Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2017

Autostrada per favor

Autoroute-Sinbrougo-Yakro-0000.jpg

Vous êtes sur une autoroute départementale... Euh non... Mais si ! Passeque justement elle est déserte pire que le Taklamakan. Mais halor : ничево нет ! Vacuité sidérale... Même rien qui pouldroie, ni une seule fliquemerde immonde ! Le vide modèle Arsonval-Dewar. Et hadonc vous bombez ferme ; à vrai dire ferme non, dans la légalité, mettons cent soixante cent quatre-vingts, par là. Et vous havez, tenez-vous bien, quatre voies. Météo CAVOK, le regard porte à dix bornes devant, et aussi à dix bornes derrière, et sur les côtés itou. Pas une seule tire ni même le moindre scoot à voir. Comme si une bombe hatomique les avait toutes renvoyées au moins sur la lune. Sauf la vôtre bien sûr, une horrible horreur sortie des chaînes de chez Macheprautomobiles. Hen papier mâché ! Un détail, l'autoroute commence à tourner sur la gauche ; enfin non, pas un virage, une subreptice inflexion... Dans les vingt degrés maxi ! Pas de quoi s'abrutir en têtes-à-queue... Infléchie précisément pour en accueillir une, de route départementale ! Une petite pas bien grosse, qui s'amène de la droite... A huit cents mètres devant vous ! Une petite départementale et une petite bagnole... Donc il en reste au moins deux sur terre ! Ha ça converge... L'ennemi roule comme vous à cent quatre-vingts normalement ; vous le rattrapez à la même vitesse ! Alles klar Kommissar...

 

Il est dans les entre midi. Ca bombe, mais ça plombe haussi : on est dans le grand Sud ! Snif... Rien qui vibre le pare-brise est aussi désert que le désert ! On n'est plus à huit cent mètres, mais on est encore à plus de six cents de la lugubre chignole qui se démène s'amène... Pile dans le collimateur ! Ouverture du feu autorisation de tir... Balancez les missiles ! Les torpilles... Огонъ ! Non je galège on est des gentils des missiles on en a pas. D'autant que dans le grand Sud on n'y est pas, c'est dans une salle de code de la route qu'on y est, et l'autoroute et la départementale porteuse du pingouin sur une bête diapo ; gigantesque mais bête quand même. Pourquoi ? Passeque  la question de la diapo is following :

 

- Vous êtes sur une route départementale... Euh non...

 

La question je vous la donne Emile : vous continuez sur la même voie sans rien changer à votre allure (a), ou vous vous déportez légèrement sur la gauche (b) ? La réponse c'est le (a), le bon gros truc de péteux immonde, mais ce que je vous donne Emile, c'est la réponse : en gros c'est vous le bon con si vous infléchissez votre trajectoire vers la gauche, hattendu que vous serez solidement responsable de tout ; donc restez tranquillos là où vous êtes, quitte à passer au ras des moustaches de ce type qui, sur sa départementale, vous est incommensurablement inférieur. C'est à peu près cela, les ordures, les porcs. J'ai un ancien copain qui s'amuse systématiquement à cela dans les extérieurs de Nancy : il mentonne grave, se fait accrocher etc. Mais maintenant l'assurance l'a repéré, du coup il la ramène moins, cet abject.

 

Qu'est-ce que cela traduit ? D'abord cette histoire de mentonner parce que l'on est sur une route qui a la priorité... C'est la route, qui délivre cette priorité, qui au reste est surtout une obligation. Rien à voir havec des qualités identitaires ! Et puis quand bien même cette priorité conférerait une quelconque supériorité ? Ce serait une supériorité routière, mais en aucune façon une supériorité générale, donc à la fois physique, intellectuelle, d'argent bien sûr ! Une supériorité partielle n'induit en aucun cas une supériorité générale. Remember au jeu des Mille bornes, L'Increvable peut néanmoins tomber en panne d'essence... Sinon le meilleur joueur de foot serait plus professeur que les professeurs, plus pharmacien que les pharmaciens, plus intellectuel que tous les Germanoprations, plus marin que Kersauzon, plus cavalier que Portat des Oncelles et plus riche que Largo Winch...

 

Et même en admettant... Pourquoi s'encastrer avec un inconnu dans cette éternelle relation d'ordre (a > b) quand il y a la place pour neuf mille véhicules ? Chacun son chemin, bordel ! C'est typique, cela, ce sombre irrédentisme vers des repères, quels qu'ils soient. Sainte Trouille ! Foireuse foiraison... Grande peur de la solitude ! Vous arrivez devant la porte vitrée d'un immeuble très moderne, commencez à la pousser... Clac clac clac ça résonne derrière vous on s'active on s'évertue pour que vous lui teniez la lourde que vous l'acceptiez le RECONNAISSIEZ ! Vous êtes devenu celui qui décerne les autorisations de continuer ; sûrement vous allez présenter le con à tout le monde dans l'himmeuble et peut-être même l'adouber ! Tout seul il était perdu... Pour un peu il aurait attendu un autre, le premier au hasard, pour pénétrer havec. L'autoroute c'est pareil pas question d'indépendance nulle question de s'ignorer... "Croiser le regard", comme ils disent chez Code Rousseau, semblant ignorer qu'il n'est de rixe qui ne commence, comme au jeu du Long cours, par un "regard mauvais". On se frite mais on se RECONNAIT on se donne mutuellement l'autorisation de respirer, même pour cogner dedans, on s'intégre mutuellement au petit groupe social que du coup on est en train de fonder. Le type en bagnole si vous déviez trop il va croire que vous l'ignorez ostensiblement il va se vexer peut-être même s'accrocher à vous ! Comme un électron à son proton...

 

Quand même il y a la solution d'avancer seul de creuser son chemin mais pour cela il faut s'intéresser à autre chose qu'à manipuler des humains.

Commentaires

Avec les hélicos, c'est plus fun :

http://news.abidjan.net/photos/photos/Belier-Ouattara-Inauguration-Autoroute-0068.jpg

Écrit par : Lucy | 29/11/2017

Sergio, tu me donnes soif.

Écrit par : P comme Paris | 29/11/2017

tu me donnes soif.
Écrit par : P comme Paris | 29/11/2017

Havec un peu de chance il y a ce qu'il faut dans la boîte à gants...

Écrit par : Sergio | 29/11/2017

Perso, je suis tellement con que, placé dans la même situation, sur la même route, je ralentirais. C'est nul, je sais, mais on se refait pas.

Écrit par : Quignard, encore lui | 29/11/2017

je ralentirais.
Écrit par : Quignard, encore lui | 29/11/2017

Si, c'est impeccable... A fortiori en moto, d'ailleurs !

Écrit par : Sergio | 29/11/2017

moi, quand y a trop de paramètres en jeu qui prennent la tête, je reste calme, je dis : on se calme avec la théorie de John et Oskar, http://www.lamsade.dauphine.fr/dea103/ens/bouyssou/B4_Axiomes%20vN-M%20w.pdf
je fais comme si de rien n'était, je n'accélère ni ne ralentis, de toute façon, d'accélérer ou de ralentir, tu auras toujours tort si ça provoque quelque chose d'accidentel (qu'il a dit... en inférence, le système CZESAR), donc vaut mieux rin faire de différents dans toutes les hypothèses, tu diras que t'avais rin vu éventuellement, toutes les anticipations se retourneront contre toi. Y'a que la bêtise de ton habitude qui le fera pas.
Pourtant, y'en aurait des choses à dire sur ce nouveau billet. Que ça va mieux après la consulte du jour, on pense. Oufl.
Bon ! halors ce nouveau code de la route ? Laisse-le tomber, c pu d'nos âges... On va plutôt jouer aux 1000 borgnes avec jean-marie sur la prochaine aire de repos. Au fin fond de la Charente à côté de l'A10, on n'a pas tous ces dilèmes, pfioufff.

Écrit par : Janssen J-J | 29/11/2017

Mais sur la photo - puisque c'est une photo - il n'y a ni moto, ni voiture. Il me semble que c'est la rencontre qu'évoque xlew sur le blog à images animées d'Annelise. C'est une rencontre de bleus. Un vent bleu s'est installé sur la route. Il est heureux car rien ne le pollue : aucune voiture, aucun camion, aucune moto. Juste un vétéran sur son vélo, si loin encore, qu'il a le temps de se gratter le dos sur l'asphalte comme la baleine au fond de l'océan boréal, un coup sur le dos, un coup sur le ventre. Le vent frissonne de plaisir.
Sur la voie de droite arrive un temps de nuages, des vrais de vrais , bourrés de pluie jusqu'au pif, noirs, gris, enfin pas bleus.
Le vent s'interloque... A qui la priorité ? Ne sait répondre. A une idée : appelle Yves Klein (toujours avec ses pots de bleu comme le porteur Nicolas des années soixante qui avait 10 bouteilles dans chaque main -ça c'est pour ceux qui ont soif). Alors le vent rit à s'en faire péter la bourrasque (sous-ventrière qui dirait bouguereau). Voilà-t-y pas que le Klein s'en prend au nuage. Que je te le peins, le repeins, le badigeonne,le rebadigeonne. Le nuage en est tout ivre de bleu, en dégorge à chaque sursaut. Le vent y's'marre. Continue sa route en sifflotant (ça c'est grâce aux oiseaux migrateurs). Il en oublie le pépé à vélo qui amorce le dernier virage et se tape le front et descend d'sa machine . Quoi qu'c'est c't'éponge bleue sur le bord de la route, haute comme la Sainte-Victoire et qui jute du bleu de partout. Pas con le pépé. S'assoit, détache la toile du cadre du vélo. S'assoit sur l'herbe bleue trempe son pinceau dans ct'éponge et peint sa toile en bleu sans oublier les traits blancs des voies. Puis reprend sa route, pépère. Merde alors. Y'a pas d'vent. Il fait chaud. Il dégouline et rêve d'un bon gros nuage plein de pluie...
Bises à tous.
Je repars dans mon ermitage... bleu..

Écrit par : christiane | 29/11/2017

J'ai rien compris à ces histoires ... je me ressers un café. Peut être qu'avec le temps ?

Écrit par : JC..... 6h15 | 30/11/2017

"J'ai rien compris à ces histoires" : ça vous étonne ???

Écrit par : Evidence | 30/11/2017

Le temps n'arrange rien !
Je ne comprends toujours rien à ces histoires...
(Mais le café était excellent, et le propos de Son Evidence aussi savoureux qu'un pet de nonne durant l'enterrement d'un enfant mort écrasé par un camion.)

Écrit par : JC..... 8h48 | 30/11/2017

Ce qui, par contre, est évident pour mes amis analystes de profession, eux qui en connaissent un rayon, c'est que le nôtre de Président - après son incident diplomatique avec son homologue Burkinabé - est vraiment gravement dérangé du ciboulot !

Écrit par : JC..... 9h05 | 30/11/2017

... Pas au point d'aller avaler du poison en direct pour expier sa faute devant le président RMC Kaboré, hélas.

Écrit par : TPY du ciboulot | 30/11/2017

JC, c'est juste un questionnement sur les priorités. si tu t'y perds tu peux choisir "le rond point" de R.Devos qui doit bien se trouver sur internet.
Quant à ma variation loufoque c'est un autre questionnement : vaut-il mieux pluie que vent, soleil ou neige... et un clin d’œil bleu à xlew (rdc).
Oui, sacré dérapage de notre président au Burkina-Faso au sein de l'université de Ouagadougou avec les jeunes étudiants qu'il voulait faire rire...
As-tu lu "Le désert des tartares" de Buzzati ? Bien sûr que oui. Cet officier, Giovanni Drogo, en quête de gloire, devient la sentinelle ne cessant jamais vraiment d’attendre l'ennemi du nord, une bataille qui donnerait un sens à sa vie… et qui s'avère un leurre.
On aurait envie de lui crier : « Arrête, arrête ! mais on se rend compte que c’est inutile. Tout s’enfuit, les hommes, les saisons, les nuages ; et il est inutile de s’agripper aux pierres, de se cramponner au sommet d’un quelconque rocher, les doigts fatigués se desserrent, les bras retombent inertes, on est toujours entraîné dans ce fleuve qui semble lent mais qui ne s’arrête jamais. »
Eh, bien, JC, ce roman me fait penser à quelqu'un qui tourne en rond, quelque part dans son désert de paroles... (pas toi). As-tu deviné ?

Écrit par : christiane | 30/11/2017

Je n'aime guère les devinettes....
DROGO est dans le vrai, dans le vrai absolu. Il sait bien qu'il est libre là où d'autres le croient enfermé dans une forteresse.
Les forteresses sont toujours extérieures.

Écrit par : JC..... 9h05 | 30/11/2017

Mince, j'ai regardé mon rétro pis l'angle mort et je me suis déportée à gauche ! j'ai perdu ! tant pis, c'est plus gentil d'abord parce que l'autre s'insère comme il veut, tranquillou ou pas, il peut même s'arrêter, m'en fous. S'il bombe plus vite que moi alors je reprendrai la voie de droite, sinon je le double pour profiter de la vue dégagée.

Le virage à 20° change rien parce que je crois qu'ils peuvent y mettre un radar, il aura la bonne position certifiée alors que dans une suite de courbes on fait ce qu'on veut, le radar ne rentre pas !

Belle journée ensoleillée à tous.

Écrit par : chiara | 30/11/2017

@Tribunal Pénal....
La fin autonome du général croate n'est en rien, elle, une expiation.
Droit dans ses bottes, le bonhomme a refusé cette décision "con" de magistrats européens du même tonneau, au service du merdier que les USA ont dicté au NATO, à l'époque. Chapeau à l'artiste croate !
(bizarrement, on peut penser à Socrate, alors que ....)
PS : pour le plaisantin infantile Macron, on est dans du sous-Hollande : c'est dire !

Écrit par : JC..... 11h04 | 30/11/2017

"Tout s’enfuit, les hommes, les saisons, les nuages"
J'ai eu surtout le sentiment en lisant "Le désert des Tartares" que c'était le temps qui s'enfuyait le plus, non ?

Écrit par : tristan | 30/11/2017

Non, Tristan, le temps est neutre....

Écrit par : JC..... 11h14 | 30/11/2017

Pardon (Sergio et Christiane) d'être aussi terre à terre, mais avez-vous remarqué l'inscription "abidjan" en haut à gauche de l'image ? Voici ce que l'on dit de cette autoroute, alors déserte, qui vous fait rêver et fantasmer : "autoroute du nord, autoroute de la mort"

"Hélas à peine livrée aux usagers que cette route neuve a commencé à devenir un véritable cimetière asphalté ! En moins d’un mois, 70 personnes ont perdu la vie sur cet axe et les dégâts matériels enregistrés s’élèvent à plusieurs millions de franc CFA.

Les raisons de ces nombreux accidents sont liées à deux principaux facteurs : les excès de vitesse et l’état de vétusté des engins. Prévu pour être pratiqué à une vitesse maximale de 110 km/h, la nouvelle autoroute est devenue pour de nombreux amoureux de la vitesse ou ces fous du volant un circuit où chacun vient s’essayer à jouer au Lewis Hamilton ou au Sebastian Vettel ! Résultat de ce zèle : des sorties de route, des tonneaux ou encore des incendies. Les agents de l’OSER, l’Office de Sécurité Routière ont déjà flashé des véhicules à 140 km/h aux principaux points radar, une situation qui démontre toute l’inconscience de certains automobilistes."

Si j'étais vraiment cynique (s'pas JC ?), je pourrais dire que c'est un bon moyen pour endiguer la surpopulation...

http://eburnietoday.mondoblog.org/2013/12/30/autoroute-du-nord-autoroute-de-la-mort/

Écrit par : Lucy | 30/11/2017

Lucy,
épatant votre sens de l'observation et vos recherches.
Tristan : magnifique !
Chiara,
https://www.youtube.com/watch?v=aC6uoLIeTyY

Écrit par : christiane | 30/11/2017

Sorties de route ? Tonneaux ? Incendies ? des morts comme s'il en pleuvait ?
Bonne nouvelle ! Des cons en moins ....

Écrit par : JC..... 12h34 | 30/11/2017

"Coucou me revoilou, tout juste rentrée de Berkeley où j’ai présenté mon travail sur les sciences comportementales, j’ai obtenu mon master avec mention spéciale du jury, youpie ! " (Laura Delherb sur RdL)

"Sciences" compartimentales !!! Uhuhuhu ! Sciences ? ahahaha ! on ne rit pas !
Rassure toi, ma douce : une conne, même diplômée reste une conne. Elle monte en grade dans le cocotier, c'est tout.
Ce qui fait que l'on voit mieux le fondement ..... de son savoir !

Écrit par : JC..... 12h38 | 30/11/2017

J'ai découvert le "Désert des Tartares" il y a bien longtemps en écoutant la radio (France culture ou qqchose comme ça), le lecteur avait une voix envoûtante, c'était magique, c'était beaucoup plus prenant que si j'avais lu moi-même, parce qu'en fermant les yeux, l'imagination court plus vite et l'on 'voit' beaucoup plus de choses... Et puis aussi le grand plaisir de la découverte comme le petit enfant qui entend son premier conte de fées, cela est bien rare aujourd'hui, il y a toujours qqpart à la radio, la télé ou les blogs.... qqun pour nous parler du dernier livre, de la dernière pièce ; c'est intéressant mais (pour moi du moins), cela enlève une grande part de magie.

Écrit par : Lucy | 30/11/2017

la sentinelle ne cessant jamais vraiment d’attendre l'ennemi du nord
Écrit par : christiane | 30/11/2017

C'est incroyable comme cela évoque les Syrtes ! Bien que ce soit certes le Sud, donc l'inverse.

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

Sciences ? ahahaha ! on ne rit pas !
Écrit par : JC..... 12h38 | 30/11/2017

Mais si, on arrivera à tout quantifier, sûr et certain... Déjà la traduction prend forme, et voilà bien quelque chose de complexe.

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

"abidjan"
Écrit par : Lucy | 30/11/2017

Dakar c'est du même tonneau ; sur la corniche les taxis, antédiluviens, roulent à fond les ballons et coupent les virages en pleine gauche ! Finalement il arrive peu par rapport à ce qui devrait arriver ; ah il sont déliés, les bougres...

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

Les Syrtes de Buzzati et Gracq, on finit par confondre leur attente sur les rivages africains désertiques.

Écrit par : P comme Purée | 30/11/2017

Les Syrtes de Buzzati et Gracq, on finit par confondre leur attente sur les rivages africains désertiques.
Écrit par : P comme Purée | 30/11/2017

Magique ! Et c'est après qu'on le réalise...

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

Antoine Blondin : "Avec Le Rivage des Syrtes Julien Gracq a écrit un imprécis d'histoire et de géographie à l'usage des civilisations rêveuses."

un peu long tout de même l'imprécis...

Écrit par : Lucy | 30/11/2017

"C'est incroyable comme cela évoque les Syrtes ! Bien que ce soit certes le Sud, donc l'inverse."
Quelle traversée de l'un à l'autre : sidérant.
Je revois le paysage crépusculaire, ce pourrissement progressif de l'arrière-saison (comme au Château d'Argol et sa Bretagne de légende... Le Château noir du Graal... ou dans Un balcon en forêt), ce sortilège de ralenti... Donc Aldo baille de lassitude jusqu'à se faire muter sur le front des Syrtes.
Plus de guerre... mais on y maintient une défense symbolique dans la forteresse fantôme d' Orsenna.
Oui, on peut faire ce parallèle avec Le désert des Tartares. L'attente... unique sursis de ces deux hommes...
Mais Gracq nous conduit jusqu'aux ruines de Sagra, puis jusqu'à l'île de Vezzano et enfin au pied du Tängri, ce "cône blanc et neigeux, flottant comme un lever de lune au-dessus d'un léger voile mauve (...) Sa lumière froide rayonnait comme une source de silence, comme une virginité déserte et étoilée."

Écrit par : christiane | 30/11/2017

Le Tartare, c'est la Mort....
La Mort qui ne vient pas alors qu'on l'attend à chaque instant, mais qui arrive à l'improviste... sans être invitée, l'espiègle ! Joyeuse la coquine ! Joyeuse de moissonner, la salope !
Je l'adore !

Écrit par : JC..... 17h19 | 30/11/2017

Quittons nous sur une dernière blague !
Les cons ne comprennent pas qu'un Général, ça OBEIT aux ordres du politique, et ça fait la guerre : désespoir du militaire qui obéit aux ordres comme un bon outil, et passe en jugement devant des magistrats imbus de leur Droit, crétins poudrés devant l'Eternel Inutile...
Respect pour les "criminels" de guerre et bonne nuit intellectuelle les rêveurs lustrés à la moraline vérolée !

Écrit par : JC..... 17h45 | 30/11/2017

Mais vous oubliez la théorie dite des baïonnettes intelligentes, surtout en temps de paix (voire de guerre civile)... et ceux qui n'ont pas besoin de ce "droit" pour désobéir aux salauds de la trempe de Nivelle (en temps de vraie boucherie), quitte à être fusillés pourt l'exemple en chantant Craonne. Mais dans quel camp êtes-vous, nom d'un clebs, à toujours vouloir prendre le contre pied de la plus indéfendab' des saloperies, en dehors du relativisme revendiqué de vos valeurs provocatrices les plus absolument bestiales ?
Enfin bon, ne rallumons pas de guerre, mais parfois on s'énerve à toujours vous entendre de manière si convenue. Dites une bonne fois pour toute le contraire de ce que vous ne pensez pas, JC...., merdr'alors !

Écrit par : Janssen J-J | 30/11/2017

En Occident arrogant, penser ne sert à rien, sinon à dresser des paravents entre le réel et l'impuissance !
Noapte Buna ....

Écrit par : JC..... 18h23 | 30/11/2017

salauds de la trempe de Nivelle
Écrit par : Janssen J-J | 30/11/2017

Euh... Tu vas pas me croire ! Mais je reconnais que c'est très peu connu...

Voilà l'affaire : en réalité, Nivelle et Mangin voulaient renoncer à l'offensive du seize avril, pour la météo mais aussi pour les creutes (au flanc ouest du chemin des dames), proprement inexpugnables. C'est Briand (!), président du conseil, qui a donné l'ordre de la lancer quand même, parce qu'il s'y était engagé devant la nation et ne pouvait plus faire machine arrière !

Encore moins connu : après avoir calmé les mutineries, Pétain, à titre démonstratif, a refait cette offensive, la même au même endroit, à l'automne ; mais step by step, en fonction des résultats des successives préparations d'artillerie ; ça a marché, sept pour cent de pertes (le fameux sept pour cent ?) au lieu des quatre-vingts pour cent...

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

Avec JC le courageux (qui se dégonfle d'aller sur la RdL, à moins qu'il n'y soit interdit) toutes femmes sont des connes (les dernières étant Brigitte Scrogneugneu (!), Marlène Schiappa, Clopine (comme dab') et Laura Delair qui l'a analysé).. qu'en pensent les vénérables mémère de ce blog sympa mais squatté par celui qu'on appelle "l'andouille"

Écrit par : Evidence | 30/11/2017

JJJ,
vous écrivez : "Enfin bon, ne rallumons pas de guerre, mais parfois on s'énerve à toujours vous entendre de manière si convenue. Dites une bonne fois pour toute le contraire de ce que vous ne pensez pas, JC..."
Je fais le même... rêve !

Écrit par : christiane | 30/11/2017

"celui qu'on appelle "l'andouille""

tss tss, une fois de plus tu te trahis, ma pauvre Evidence. Une seule commentatrice (à moins que tu ne sois un homme) appelle l'affreux JC "andouille" : toi, sous tes différents alias. Arrête de nous prendre pour des minusses.

Écrit par : Obviousness | 30/11/2017

Je ne me trahis pas, je sais que c'est Laura Delair qui appelle l'affreux JC comme ça sur la RdL; je n'ai pas différents alias et je ne prend personne pour "minusses", je constate, c'est tout, vous avez perdu une belle ocase de vous taire

Écrit par : Evidence | 30/11/2017

halors là, vous m'en bouchez un coin, Sergio. Vous êtes sûr de vous, là, sur Nivelle et Briand ? Ouh... ça va êt'dur à rattraper, boudiou, si vous avez raison, hein !... Mettez-nous quand même des preuves indiscutables, cher ami..., il y va de mon honneur, je veux bien reconnaître avoir raconté des barres aux enfants à ce sujet par méconnaissance de la verdad historica, et veux bien les réparer...., pero hay que ayudar mi por favor.

Écrit par : Janssen J-J | 30/11/2017

"Mais, Painlevé, Poincaré et Alexandre Ribot inquiets d'un possible effondrement du front russe, refusent sa démission et décident de maintenir la date de l'offensive. "

La démission de Nivelle s'entend.

Briand c'était juste avant. En tout cas c'est maigre ; mais il y a tout de même quelques indices sur les Wiki Nivelle, Painlevé, Briand, d'où il appert que :

1) Nivelle n'était pas le boucher que l'on a colporté pour a contrario encenser Pétain ; il a été très largement réhabilité par la suite, obtenant même d'autres grands commandements ;

2)Rififi terrible entre Nivelle et les politiques toute la période ; ils l'auraient poussé au crime que ça se serait pas passé autrement.

Décevant, comme tu vois ; mais quand même, il reste un petit quelque chose de ce que j'ai bien lu quelque part...

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

mais tais-toi donc évidence laura delair ana fort machine là t'es encore plus chiante que jicé
va lire ton télérama et lâche-nous les baskets
on est assez grands pour se faire notre opinion nous-mêmes sur les intervenants
jicé est catalogué mais toi aussi purée ce que t'es pompante

Écrit par : ras la casquette comme dit christiane | 30/11/2017

"Pourtant, le conseil de guerre extraordinaire du 6 avril 1917 a bel et bien maintenu le plan Nivelle. Il n’existe pas de compte-rendu officiel de ce conseil, qui se serait achevé par une non-décision : Poincaré n’a pas explicitement décidé la bataille du Chemin des Dames, mais il a laissé le mouvement engagé se poursuivre en refusant la démission que Nivelle jetait dans la balance."

Sur un site, obtenu en faisant "maintien de l'offensive Nivelle par Painlevé.

Mais personne ne parle de l'immense espoir que la promesse de cette offensive suscitait depuis des semaines dans l'opinion...

Il en ressort quand même que Nivelle a été contraint à cette offensive.

Écrit par : Sergio | 30/11/2017

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs,
Je ne peux voir souffrir plus longtemps les sympathiques sous-nommés Laura Delair, Evidence, Anna Fort, William Legrand, Clopine d'ours, j'en passe et des meilleures, Patati et Patata !
Ma présence chagrine : je le sens !
J'abandonne l'agora numérique...
D'ailleurs, je me meurs de la peste bubo-teutonnique, mon fauteuil roulant R&R rouillé ne roule plus, et mes héritiers m'empoisonnent avec le sourire attentif qu'il convient d'arborer dans une famille unie pour le malheur et pour le pire !
Je quitte définitivement le blog du camarade Sergueï.
Adieu à tous, bises à toutes, bras d'honneur aux con.ne.s ...

Écrit par : JC..... 6h47 | 01/12/2017

Jouons ! J'espère bien que le sieur, la sieuse* A l'Evidence est un de vos avatars JC et non pas un être réel.

Sinon que le sieur, la sieuse, m'explique la différence entre un type traitant toutes les femmes de connes et un(e) autre imposant ici son bon vouloir tel un Pom-Pot des Champs, exigeant réponse un doigt sur la couture, et convoquant à la barre les "mémères".
Connes ? Mémères ? En tant que femme, j'exige que vous me traitiez de CON espèce de malpoli(te). Et puis chacun est con pour JC, homme, femme, il respecte la parité.

Quant à l'avatar de Berkeley, ce n'est guère crédible tant sont pauvres les interventions depuis des mois. Ressaisissez-vous Tatavar !

Enfin quel abruti passerait des mois à poursuivre un pseudo sans se rendre compte qu'il en devient le valet ?

Le plus amusant sur la RDL ce sont les mauvais avatars, ceux qu'on reconnait immédiatement grâce à de grosses erreurs de débutants : la même manière d'interpeller un intervenant à la manière d'un chef de gare, les mêmes phrases aux longueurs inutiles, à peine changées un pseudo l'autre. Surtout le rythme des phrases trahit. Pensez au rythme bandes d'usure-pâteurs !

JC, pour votre part, souvent vous vous trahissez par une faute d'orthographe, toujours la même qu'on a peine à croire possible chez une personne aussi éduquée que vous.

Un pseudo/avatar qui me faisait toujours sourire : Pimpin. Aimais bien Pimpin ! jamais méchant si je me souviens bien.

Je cesse mes âneries, présente mes excuses à Sergio et vous souhaite une belle journée !

*(c'est difficile à dire avec un cheveu sur la langue ! )

Écrit par : chiara | 01/12/2017

Quelle plume, Chiara ! Bravo.

Écrit par : christiane | 01/12/2017

On cherche partout, mais partout on trouve cette histoire que Painlevé n'aurait pas pu "s'opposer à l'offensive de Nivelle encouragée par Foch"...
Difficile de trouver des traces assurées du moindre doute chez Nivelle pour le moment...
Je continue donc à chercher, parce que là, ça me soucie vraiment. Faut dire que j'ai toujours été traumatisé par le Chemin des Dames, et quand je l'ai encore parcouru à pied un été il y a quelques années, je me souviens d'avoir failli tomber dans les pommes d'émotion et de chaleur, je croyais pourtant être blindé... Ca vous marque la mémoire de 14-18.... Et là, tout d'un coup, vous venez sacrément de me la réactiver. Alors je suis pas historien de profession, et je cherche peut-être en dépit du bon sens.

Par exemple, voilà ce qu'on trouve (extraction) :
https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/paul-painleve-la-science-et-la-196613
"Sur le plan militaire, Paul Painlevé était en désaccord avec le gouvernement sur la politique à suivre. Il refusa en décembre 1916 d’être nommé Ministre de la Guerre car il était opposé à la nomination de Nivelle comme commandant en chef (le 25 décembre 1916) pour remplacer Joffre. La désignation d’Alexandre Ribot à la tête du gouvernement l’a cependant convaincu d’accepter le Ministère de la Guerre le 20 mars 1917. La Chambre des députés, très scrupuleuse sur son contrôle fait au gouvernement des opérations de guerre, fut même fière que le Ministère de la Guerre fût dirigé par une personnalité de si haute réputation.
Cependant, dans ce gouvernement, Painlevé n’a pas pu s’opposer efficacement à l’offensive du Chemin des Dames le 16 avril 1917, voulue par Nivelle et encouragée par le Président de la République Raymond Poincaré. Ce fut un désastre humain et militaire (perte de 350 000 soldats alliés). Désormais, les faits lui ayant donné raison, Paul Painlevé pouvait être mieux écouté dans le gouvernement. Mettant son poids politique dans la balance, il a réussi à reprendre l’initiative tout en ménageant la susceptibilité de Nivelle en le remplaçant par Pétain le 15 mai 1917 comme commandant en chef, et en nommant Foch chef d’état-major général. Avec Pétain, Painlevé a réussi à réprimer les mutineries (avec 49 exécutions de déserteurs, quatre fois moins qu’en 1914 et cinq fois moins qu’en 1915), à améliorer la vie quotidienne des soldats, à préparer la fourniture de matériels de guerre modernes pour préparer les prochaines offensives (prévues au printemps 1918), tout en faisant des premiers sondages diplomatiques sur la négociation d’une paix bilatérale pour retrouver l’Alsace-Lorraine (démarche à laquelle Poincaré était opposé, car il voulait une paix globale)".
_____
Bonne journée à toussent et à tous les trolls de l'amayerling.

Écrit par : Janssen J-J | 01/12/2017

Bravo Chiara, bel hommage à JC.....qui le vaut bien en tant qu'ombre sacrée traversant le blogs de Sergio et de passou.

Écrit par : tristan | 01/12/2017

Ah merci S., pour le SAV !
Ce blogueur sait tout, et sait tout faire.
Chuis positivement impressionné.
(je vais tâcher de me le procurer pour Noël !)

Écrit par : Janssen J-J | 01/12/2017

Je viens de trouver ça dans la foulée, plus récent et moins cher... Vous en pensez quoi ?
https://clio-cr.clionautes.org/nivelle-l-inconnu-du-chemin-des-dames.html

Écrit par : janssen J-J | 01/12/2017

bravo, belle plume, pour votre perspicacité, Evidence est effectivement moi

Écrit par : Evidence | 01/12/2017

JJJ,
quand vous serez pleinement renseigné sur Nivelle, pouvez-vous faire un saut sur le fil Perros de la RDL. J'ai recopié, ce matin, de larges extraits de "Papiers Collés III". Ce livre que j'ai gardé, tout dépenaillé, et qui est si triste.
Encore merci pour l'ami attentionné que vous avez su être lors de cette passe difficile. Je crois qu'avec DHH vous avez été mon visa de retour la tête haute. Rose n'a pas franchi ce pas. A force d'être moquée par certain(e) elle a abandonné. Je lui ai dit que c'est vraiment dommage et que ses commentaires chamboule-tout nous manquaient.
Et voilà que JC se fait la malle. Trop de haine à supporter... mais les rares moments où il retire le masque noir d'Arlequin de la Commedia dell'arte sont des instants de grâce...

Écrit par : christiane | 01/12/2017

Quel article ! Du sérieux, pour le moins qu'on puisse dire...

Mais cela n'avance pas complètement notre schmilblick, sauf à lire ce qu'il y a dans cet ouvrage.

"Le nouveau ministre Paul Painlevé, nommé après le 19 mars, lui est hostile. Il sonde plusieurs généraux qui avouent leur scepticisme vis-à-vis du projet de Nivelle. Celui-ci se sent discuté et offre sa démission début avril. Mais, Painlevé, Poincaré et Alexandre Ribot, en dépit du peu de soutien des généraux commandants de groupe d'armées, inquiets d'un possible effondrement du front russe, refusent sa démission et décident de maintenir la date de l'offensive1." Wiki Nivelle.

C'est cette démission, si elle est vraie, qui serait déterminante ; là elle serait bien sous Painlevé, même s'il y aurait eu une première offre de démission sous Briand. Mais ailleurs elle est soit occultée, soit ignorée, soit même niée !

Ce qui me surprend par-dessus tout, et que j'avais explicitement appris, cette fois,,en cours d'histoire en prépa, c'est le contexte, dont on ne voit plus la moindre trace, et qui est pourtant ce qu'il y a, dans le cas qui nous occupe, de plus fondamental.

Lorsque Nivelle a été nommé, en décembre seize, c'était pour son projet d'une offensive gigantesque au printemps, qui devait inéluctablement amener la rupture, relancer la guerre de mouvement (on prévoyait de remettre à cheval les régiments de cavalerie), et surtout clore la guerre ! A ce point-là, donc.

Inutile de préciser l'immense espoir que suscitaient ces promesses, dans la troupe mais surtout dans le pays tout entier... On n'avait plus que cela à la bouche, on imaginait les jeunes rentrer au pays.

Et là, il y a un phénomène d'une implacable mécanique, c'est que les politiques, amovibles par définition, en cautionnant le projet Nivelle, se sont liés eux-mêmes irrémédiablement ! Impossible de revenir en arrière (décommander l'offensive si atendue), sous peine d'être cuits au élections suivantes. Et cette lumière considérable explique pourtant énormément de chose, je pige pas pourquoi on ne l'évoque même plus...

Écrit par : Sergio | 01/12/2017

JC est insubmersible, il finit toujours par refaire surface lorsqu'il en a envie en nous faisant marcher avec des pseudos bizarres. Pour le moment il est enseveli sous la neige et attend que des petits enfants viennent gratter la neige pour lui mettre une carotte dans le nez...

Écrit par : Lucy | 01/12/2017

sous la neige
Écrit par : Lucy | 01/12/2017

Le phare central est sur une petite butte, bien raide en footing ; on devrait pouvoir y installer un remonte-pente !

Écrit par : Sergio | 01/12/2017

Sergion, je crois qu'il s'est passé comme un blocage de la mémoire historique dans les années 60 sur la guerre 14-18, ou pour tout un tas de raisons (liées notamment au gaullisme et à l'idée que le politique cherchant à faire entendre sa voix au mitan de l'équilibre de la terreur devait faire taire l'instance militaire), les stratèges engagés sur d'autres fronts avaient eux aussi besoin de faire croire qu'il n'y aurait plus de guerres totales de face à face, comme les "deux dernières"... Toute une école, peu regardante, a préféré faire croire ou s'imaginer que le Nivelle devait tout endosser dans la cata de 17, plutôt que de devoir partager les charges avec les politiques qui l'avaient en réalité béni et ne pouvaient plus reculer devant la boucherie annoncée.
On avait donc besoin de disposer de la thèse des politiques manipulés par les militaires durant la 1e GM pour mieux démontrer que ce n'était plus le cas désormais... et dans les anénes 60è70, il fallait d'ailleurs cacher l'emprise du complexe militaro industriel du moment... Résultat : les historiens à contre courant du moment, et intoxiqués eux-mêmes par les temps présents, (ils voient mieux les choses aujourd'hui, depuis que le centenaire rend leur parole plus audible), ont encore beauocup à ramer.. Quant à moi, je reconnais bien volontiers avoir été "victime" volontaire de la propagande antimilitariste de ma jeunesse. Je ne suis pas allé chercher plus loin ma prévention contre ce pauvre Nivelle, j'ai toujours eu besoin de le démoniser, par rapport aux polius de Craonne, pas besoin de faire un dessin... Beaucoup de ma génération ont partagé ce romantisme à deux balles.
----
Bon, chers internautes d'Amayerling, pardon d'avoir donné ce point de vue subjectif en réponse à Sergio, comme vous l'aurez compris, cette aparté qui me tenait à coeur mais n'avait pas grand chose à voir avec le billet, m'a fait délaisser tout le reste un temps. Je ferme le rideau.
____
Je vais maintenant essayer de comprendre ce qui s'est passé avec vous, Ch.. Oui, je vous ai soutenue sans bien comprendre Chaloux qui s'est salement distingué pour l'occasion. Il se trouve que j'ai toujours détesté les tonnes de fiel qui se déversent sur vous depuis tant de temps. Je ne les comprends tout simplement pas. Vous avez eu raison de réapparaître, même si vous avez été ébranlée, ce qu'on peut aisément comprendre.
Je ne pense pas que Rose ou JC soient partis définitivement, mais je ne suis en lien avec personne. Je m'efforce de ne m'étonner de rien sur les vagues d'allers et retours, vu que je suis redevenu addict à la RDL après l'avoir fuie durant des années... Bon, alors qui peut dire qu'on s'en va définitivement ?... L'essentiel est de n'y pas laisser trop de plumes et d'y trouver quelque plaisir. Sinon, à quoi bon ? (et, entre nous, c'est toutjours le cas ici..., le plaisir, simpl' comme bonjour et rare)...

Écrit par : Janssen J-J | 01/12/2017

l'emprise du complexe militaro industriel du moment...
Écrit par : Janssen J-J | 01/12/2017

Les betteraviers du pantalon garance... Remarque c'était bien beau ! Cela remonte à l'époque des duels, où l'on s'est aperçu que le rouge masquait le sang d'une éventuelle blessure, la vue duquel sang n'aurait pas manqué d'encourager l'adversaire...

Tu as l'air vraiment calé sur la pensée historienne... Baste !

Écrit par : Sergio | 01/12/2017

Il y a quand même une importante erreur de la part de Nivelle, c'est d'oublier que ces attaques brusquées (courte préparation d'artillerie, dont la fin est prise par l'ennemi pour une simple interruption, lors même que les vagues d'assaut arrivent déjà sur lui) surprendraient indéfiniment l'ennemi d'une part, que ce qui est valable pour un coup de main de régiment l'est au même titre pour un groupe d'armées, beaucoup plus lourd et lent d'autre part...

Écrit par : Sergio | 01/12/2017

Ce que j'ai ressenti, JJJ, c'est un comportement très différent de Lvdb et Chaloux. Après avoir revu le film mis en lien chez Passou (coupé de son générique), j'étais dubitative. Je le trouvais trop accommodant devant la caméra qui le filmait. Je n'arrivais pas à renouer avec mes dernières lectures de lui. Lvdb a alors mis en ligne une émission F.C que j'ai beaucoup appréciée. Je l'en ai d'ailleurs remerciée. Puis, devant mon souvenir persistant d'un G.Perros écorché vif, mélancolique, un peu looser comme on le découvre dans ce dernier livre posthume (Papiers collés III), j'ai esquissé un portrait de lui, devenu ombre de lui-même (J'ai mis quelques extraits ce matin de ce livre sur la RDL. Elle s'est alors enflammée, criant(si l'on peut dire à l'imposture, car refusant ce portrait de lui. Là le fossé s'est creusé.
Pour Chaloux c'est une évolution différente. Il a remonté les commentaires jusqu'à ma réaction face à un post de lui sur la banalisation de la mort. Je ne l'ai plus sous les yeux. En gros, à partir des dires d'une vieille dame ce n'était pas si terrible de mourir et il ajoutait une pensée personnelle genre, on naît, on meurt et c'est ainsi. Un autre jour, cette pensée me serait parue paisible mais ce jour-là on se souvenait de l'attentat du bataclan et dans le même temps on enterrait cette jeune femme tuée sauvagement dans la forêt où on a retrouvé son corps carbonisé. La pensée de Chaloux devenait insupportable pour moi et je l'ai exprimé. Après, il réagissait d'une façon vulgaire et agressive à chacun de mes commentaires, répétant à l'envi et sans guillemets l'expression favorite de WGG "vous n'avez pas appris à penser". Bien sûr je lui ai répondu, le brocardant. Le reste a suivi... Bon, c'était moche. Joignez-y le commentaire excité de clopine sur ma prétendue folie et me caricaturant méchamment... puis un troll (un des trois) ajoutant une phrase particulièrement odieuse à mon égard sur le RDC, qu'Annelise a aussitôt effacée. La coupe était pleine !
Il y a eu alors votre réaction si courageuse, le commentaire délicat de DHH, de multiples marques d'amitié venues d'amis divers qui lisent ce blog où je m'exprime. Comme me l'écrivait un ami, ce soir, leur attitude était perverse, ils étaient prêts à dire n'importe quoi pour me déstabiliser, jouant sur mon vécu pour m'enfermer dans l'alternative que je formulais. Une façon de tourmenter particulièrement perfide...
(J'ai apprécié que P.Assouline ait, dans la nuit, sans que je ne lui ai demandé quoi que ce soit, effacé ces commentaires insupportables).
Voilà ce que je peux vous en dire, un fonctionnement tant de fois observé dans l'espace commentaire de ce blog.
Il faut beaucoup de force pour durer là-bas et c'est dommage car la qualité du blog est est excellente (billets et beaucoup de commentaires). Une sorte de "grand jeu" puéril s'y joue depuis des années où certains se liguent pour salir et dézinguer. Les remarques de J.L qui ont suivi montrent qu'il y a clan... une sorte de chasse jouissive pour certains... Je suis revenue sans grand enthousiasme. Toute cette férocité me fatigue...

Écrit par : christiane | 01/12/2017

une sorte de chasse jouissive pour certains...
Écrit par : christiane | 01/12/2017

Depuis toujours, je me pose cette question ; ne serait-ce pas plutôt parce qu'ils ne trouvent rien d'autre à dire ? S'en prendre au voisin permet de s'exprimer sans se creuser ; c'est donc peut-être une simple solution de facilité...

Écrit par : Sergio | 01/12/2017

Possible, Sergio...

Écrit par : christiane | 01/12/2017

"S'en prendre au voisin permet de s'exprimer sans se creuser" (Sergio)

C'est très exactement ça. Ça vaut aussi pour bouguereau, qui se limite à commenter les commentaires, genre prof qui ramasse les copies, histoire de se donner l'illusion à lui-même qu'il est beaucoup plus intelligent que les autres.
Evidence et bouguereau sont les deux spécialistes de cette méthode, à une grosse différence près : bouguereau est souvent lourd mais il arrive à être marrant et/ou intéressant dans le persifflage, tandis qu'Evidence n'est QUE lourde avec son charcutier de pq, son andouille, son les gens rigolent etc.

Écrit par : pour clore le sujet | 01/12/2017

ça veut dire quoi, "monter en bride" ?
Je connaissais monter en épingle, monter en neige... En bride, je vois pas trop. Sans mors, c'est ça ?
Maintenant faut faire du canasson pour suivre dans les blogs.

Écrit par : Quignard ou la charge de la brigade légère | 01/12/2017

Oui, si seulement ce sujet pouvait... se clore...

Écrit par : christiane | 01/12/2017

Mais c'est bien évident, S....
Seulement, et j'en suis le premier à me maudire, personne n'arrive véritablement à ne pas répliquer, quand ça va trop loin et que la coupe est pleine... Et c'est cette faiblesse qu'ils attendent, tapis comme des araignées qui n'ont pas d'autre chose à bouffer que le sang de leurs proies... ils s'en pourlèchent d'avance et activent savamment le piège par des ruses invraisemblab". Inutile d'essayer de les déjouer. Les pervers psychotiques sont de grands intelligents... Et quand vous "mettez les go" (comme on disait étant mômes), de guerre lasse, ils ont la satisfaction jouissive d'avoir "gagné". C'est pitoyable, mais c'est ainsi. Onse fait toujours baiser, car tôt ou tard, on entre sans toujours bein s'en rendre compte dans leur jeu, même si on est décidé à y résister un temps. Tout le monde se dit : "mais pourquoi a - t-il ou a-t-elle répliqué ainsi, car tout se passe comme si un public silencieux comptait les points et qu'on ne pouvait pas compter sur lui, et c'est bien normal d'une certaine façon puisque nous ne sommes que des virtuels en dépit de nos sensibilités d'écorché-es. Et on sera donc toujours perdants, autant se dire que c'est notre grandeur, chers amis, croyez-le bien, notre vie est plus intéressante et riche que la leur qui n'est vraiment pas enviable, mais on ne va pas les pleurer, que diab" ! Et la vraie vie, elle n'est pas là, bordel de merde, même si on a besoin de (se) la raconter, c humain !
Bises à l'Amayerling. Bon, caisse kon becte c'soir ? c pas tout sa, y'a les gosses qu'attendent et les SDP à la soupe popu, hein !

Écrit par : Janssen J-J | 01/12/2017

Tellement, juste votre pensée, JJJ. Vous êtes clairvoyant.

Écrit par : christiane | 01/12/2017

Monter en bride :
Monter avec un mors de bride.

Écrit par : P comme Paris | 02/12/2017

Sans tomber dans une vulgarité qui ne serait pas de mise en ces lieux de rêveries pomponnées, rappelons que, dans ces "caca nerveux" qui enchantent certains sales gosses pourris, la bonne nouvelle c'est qu'ils caguent du lourd fécal puant de bonne qualité, et que ça les soulage....
Ce qui est un pas vers la sagesse papier-cul, et c'est ce qui compte pour eux !

Écrit par : Le fantôme de JC..... 6h21 | 02/12/2017

J'aime les bêtes !
J'ai d'ailleurs été marié plusieurs fois ...
Une de mes bestioles, la chatte Maia, après des heures de guet a réussi à briser un couple de tourterelles apprivoisées en attrapant le mâle qu'elle a cloué au sol, défait, explosé, anéanti.
Je nourris la veuve, désormais angoissée, comme d'habitude, en lui parlant doucement lorsqu'elle est agrippée à ma sinistre, la dextre lui tendant la nourriture de l'oubli.
La vie continue.

Écrit par : Le fantôme de JC..... 6h21 | 02/12/2017

Invité ce week-end par des Nord-Africains à déguster un couscous, ma conscience - une puce d'intelligence artificielle achetée sur Amazon qui se connecte directement sur la batterie de mon pacemaker, j'en ai une autre pour mes prothèses de jambe - m'interpelle vivement :
- euh, mon gars... tu n'as pas l'impression de trahir la cuisine française, là, en acceptant ce déjeuner atypique ?
- ben non !
- explique moi ...
- ben, ce ne sont pas des adeptes du chamelier fou, c'est du pied-noir. Tu sais bien, ces migrants qui ont été accueillis en France comme des colonisateurs coupables de "crimes contre l'humanité" !
- ah, bon ! des pieds noirs, ça change tout. Bon appétit ...

Écrit par : Le fantôme de JC.....7h45 | 02/12/2017

le fantôme de JC ? : quelques nouveaux moments de grâce pour chrstiane

Écrit par : Evidence | 02/12/2017

Lorsqu'on examine les choses et les mots de près... dans é.vide.nce, il y a VIDE ! C'est sidéral (je dirais même sidérant)

"Trop de paradis, l'amour en arrive à ne pas vouloir cela. Il lui faut la peau fiévreuse, la vie émue, le baiser électrique et irréparable, les cheveux dénoués, l'étreinte ayant un but. Le sidéral gêne. L'éthéré pèse. L'excès de ciel dans l'amour, c'est l'excès de combustible dans le feu ; la flamme en souffre." (Victor Hugo)

Écrit par : Phantom of the paradise | 02/12/2017

Il a quand même de l'imagination poétique à défaut de "grâce", non ? Je ne l'avais encore jamais autant remarqué que ce matin, à vrai dire. Quand les fantômes reviennent nous visiter, on est peut-être plus vigilant, allez savoir ?
Songez par exemple à l'association caca nerveux @ lourd soulagement fécal (c gentiment post scato) ; songez à l'association bête @ mariages @ veuvage (c gentiment post écolo) ; songez à l'association pied noir @ prothèse artificielle intelligente (c gentiment postraciste).
On arrivera à en tirer quelque chose avant qu'il crève en Enferre comme nous tous... Pour l'instant, il erre dans les 49 du Bardo Todhol, l'est un peu paumé, forcément le Tibet l'était pas trop habitué. Du coup, il demande encore de l'aide. Aidons le à devenir un bon gars. Enlevons lui son désespoir de disparaître à jamais. Restons zen.

Écrit par : Janssen J-J | 02/12/2017

J'envie la légèreté des fantômes du Paradis, en Enfer nous autres, fantômes, sommes si lourdement pesants...

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h12 | 02/12/2017

" la légèreté des fantômes du Paradis, en Enfer nous autres, fantômes, sommes si lourdement pesants..."
Soudain la présence des gravures de Gustave Doré inspirées par la Divine Comédie de Dante (surtout l'enfer...)
https://4.bp.blogspot.com/_MvRKPMHz1LI/R8cJ-eUpn0I/AAAAAAAADoQ/pgNbpgteRH4/s400/be47_3.jpg

Écrit par : christiane | 02/12/2017

Tu penses bien que sur mes 100 mètres d'étagères emplies de papier relié, ô Christiane chère à mon cœur, figure en bonne place le bouquin de Doré que j'adore, tant il est "typé"....

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h41 | 02/12/2017

JC vous me surprendrez toujours : comment les fantômes peuvent-ils être si pesants ?

Ah j'ai peut-être compris : à cause de la besace emplie de leurs péchés, comme les pêcheurs (qu'ils sont) avec leurs poissons ? Ouiiii péchés=poissons bien évidemment ! Mais alors, les poissons ça se mangent, les péchés ça peut pas s'avaler une bonne fois pour toutes et qu'on n'en parle plus ???

Écrit par : Phantom de Lucy | 02/12/2017

Ichthus !

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h52 | 02/12/2017

Cette imagerie "nauséabonde" de la guerre civile d'Espagne, illustrant le billet sans intérêt de notre cher Passou de la RdL, est l'équivalent historique d'une manipulation digne d'une prostituée monégasque au travail.
Un triste : "Tu viens chéri ? La guerre... tu aimes."
Faire du chiffre.
Macronien.

Écrit par : Le fantôme de JC.....11h03 | 02/12/2017

Il n'y a ^pas si longtemps, JJJ n'était pas tendre envers JC mais qu'il fait ami/amie avec christiane il a mis de l'eau dans son bourbon et est devenu complaisant, les temps changent, demain ce sera embrassons nous folleville !

Écrit par : Evidence | 02/12/2017

Quittons nous sur un aveu !
JE ME FOUS DE LA GUERRE CIVILE ESPAGNOLE ....
Passé pourri, pertes et profits !
Je préfère de loin, rêver à de futures guerres rigolotes : Kim le Dodu abusant de toute sa graisse souriante la magnifique Melania Trump, sa prisonnière, sous le regard vide de son Donald pendu par les pieds tel Benito au visage détruit par la haine stupide ...
(arrête ! me disent les soignants : tu projettes...)

Écrit par : Le fantôme de JC.....11h23 | 02/12/2017

Mais non ne croyez pas que je me sois converti au christiane-isme, voyons donc à l'évidence !
C'est tout simplement que ce kon de JC... qui a toujours voulu se faire passer pour une ordure se trahit en permanence... Il n'est pas plus veule qu'un-e autre, et surtout je me suis aperçu que nous avions qq chose en commun, que durant des plombes je n'avais jamais soupçonné. Du coup, il a fini par me lâcher les basquettes à gigi. Je l'ai eu à l'usure, épicétouk, waouh. Avec vous, ce sera à l'Evidence plus difficile, & je n'essaierai point, vous ne m'avez jamais intéressé sous vos divers avatars. Et puis je vas vous dire, ast'heure, mon gourou c pas JC, c l'Sergio. Et une fois de plusss, la vie est ailleurs, halors on se calme un brin, on me cherche pas, OK ? Z'allez quand même pas faire votre fraise des bois vous non plus, assez d'hune !

Écrit par : Janssen J-J | 02/12/2017

'ἰχθύς' ! JC, c'est pas 'atchoum' ! en grec ?

Écrit par : Phantom de Lucy | 02/12/2017

à JJJ : message reçu , je me retire ; contrairement à ce que l'on pense icite : je n'ai pas plusieurs avatars , j'ai déjà du mal avec moi-même en toute modestie... salut

Écrit par : Evidence | 02/12/2017

Reste, EVIDENCE !
Reste.... !
Je t'en supplie !
Aide moi !
Déjà que je n'ai plus d'ami.e.s qui m'aiment....
Si personne ne me hait, je vais me sentir si seul !....

Écrit par : Le fantôme de JC.....11h33 | 02/12/2017

Christiane , votre très long post du 1/12 (je crois)est impeccable. Les blogs que vous fréquentez sont immédiatement et longuement informés de toutes vos aventures; cela économise du temps.
Toutes les gentillesses que vous avez déversées sur mon dos , ici,finalement m'ont beaucoup amusée. Peut mieux faire, toutefois.
RV après la galette des Rois; en hiver, j'hiberne entre 2 piles de livres poussiéreux, comme de bien entendu ..
Olga-fantomette selon votre bon plaisir.

Écrit par : olga | 02/12/2017

Bonjour Olga-fantômette (mais ne changez pas). Votre présence rare et évanescente donne cette légèreté un peu frustrante aux échanges interrompus mais les espaces commentaires sont ainsi : tout, sauf des lieux de villégiature ! il y a même une obligation de bouger pour y survivre et surtout d'aller ailleurs où l'on sent le rugueux de la pierre, l'amertume de l'eau salée sur la langue, le décoiffant (et on s'en fout) vent des bourrasques. Le lieu aussi plus intime qui lie d'un fil invisible librairie, bibliothèques et lampe du chez soi où se glisser avec le livre. L'acte d'écrire relie au mystère de l’œuvre.
Vous laissez dans le sillage de vos migrations des musiques, des ballets, des images, des vrais souvenirs, des faux souvenirs. Vous lire devient une expérience poétique de l'absence et de l'attente. L'essentiel : dire, ce que vous parvenez à dire ici ou là, irrégulièrement, ce qui préserve la surprise, l'inattendu. Jamais ennuyeuse, un peu transparente, un reflet de soleil sur l'eau vive d'un ruisseau. Tranquille... solitaire...

La première nouvelle d'Annie Saumont que j'ai lue et tant aimée est "Autrefois, le mois dernier". Jamais aucun écrit n'a fait valser ainsi le présent, le passé, l'imaginaire des suppositions. Les premières pages sont déconcertantes. Les éditions du Chemin de fer ont intercalé des photos de Céline Duval en noir et blanc, étrangères au récit, qui brouillent les pistes et qu'on adopte comme liées au récit.

Tout ça pour vous dire que vous me faites penser à ce livre. Merci d'être vous.

Écrit par : christiane | 02/12/2017

Tiens un lapsus, j'ai écrit "l'acte d'écrire" , je pensais "acte de lire". Étrange...

Écrit par : christiane | 02/12/2017

OK bonhomme, comme toi, je suis toujours là, na @+

Écrit par : le spectre d'Evidence | 02/12/2017

ça veut dire quoi, "monter en bride" ?
Écrit par : Quignard ou la charge de la brigade légère | 01/12/2017

Monter un cheval équipé d'un mors de bride ; il peut y avoir deux mors simultanément :

1) toujours : le mors de filet, articulé, complètement en arrière de la bouche, agissant, pour diriger le cheval, sur les commissures des lèvres et sur la langue ;

2) pour le dressage, en plus : le mors de bride, droit, installé sur les barres (intervalle entre les molaires et les canines), donc un peu plus en avant, agissant, pour régler le placer du cheval, sur ces barres de manière à faire levier avec la gourmette, sorte de chaînette faisant le tour des joues et, de chaque côté, raccrochée au mors.

Écrit par : Sergio | 02/12/2017

SPECTRE ('SPecial Executive for Counterintelligence, Terrorism, Revenge and Extortion ou bien càd : 'Service pour l'espionnage, le contre-espionnage, le terrorisme, la rétorsion et l'extorsion)

Écrit par : Phantom | 02/12/2017

JC - 10h41
Tu écris : sur mes 100 mètres d'étagères emplies de papier relié, ô Christiane chère à mon cœur, figure en bonne place le bouquin de Doré que j'adore, tant il est "typé"....
ça me fait très plaisir !!!!!!!!

Écrit par : christiane | 02/12/2017

un vrai parachute doré !

Écrit par : le spectre d'Evidence | 02/12/2017

Au fait, Olga, je n'ai pas compris cela : " Les blogs que vous fréquentez sont immédiatement et longuement informés de toutes vos aventures; cela économise du temps." Que voulez-vous dire ?

Écrit par : christiane | 02/12/2017

IMMIGRATION
"Aucun pays n’a fait plus que la France et notre générosité perdurera. Mais nos décisions sur les politiques d’immigration doivent toujours être prises par les Français et les seuls Français. Nous déciderons de la meilleure manière de contrôler nos frontières et qui sera autorisé à entrer dans notre pays. L’approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté française. »

Ben non ! c'est un montage ...
Ce n'est pas le représentant U.N. macronien d'une France qui retrouverait sa souveraineté qui parle !
Il faut remplacer France par ETATS UNIS.... !

La véritable déclaration à l'ONU est la suivante :
"Aucun pays n’a fait plus que les Etats-Unis et notre générosité perdurera. Mais nos décisions sur les politiques d’immigration doivent toujours être prises par les Américains et les seuls Américains. Nous déciderons de la meilleure manière de contrôler nos frontières et qui sera autorisé à entrer dans notre pays. L’approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté américaine."

Car, comme dit Le Monde : les-etats-unis-se-retirent-d-un-pacte-mondial-sur-les-migrants-et-refugies.

Écrit par : Le fantôme de JC.....5h45 | 03/12/2017

Renier la singularité de chaque nation, c'est un acte d'irréalisme imbécile qui, au nom d'une universalité de pacotille, consumériste, financière, revient à bafouer la diversité du monde et le libre arbitre des gens qui le peuplent.

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h01 | 03/12/2017

C'est Dimanche !
N'oubliez pas de rendre hommage aux dieux et déesses de votre choix, par votre soumission aux procédures qui ont fait leurs preuves...

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h09 | 03/12/2017

le fantôme de JC toujours aussi hostile aux migrants et réfugiés... il préfère le "typé" (!) doré, chacun ses (dé) goûts

Écrit par : Evidence | 03/12/2017

RDL News
"Bon c’était mon quart d’heure «je prêche par l’exemple», je me rends bien compte que c’est insupportable m’enfin, sait-on jamais ???" (l'immense conne de Beaubec)

Il est des "exemples" à éviter à tout prix, par Sainte Niaise !

Écrit par : Le fantôme de JC.....12h00 | 03/12/2017

T'as la Haine, JC.....,
tu fais trop long.

Écrit par : P comme Paris | 03/12/2017

réponse à "pour clore les sujet" du 21/12 : vous me reprochez des commentaires qui ne sont pas de moi, dont acte... par contre, vous ne reprochez pas à JC ce qu'il rabâche sans arrêt : sa haine des femmes (sauf les mémères béates de ce blog), des homos, des migrants, des réfugiés, des étrangers, son admiration pour les régimes autoritaires, pour Trump... deux poids, deux mesures, c'est votre choix

Écrit par : Evidence | 03/12/2017

son admiration pour les régimes autoritaires, pour Trump...
Écrit par : Evidence | 03/12/2017

Il y croit en superficie, non en profondeur... Tout le monde fait un jour des déclarations de ce genre, "un bon coup de balai"...

Écrit par : Sergio | 03/12/2017

CHANSON POUR EVIDENCE
Etron !
Etron !
Petit patapon ....

Écrit par : Le fantôme de JC.....18h04 | 03/12/2017

@ Evidence

Vous êtes assez sélective vous-même dans vos offuscations. Jazzi qui prend la défense des franquistes, Pablo75 qui fait la propagande de l'Opus dei, Phil et sa nostalgie de Vichy... Ça ne vous paraît pas plus dangereux ?
JC fait en sorte, dans chacun de ses posts, que personne ne puisse le prendre au sérieux, absolument personne. Il fait l'âne pour avoir du son avec son personnage de crétin fictif. Tandis que les zigotos susnommés y vont franco.

Écrit par : 03/12/2017 | 03/12/2017

franco ? JC adore !

Écrit par : Evidence | 03/12/2017

tandis que les zigotos susnommés y vont franco.
Écrit par : 03/12/2017 | 03/12/2017

Fine analyse ! Zaire goutte...

Écrit par : Sergio | 03/12/2017

Zaire goutte ?... ach ! il adore aussi !

Écrit par : Evidence | 03/12/2017

Sérieusement ! Ne soyons jamais sérieux : c'est terriblement ennuyeux.

Écrit par : Le fantôme de JC.....5h49 | 04/12/2017

CHANSON POUR EVIDENCE
Ne perdons pas la main :

Putain !
Putain !
Petit strapontin...

Écrit par : Le fantôme de JC.....5h51 | 04/12/2017

Condamné à mort depuis la naissance, défunté je lègue mon cerveau à Son Evidence, qui attend un donneur cérébral pour sa greffe depuis si longtemps ...peuchère !

Écrit par : Le fantôme de JC.....5h53 | 04/12/2017

BALANCE.LA.CENSURE !
Vous en avez assez de cette langue de bois médiatique ? L'autocensure vous est devenue insupportable ? Vous rêvez d'être obscène ? La vulgarité de vous fait pas peur ? A vos yeux, la société est devenue étouffante ? Vous souhaitez que tout puisse être dit ? Parler franc vous enchante ?

Alors .....

Rejoignez nous !
Ouvrez votre gueule !
Dénoncez les prédateurs de la liberté d'expression !

Adhérez à notre association :
l'AMICALE DES GROS DEGUEULASSES EN LIBERTE

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h54 | 04/12/2017

Cette grosse vulgarité avec des MAJUSCULES dès le lundi matin, c'est toujours un peu dommage. Si qu'on aurait pu l'éviter et repartir d'un bon pied pour la semaine, le serait mieux, non ?

Écrit par : Janssen J-J | 04/12/2017

Certains seront fiers de leur vulgarité majusculement magistrale - et ils auront raison car nous manquons de gens vulgaires non dangereux, n'ayons pas peur de péter en écriture - d'autres seront fiers d'autres petits riens misérablement minuscules. So what ?

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h42 | 04/12/2017

Les statuts - oraux, imprécis, chaotiques - de notre Amicale permettent l'invraisemblable : la nomination de ce Croate se retirant du bac à sable des empafés habillés de noir, atroces pingouins du Droit, au poste de Grand Maitre Honoraire de l'Amicale des Gros Dégueulasses, éternellement libre.

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h55 | 04/12/2017

vulgaire vs pas vulgaire, majuscule vs minuscule, le drame c qu'on reste toujours dans la pauvre binarité sans dialectique de dépassement, on fait du surplace même chez les fantômes, et halors ?

Écrit par : Janssen J-J | 04/12/2017

La vulgarité me gêne beaucoup moins que les attaques ad personam.

"Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est : on pourrait appeler cela argumentum ad personam"
("L’art d’avoir toujours raison", Schopenhauer)

PS : en général JC m'amuse, j'aime bien ses 'soties'

Écrit par : Lucy | 04/12/2017

Alors ? Rien !

En Corse, il faut se mettre à deux, Talamoni, Simeoni, pour dépasser Napoleone et conquérir, enfin, toute l'Europe .... y compris la Princesse Angela ! Sacre à Aix la Chapelle.

La route pour au delà de l'OURAL ? C'est tout droit....
Les Palermitains et autres Calabrais financent la colonisation.

Écrit par : Le fantôme de JC.....11h15 | 04/12/2017

Ayant un "frère" corse, maçon, belle âme, fin, haute culture, c'est pas gagné ! La montagne isole ....
Elle gagne toujours.

Écrit par : Le fantôme de JC.....11h23 | 04/12/2017

@se mettre à deux, Talamoni, Simeoni, pour dépasser Napoleone et conquérir, enfin, toute l'Europe

Je vois qu'on suit quand même malgré les ratés à l'allumage du matin !... un coup de barre et, hop, le justicier repart... même sur la rdl, youpie !

Écrit par : dialecticiel | 04/12/2017

"de la rebaptiser Khan" dit Barozzo, et Sergio abonde.
Allons, Sergio, ça nous étonne tous de toi. Kahn, pas Khan. C'est pas une allusion à la Mongolie.

Écrit par : Écrit par | 04/12/2017

Écrit par ci dessus, ne fait rien ka khan kahné.

Écrit par : Lucy | 04/12/2017

Kahn, pas Khan.
Écrit par : Écrit par | 04/12/2017

C'est juste historique : quand ils ont vu le travail, les Israélites se sont réfugiés en zone libre, et particulièrement à Cannes ; cela (donc le fait peu connu maintenant) souleva quelques plaisanteries, mais à mon sens bien traditionnelles et même pas méchantes ; à la rigueur l'allusion au fric, mais rien de bien nouveau, a fortiori de comparable à ce qui se passait en zone occupée...

Écrit par : Sergio | 04/12/2017

Le journal satirique Les Echos propage une rumeur infondée : Sergio serait nommé Président à Vie de l'Amicale des Gros Dégueulasses en liberté !
Il n'en est rien.
Magistrat doté d'un jugement sûr -dieu sait s'ils sont rares- notre ami sera chargé du Conseil de discipline de l'Amicale, avec pour mission d'éviter que celle-ci soit infiltrée par des humanistes, bobos, gauchos, fachos, si redoutables en mauvaises idées.
L'Amicale restera dégueulasse ! Nous y veillerons....

Écrit par : Le fantôme de JC.....7h14 | 05/12/2017

Oui, mais Sergio est corruptible, on s'est arrangé, il me laisse m'infiltrer tant que je veux.

Écrit par : Un gauchiste humaniste rigoureux | 05/12/2017

C'est fait exprès !
On laisse s'infiltrer le gaucho-humaniste, on le surveille, on scrute, on espionne, on manipule, puis...on agit avec une tendre violence !
On élimine.
C'est ainsi que l'on fait !
Périodiquement, on introduit la vermine, pour détruire le parasite infiltré.
Montrer qu'on veille au grain.
C'est ça, le B.A.BA du fascisme !

Écrit par : Le fantôme de JC.....9h22 | 05/12/2017

Je serais embarqué dans cette galère à mon insu que je me révolterais, si j'étais la patron d'Amayerling...
Comme le disait Juan d'Hormesson, le fascisme peut bien passer à Porquerolles, il ne passera jamais à Neuilly, car il est trop vulgaire ! D'ailleurs, pour notre Brillant Château qu'il aimait à citer et que l'Chaloux n'hésitait pas à plagier pour clore de vilaines polémiques avec l'gwg, "il faut être généreux dans ses admirations étant donné le petit nombre d'élus".

Écrit par : Janssen J-J | 05/12/2017

Gigi, le fascisme c'est l'idéal pour les petits bourgeois sans queue ni tête ....
Tu aimeras sa vulgarité, en lieu et place de ton refus de jouir profondément de ses bienfaits, ce qui te mine et te donne cette pâleur de visage et ces mains moites !
Comme tu es un ami, je t'écrirai un billet d'excuse pour Saint Pierre qui est déjà informé partiellement de ta frustration ...

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h43 | 05/12/2017

"c'est ça le B.A.BA du fascisme : parole d'expert !

Écrit par : Evidence | 05/12/2017

Oui excuse-toi, expert en fascisme, au moins pour tes incohérences de petit bourgeois sans queue ni tête, au visage pâle et la mentule moite. Tu pourras alors me donner ton billet pour St Pierre, et je le revendrai à Popaul-Chaloupe qui en a plus besoin que moi.

Écrit par : Janssen J-J | 05/12/2017

Ahahaha ! Ohohohohoh ! Je me marre ....

Écrit par : Le fantôme de JC.....12h45 | 05/12/2017

il ne passera jamais à Neuilly, car il est trop vulgaire !
Écrit par : Janssen J-J | 05/12/2017

Comme en Poméranie, dans le Brandebourg... Les industriels ont mangé le morcif, mais pas eux, les fameux hobereaux prussiens ; certains sont même passés à l'action, par exemple Klaus Schenk, Graf von Stauffenberg...

Écrit par : Sergio | 05/12/2017

Il en a pris un grand coup sur la caf'tière alors il se marre huhuhu hihihihi

Écrit par : Evidence | 05/12/2017

cherche mentule au menthol mentalement m'est-elle !
ment-il ???... assurément

Écrit par : Evidence | 05/12/2017

Oui, et ils faillirent réussir le complot à partir du château de Neuhardenberg. Hélas, déjoué, le comte Carl-Hans Hardenberg y fut arrêté et plus tard déporté..., n'ayant pas pu se suicider à temps...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Neuhardenberg

Écrit par : Janssen J-J | 05/12/2017

Ahahaha ! Ohohohohoh ! Je me marre ....

Écrit par : Le fantôme de JC.....19h19 | 05/12/2017

La funeste disparition de Jean et Jeannot, à quelques jours de différence, invite à mettre en doute l'adage qui tente de nous faire croire que "les meilleurs partent toujours les premiers"....

Écrit par : Le fantôme de JC.....7h59 | 06/12/2017

Bien vu. Le départ de Jean et Jeannot ayant précédé celui de Jeancriss, le fantôme de ce dernier a bien raison de faire mentir les adages populaires et aristocratiques, hélas.

Écrit par : Jean Scène | 06/12/2017

Comme dit mon copain Zeus, en souriant, un mec super :
"Ils me font marrer les phénomènes organiques qui habitent au rez-de-chaussée, ..... avec leurs Immortels qui finissent pas le siècle .... !"

Écrit par : Le fantôme de JC.....9h22 | 06/12/2017

Zeus attend le tour de la plus grande d'entre elles à l'entre-sol, Héléna Carrière l'Encaustique...

Écrit par : Billevesées et Coquecigrues | 06/12/2017

Le contraire est vrai aussi.

Écrit par : qklruan flau | 06/12/2017

Mais pas l'inverse.

Écrit par : qklruan flau | 06/12/2017

Y a une nuance, bon dieu, dirait Pimpin.

Écrit par : qklruan flau | 06/12/2017

Parmi les commentateurs de ce billet, il y en a des cons, paraît-il. Personnellement, j'en compte deux.

Écrit par : qklruan flau | 06/12/2017

Jean Saigne,
Maroufle !.

Écrit par : P comme Paris | 06/12/2017

Oui, pour être plus précis, il y a JC et Janssen, les deux seuls cons de service de ce billet.

Écrit par : qklruan flau | 06/12/2017

si ce n'est toi, c'est donc ton frère
je n'en ai point
c'est donc quelqu'un des tiens
car vous, vos bergers et vos chiens
vous ne m'épargnez guère

Écrit par : P comme Papou | 06/12/2017

Fléau,
votre réflexion est parfaitement exacte !
Mais nous nous soignons par le plaisir de vivre, et sommes en voie de guérison car notre cas n'était pas aussi désespéré que le votre...
Bon courage...
Ce sera une délivrance pour vos proches !

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h02 | 07/12/2017

AMIS STARISTES, BONJOUR !

"À l’issue de la Cérémonie d’Ouverture qui s’est tenue dans la Maison du Gouverneur de Nassau en présence de son Excellence, Dame Marguerite Matilda Pindling, Gouverneur Général des Bahamas, les SSL Finals 2017 sont officiellement ouvertes. Une délégation de 20 représentants de la SSL ont rencontré son Excellence ce lundi. Ils ont ensuite rejoint dans la Maison du Gouverneur les 50 Staristes présents pour cette Finale et autres invités de marque.

Les premières manches de la 5e édition des Star Sailors League Finals débuteront aujourd’hui mardi 5 décembre à 13H locales (GMT -5) en baie de Montagu située à quelques milles du Nassau Yacht Club. Pour la cinquième fois de l’histoire de la SSL, cinquante des meilleurs régatiers au monde vont se disputer le titre 2017 de la Star Sailors League, les 4 000 points du classement annuel et un prize money conséquent de 200 000 $. Tout cela pendant cinq jours de régate acharnés dans un cadre de carte postale.
Vingt-cinq équipages, quinze nations représentées, ont répondu présents. Parmi eux, neuf des dix meilleurs skippers de la Ranking de la Star Sailors League et seize skippers invités de différentes spécialités de la voile mondiale. Tout cela représente vingt-trois médailles olympiques – dont sept d’Or – et un nombre important de couronnes mondiales en Séries Olympiques et autres Classes.

À noter aussi la présence de vainqueurs de la Volvo Ocean Race, de la Louis Vuitton Cup et de l’America’s Cup. Pour la première fois de son histoire, les SSL Finals sont fières d’accueillir des skippers de la Course au Large comme les deux légendes françaises Loïck Peyron et Franck Cammas.

Liste définitive des inscrits aux SSL Finals 2017

Paul Goodison (GBR) Frithjof Kleen (GER)
Loick Peyron (FRA) Pascal Rambeau (FRA)
Francesco Bruni (ITA) Nando Colaninno (ITA)
Franck Cammas (FRA) Mark Strube (USA)
Torben Grael (BRA) Guilherme de Almeida (BRA)
Paul Cayard (USA) Phil Trinter (USA)
Robert Scheidt (BRA) Henry Boening (BRA)
Mateusz Kusznierewicz (POL) Dominik Zycki (POL)
Freddy Lööf (SWE) Bruno Prada (BRA)
Ben Saxton (GBR) Steve Mitchell (GBR)
Oskari Muhonen (FIN) Johan Tillander (SWE)
Facundo Olezza (ARG) Juan Pablo Engelhard (ARG)
Xavier Rohart (FRA) Pierre-Alexis Ponsot (FRA)
Lars Grael (BRA) Samuel Goncalves (BRA)
Georgy Shadyuko (RUS) Alexander Zybin (RUS)
Jonathan Lobert (FRA) Fabian Pic (FRA)
Eivind Melleby (NOR) Joshua Revkin (USA)
Augie Diaz (USA) Austin Sperry (USA)
Hamish Pepper (NZL) Craig Monk (NZL)
Mark Mendelblatt (USA) Brian Fatih (USA)
George Szabo (USA) Edoardo Natucci (ITA)
Diego Negri (ITA) Sergio Lambertenghi (ITA)
Philipp Buhl (GER) Markus Koy (GER)
Hubert Merkelbach (GER) Arthur Lopes (BRA)
Ivan Kljaković Gašpić (CRO) Ante Sitic (CRO)

Le Champion Olympique britannique de Laser Paul Goodison régatera pour la première fois en Star. Paul a remporté coup sur coup le Championnat du Monde de Moth à foils, un support volant dernière génération à l’opposée du monotype olympique à quille dessiné en 1911 !
La bataille pour le podium devrait se jouer entre les Légendes du Star : Robert Scheidt, Freddy Lööf, Mateusz Kusznierewicz, Hamish Pepper, Mark Mendelblatt, Eivind Melleby, Xavier Rohart et leurs équipiers Bruno Prada, Frithjof Kleen, Pierre-Alexis Ponsot, Brian Fatih et Dominik Zycki – qui ont tous remporté au moins une manche aux Jeux de Londres 2012. Il faudra aussi compter sur les frères Grael – Torben et Lars – ainsi que sur Paul Cayard, Augie Diaz et George Szabo, tous Champions du Monde de Star et qui porteront donc l’étoile jaune dans leur grand-voile."

Rassemblement de (très)vieilles gloires bien connues .... Souhaitons leur du beau temps sur l'eau, du bon temps à terre !

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h23 | 07/12/2017

Le STAR est un quillard à deux équipiers, extrêmement voilé, très sensible aux réglages, couteux à maintenir au niveau international, une bête exigeante ! ...
Résumons : un engin pour brute intelligente friquée.
Il me manquait une de ces trois qualités pour réussir : je l'ai revendu après deux saisons pour passer au Finn.

Écrit par : Le fantôme de JC.....7h54 | 07/12/2017

J'éprouve une intense jouissance à causer vaguelettes marines sur ce blog de motard bouseux et avinés nuit et jour....On me pardonnera cette tendance à jouir d'un rien, c'est génétique.

Écrit par : Le fantôme de JC.....8h34 | 07/12/2017

Marin un jour,
marin toujours.

Écrit par : P comme Paris | 07/12/2017

Ne vous méprenez pas !
J'ai le plus grand respect pour les intrépides motards !
Je ne suis jamais monté sur une motocyclette pour les mêmes raisons qui font que je ne suis jamais grimpé sur un cheval. Non par dégoût, mais par peur de l'instabilité de ces moyens de locomotion étranges, bizarrement encore utilisés....
En mer, c'est autre chose : le support est naturellement instable lui aussi, ça équilibre, et si on tombe à l'eau, on ne se fait pas mal.
On risque juste de mourir, vite, par sa propre faute ou celle d'un pote.

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h02 | 07/12/2017

tiens ! les mémères sont coites depuis la mort du jauni, elles sont en deuil ???

Écrit par : Evidence | 07/12/2017

"Ah ! me disait un ami l'autre jour, soulever le voile funèbre d'une jeune veuve en pleurs -de joie- quel bonheur !"

Écrit par : Le fantôme de JC.....10h51 | 07/12/2017

@ ce blog de motards bouseux et avinés nuit et jour

On y reconnait bien nos pétroleuses évidence, christiane, chiara et olga, en effet ;-)

Écrit par : Janssen J-J | 07/12/2017

Oui, pour être plus précis, il y a JC et Janssen, les deux seuls cons de service de ce billet.
Écrit par : qklruan flau | 06/12/2017

Euh… pas très fair play de la part d'Evidence, cette usurpation de pseudo.
Même si c'est un pseudo éphémère, la moindre des politesses dans la déontologie des blogs est de les respecter. Transformer une petite vanne, dont le seul intérêt résidait dans le fou, en une ridicule agression personnalisée est bien dans la manière d'Evidence/Laura Delair/Lacenaire/etc etc etc.
Vraiment un troll minable.

Écrit par : qklruan flau | 07/12/2017

fou > lire flou

Je vous remercie de votre attention.

Écrit par : qklruan flau | 07/12/2017

hé bé on savait qu'évidence était une merde mais
on sdoutait pas kcétait à ce point là .

Écrit par : | 07/12/2017 : | 07/12/2017

Ah bon, Evidence serait la jeune demoiselle diplômée californienne ?... J'y crois pas !

Écrit par : Janssen J-J | 07/12/2017

motards bouseux et avinés nuit et jour
Ecrit par : Janssen J-J | 07/12/2017

La goutte pour se réchauffer, de bon matin, dans une ferme-bistrot de campagne !

Je me suis toujours étonné, en traversant ces lieux ruraux, de bien souvent y trouver soit une ou deux très belles motos, la sept et demi Honda par exemple, ou alors même une alpine sur les immenses trottoirs ; propriété des coqs de village !

Écrit par : Sergio | 07/12/2017

C'est parce que tu es trop janseniste, JJ.
Oui, Evidence is THE troll de la Rdl.

Écrit par : Jesuite J-J | 07/12/2017

Dans les villages, l'Alpine était toujours la propriété du médecin. Aujourd'hui y a pu de médecins. Mais y a pu d'Alpine non pu.

Écrit par : Etiennette Allat | 07/12/2017

Mais y a pu d'Alpine non pu.
Écrit par : Etiennette Allat | 07/12/2017

On en ressort une, qui reprend la berlinette A110 ; pas trop mal...

Écrit par : Sergio | 07/12/2017

http://www.courseaularge.com/wp-content/uploads/2017/11/macif_banque-images-a%C3%A9riennes-en-solitaire-tour-du-monde-automne-2017_-17836-1.jpg
Pour faire souffler un peu d'air frais, Gabart est très en avance sur le record de Coville.
** l'émissaire d'Olga qui voyage loin des effluves puants et inutiles d'Evidence.

Écrit par : olga | 07/12/2017

Bien reçu, Olga,
pour vous, quelques lignes d'un récit d'Olivier Rolin "Baïkal-amour", relu ces jours-ci. Immensité. Même sentiment de liberté.
"... des maisons de bois, dont les rues tranquilles, où frissonnent des bouleaux, dominent le port. Tout d'un coup, c'est beau simplement - et comme on respire mieux, alors ! On est saisi par une espèce de joie apaisée.(...) Le gris est la couleur du nom "détroit de Tartarie" comme le mauve était celle, pour Proust, du nom de Parme (Mais pourquoi évoquer Proust ? On est si loin de Guermantes et de Balbec et des Champs-Élysées (...), ici... C'est même peut-être un peu ce qu'on vient chercher, cette distance d'avec tous nos fantômes littéraires...)."

Écrit par : christiane | 07/12/2017

bon, puisqu'on est en plein délire en ce qui ME concerne, j'affirme que Olgaga, Jésuite J-J, Zeus et qkiruan flau sont la même personne et un troll de merbe... allez, prouvez-moi le contraire, j'attends...

Écrit par : Evidence | 07/12/2017

Evidence, ma toute Belle, comment vous faire attendre, votre post est d'une importance capitale. Olgaga -magnifique effet de style très innovant- est en voyage, et votre post est inutile car il ne lui sera pas transmis.Mais vous pouvez continuer à poster si cela vous chante !
Votre cas ou votre pseudo ne font aucunement problème; dormez tranquillement sur vos deux oreilles, Belle Evidence.
Le passage d'O.Rolin est plus intéressant, il fera l'objet d'un envoi groupé. Signé: L'émissaire d'Olga.

Écrit par : olga | 07/12/2017

ahahahahah..... ohohohohohoh..... je me marre !

Écrit par : Evidence | 07/12/2017

Nous devons accepter l'inacceptable !
Evidence, ma bonne, vous serez toujours ici chez vous ! Je le dis d'autant plus volontiers que je ne suis pas ici chez moi ....

Écrit par : Le fantôme de JC.....18h11 | 07/12/2017

J'imagine que seul Serge d'Amayerling de Clermont Tonnerre peut y voir clair dans toute ces confusions de pseudos. J'espère que comme moi, il s'en fout de savoir qui usurpe qui, car pour l'instant, ça n'est pas trop méchant, et plutôt drôle... Le blog des motards n'est pas vraiment en danger, et personne n'envisage de se constituer en gangs pour la castagne.
(L'évident émissaire de Jean-Jacques).

Écrit par : Janssen J-J | 07/12/2017

il s'en fout de savoir qui usurpe qui, car pour l'instant, ça n'est pas trop méchant, et plutôt drôle...
Écrit par : Janssen J-J | 07/12/2017

Yes !

Écrit par : Sergio | 07/12/2017

Malheureusement le Clermont des Clermont-Tonnerre n'est pas celui des comtes de Clermont (donc Clermont-Ferrand), mais celui d'un village du Dauphiné...

Écrit par : Sergio | 07/12/2017

A glisser dans la sacoche de l'émissaire d'Olga (Toujours extrait du même récit d'Olivier Rolin ) :
"La découverte de la mer au bout des terres a toujours quelque chose d'émouvant, qui invite à la contemplation, à la rêverie, mais là... on est arrivé au bout de l'Eurasie, la plus grande masse continentale de la planète, à quelque dix mille kilomètres de l'autre océan, l'Atlantique."
Faut dire que Rolin et La Sibérie c'est une histoire d'amour sans fin... Cinq mille kilomètres le long de la Grande ligne du chemin de fer sibérien : Baïkal-Amour, dans la mémoire de Chalamov, Tchékhov, Tolstoï, (qui meurt dans une gare), Trotski, Mandelstam, du Goulag, les bagnes... La Terreur dans le paysage ( les habitants de Sakhaline massacrés)...

Écrit par : christiane | 07/12/2017

Noel est proche ! Fête de bonté....
Exerçons cette bonté auprès de notre chère Evidence !
La Nature, ses parents alcooliques, son mari qui la bat, ses voisins qui la détestent, son insuffisance neuronale, sa santé mentale défaillante, ses règles douloureuses, ses enfants qui redoublent, nous devons en tenir compte !
Evidence !
Sa souffrance est réelle ....
Malgré tout, elle sait lire !
Ecrire !
Chanter les succès de Jeannot le Belge...
Son Evidence, nous vous aimons !

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h11 | 08/12/2017

mont tonnerre, moi ça m'évoque la montée de tonnerre, un grand chablis
désormais trop cher pour moi

Écrit par : idiolecte | 08/12/2017

la montée de tonnerre, un grand chablis
désormais trop cher pour moi
Écrit par : idiolecte | 08/12/2017

Le chablis ça va encore... C'est quand on approche des romanée que ça va moins !

Écrit par : Sergio | 08/12/2017

ouais oh bah les romanée bien sûr faut avoir des revenus de rocker cancéreux monument national et je parle même pas de la romanée conti parce que là même si t'as la braise t'en trouves pas tout est raflé en primeur par des rats cotés en bourse
mais je veux dire un montée de tonnerre c'est dans les 25 à 30 boules qd même, pas cher pour un jicé peut-être puisqu'y dit qu'y est pété de thune mais doit pas être amateur de picrate vu ses horaires de lever et de coucher, seulement pour ma pomme bah ça fait trop
pis de tte façon y a longtemps que je picole pu pour le plaisir juste pour la forme pour oublier quoi comme on dit

Écrit par : idiolecte | 08/12/2017

Non, mais cette fois on a franchi le mur du çon, et en avion ! Demain on envoie la patrouille de France rendre hommage à Johnny.

Écrit par : Quignard, encore lui | 08/12/2017

C'est-i que l'bouguereau nous f'rait des efforts d'éclairages œnologiques en v'nant s'parachuter icite ? Les Vosne Romanée, c'est un peu surfait non ? Moi j'reste abonné aux blancs de temps à autres, pas aux Chablis, non, plutôt à des Chassagne Montrachet, Aloxe Corton ou halors, fidèle à un bon p'tit Meursault, et son minéral gras, caractéristique en pierre à fusil...

Écrit par : Janssen J-J | 08/12/2017

Chassagne Montrachet, Aloxe Corton...snobinard ! ;-)
Moi, j'en reste aux locaux, genre Reuilly blancs et au moins, je peux en boire tous les jours sans me ruiner !

Écrit par : Lucy | 08/12/2017

T'as d'la chance, Lulue, t pas snoble, toi, ;-) mais faudrait comparer : tous les jours au même genre de pinard, ou une fois l'an un p'tit extra ?...

Écrit par : Janssen J-J | 08/12/2017

Ben, JJJ, tous les jours un p'tit coup de Reuilly et le jour où tu m'invites, c'est toi qui choisis le grand cru...

Écrit par : Lucy | 08/12/2017

Topons là !

Écrit par : Janssen J-J | 08/12/2017

Lucy,
Boire à la vie avec Gigi, c'est pactiser avec le démon...
Danger !
Le Grand Cru ouvre la porte aux vices les plus repoussants, au laisser-aller le plus vil...
Il irrite notre Seigneur ! ...
Que faites vous de la morale des Bons Pères ? Celle qui guide chacun de mes actes...
Soyez prudente, mon enfant !
PS : Impossible de ne pas frémir, cette nuit, avec ce vent de mistral qui courbe les pins maritimes comme de l'herbe à chats...

Écrit par : Le fantôme de JC.....5h51 | 09/12/2017

Pas de bol pour Sergio, les Yams sont pas admises dans le cortège qui doit suivre la dépouille de Marcel Amont sur les Champs-Elysées. C'est injuste, je sais, mais le service d'ordre macronien est inflexible.
Pas scooter non plus. Ah, le protocole, c'est terrible.

Écrit par : en souvenir de Dario Moreno | 09/12/2017

N'écoutez pas Marcel Amont..., Lucie ! C'est un gros jaloux qui enrage de n'avoir pas été invité à trinquer avec vous. En plus, il a même pas de Harley D., tandis que moi, j'en ai hune, rutilante. Après le repas, je vous emmènerai faire un tour.

Écrit par : Janssen J-J | 09/12/2017

Gigi me fait penser à un pote qui avait acheté une motocyclette bleu de nuit ! Il disait, à qui voulait l'entendre :
"Elle est pas 'rutilante', ma bécane ?"
La belle époque de l'inculture, qui par bonheur, revient à grands rats grâce à ce peuple de niais, ayant curieusement droit de vote et absence de jugement.
Ô tempora, ô mauresques....

Écrit par : Le fantôme de JC.....11h51 | 09/12/2017

Quoi ? t'es pas devant ta télé à les regarder défiler, les bécanes bleu nuit de tes potes, à communier avec zeux ?
Tu m'étonnes un brin, là, marsupiau !

Écrit par : Janssen J-J à 12.15 | 09/12/2017

@ peuple ayant curieusement droit de vote et absence de jugement.
J'ai jamais bien vu le rapport, pour ma part. Donc, en quoi est-ce si curieux ?

Écrit par : o tempora o mores | 09/12/2017

l'anonyme Janssen est un bêcheur jamais en retard d'un com gras de fatuité,torché vieux jeu sous une recherche désespérée de faire neuf, un tâcheron volontiers pédantesque qui se veut supérieur,fait rire à ses dépens sa seule générosité

Écrit par : idiolecte international | 09/12/2017

samedi 9/12,Macif poursuit à belle allure sa remontée le long des côtes du nordeste brésilien...le tableau de marche du Grand Trimaran traduit de stupéfiante manière l'excellence ..du marin. Demain, dimanche à la mi-journée,il pourrait franchir l'Equateur et entrer dans l'hémisphère nord avec plus de 5 jours d'avance sur Th.Coville.
Les baleines et les sardines de l'hémisphère sud n'ont jamais entendu quelque chose de Tenessee; que les requins de l'hémisphère nord se le tiennent pour dit.
L'émissaire d'Olga, toujours et encore à l'Ouest, présente ses excuses au Yamamoto du blog, qui,n'en déplaise au dieu, n'est pas biker.

Écrit par : olga | 09/12/2017

JJJ le bêcheur trouve qu'idiolecte international (qui se prend sans doute lui-même pour jean éderne h.) n'est jamais aussi mauvais que quand il veut caractériser sa fatuité, sa ringardise, sa pédanterie, sa supériorité, sa générosité... Il aligne une série de pauvres qualificatifs qui se contredisent les uns les autres dans des bouts de phrase sans queue ni tête. Il est comme déstabilisé, ferait mieux de se taire plutôt que d'essayer de rivaliser avec lui dans ses autres temps et ses autres mœurs avec son mauvais latin de cuisine.

Écrit par : Dario Morena | 09/12/2017

Bon personne n'a de billet ?

Écrit par : Sergio | 09/12/2017

On a des billets, Sergio .....
Des billets de banque !

Écrit par : Le fantôme de JC.....6h12 | 10/12/2017

De billet, Sergio ? Ils sont effilochés au long des commentaires comme la laine des moutons aux branches des taillis quand les bêtes montent à l'alpage, entre terre et ciel, retrouver le berger Athanase, pensif et rêveur, de F'Murrr.

Écrit par : christiane | 10/12/2017

MANUSCRIT DE TANGER
Tanger, 12 février 2067.

Le temps était superbe. Attablés l’un en face de l’autre, les jeunes mariés se dévoraient des yeux en souriant depuis une heure. Complice, toute la terrasse du restaurant simulait l’indifférence…
Elle avait environ vingt ans. Un âge rayonnant de beauté, de vie et d’espoir. Une jolie robe bleue mettait en valeur sa longue chevelure blonde. Merveilleux héritage de sa mère, une splendide scandinave éblouissante de santé. La belle enfant se savait séduisante et jouait de tout son pouvoir avec plaisir, en toute innocence.
Lui était brun, grand pour un hispanique, follement épris et travaillait comme ingénieur chez United Suppliers Inc, une compagnie créée à la fin de la guerre nucléaire pour aider à la reconstruction des centrales en ruine.
Observer le comportement des amoureux est toujours un spectacle agréable, souvent délicieux. Il se dégage des couples une douceur attirante et une force si grande qu’elle en est fascinante. Tant d’admiration mutuelle dans ces regards ! Leur passion dévorante les conduit puissamment l’un vers l’autre pendant ces temps bénis où ils brûlent de mille feux et leur exemple réchauffe nos banales amours. Ils s’adorent, nous les aimons et c’est très bien comme cela.

Un sursaut, soudain. Comme une infime vibration.
— Qu’est ce qui t’arrive, Elke ?
— Je ne sais pas, je suis épuisée…
Il est horrifié. En face de lui, recroquevillée sur sa chaise, une vieille femme au visage ridé qui lui rappelle sa jeune épouse. La pauvre vieille écarquille les yeux dans un effort de compréhension inouï car elle aussi est submergée par une grande frayeur. Son compagnon a totalement changé d’aspect. Elle parle enfin, d’une voix faible, douce, encore aimante mais remplie d’effroi.
— Qu’est ce que tu as, mon amour, demande elle au vieillard bedonnant et chauve qui vient de l’interroger.
— Moi ? Je ne sais pas …
Nouvelle vibration suivie d’un tremblement imperceptible de l’air. C’est déjà fini. La rupture a duré une fraction de seconde. Ils étaient maintenant redevenus les deux jeunes gens de tout à l’heure. Absolument identiques à eux-mêmes, comme au sortir de l’église laïque de l’Ordre du Temple qui les avait unis en décembre.
Ils restèrent plusieurs secondes à se regarder redoutant une improbable réplique. Personne autour d’eux n’avait rien remarqué.
— Viens, dit-il en lui prenant vigoureusement la main, rentrons à la maison.

Écrit par : JC.....8h16 | 10/12/2017

Alors là, JC, j'attendais une autre métamorphose du genre squelettes claquant des dents puis s'écroulant. Toi, tu les fais revenir à leur pulpeuse jeunesse avec cette angoisse de s'être vus merveilleusement fidèles l'un à l'autre mais un peu décatis... Et puis que s'est-il passé entre-temps qu'ils n'ont pas vécu ou qu'ils ont oublié ? La date de ces noces, avec ton préambule fait frémir...
Sacré toi, tu m'étonneras toujours...

Écrit par : christiane | 10/12/2017

eh oh qui c'est qui se permet d'internationaliser mon blaze ? je reconnais que j'écris des conneries quand je suis à jeun mais abuser de la faiblesse des amateurs d'alcool léger c'est dégueulasse.

Écrit par : idiolecte (le vrai) | 10/12/2017

Écrit par : Dario Morena | 09/12/2017
Evidence, la saboteuse de blog, frappe encore.
Qu'est-ce que tu lui as fait, Sergio, pour qu'elle ait décidé de venir tout souiller ici ?

Écrit par : Les sergistes atterrés | 10/12/2017

Les Services compétents de l'Intérieur laissent fuiter l'atroce révélation : Sergio N'AURAIT PAS harcelé Evidence, lors d'une sortie de messe où il était entré par mégarde, malgré le regard clignotant de la cagole, œillade appuyée qu'il avait pris pour un problème ophtalmologique récurrent ...

Écrit par : JC.....11h06 | 10/12/2017

Mais enfin, qui est cette Evidence, icite ? Clopine Trouillefoux de la rdl ?... Pourquoi une cagole ? elle est pas de Marseille !...
Le suspense finit par devenir un brin insupportab' pour ceux qui savent tout.
NB/ Je ne propose pas de billet à l'Amayerling, de crainte qu'on ne m'identifie et qu'on salisse ma réputation professionnelle déjà bien entachée. Pourtant, j'en aurais des anecdotes foutraques et déjantées à raconter !

Écrit par : Janssen J-J | 10/12/2017

Laisse ta personnalité vivre pleinement, Gigi !
Sois VULGAIRE !
Enfin !

Envoie tes anecdotes...

Écrit par : JC.....12h16 | 10/12/2017

L'émissaire d'Olga ( qui va bientôt la rejoindre) communique : François Gabart a passé l'équateur ce dimanche 10 décembre à 11h35 -heure de Paris ou TU....après 36jours 01h 30mn en mer. Deuxième temps absolu, équipage et solitaire confondus : Seuls Francis Joyon et ses 5 hommes d'équipage avaient fait mieux 35j 4h 09mn
On admire Gabart bien au chaud, et ON ira le voir arriver, sauf si Macron et ses discours sont prévus au programme. On fait confiance aux vrais loups de mer pour faire couler sa barque ...
***au fait, qui paie les hommages, crayon- A- papier compris, si pompeusement organisés en l'honneur des 2 images d'Epinal??? Que le Président mette la main à la poche perso semble normal. "qui déplie replie" tel est le vieil adage, toujours en vigueur.
Et ce sera le moment de rappeler , c'est connu, que le Général payait toujours lui-même ses notes d'électricité à l'Elysée.

Écrit par : olga | 10/12/2017

Bien vu, JJJ

Écrit par : christiane | 10/12/2017

Olga,
obsèques nationales de J.O : l’État
Obsèques de J.H: dans l'église et pour le convoi funéraire : famille (comme pour tous) et pour la sécurisation du parcours cf les forces de Police : l’État
Du moins c'est mon ressenti.
Belle poursuite dans les embruns...

Écrit par : christiane | 10/12/2017

ma réputation professionnelle déjà bien entachée. Pourtant, j'en aurais des anecdotes foutraques et déjantées à raconter !
Écrit par : Janssen J-J | 10/12/2017

Mais oui ! Les professeurs d'histoire sont mes amis...

Écrit par : Sergio | 10/12/2017

hé, et si Evidence c'était tout simplement JC, hein ? il en est capable, euh coupable veux-je dire

Écrit par : Evident | 10/12/2017

Écrire un commentaire