Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2017

Le patient

Annexe D_medecin.gif

Halor là c'est l'apothéose on peut pas faire mieux. Le patient c'est le мужик le зек ; c'est le cadavre dans lequel pousse la médicale en touffes hideuses. Parce qu'elle en a parfaitement besoin de lui, la médicale ! C'est son poumon sa terre nourricière... Sans les patients tout s'écoule ! Salles d'attente vides, cabinets houverts les bras croisés comme  un restaurateur qui guette, toque en tête et cuiller de bois à la main, des patients qui ne passent jamais ! Infirmiers à domicile tournant des heures en ville faute de point de chute où on les attend... Pharmacies en toile d'araignées ! Hostos comme les friches industrielles à Detroit ou en Lorraine.... Sans patients, l'institution crève en une seule semaine ! Il lui faut instamment ce vivier, et l'entretenir avec soin ; pas question de laisser s'évader ! Ni mort, ni guérison. Un qui passe l'arme à gauche, très urgent de le remplacer ! Donc autant garder ceux qu'on a, on les connaît, on sait les faire survivre les prolonger... Il y en a qui s'échappent par la guérison, un peu comme le champion olympique avait franchi en saut à la perche les doubles ou triples enceintes du Struthof. Heureusement, c'est epsilon ; mais pas question de laisser ce genre d'activistes proliférer, encore qu'avec un peu de chance on est quasiment sûr de les rechoper un jour. Guérisons ou bout de la piste, si on laisse trop faire c'est scier la branche !

 

Corollairement le patient a exactement le même besoin, symétrique, mais lui de l'institution médicale ; pas pour guérir, bien sûr, de toutes façons elle veille. Non, pour en quelque sorte justifier sa propre existence, comme un naufragé sur son île guette les cargos qui défilent à l'horizon sans lui porter la moindre attention.  Sans houblier que le patient est un authentique salopard, un pilleur industriel ! Le confort... Non mais i faut se figurer que ces monstres prétendent s'empiffrer de drogues pour rien sentir ! I veulent plus havoir mal... Et puis quoi encore ? Des déserteurs, que c'est, voilà tout ! Un patient ça doit havoir mal à preuve c'est ça que ça veut dire, patient... Patior c'est passif encore des conjugaisons à coucher dehors ! Enfin bref i veulent que ronquer devant Ruquier toute la journée, jamais ni bobo ni rien, des sortes de très grandes vacances, quoi... Bien douillettement couettés ! Mais non de Dieu ça coûte bonbon tous ces Dafalgan et autres, plus moins mélangés à de la coke de la blanche et tutti quanti ! Si l'argent de la Sécu file en stups qu'est-ce qui restera pour payer les Ferrari les Béhêmes des médecins des infirmiers ? D'ailleurs elle devrait bien se refaire en engageant des écuries de course, la pauve Sécu, vu le parc qu'elle phynance... Mais attattion, avec des vrais pilotes, hein ! Passeque si les autes blaireaux sont aussi dangereux sur la route qu'en médecine... Hor donc ce qui faut bien se dire, c'est que pas une seule seconde les buts de la médicale et du patient sont autres qu'exactement antinomiques ; les seuls cas où, pourtant, on pourrait halléger le sort du malade à peu de frais c'est l'euthanasie, mais même si c'était autorisé toutes manières ce serait l'aveu de l'échec médical donc pas question de scier la branche assise...

 

Le patient c'est comme le taureau dans le corral, faut le pousser au bloc ; là les médicaux ça les fait ronronner. Mais faut ruser passeque ce con le bloc il le flaire... Et là i veut plus y aller ! Il le flaire à des quatre ou huit kilomètres la grande boucherie qu'on lui fourbit ; les médicaux eux il faut habsolument qui l'y passe inéluctablement comme dans le Maëlstrom tourbillonnant, même pour une grippe ou la petite vérole ! Faut tout prévoir, car lui est essetrêmement sournois pour se défiler s'évader par les coins ; donc faut tout prévoir des rabatteurs fournis par les infirmiers et même des picadors pour pousser l'animal dans le dédale inexorablement. Et là, maintenant, cela va plutôt tenir du concours hippique : il y a toujours un virage entre deux obstacles, ce qui fait que, occupé à en franchir un, on n'a pas la moindre vue sur le suivant, que dire alors du dernier, le plus terrible et souvent en double ou triple ! Le charlatan, lui, il est dans les tribunes, et distingue parfaitement, en fonction de la fatigue, des équilibres, des tendances et caetera, la seule chose qui le réjouit vraiment et que, pour cette raison, il vous occulte sans la moindre vergogne mais le plus souvent en coupant la parole à chaque question qui s'en rapprocherait par trop : comment ce con de patient va se faire embrocher sur ce fameux dernier et même charnier, la table d'opération...

Commentaires

Bien, le dessin.

Écrit par : Bien, le dessin | 05/10/2017

ah oui pas mal le dessin oui oui pas mal drôle.

Écrit par : pas mal le dessin | 05/10/2017

Comme dirait christiane, il n'est pas mal du tout, ce dessin. Je m'avance peut-être mais je crois bien qu'elle dirait ça. Olga peut-être pas. Quant à chiara, elle est toujours imprévisible.

Écrit par : comme dirait christiane | 05/10/2017

Oups, ben didong !... l'avenir de l'hosto post capitalisss, c une vraie arène tauromachi-ni-que (la métaphore n'avait pas encore été explorée, et elle a bien d'la gu..., bravo sergio !). Sla dit, on distingue p'u trop de quel côté sont les salauds, des picadors ou des piqués... vu qui sont tous des patients impatients, hein !... Mais une chose est jussst' : les gars qui collectent les big data sont des maquignons toujours à l'affût dans les tribune, et y'en a de plus en plus. Faudrait qui s'cassent la g. sur les barrières. Tant qu'elles tiennent le choc, eux autr' ils voient pu loin : i sauront t'départager au viandox les vrais crevards des faux patients.

Écrit par : Janssen J-J | 05/10/2017

Sla dit, on distingue p'u trop de quel côté sont les salauds, des picadors ou des piqués... vu qui sont tous des patients impatients, hein !...
Écrit par : Janssen J-J | 05/10/2017

C'est le problème... Faut que je me clarifie ! Sinon quand je vais chez le marchand de trains électriques je ressors havec un camembert une pompe à vélo une paire de skis*...


* Où ai-je pompé la paire de skis ? Mmh ?

Écrit par : Sergio | 05/10/2017

Dans le claco, p'tèt bin ?... parfois, i mettent des p'tis cadeaux, d'dans, ça aide à mieux couler...

Écrit par : Janssen J-J | 05/10/2017

Dans un Tintin ! Mais lequel ? Ha on va voir les hérudits...

Et puis halor le Munster (rien à voir havec mon actuelle déportation à Nancy), j'en ai déjà eu des magnifiques super coulants, jamais une bestiole à l'intérieur pour me faire les yeux doux...

Y a que le Trésor Public qui fait tout le temps les yeux doux ! Et des cadeaux... Surprise surprise !

Y a encore l'Habitation hein ! Vite la Quechua...

Écrit par : Sergio | 05/10/2017

Le choix
- on lit le billet au premier degré : Sergio est con !
- on prend le propos au second degré : Sergio est fada !
Dans les deux cas, la France a peur ...

Écrit par : JC..... 7h55 | 06/10/2017

* Où ai-je pompé la paire de skis ? Mmh ?

Ici :

http://tranber75.free.fr/Tintin/Cigaresdupharaon/13_4c.jpg

Écrit par : Lucy | 06/10/2017

Très bien, le dessin posté par Lucy.

Écrit par : très bien, le dessin | 06/10/2017

Le dessin , c'est la création du monde ! Dieu face à Adam... Adam a choisi la souffrance mais sa vie se joue à la roulette...

Écrit par : christiane | 06/10/2017

@7.55 faut pas lire beaucoup d'jc... pour comprend' du 1er coup qu'le mec est à la fois con et fada. Mais ça, on le sait depuis l'début. Hélas, sa récente excursion l'a ramené au même point, elle auré pu l'faire évoluer, mais non.

Écrit par : fat cats | 06/10/2017

le mec est à la fois con et fada.
Écrit par : fat cats | 06/10/2017

Houi mais il faut le démontrer ! On choisira, tant qu'à faire, la démonstration par l'absurde...

Supposons, adonc, que le mec ne soit pas simultanément con et fada. En application du théorème de Morgan, en acceptant cette supposition, le mec est ou pas con, ou pas fada. Il s'agit bien d'un ou inclusif, c'est-à-dire qu'il pourrait, en outre, être ni con ni fada.

Ce qui dans tous les deux cas, et particulièrement le second, est profondément absurde !

Donc le mec est à la fois et caetera et caetera...

Écrit par : Sergio | 06/10/2017

sa récente excursion l'a ramené au même point, elle auré pu l'faire évoluer, mais non.
Écrit par : fat cats | 06/10/2017

Justement, on a rentré du grain à moudre ! Des billets et des billets jusqu'à l'an trois mille... On les lira en fusée !

Écrit par : Sergio | 06/10/2017

Bravo Lucy !

C'est bien le senhor Oliveira de Figueira qui a vendu la paire de ski, probablement du côté d'Abou Dabi où ils doivent avoir des pistes synthétiques...

Écrit par : Sergio | 06/10/2017

Je confirme. Bravo Lucy. (Enfin, brava, on va pas recommencer à douter du genre des contributrices). Mais force est d'applaudir. Magnifique présence d'esprit, mémoire réflexe, culture éclectique. Non, vraiment, Sergio a bien de la chance d'avoir une lectrice de cette trempe. Je suis très impressionné. Sincèrement.
J'ai cru reconnaître Tintin, ce héros de bandes dessinées d'autrefois. Je me trompe ?

Écrit par : 06/10/2017 | 06/10/2017

Mais non, six-dix 017, c'est pas Tintin, c'est Mandrake le magicien déguisé en tintin, zavez-pas reconnu le galure ?

http://www.bdtresor.net/wp-content/uploads/2016/03/bd.bdtresor.mandrake.3.jpg

Écrit par : Lucy | 06/10/2017

Le vrai sujet est de trouver une solution...Eurêka ! la voilà :

Sergio, rencontrer un docteur à Yam et devenez amis ! Ainsi vous rompez le cercle zinfernal du patient ayant besoin d'un docteur qui a besoin d'un patient. Me fais-je bien comprendre ? Non, j'en étais sûre ;).
Donc, l'ami médecin connaissant toutes les supposées combines, personne ne tentera de la lui faire. Plus, comme il appartient au cercle des Sages-Médecins, ses égaux ne lui raconteront pas de bêtises et se méfieront même de leurs actions sur le malade, vous, son ami. Il se peut même qu'ils commencent à vous parler avec politesse, c'est-à-dire comme à une personne normalement cortiquée.
Quant à vous, mais est-ce utile de le préciser car vous êtes un homme sérieux en amitié, jamais vous n'utiliserez cet ami pour une consulte gratuite, ni ne viendrez geindre pour un petit truc de travers.
le cercle est rompu. Rompez les rangs !

Zut je n'avais pas retrouvé les skis dans mon fourbi !

Écrit par : chiara | 06/10/2017

rencontreZ pfff

Écrit par : chiara | 06/10/2017

Non, mais un caducée sur une Yam, ça fait con. Donc le mec il en met pas. Donc comment Sergio pourrait l'aborder en lui disant : bonjour, monsieur, est-ce que vous êtes toubib ? Dans l'autre sens, idem. Le mec, à supposer qu'il soit pas charlatan, comment il peut aller voir Sergio en lui disant : bonjour, monsieur, est-ce que vous êtes Sergio ? Puisque personne absolument personne ne sait qui est Sergio, vu qu'il se balade toujours strictement incognito. Donc aucun moyen que Sergio rencontre un docteur à Yam. Et encore moins qu'ils deviennent amis parce que, si Sergio apprend que le mec sur la Yam est un toubib qui se fait passer pour un motard, il lui crève les pneus direct sous prétexte de contrôle technique.

Écrit par : 06/10/2017 | 06/10/2017

Donc, l'ami médecin connaissant toutes les supposées combines, personne ne tentera de la lui faire.
Écrit par : chiara | 06/10/2017

J'ai ce qu'il faut ! Du moins j'avais... D'abord mon frangin, radiologue ; mais il a quitté la planète ! I s'est barré... Si c'est pas malheureux ! Mais il a eu bien raison : personne ne fait plus de radios, on veut voir et toucher d'abord, réfléchir haprès, même si c'est la vraie canule, ces machins en scopie, pour çui qui y est, le malencontreux patient.

Un autre ami, gastronome... Euh... Gastrolâtre... Non... Ha voilà : gastroentéropode ! Mais c'est équivalent, il s'est rangé des Ferrari... Et puis l'on prétend qu'autant il était précurseur à ses débuts, autant vers la fin il décrochait pas mal du progress... Bizarre, puisque c'est de plus en plus facile, ces machines. Mais lui avait au moins bien soigné ma mère durant une vingtaine d'années.

Écrit par : Sergio | 06/10/2017

Pourtant, ils ont l'air de dire que le système de santé à Nancy serait plutôt cool et pas mal "géré" par rapport au reste du pays. Donc, c pas con de s'en êt'rapproché. Bon, maint'nant faut voir de plus près. Ce que j'sais..., c qu'à La Rochelle, à St Louis, c moins génial, y a pas mal de souci.
http://www.ticsante.com/story.php?story=2926

Écrit par : C H U | 07/10/2017

Le système en soi doit coller, je pense ; on peut même dire qu'on a de la chance en France etc.

Seulement ce sont les types, qui sont d'une féroce nullité. Ajoute à cela le fait que le systus, justement, est tellement huilé que les médecins ont perdu l'habitude de réfléchir : ce sont des agents techniques qui exécutent des fiches, leurs fameux "protocoles", ce qui en même temps les décharge de responsabilité...

Écrit par : Sergio | 07/10/2017

Rappelons que les médecins font ce qu'ils peuvent : ils sont en bonne santé ! C'est le malade qui fait chier !

Écrit par : JC..... 14h25 | 07/10/2017

Houi, les miens font de la plongée, ont une vie privée relativement chargée, la villa de marbre qui leur sert de cabinet privé ferait rêver plus d'un Porquerollais, Grassois, etc...

Écrit par : Sergio | 07/10/2017

C'est mal connaître les Porquerollais que de les croire capables de "rêver" de villa en marbre ! Cette fière population analphabète vit dans des grottes obscures, au confort incertain, ignorant le luxe et la volupté marbrée qui font tant rêver les sots de quartiers ....

Écrit par : JC..... 8h25 | 08/10/2017

Bon et l'Alycastre, le château d'Ali ? Y a bon !

Écrit par : Sergio | 08/10/2017

S'il JC commence à traiter l'Sergio de sot, moi j'dis que ça va pas l'faire longtemps, hein. A moinsse que j'aye pas bien compris le dernier 'échange public. Outrage et rebellion, toujours une histoire de pétales et poutrelles. Mais où est donc passée Ch. ? En inspection au CHU de Nancy avec Chiara Cangiani ? :-)

Écrit par : Janséniste | 08/10/2017

Peut-être qu'elles ont des week-ends essetraordinaires ? Le petit vin blanc, sous les tonnelles... Hensuite le tour en barque ! Avec des bras musclés...

Écrit par : Sergio | 08/10/2017

Etant interdit de séjour à la RdL pour des raisons qui m'échappent, quelqu'un pourrait-il dire à Jazzi qui nous les brise et à zerbinette qu'il y avait effectivement une metropolitana à Naples avant le métro moderne ?

source wiki :
Nel 1925 a Napoli fu inaugurato il primo passante ferroviario urbano d'Italia, gestito dalle Ferrovie dello Stato[3], e noto come "metropolitana FS".

Là-bas mon post est attente de sidération.

Écrit par : en passant | 08/10/2017

Merci pour la transmission du post. En fait il vient juste d'apparaître.

Écrit par : en passant | 08/10/2017

Gemacht ist gemacht...

J'ai caviardé tel l'Охрана pour Jazzi, je l'aime bien, moi, l'Italio : il croit qu'il aura de l'amour et du vin ! Voilà un peuple qui sait ce qu'il y a à savoir...

Écrit par : Sergio | 08/10/2017

Bon, quelqu'un a-t-il quelque chose à ajouter ? Chiara, Christiane, Olga ? Non ? Alors, c'est dit, on ferme.

Écrit par : voiture balai | 09/10/2017

Chuis pas fini d'ête prêt... Y a de l'infirmier partout ! Ca grouille tape du pied...

Mais je pensais un truc depuis pas mal de décennies : si un ou deux qui ont pas de blog mais voudraient bien de temps à autre, ou même une seule fois, qu'on puisse lire un petit texte d'eux, i me le balancent je le mets ! Par le mail d'ici ou halor mon vrai, que je donnerai...

Почему нет ? Warum nicht...

Écrit par : Sergio | 09/10/2017

Patchémou patchémou... patamouchto, tiens.

Écrit par : araignée in potolok | 09/10/2017

C'est sympa, Sergio, mais c'est vous que l'on vient rencontrer ici. C'est votre terre. Vos photos, vos textes. Je ne comprends pas toujours ces rages qui vous habitent, je comprends mieux les rires qui dévalent de ligne en ligne. C'est vivant, ça porte votre marque. Même quand vous n'avez rien à dire. Alors la peau du blog se soulève doucement, palpite et vous êtes comme le gentil dragon du loch Ness, juste assoupi sous les eaux. C'est bon de vous savoir là quelque part avec ou sans moto, avec ou sans clavier avec vos machines à fractales. Et puis il y a tous les amis qui vont et viennent. Le cirque Plume ! mais qu'est devenu Pado ?

Écrit par : christiane | 09/10/2017

Aber sag warum, паук in потолок.

Écrit par : автомобиль-метла | 09/10/2017

Pado je sais pas, sur nul blog on ne le voit plus... Xlew également, peut-être est-ce son travail au Japon...

Sinon je me disais, comme l'être humain a sans cesse besoin de se réfugier derrière des références, qu'au fond c'est ce que pratiquait MàC avec sa Soeur Marie des Roses, et peut-être un ou deux autres aussi, ça marchait pas mal...

Écrit par : Sergio | 09/10/2017

C'est vrai, ça. Pado… xlew… on les voit plus. Et Germaine ! Remarque, s'ils ont sur d'autres blogs, peut-être qu'ils ont changé de pseudo.

Écrit par : автомобиль-метла | 09/10/2017

Почему нет ? Warum nicht...Écrit par : Sergio | 09/10/2017
Ca halors ! c super généreux ! sans rien enlever à la remarque de Ch avec laquelle je suis à 122 pour cent d'accord, la proposition de placer un petit texte est super sympatoche ! Car je suis dans ce cas là de parasitisme aigu : pas de blog, je sais pas comment on fait, et surtout pas encore le temps avant deux trois ans encore à tirer. Donc, je vais y réfléchir. Surtout que j'en ai des choses à raconter, pas mal de conneries, et ça fait du bien, car ailleurs faut toujours se contenir et se contrôler à cause d'où on est, etc. On peut jamais jouer à faire le sérieux ou le rigolo. Et moi g besoin de me décentrer de la chape des rôles sociaux du boulot. Alhors oui, ça fait plaisir... ça ouv'une sperpective.

Écrit par : Janssen J-J | 09/10/2017

Hé bé banco, J-J... J'ai quatre billets en début de préparation, mais naturellement on inverse et décale comme on veut ; du moment que les toubiberies (les billets sur) reviennent pas trop souvent ! Sauf si tu en faisais toi, bien sûr...

Écrit par : Sergio | 09/10/2017

Sur les blogs, c'est comme dans la vie courante : on perd de vue 90% des gens qu'on avait entrevu. Pas de quoi s'affoler ! Sur un blog, les relations, les échanges, sont encore plus faux qu'en réel !
Et c'est bien agréable.... la fausseté.
Un vrai plaisir !

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017

Un exemple de la fausseté qui règne ici-même ? Le taulier, Sergio, est .... oui, vous ne rêvez pas ... Docteur en Médecine : le fameux Docteur Serguei !

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017

Un exemple de la fausseté qui règne ici-même ? Le taulier, Sergio, est .... oui, vous ne rêvez pas ... Docteur en Médecine : le fameux Docteur Serguei !

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017

Un exemple de la fausseté qui règne ici-même ? Le taulier, Sergio, est .... oui, vous ne rêvez pas ... Docteur en Médecine : le fameux Docteur Serguei !

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017
Un exemple de la fausseté qui règne ici-même ? Le taulier, Sergio, est .... oui, vous ne rêvez pas ... Docteur en Médecine : le fameux Docteur Serguei !

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017

Un exemple de la fausseté qui règne ici-même ? Le taulier, Sergio, est .... oui, vous ne rêvez pas ... Docteur en Médecine : le fameux Docteur Serguei !

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017

Sergueï ? - вы известный доктор Сергуеï, который вылечивал JC его склонности в колбасах ?

Écrit par : автомобиль-метла | 10/10/2017

Toute ma vie j'ai rêvé d'être une hôtesse de l'air...tsoin tsoin.. seulement voilà, en l'air, y fait froid, je toussais tellement fort qu'ils m'ont ficelée dans un sac dans la soute à bagages, et d'après les rumeurs colportées par le perroquet d'à côté, je risque la cellule de désinfection à Roissy, pour un long moment. Dans la soute à bagages, règne une atmosphère tiédasse, pas désagréable, des histoires se murmurent de serrure en serrure, pas racontables , je vous l'assure.
Dans kèkes minutes, il paraît qu'on va survoler Moskou, ça c'est du spectacle, imaginons, imaginez..A plus, si j'ai l'autorisation de débarquer..Au fait, on bat toujours le pavé sur le sol natal ??

Écrit par : olga | 10/10/2017

@Hé bé banco, J-J... J'ai quatre billets en début de préparation, mais naturellement on inverse et décale comme on veut ; du moment que les toubiberies (les billets sur) reviennent pas trop souvent ! Sauf si tu en faisais toi, bien sûr...
_____
Waouhh... Non j'ai rien de prêt, amayerling nous prend trop de court avec Ch., mais je vas y réfléchir sous cet angle. Surtout pas déranger la programmation prévue, hein ! Mais promis, ça sera pas sur les toubibs..., les flics en rupture de ban plutôt, ça craint itou en consultation... Encore une journée qui s'annonce bin réjouissante !

Waouhh ... Нет, у меня нет ничего готового, накладывающегося на нас, мы слишком много сокращаем с Ch., Но я буду думать об этом с этой точки зрения. Особенно не беспокоить запланированное программирование, да! Но пообещал, что это не будет на докторах ..., полицейские в разрыве запрета, скорее, боятся, согласитесь ... Еще один день, который обещает бин бодро!

Écrit par : Janssen J-J | 10/10/2017

Olga ,
il faut faire un mix entre le Comte de Monte-Cristo ficelé dans le linceul de l'abbé Faria et Ali Baba, ce... clandestin contorsionniste :
Olga s’était attendue à voir un lieu de ténèbres et d’obscurité ; mais elle fut surprise d’en voir un bien
éclairé, vaste et spacieux, creusé de main d’homme, en voûte fort élevée, qui recevait la lumière du haut de la soute, par une ouverture pratiquée de même. Elle vit de grandes provisions
de bouche, des ballots de riches marchandises en piles, des étoffes de soie et de brocart, des tapis de grand prix, et surtout de l’or et de l’argent monnayés par tas et dans des sacs ou grandes bourses de cuir les unes sur les autres ; et, à voir toutes ces choses, il lui parut qu’il n’y avait non
pas de longues années, mais des siècles que cette soute servait de retraite à des voleurs qui avaient succédé les uns aux autres.
Olga ne balança pas sur le parti qu’elle devait prendre : elle entra, la porte se referma mais cela ne l’inquiéta pas : elle savait le secret de la faire ouvrir... (à peine remanié de l'original caché dans "Les Mille et une nuits",traduit de l’arabe par Antoine Galland entre 1704 et 1717.)

Écrit par : christiane | 10/10/2017

Пожалуйста прекратите говорить Русский. Я читал громко и произношение причиняет вред мне в горле.

Écrit par : aartch | 10/10/2017

aartch,
Ча́стосквозьви́димыйми́русмехлью́тсяневи́димыеми́руслёзы.
Н.В.Гоголь (1809-1852)
( Souvent, au travers d’un rire visible au monde coulent des larmes invisibles au monde.)
N.Gogol (1809-1852)

Écrit par : christiane | 10/10/2017

полицейские в разрыве запрета, скорее, боятся, согласитесь ...
Écrit par : Janssen J-J | 10/10/2017

Прекрасно !

Écrit par : Sergio | 10/10/2017

вы известный доктор Сергуеï
Écrit par : автомобиль-метла | 10/10/2017

Не был никакой врач, только был "офицер дилетант" как на пример Онегин или Печорин : лощади, курорты, женчины...

Écrit par : Sergio | 10/10/2017

Écrit par : JC..... 6h01 | 10/10/2017
oui, vous ne rêvez pas ... Docteur en Médecine

Quand même pas, mais je vais te raconter une belle histoire : au moment du bac, il y a toujours un peu de flottement dans les bahuts, des révisions, des discussions, des rêveries, enfin tout ce qui peut aider à conjurer l'appréhension.

- Qu'est-ce que tu fais, toi, après ?

On était en D, alors quelques prépas HEC, quelques maths-physique en fac, et les gros bataillons... Médecine !

On devrait toujours écouter son subconscient ; ce jour-là j'ai eu l'impression un peu proustienne que... c'était bien loin d'être les meilleurs ! Terrible jugement, épouvantable synthèse qui fait se demander si on déraillerait pas un peu.

En tous cas ils sont bien vengés ! De plus, dans les petites villes comme Nancy, ils se connaissent tous depuis la fac, justement...

Écrit par : Sergio | 10/10/2017

On était en D.
Écrit par : Sergio | 10/10/2017

je peux vous dire qu'il s'en souvient encore, l'a pas pu s'asseoir pendant une semaine.

Écrit par : Le frère de D. | 10/10/2017

Écrire un commentaire