut traversée par de grandes douleurs, mais elles n'étaient rien par rapport à la terreur de cette révélation.
Nous allons tous mourir, bien sûr, ça n'empêche, c'est affreux de penser qu'à l'origine de tous les maux il y a P comme Paris. Son nom est l'Antéchrist.

Écrit par : Père André de Saint Martin | 28/04/2018

AZAZEL vous salue bien.

Écrit par : P comme Paris | 28/04/2018

Eh bien voilà, on y s'ra, à l'Odéon.Comment ça ? secret d'état. En guise, en guise, en guise de.....ces mots que Salinger a fait figurer en tête de Franny and Zooey : " En m'efforçant de conserver l'esprit avec lequel Matthieu Salinger, mon fils d'un an, insistait pour qu'un de ses amis venus déjeuner avec lui acceptât un haricot refroidi, j'invite mon éditeur, mentor et, avec la grâce de Dieu, mon meilleur ami William Shawn,genius domus du New Yorker, ami des vaincus, protecteur des esprits stériles, défenseur des esprits voués à être brillants, le plus modeste des grands artistes-éditeurs-nés, j'invite William Shawn à accepter ce livre d'apparence plutôt mesquine."
Que la fête commence ! Olga 28/4 à midi 10

Écrit par : olga | 28/04/2018

le commentaire précédent est un faux.
En effet, il ne peut pas avoir été posté à midi 10 puisqu'il est actuellement midi 9.

Écrit par : les pendules à l'heure | 28/04/2018

De l'éditeur au roman, du New Yorker au livre, quel livre pour lui qui se disait indigne d'être publié ! Beau partage, Olga.
Quant à Tristesses à l'Odéon. Voyage triomphal depuis Avignon de ce drame que les décors, superbes, plantent dans un village danois où Anne Cécile Vandalem agite nos peurs. Et justement, comme chez Sergio, tout commence sur une scène sombre, éclairée par des lampadaires...
Bonne soirée aux chanceux.

Écrit par : christiane | 28/04/2018

Bonsoir, très belle image.

Écrit par : Bérénice | 19/05/2018

Bonjour, douce Bérénice. Bienvenue sur le blog de Janssen J-J.

Écrit par : Titousse | 20/05/2018

oui, m'a dit de le relayer et de faire patienter durant son absence momentanée, c'est jus' pour lui rend'service, mais l'va rev'nir vite, je pense

Écrit par : Janssen J-J | 20/05/2018

Les commentaires sont fermés.