Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2017

Ma première fugue

Ha mais voilà c'est Christiane é m'a filé des devoirs de vacances... Faut tout faire, hein ! Y a que ma première cuite je vous raconterai pas, hattendu qu'elle est encore en cours...

 

La première fugue elle c'est le contraire elle l'est pas encore ! C'est comme la sonate de Vinteuil helle est introuvable ; au moins comme les Shadoks j'ai pas pu la rater, même le premier essai je l'ai pas encore raté ; donc c'est l'échec de l'échec, quoi... C'est un peu comme le suicide, finalement : si on est trop sûr de réussir vaut mieux laisser les aléas décider de la décision. C'est un happel au secours, le suicide, nichtevare ? Mais s'il n'y a plus rien à secourir ! Ca vaut pas des masses le coup... La fugue c'est pareil jusqu'à Pontault-Combault ça va... Mais si on quitte la planète ! Personne va y venir, dans les vides sidéraux... Forcément, y a rien à becqueter !

 

Ce que je s avais pas, c'est qu'il existait l'Assistance Publique. Enfin si, je le savais, puisque finalement des tas de types essetraordinaires en sont issus, mais je faisais pas le lien avec le principe d'une fugue, ou plus précisément je me représentais pas un gazier tout seul aller frapper à la porte de ce gourbi-là comme autrefois les monastères les églises... Pourtant c'eût pas été une idée hidiote, tant il est vrai que tous les espoirs sont permis dans la mesure où les études les plus comacs sont aussi les plus gratosses on peut même y être payé dedans ! Si on prend l'X. ou l'Ulm les conditions sont les mêmes y en a que trois :

 

- être vrounzé : bon ben là ça roule, puisque l'Auvergne c'est entre Dunkerque et Tamanrasset ;

 

- Avoir un profil physique  machin truc : pareil c'est compris dans le prix c'est pas le poids du bicorne...

 

- Satisfaire aux épreuves du concours d'admission... Comment ça ? Faudrait voir... Euh... Y a pas des dispenses ? Passeque comme dirait Jean Yanne ça serait trop bête de foirer pour des formalités !

 

N'empêche que c'est vrai on y va en stop reste juste à payer les cartouches d'encre...

 

C'était presque à la mode, à un moment, ces fugues ; en tous cas compte-rendus à la téloche, parfois plusieurs jours d'affilée. A table c'est toujours gênant, les enfants on a plutôt intérêt à piquer du nez, comme on dit, dans notre assiette ; la télé le soir à table, c'est bien les jours de mauvaise note, parfois au pluriel ! Mais il peut y avoir des dommages collatéraux on apprend à se méfier de tout... On savait jamais exactement comment elles se terminaient, ces brillantes escapades ; normalement c'étaient toujours les volaillons qui les rechopaient ; voire ! Si on écoutait entre les mots, il me semblait bien, à moi, que c'était plutôt le gus qui commençait à fatiguer... "A bout de ressources" : ça en disait long ! Et bien sûr ça fait réfléchir... Les poulagas mon père au volant comme tout le monde il vitupérait les flics ; mais sinon il me semblait que pour lui c'était quelque chose, ces loupiots-là. Je l'ai su bien haprès : quand lui était enfant, donc entre les deux guerres, dans les bleds en Auvergne il les voyait arriver dans des tournées de plusieurs jours ; et ils étaient à cheval ! Ha mais oui... Comme dans la Sioule ! C'est cela qui impressionnait...

 

Du coup c'était pas gagné, cette histoire... La partie western, c'était trop imprécis pour effrayer vraiment ; mais la clape le reste la survie, quoi ? Pas net pas net pas net ! Donc vous m'avez compris, un coup foireux ça m'a pas botté j'ai jamais changé de niche. Tout de même, quelques années après c'est peut-être mon frère qui a eu le mot de la fin.

 

Il était parti sur médecine (encore un !), donc bail à dix ans, douze ans, quinze ans avec leur maudit internat. Moi ma gueule tout le contraire, prépa bachotage à fond maxi comme le boeuf. Je ne rentrais plus que le week-end, parce qu'on avait trouvé un internat pas trop trop loin, et là ça marnait. Sinon on avait eu Hache quatre, grâce à ma mère qui chaque fois se coltinait le dossier d'admission. Seulement en ces temps-là, Hache quatre entre autres c'était beaucoup de paroles, encore plus de politique ; excessivement sympa, mais pas au programme ! D'un autre côté mon père me racontait que lui de son temps à Saint-Etienne ils avaient plus fort que les bicas, les pentas ! Et puis aussi il y aurait eu les trajets, par la célèbre ligne de Sceaux...

 

Hadonc mon frolot un de ces weekends il me dit :

 

- Finalement c'est toi qui as trouvé le moyen de te barrer des parents le plus tôt possible !

 

Naturellement j'ai force dénégué... Mais est-ce qu'on le sait jamais vraiment soi-même...

Commentaires

pas mal, cette histoire de fougue buissonière derrière, en internat. Elle a mené à Rome finalement, c'était à une époque où on pouvait prend'la tengeante..., sans trop de mal. Chez moi, si j'avais fait ça et j'en rêvais, y'aurait jamais eu de retour d'enfant prodigue, vé, la branlée aurait été si forte qu'elle nous aurait laissé sul'carreau. Epi y'avait les bêtes à traire et la paille à rentrer, jamais moyen de s'enfermer dans les chiottes à lire 2 minutes. Toujours à surveiller les mvts, le paternôtre. Bon, et vous Ch.? Elle remonte à quand vot'dernière fugue après Bach ?
https://www.youtube.com/watch?v=PhRa3REdozw

Écrit par : Janssen J-J. | 06/07/2017

la branlée aurait été si forte qu'elle nous aurait laissé sul'carreau
Écrit par : Janssen J-J. | 06/07/201

Houi ; en gros c'est ça. Mais j'y repense maintenant, mon père me (nous) menaçait toujours de nous mettre chez les maristes (alors qu'on n'était pas messeux pour deux sous), ça aurait peut-être simplifié !

Écrit par : Sergio | 06/07/2017

Hum, je me régale à vous lire, Sergio !
JJJ, ma dernière fugue ? Un copain m'avait déçue dans une bergerie des Pyrénées. Plus aucune raison de m'attarder au pied du torrent. A l'aube, J'ai pris mon gamin sous le bras , mon sac à dos et nous avons filé en stop jusqu'en Normandie. Mon fils était inquiet et ravi. Il avait une confiance démesurée dans mes décisions, moi, moins... Un PL s'est arrêté. Le gamin a dormi sur la couchette pendant que j'ai parlé non stop avec le gars, passionnant. Il nous a laissés à quelques chemins du lieu dit. Le soir, on a fait la fête avec le boxer fougueux et on a écouté Richter "Les variations Golberg " (Partitas 1/6)toute la nuit.
Elle était belle et reposante.

Écrit par : christiane | 06/07/2017

excuses, je me suis trumpée de billet....
voici de quoi se consoler
http://dailygeekshow.com/wp-content/uploads/2014/11/lama.jpg

Écrit par : olga | 06/07/2017

J'remonte Olga. Elle était coincée en dessous !


Sergio, je suis noyée...déjà que je dégouline de larmes...des yeux occupés par un syndrome machin chose, ce qui, vs vs en doutez, déclenche l'inévitable " ma pov'dame, keski vs est arrivé ???!" heureusement que j'n'è pas l'oeil au beurre noir, y zappèlleraient direct la police, et je ferai la UNE de Fr3 régions ...
Vous fûtes donc un enfant battu, torturé, condamné à Hache; si seulement vs aviez candidaté pour Saint- Louis, vous savez sur le boul' Mich' côté 6° ,que du bonheur !
Rien compris à votre histoire de fugue, si ce n'est que vs êtes comme la chèvre de Monsieur Seguin, pauvre Blanquette. Prenez un long courrier, filez vers le Perù, les femmes y sont belles et les lamas charmants, quoi qu'on en dise.

Écrit par : olga | 06/07/2017

Écrit par : christiane | 06/07/2017

Le Parisien - 2010
"Deux cents ans de sexisme prennent fin! Depuis la rentrée des classes, le 2 septembre, les filles inscrites en classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Henry-IV ont enfin droit de cité à l'internat. Située rue Clovis (Ve), le meilleur lycée de France réservait jusqu'à la semaine dernière ses nuits exclusivement aux élèves masculins. Une tradition bicentenaire perpétuée dans plusieurs prestigieux lycées, qui avait donné lieu en septembre dernier à une plainte auprès de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde). La région a débloqué des fonds pour mettre fin à cette situation (lire ci-dessous). A Henri-IV, les étudiantes disposent désormais de 21 des 135 lits disponibles. Elles occupent le quatrième étage. "
Est-ce ce hache IV, là ?

Écrit par : christiane | 06/07/2017

Vous fûtes donc un enfant battu
Écrit par : olga | 06/07/2017


Avec un copain on se racontait le cas des mauvaises notes ; pour moi quatre à six jours nuageux à très nuageux, et sans éclaircies comme Malraux ; lui, fils de boucher, c'étaient... les coups de poing !

- Seulement un quart d'heure après je jouais à la pétanque avec mon père...

Sans difficulté je l'enviais !

Écrit par : Sergio | 06/07/2017

Curieuse, cette histoire de fugue !
J'étais si bien avec mes parents à la maison, si bien apprenant chez les Maristes fins pédagogues et travailleurs exigeants, honoré par des prix d'excellence réguliers .... je ne vois pas ce que j'aurais pu trouver comme source de bonheur supplémentaire !
Arrivé au Lycée en 6eme dans un excellent quartier, j'ai commencé à comprendre ce qu'était le service public de masse. Différent du service de messe.... Plus un soupçon d'amour du travail bien fait, à de rares exception près.
Conséquence, plus tard : mes trois fils dans le privé !

Écrit par : JC..... 8h04 | 07/07/2017

Sergio, vous écrivez " la première fugue, elle l'est pas encore... Elle est introuvable, donc pas ratée. Y aller en stop... un coup foireux ça m'a pas botté j'ai jamais changé de niche..."
Et le frérot dit : "- Finalement c'est toi qui as trouvé le moyen de te barrer des parents le plus tôt possible !"
Donc la fugue ?

Alors, il y a ce livre.
Un jour, celui-ci essaya une plongée dans le passé :" Faire bouillir les patates de la mémoire, faire cuire le souvenir et, toujours, ça déborde, c'est toujours la même bataille entre ciel et terre, terre et eau, ce paysage qui confond les fossés et les remblais, le sable des dunes et les herbages des marais."
Et il revient , plus tard, sa ville a été bombardée. Il en reste comme "un vestige de théâtre, quelque chose qui flotte comme une toile peinte, des écueils, des découpages d'hôtels...C'est là qu'il vivait."
Il dit : "Je suis cloîtré, séquestré, enterré dans ma mémoire."
Plus tard, vers la page 68, il atteint difficilement les années collège. Il écrit : "A quelle heure, à quel âge commence le chagrin ? (..) Il n'y a rien à dire de ces années-là. des petits d'hommes sont enfermés dans un ancien monastère."
Plus tard, encore... Il rôde dans la campagne, poursuit la brume des herbages, "fuit l'humain, la jacasserie, l'étourderie, la douceâtre amnésie". "Curieuse alchimie qui mène d'un collège à des vadrouilles d'homme de quarante ans qu'aucun danger ne guette mais que terrifie cette pâtée d'humanité, cette bouillie d'humanité devant un réel qui se débite en tranche à la télévision, au cinéma, ou devant une table familiale. soirées où l'homme se donne la comédie de la gravité....".
Cette fugue-là, il l'a façonnée dans l'écriture.
Ce livre J-P A l'a écrit en 1985. "Jeunesse dans une ville normande". Il est né en 1943 dans le Calvados. mais la ville c'est Caen. De ce livre il dit : "Au fond, j'ai essayé, obstinément, calmement, d'arracher une braise à cette nuit du passé : l'enfant que je fus.

Je ne sais pourquoi, comme dans un jeu de décalcomanie, pour moi, le texte magnifique de Sergio et ce livre de J-P A, racontent la même enfance.
Comme si Topor était passé par là pour tordre les mots.

Écrit par : christiane | 07/07/2017

Cette fugue-là, il l'a façonnée dans l'écriture.
Écrit par : christiane | 07/07/2017

Houi ; je crois quand même qu'il n'y a que cela de vrai ; ou la peinture la musique ett caetera...

Mais justement dans l'enfance, eh bien c'est louche ! La république a besoin de savants, mais un bon poète est aussi utile à l'Etat qu'un joueur de quilles !

Écrit par : Sergio | 07/07/2017

chez les Maristes fins pédagogues et travailleurs exigeants,
Écrit par : JC..... 8h04 | 07/07/2017

Halor ça existait vraiment !

Mais je crois bien qu'on en a déjà parlé, une fois...

Écrit par : Sergio | 07/07/2017

Je croyais que c'était un problème réglé : les poètes ne servent à rien"... A RIEN !!!

Écrit par : JC..... 16h03 | 07/07/2017

Faut surtout pas se rendre indispensable sinon on peut plus jamais se barrer !

Écrit par : Sergio | 07/07/2017

@ les poètes ne servent à rien, ARYEN
le monde ne se réduit pas à son utilitarisme. Les poètes, même à moto, te revisitent toujours au moment où tu t'y attends le moinsse, c comme ça, t'en a jamais fini avec eusses.

Écrit par : Janssen J-J. | 07/07/2017

c'est comme les mecs qu'ont pondu 3 fils, ça leur fait une belle jambe d'avoir un père comme lui. Il sert A RIEN, A RIEN, sauf à pas les laisser s'échapper de son emprise mentaliste. Tu parles d'un cadeau !

Écrit par : Janssen J-J. | 07/07/2017

Tu parles qu'il est parfaitement d'accord, l'excellentissime JC ! Que sont par exemple les régates, sinon de la poésie ? Un moyen d'améliorer les techniques, les matériaux ? Mais même cela est de la poésie ; dès qu'on rêve c'est de la poésie, troun de l'air !

Écrit par : Sergio | 07/07/2017

Laissons tomber les cons....

Cette ordure imbécile de JJJ est à vomir ! Régater est tout, sauf poésie.... Gagner est le but, l'unique objectif !

Mais ce con est si limité.... il ne sait pas ce que veux dire gagner.

Écrit par : JC..... 20h07 | 07/07/2017

Laisser tomber Laisser tomber...Dans le cas présent, ça va poser problème...c'est déjà beaucoup tombé. Ce bout de, marbre ? pierre? qui résiste au temps depuis si longtemps est un éclat de poésie, n'est-il pas ?la contemplation dépasse l'action.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d9/Agrigent_BW_2012-10-07_12-24-45.JPG/1024px-Agrigent_BW_2012-10-07_12-24-45.JPG

Écrit par : olga | 07/07/2017

Olga,
ne passez pas dessous ! avec vos chutes en cascade ce ne serait pas prudent !
D'A.Suarès "Temples grecs - Maisons des dieux"
Agrigente :
"Alors m'est apparue, sur la paume tendre de la terre, la ligne sublime des temples. Ils étaient d'or rose ; puissants et légers, immatériels, ils avaient des ailes.(...) Jamais colonnes blondes ne furent plus vivantes que celles d'Agrigente dans la rosée du matin...."

Écrit par : christiane | 07/07/2017

Ce que vous appelez poésie est souvent cache-misère voire cache-merde !.... Mais c'est votre droit de penser et vivre comme vous l'entendez, sans mettre en doute la sincérité d'un père.

T'as de la veine d'être un nain, mon pauvre Gigi.... et de tomber sur un haltérophile humaniste dans mon genre ...uhuhu !

Écrit par : JC..... 5h57 | 08/07/2017

.....hé les filles ! Vous avez vu le temple parfait de SEGESTE en Sicile .....?

Écrit par : JC..... 5h59 | 08/07/2017

C'est vrai, JC, qu'il est imposant.
Toujours Suarès, toujours le même livre :
"Grand, terrible, sublime : il n'y a rien de plus beau que le temple de Ségeste. C'est le temple d'Eschyle. Plus que solitaire, il crée la solitude.
L'ordre dorique est l'ordre souverain. Il ne fait plus aucune avance à l'homme, ni pour le plaisir, ni pour l'utilité. Les proportions de Ségeste sont géantes. Les trente-six colonnes, six et douze, ont deux mètres de diamètre et dix de haut : elles sont d'un tiers plus fortes que celles d'Agrigente. Elles ont l'air d'un seul bloc et n'ont jamais été cannelés.(...)
La butte rouge où il est adossé fait au temple un écran de la terre au ciel : elle lui ouvre une porte d'or, d'où il sort allongé, tout-puissant, roidi dans un bond immortel, comme le roi, lion de toutes les pierres.(...)
le temple ne rugit pas à la lumière : il la regarde, il la contemple, il pense en elle, d'égal à égal, et même en maître. Le fronton haut levé au-dessus de sa masse immuable, il domine sur la vie. Peut-être il baille. Si, à ses pieds, les herbes calcinées sont des moissons.(...)
Ici, il n'y a rien, ni hommes, ni village, pas une bête, pas une hutte. Seuls les dieux demeurent. Le néant les annonce."

Hé les filles ?

Écrit par : christiane | 08/07/2017

Sur place, on apprend discrètement qu'il y eut dans les hauteurs de Ségeste l'érection d'une ... mosquée ! Incorrigibles, les Barbaresques !

Écrit par : JC..... 6h40 | 08/07/2017

J.C. 6h40 "SUR les hauteurs de Ségeste" votre haltérophilie humaniste vous perdra ...
** La seule question importante en ce Midi, Roi des étés....comment peut-on entrer au Panthéon? illico, sans passer par le plein soleil de la Cour des Invalides ?? Il y fait si frais, il y a des coins si ombreux....ma chaumière est si chaude si étouffante.. donc, why not ? un gîte au prix d'ami, pour un mois, même dans un recoin...Je publierais ensuite, un beau livre "entretiens héroïques avec un Souffl' au coeur .."
Chris, rappelez ici, le titre du livre d'A. Suarès, a eu de la chance, en ce temps-là, pas de guide touristique...
café glacé , ds 10mn . A plus.

Écrit par : olga | 08/07/2017

Olga, votre métier de correcteur ressort.... ? Valable pour l'éboueur, l'acquis est là, à l'affut.

Écrit par : JC..... 12h04 | 08/07/2017

Il s'agit de : André Suarès "Temples grecs - Maisons des dieux - (Agrigente - Ségeste - Sélinonte - Paestum)
éd. granit - 1980 (collection de l'aimant)
Dix-sept proses lyriques mêlant les descriptions de temples et de paysages (oliviers, amandiers, pins, herbes roussies), des méditations sur l'art et la politique et des souvenirs. Comme il n'a pu aller en Grèce, la Sicile lui offre son accueil. pierre et lumière...

A propos de beauté, connaissez-vous, Olga, "Brins d'herbe" de Carolyn Carlson ? (éd. Actes sud - collection "le souffle de l'esprit")- 2011
De très courts poèmes traduits de l'américain par Jean-Pierre Siméon. Le livre est en édition bilingue. Ses calligraphies -somptueuses- sont intercalées entre les poèmes.
Chorégraphe, danseuse, poète et calligraphe...
pour vous, celui-ci :
"S tu devais laisser ni parole
ni rien de ce qui ses possède
ta vie à elle seule aura été témoignage
respirer pour s'approprier un lieu."

J'ai dans les mains "Dans l'obscurité éblouissante" de Fadwa Suleimane (Al Manar). Âpre et beau et cette entête obsédante : "dans l'obscurité éblouissante...." qui scande la longue parole.

Écrit par : christiane | 08/07/2017

@Cette ordure imbécile de JJJ est à vomir ! Régater est tout, sauf poésie.... Gagner est le but, l'unique objectif !

Je crois que l's'est encore gourré de destinataire, le pauv'haltérophile, le confond les p'tits poi(d)s dans sa tête, mat'nant...

Écrit par : Janssen J-J | 08/07/2017

J.C. "l'acquis est là à l'affût". Mieux que "pour qui st ces ..." Et pour cela préfère l'impair...
Moi, correctrice? vous voulez rire? je ne suis rien du tout.

Chris, merci pour les réf. et les citations. Lu, C.Carson, que j'ai vu danser, "en vrai" qui est une femme except..
Fadwa m'attend chez mon libraire, mais 400m d'avenue à remonter sous un soleil de plomb + markett (frigo vide)
Si non grillée, ce soir, je vous dirai.

Écrit par : olga | 08/07/2017

JJJ,
ne vous souciez de rien. JC, traverse un âge belliqueux. Il aime les déclarations de guerre et le lancer d'insultes. Il se sert de l'écriture pour se défendre. Il ne veut pas être un poète mais une petite pomme acide chapardée dans un verger. C'est la partie droite du jardin des délices de Jérôme Bosch... Lui aussi met tous les hommes dans un chaudron !

Écrit par : christiane | 08/07/2017

Oui, vous êtes une superbe avocate. Mais avant de l'absoudre, qq questions préalab', Ch. : il se défend de quoi au juste ? pourquoi veut-il passer pour un garnement insupportab' ? et pourquoi accepterait-on d'être mis dans son chaudron et lui laisser le touiller ? Z'aimeriez pas que les rôles soyent inversés, l'y précipiter et le voir souffrir un poil, le morigéner un brin face à ses hurlements de douleur avant de l'en extraire ?
De quel bois poétique chauffez-vous le vôtre au juste ? ;-)

Écrit par : Janssen J-J | 08/07/2017

Bof, il ne me dérange pas. Il est , derrière un pseudo, occupé à ses œuvres. Quand il déraille, je préfère échanger avec Olga ou d'autres dont vous. L'essentiel, ici et là-bas, c'est le bonheur d'écrire avec les uns et les autres et ce faisant, de jubiler devant une estampe, un livre, un film,un cri du cœur, une juste colère et de fermer les écoutilles quand les trolls s'ennuient... Nous avons de la chance d'être ni migrant, ni coincé dans un pays en guerre, ni blessé ou mort dans un attentat.Ni souffrant dans un hosto... Juste il fait chaud, très chaud et ça fatigue mais là-bas en Éthiopie... ce n'est pas comparable...
Et puis nous aussi sommes parfois bêtes, provocateurs, lâches, coléreux... Enfin bref : humains !

Écrit par : christiane | 08/07/2017

Ne faisons pas compliqué !
Lorsque je rencontre un con de belle taille, je ne cherche pas de points communs avec lui, procédure molle toujours facile politiquement correcte, je lui apprend la vérité : il n'est qu'un gros con, une masse de conneries bien peinturlurée, un barbouillé de verbeuseries !
Evidemment, cela peut choquer celui qui ne savait pas qu'il était un connard d'envergure, aux yeux d'un homme censé connaissant le monde ...
Alors le gros con pleurniche, et appelle sa maman.
Bon dimanche, frères humains !

Écrit par : JC..... 7h04 | 09/07/2017

Quittons nous sur un constat sociologique évident, perceptible ici même, trop souvent hélas : de même qu'il y a des sans-dents, il y a force sans-couilles...

Écrit par : JC..... 8h32 | 09/07/2017

Il y a les "bêtes, provocateurs, lâches, coléreux"..., et "les gros cons d'envergure"..., des humains banals, quoi !
Et puis, il y a celui qui n'est rien de tout ça : "un homme censé (sic) connaissant le monde", ... Befl, un surhumain avec toutes ses dents et toutes ses couilles, et fier de ses trois rejetons.
Quittons nous sur ce constat sociologique pas très évident !... Bon dimanche.

Écrit par : Janssen J-J | 09/07/2017

JJJ,
mais il y a le témoignage de Jean, hier, sur la RDL....

Écrit par : christiane | 09/07/2017

Oui, je lui ai fait part de mon émotion quelques minutes plus tard, hier soir.

Écrit par : Janssen J-J | 09/07/2017

Le robot de la RDL a mis cette réponse en attente de modération. Allez savoir pourquoi. Donc je vous la copie-colle ici, Christiane, au cas où.

@"elle se trahit encore une fois et devient autre. Sa chute dans la laideur comme si elle voulait devenir un monstre".
J’allais vous le dire… cette manière (propre à la PN) d’imputer aux autres les saletés inassumables qui passent par la tête de celles qui en sont atteintes. Elles vont voir passer le tour de france comme si de rien n’était, une fois la vidange ordurière du matin délestée. C pourtant tjs la même, hélas, pas « une autre ».

Écrit par : Janssen J-J | 09/07/2017

JJJ,
merci. Ce commentaire est tellement réaliste... Le premier (que j'avais lu) était juste parfait.
La pluie approche...
J'ouvre un Bachelard aimé "L'eau et les rêves" (Corti) p.209
"Les signes précurseurs de la pluie éveillent une rêverie spéciale, une rêverie très végétale, qui vit vraiment le désir de la prairie vers la pluie bienfaisante. A certaines heures, l'être humain est une plante qui désire l'eau du ciel."

Écrit par : christiane | 09/07/2017

En maternelle aussi, nous avons constaté que, comme dans les sectes les plus illusoires, "qui se ressemble s'assemble"....
Dérisoire mais, ô combien réjouissant pour le spectateur censé.

Écrit par : JC..... 12h54 | 09/07/2017

JC, JC,
arrête de faire ta mauvaise tête ! cré nom de nom !

Écrit par : christiane | 09/07/2017

Ha mais si ça dot hêtre bien, de migrer ! Mais alors au chaud, hein...

On les remplace et i nous remplacent ; on construit des gourbis comme Robinson Crusoë on vit en pagne... Par hexemple des migrantes faut en amener avec !

Écrit par : Sergio | 09/07/2017

"cré nom de nom !" (Christiane)

Ne soit pas grossière, s'il te plait !

Écrit par : JC..... 6h59 | 11/07/2017

La ronde des jurons ?
https://www.youtube.com/watch?v=K8Wawyse7vY

Écrit par : christiane | 11/07/2017

Bientôt le 14, saperlipopette , les jours rétrécissent déjà,saperlipapa.
Brassens n'est pas bon, dans la ronde des jurons, trouvez mieux !
Sur la voisine rdl, que je lis peu, les divas sont fatiguées...mais ont juré la perte de l'irremplaçable ww ? Eh J.C. fourbissez vos métaphores,écartez les infames .Un grand coup d'aviron, serait-ce suffisant ?
Bon grog fumant à tous.

Écrit par : olga | 11/07/2017

Ou une cravate hivernale sur une chemisette estivale, c pas mal non plus pour affronter "y'a pud'saison".

Écrit par : Janssen J-J. | 11/07/2017

Découverte récente: jean ray -auteur flamand qui publia un nombre incroyable de nouvelles sous 100? 500? pseudos différents. contes fantastiques contes du wisky..à voir absolument sinon à "déguster".

Écrit par : olga | 11/07/2017

Chers Tousss, savez-vous qu'il existe un prix "tortignole" décerné chaque année ???

Écrit par : olga | 11/07/2017

Bé il hexiste bien le prix Houligan de l'élégance (Modiano)...

IL faut arriver dans un cabriolet somptueux, s'arrêter en christiania sur le gravier devant le jury, sauter de là comme au bataillon de Joinville, faire le tour du capot sans échapper à la gravitation et rechoper vite et bien la passagère en rock and roll et la montrer au public comme un quartier de boeuf ; haprès on la rebalance au fond de la banquette pour aller en chercher une autre !

Écrit par : Sergio | 11/07/2017

un messageà Ch. et alter, censuré chez passoul. Merci S., de me le garder au chaud, au cas où... Je vais aller le signaler là-bas...
___________
"Ch. ne prend que la gentillesse et la gratuité chez les gens, elle fuit leur agressivité. Elle pense qu’on peut la dépasser quand on est attaqué et qu’on doit trouver des excuses aux agressions gratuites de l’attaquant, puisqu’il se montrerait par ailleurs si romanesquement intelligent, à devoir nous faire nous pâm.er. Eh bien moi, je dis non. Ch. ne parvient pas à comprendre la profondeur de sa maladie mentale, elle ne veut pas y croire.
De toute façon, quel que soit le diagnostic exact, il ne l’excuse en rien. Je pense que cet homme est en grand danger, et personne ne veut l’entendre. Imaginez-vous qu’il ne croit pas à l’inflence de virgi.nia sur ga.briel en dépit de toutes les tentatives pour l’amener à prendre conscience du contraire, car hélas, viennent au secours de sa paranoïa mégalomaniaque de malencontreuses, sinon perverses rescousses, et ce n’est vraiment pas un service à lui rendre !
Mais dans quel monde surconnecté à mauvais escient vivons-nous franchement ?… pour ne pas comprendre la gravité de ce qui se passe ? Non, décidément… ce qui est simple dans la tragédie d’un homme ridicule n’est pas heureux, comme dirait le voltigeur céleste des îles du ponant".

Écrit par : Janssen J-J. | 11/07/2017

Les îles du Ponant tiens j'irais bien... Même à rames comme Ben Hur ! Ha mais oui... Très certainement !

Écrit par : Sergio | 11/07/2017

http://www.pause-sport.com/wp-content/uploads/2016/02/23-6-696x464.jpg
àl'instant, au détour d'un blog , je viens de découvrir l'homme de ma vie...
qu'en pensez-vous ??

Écrit par : olga | 11/07/2017

Et vous Olga, à ses côtés, vous nous aviez tout caché de votre admirable et pulpeuse anatomie.
ô la vilaine !...

Écrit par : Janssen J-J | 11/07/2017

Et vous Olga, à droite ou à sa gauche, vous nous aviez tout laissé ignorer de votre superbe anatomie ?... O la vilaine cachottière !

Écrit par : Janssen J-J | 11/07/2017

J'ai lu, JJJ. Votre commentaire est sur la RDL.
Je crois que vous êtes dans l'erreur.
Je "ne prends" pas "que la gentillesse et la gratuité chez les gens, ni ne fuis leur agressivité."
Je m'intéresse essentiellement à la littérature et parfois comme vous l'avez noté à ces "moments de grâce" qui accompagnent certains commentaires.
L'agressivité est la norme, souvent, là-bas. La vulgarité aussi.
WGG "si romanesquement intelligent". Ce n'est pas de cette façon que je le définirais. Ce qui m'intéresse c'est le développement de ses idées, la concentration avec laquelle il lit puis commente les livres qu'il a lus.
Son caractère est tout ce que je déteste : vantard, agressif, n'accueillant aucune contradiction.
Mais je n'aime pas, (comme Jazzi), la horde qui poursuit.
Qu'il soit malade. Peut-être... capable aussi de tenue, de courtoisie, de qualités de dialogue dans son métier et dans la vie.
Ici, beaucoup ont leur quart d'heure de folie... (Vous aussi, JJJ).
Donc ni pâmoison, ni adulation mais beaucoup de lassitude de devoir supporter des cinglées comme LVDB et des attaques comme ce soir de Kepu, Pablo et Chaloux.
Il est possible qu'un jour je m'abstienne de lire les commentaires et d'écrire les miens, sur la RDL.
A l'impossible, nul n'est tenu...

Écrit par : christiane | 11/07/2017

https://www.youtube.com/watch?v=X7bInqjmEN4
un moment de grâce avec anton karas original : pour oublier les hordes sauvages qui se croient au-dessus du lot, oubliant de se regarder dans les miroirs.
JJJ pourquoi donc les nanas qui postent chez Sergio, ne seraient-elles pas pulpeuses?
* depuis c'taprem, j'ai bazardé l'homme à la toque, d'acc, l'était un peu trop voyant. Pas eu le temps de me faire verser une pension alimentaire...

Écrit par : olga | 11/07/2017

Oui, je me souviens du final du Troisième Homme. Deux routes qui se séparent. Musique de cithare. Solitude... Et cette allée si belle avec les feuilles mortes qui tombent. Elle passe et ne s'arrête pas.
Bonne nuit à tous.

Écrit par : christiane | 11/07/2017

Qu'il soit malade. Peut-être..
Écrit par : christiane | 11/07/2017

C'est un sale type, un salaud, un salopard, on le voit bien dès qu'il essaie de racheter la Shoah, qu'il se met à glapir lorsque quelqu'un a l'esprit ailleurs ; on est tous concernés faut le disparaître. C'est le seul avec LVDLB, deux contre quatre-vingts on devrait y arriver. Ses défauts affichés lui servent en quelque sorte de couverture, le griment en humain : il ne faut surtout plus se laisser glisser dans ce piège...

Sinon le couple des musclés à Olga c'est l'Aga Khan ? La Begum ? I présentent bien...

Écrit par : Sergio | 11/07/2017

la horde qui poursuit.
Écrit par : christiane | 11/07/2017

C'est-à-dire, c'est à côté de la plaque. Bene castigat, donc amat : ils lui rendent service, c'est presque hypocoristique... Ils creusent le serpent chauffent son lit ! Euh non...

Écrit par : Sergio | 11/07/2017

L'ami Wiwi doit être un exemple pour tous !!!

On ne peut rien lui reprocher qui ne soit aussi ridicule que certains de ses points de vue. Qu'il s'exprime librement !
Le nombre de fois où il m'a traité de 'gros con bête à pleurer' témoigne de sa perspicacité comme de la sureté de son jugement...

Le partenaire d'Olga la Pulpeuse, quelle bimbo, est un ancien lutteur de catch US bien connu. Tellement connu que j'ai oublié son nom ...

Écrit par : JC..... 7h31 | 12/07/2017

@ Ch.
"la concentration avec laquelle il lit puis commente les livres qu'il a lus"... Je vous suis sur l'idée de concentration, ça ne fait aucun doute. Mais certainement pas sur les commentaires de ce qu'il a lu... Car il est manifeste depuis des plombes qu'il n'a pas la bonne distance à ce sujet, et je soutiens que chez lui, c'est pathologique. De fait, il ne raconte que ce qu'il croit avoir lu. Et ne supporte pas l'idée qu'on puisse lui renvoyer son immense propension à systématiquement déformer la pensée des autres. Son complexe de supériorité cultureux et son amour-propre s'effondreraient s'il devait admettre cette déformation pathologique..., d'où ses dérapages immédiats dans l'injure tous azimuts, même à l'égard des mieux disposés, indices d'une extrême faiblesse, quand on ose le contredire avec les meilleures preuves sous le nez. Je prétends que sa maladie mentale est gravissime, et que tout effort pour argumenter rationnellement ne fait que l'enfoncer, bien qu'il reste au contraire aveuglé par la croyance qu'il doive sortir victorieux de toutes les joutes,... Ce ne serait d'ailleurs pas très grave si cela ne provoquait pas de sérieux dégâts collatéraux chez ses contradicteurs les plus endurcis qui finissent par s'abêtir d'agressivité à ne pas reconnaître qu'ils en viendraient à lui ressembler.
Ch., bien sûr que j'ai mes quarts d'heure de folie comme tout le monde, j'espère seulement que l'on puisse distinguer les posts où je suis sérieux (rare) de ceux où j'(auto)ironise et des moments où je joue avec les uns et les autres et passoul en particulier,... car, comme tout un chacun, j'ai besoin de me délasser une ou deux fois par jour, vue la pression par ailleurs.
Enfin, vous savez que je vous apprécie pour votre capacité à encaisser les quolibets et, nonobstant, à toujours tenter de rebondir positivement et reter vous-même. Mais parfois, votre naïveté et gentillesse me font mal pour vous. J'ai sans doute tort, car après tout, votre cuir est peut-être plus solide que le mien, en dépit des apparences.
Quoiqu'il en soit, merci pour prendre toujours le temps de vous expliquer de manière claire. C'est tellement rare sur les blogs, et celui-ci est accueillant, vous me l'avez fait découvrir, et je trouve franchement que S., le tôlier à la moto ;-), est un mec vraiment sympa.

Écrit par : Janssen J-J. 11h25 | 12/07/2017

"Son complexe de supériorité cultureux et son amour-propre s'effondreraient s'il devait admettre cette déformation pathologique..." (JJJ)

Tu es dans ce cas, crapule de Gigi !

(Sergio est un voyou : il a purgé sa peine, certes, mais lancer de la sauce mayonnaise sur la Joconde ! Tout de même !... c'est mal venu, même si c'est de la sauce Yamaha !)

Écrit par : JC..... 11h47 | 12/07/2017

Que de révélations, par cette après-midi bruineuse..D'abord, je voudrais rectifier 2 erreurs; Chris, il n'y a pas de feuilles mortes qui tourbillonnent dans la scène finale du 3°H, votre esprit poétique vous perdra !
J.C. vous savez bien que Sergio n'utilise jamais de sauce Mayo, il utilise ...chutt, c'est super confidentiel, il a prévu de la breveter, sa sauce,c'est quantique. D'hab, vous comprenez pourtant aussi vite que le spi sous le vent des aléou..tiennes.
Vous me semblez tous fort imbibés , la bibine qui coule à flot dans le Salon pass ou lesque enivre qui le veut bien; il est avéré que d'aucuns se prennent pour des divas; je crains surtout le récit de Théramène,au dernier acte. Il y a longtemps que les spectateurs,au poulailler, auraient dû crier "remboursez"
Comme nous sommes reçus ,ici, dans les Salons Yam,où sont voiturées les commodités de la conversation, le mieux est d'en profiter.
J.C. quel flair! j'étais tombée par hasard sous le charme de cette gloire, un peu affadie, des arts Martiaux,dont j'ai oublié le nom

Écrit par : olga | 12/07/2017

Il s'agit de Terrance Gene Bollea, mieux connu sous le pseudonyme du catcheur Hulk Hogan
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hulk_Hogan
La fille n'est pas Olga, mais la cousine de Paméla.

Écrit par : Janssen J-J. 11h25 | 12/07/2017

le même jour, encore plus bruineux 15h 10
Au moment où j'allais vous raconter la grande scène du III, l'écran de mon PC est devenu tout jaune et apparut ce message :redémarrage immédiat indispensable. L'écran devint bleuté, des roues dentées se mirent à danser au centre. Attention, n'éteignez pas l'ordinateur! Nouvel écran: préparation de Windows...Bref 15' de spectacle, après quoi je fus invitée à compléter 'one drive' sequoi ? pas de souci: ds le coin en bas, il est écrit "tapez ici pour rechercher". Alors, Tapon, me voici, embarquée.
Belle journée à vous.

Écrit par : olga | 12/07/2017

Le catcheur :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hulk_Hogan
et la bimbo : la cousine de Paméla, je crois

Écrit par : Janssen J-J. 15h11 | 12/07/2017

lancer de la sauce mayonnaise sur la Joconde !
Écrit par : JC..... 11h47 | 12/07/2017

Surtout que la grosse elle risque de me la bouffer, la crème ! Déjà qu'elle est pas mal potelée...

Écrit par : Sergio | 12/07/2017

l'écran de mon PC est devenu tout jaune et apparut ce message :redémarrage immédiat indispensable.
Écrit par : olga | 12/07/2017

Il doit y avoir un mode automatique pour les mises à jour, ce qui fait que cela s'apporte quand ça veut...

C'est quand même un peu sauvage... Les Microsoft i font pareil, ce qui veulent ! Linux y a pas ça, Mac probablement non plus, mais les grosses mises à jour (nouvelle version du systus) sont payantes ! Pas gonflés...

Écrit par : Sergio | 12/07/2017

Dès qu'il écrit Gigi assorti des saletés habituelles, Olga, je comprends qu'il me fait part de son admiration et de son amour mais préfère le détourner explicitement sur wgg pour donner le lange à ses couche-culottes hermès. Quel fanzouze ce jc...., bonjour la darka et la rassrah ! Il lance des nains mayo sur la monalisa, ast'heure ?

Écrit par : Janssen J-J. 15h58 | 12/07/2017

Christiane, vraies excuses, je me jette à vos pieds. Sur la video que j'ai linkée (quel vilain mot) il y a bien quelques feuilles mortes qui tombent. J'avoue que je trouve bouleversante cette scène ,par sa simplicité; et j'avais cru que vs les aviez imaginées. Eh bien, non; certainement vraies, car la scène est sûrement tournée en extérieur, si peu nombreuses qu'elles n'enlèvent rien à la nudité de la scène
(j'ai vérifié , vs commettez peu souvent des erreurs.)

Écrit par : olga | 12/07/2017

jjj si j'avais vu la tête du mec, comme sur wiki, nul doute que j'aurais pris la fuite...avec lui, les réconciliations sur l'oreiller..je n'ose y penser ...
Sergio, j'ai paramétré pour la nuit, mais windows s'offre quelques petites fantaisies.
Lorsque je suis en train de taper un long texte, tout passe aux oubliettes..
** Que pensez-vs des petites Mazda ? voitures, bien sûr !

Écrit par : olga | 12/07/2017

Lorsque je suis en train de taper un long texte, tout passe aux oubliettes..
Écrit par : olga | 12/07/2017

Quelle que soit l'activité, j'ai toujours un doigt en train de sauvegarder ; par exemple au bout d'une dizaine de mots, voire quatre ou cinq, hop, sauvegarde ; cela détermine le rythme de ma réflexion, c'est une sorte de ponctuation intérieure. C'est complètement parano, mais finalement ne coûte guère, et effectivement je pourrais difficilement perdre même un brave epsilon.

Sinon on met la sauvegarde en automatique, mais les premières fois il faut vérifier (cela s'affiche dans un coin) que ça le fait vraiment ; mais normalement c'est pas le genre de truc à problème...

Écrit par : Sergio | 12/07/2017

WGG et LVDLB quand i se marieront faudra leur lancer du riz... au calibre douze !

Écrit par : Sergio | 12/07/2017

Moi je regrette le bon temps des Traban, des mazda slaves...
Qu'est-ce que ça pourrait bien donner, leur croisement, si jamais ils réchappaient à c'te grêle à dégager les voies 12 ?... des mômes en WLVGLBG ? (des Wagons Locomoteurs en Vaseline Gluante Loin de leur Blennoragie Gonorrhée ?)

Écrit par : Janssen J-J. 15h58 | 12/07/2017

Sergio, sauvegarde, c'est complex . J'ai un joli boitier Toshiba et chaque sem. je le branche en sauvegarde; mais je n'arrive pas à en récupérer le contenu !!
Je regrette l'absence totale de cours de perfectionnement. Autrefois, il y avait. Les appareils se perfectionnent et l'utilisateur lambda id est, moi,se trouve coincé; le technicien à domicile ? non merci.
Je vais travailler la question en Août.
Bonne petite pluie à vous, sur la Lorraine, c'est "orages" il me semble...Levez-vs orages désirés...

Écrit par : olga | 12/07/2017

La série des Nuls ? Ca se lit en faisant du vélo d'appartement... Dans les FNAC ils ont eu des cours, à un moment donné, dans une petite salle aménagée...

Écrit par : Sergio | 12/07/2017

Pour soliloquer à l'envi nuit et jour ainsi qu'il le fait, et trouver tant de plaisir à s'écouter glairotiser, il faut que l'ignoble cafard de JJJ ait vécu son enfance enfermé dans un placard comme tout enfant martyr l'exige.
Pourquoi ses parents plein de bon sens ont ils ouvert le placard ?! Hélas ... ! Nous en subissons les conséquences désastreuses aujourd'hui .... maudit keupu !

Écrit par : JC..... 6h17 | 13/07/2017

"quand i se marieront faudra leur lancer du riz... au calibre douze"

Ah bin non, on n'a plus le droit au riz ! même petit calibre. Maintenant ce sont les lancements de faux pétales ... des pétales en tungstène alors, mais ça existe le tungstène en rose ?

De passage pour vous saluer et applaudir à l'idée de devoirs de vacances pour Sergio; je les déguste avec le café, bien serré ;)

Écrit par : chiara | 13/07/2017

Les lancements...pff non mais même pas je corrige...je reprends un café plus serré. Sorry

Écrit par : chiara | 13/07/2017

eh non... keupu n'est pas jjj ! c just'un copain inconnu également sorti du plakar, qui aide et rescousse, car on n'est point d'trop pour essayer d'faire taire les chacals des îlots, jc ou wgg, une espèce de grandes gueules métissées, hélas proliférantes avec le réchauffement d'la clim.

Écrit par : Janssen J-J. 11h19 | 13/07/2017

Nous en avions la certitude !

Mais il nous est impossible de renoncer à propager de fausses nouvelles, tant celles ci peuvent être vraies !

Écrit par : JC..... 6h17 | 13/07/2017

Rien n'est plus vrai qu'un vrai mensonge.

Écrit par : JC..... 13h06 | 13/07/2017

... et on n'est pas à un poncife viral près chez ces charognes-là de wgg et jc, sinistres et pâles copies des cocteaux et autres wildes

Écrit par : Janssen J-J. 14h57 | 13/07/2017

le tungstène en rose ?
Écrit par : chiara | 13/07/2017

Faut y envoyer des photons ça lui fait des interférences comme au palais de la Découverte ; mais halor si on s'avise d'interdire les photons on met toute la physique quantique par terre. Passeque l'intérêt du photon c'est qu'il pousse les hélectrons c'est ça qui fait les interférences enfin c'est-ce que j'ai compris...

Écrit par : Sergio | 13/07/2017

Au Palais de la Découverte, j'aime l'engin où une fois enfermé on a les cheveux qui se dressent sur la tête; complètement jouissif.
http://www.portesdor.fr/wp-content/uploads/alkivia/users/nathalie_deladerriere60.jpg

Écrit par : olga | 13/07/2017

eh hohoho Don't spill the beans !!!

Écrit par : olga | 13/07/2017

"But I would love to spill the beans with you till dawn."

And the rolling stones :)
https://youtu.be/vtJ34oFnpog

Écrit par : chiara | 13/07/2017

Le baquet de Messmer sur la tête j'ai bien essayé, mais cela n' a pas produit d'altération bien conséquente ; faut dire l'opérateur croyait que j'avais gardé mon casque moto...

Écrit par : Sergio | 13/07/2017

"il y'avait un drapeau américain sur son sac déchiré é....
https://www.youtube.com/watch?v=UWZgMXGqA5Y
Demain on guinche toute la journée .....

Écrit par : olga | 14/07/2017

Il est malade ce Jansen !
Quel gland.... quelle brêle, quelle larve, quel mollusque, quel trou du cul !

Écrit par : JC..... 13h36 | 14/07/2017

Faites excuse !
Janssen ...

Écrit par : JC..... 13h37 | 14/07/2017

Les injures de jc faiblissent dangereusement depuis qq temps. On dirait qu'l'est sul point d'basculer dans les louanges qu'il a jamais su prodiguer au jjjanssen. Allez, fais ton comingnout jo-crist, viens lui sucer la tête de delco.

Écrit par : Janssen J-J | 14/07/2017

C'est passeque il a peur de pas hêtre réélu à la présidence de l'institution Bartabacs ; mais je veux bien venir coller las affiches ! On peut dormir par terre halor...

C. Jérôme j'aime bien ; les gros souvent on est des coeurs d'artichaut !

Écrit par : Sergio | 14/07/2017

INSTITUT BARTABACS de PORQUEROLLES
Qui tient la bourse commande aux glands....

Écrit par : JC..... 13h37 | 14/07/2017

bill millin the piper for ever
(commemoration Pegasus bridge juin 2014
https://www.youtube.com/watch?v=kWvt7PpiCgs

Écrit par : olga | 14/07/2017

Les gus i montaient à l'assaut avec ça... Encore à El Alamein je crois.

Écrit par : Sergio | 14/07/2017

I' vouliant attirer l'attention, t'leur faire peur, ... pareil dans les taxis à tobrouk

Écrit par : Janssen J-J | 14/07/2017

On a localisé l'institut Bartabacs de porquerolles :
https://www.pagesjaunes.fr/carte?bloc_id=C521498C0001&no_sequence=1&code_rubrique=54053000
I demandent des colleurs d'affiche, oui, et i payent l'agité du couvercle.

Écrit par : Janssen J-J | 14/07/2017

Bé je vois plus où il est, ce restau dans la clairière... A moinsse qu'il soit relativement récent ; ça serait le seul quand même en pleine pinède (ravitaillement quand les chemins sont fermés cause mistral ?)

Écrit par : Sergio | 14/07/2017

une paillotte... démontée tous les ans après la saison comme chez francis, si besoin par les pandores nervis de jc..., pas difficile avec le mistral.

Écrit par : Janssen J-J | 14/07/2017

Ca me revient maintenant c'était bien Tobrouk ; à El Alamein on n'était que nousses, et là en dehors du bagad de Lann-Bihoué...

Écrit par : Sergio | 14/07/2017

......blablablabla....
Peuh !

Écrit par : JC..... 9h17 | 15/07/2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bagad_de_Lann-Bihou%C3%A9#/media/File:Bagad-lann-bihoue1.JPG

Je l'avais encore raté, çui-là. C'était bien ?

Écrit par : Janssen J-J | 15/07/2017

Ma première fugue ?

Mon bras droit après un service canon dans un match de tennis interarmes, puis le gauche dans une compétition de baby-foot, suivi de la jambe droite dans une tentative de génuflexion à Notre Dame, et pour finir la gauche, dans un isoloir à Montreuil...

Seule, la cinquième colonne a tenu bon.

Écrit par : JC..... 13h12 | 16/07/2017

Regardez "away" un petit film d'animation 4'30....https://www.youtube.com/watch?v=vQ8KDRTarUE

Écrit par : olga | 16/07/2017

Ma petite Olga, ce n'est pas parce que tu aimes les BD, et que tu portes le même prénom que ta mère-grand, que tu dois usurper son computer et son pseudo !

Écrit par : JC..... 12h49 | 17/07/2017

Eh Eh J.C. de mère'grand ? je n'ai jamais eue. Le loup était passé par là. Las pour moi, on ne m'a jamais raconté de contes de fées.
Ils vous déplaisent les links que j'ai postés ? un futur grand, je pense et j'espère . ! Essuyez vos lunettes et vos yeux; vous avez droit à une seconde chance !
Mon stomach crie famine et mon frigo aussi ; double malchance. Les fleurs penchent..comme la Tour de Pise..

Écrit par : olga | 17/07/2017

J.C. humblement, je vais vous faire remarquer que "ciguë" s'orthographie comme "ambiguë" ....( les fleurs malodorantes circulent en cortège sur le blog d'à côté...)
Par ailleurs, vs avez oublié de louer la victoire de Thomas Coville , traversée de l'Atlantique Nord , partant de New-York.Il faisait bien partie des 4 régatiers qui avaient escorté le "Queen M" ds le sens France-NY ??? régatiers dt Gabard avait été le plus rapide?
Tenez les infos à jour,envoyez vos tourterelles aux nouvelles ...

Écrit par : olga | 17/07/2017

Bises, amis. Besoin de silence. Le sac à dos est plein de pinceaux !

Écrit par : christiane | 17/07/2017

J.C. la FIAT 6CV , c'est pas mal non plus..;
http://www.antiqbrocdelatour.com/Les-collections/voitures-anciennes/1-images/Fiat%206%20HP.jpg

Christiane, bises; bons pinceaux. Attention aux loups..

Écrit par : olga | 17/07/2017

Pas de problème, Olga, j'ai un K-way rouge une galette et un pot de beurre dans mon panier et au cas où, un portable relié à la tombe de ma mère grand !
Bien aimé le chat-pluie et l'histoire de l'ours en... cordée !

Écrit par : christiane | 17/07/2017

Ben les loups s'il y en a un qui vient l'effronté faut le faire cuire au bivouac...

Écrit par : Sergio | 17/07/2017

Havec du jurançon...

Écrit par : Sergio | 17/07/2017

Je l'aime bien aussi, grillé, avec un brin de fenouil. Une sauce au beurre blanc ou un jus de citron, relève sa chair délicate ...

Écrit par : christiane | 17/07/2017

Vous me faites penser, Sergio, Chris, à ce "journaliste" qui , sur fr3, expliquait que les moutons étaient carnivores, sans broncher ..
Hier, j'ai appris d'un ami que les caïmans étaient omnivores..je pense qu'il parlait des khagneux ;;;en ces temps de macronite aiguë , c'est le grand changement..

Écrit par : olga | 17/07/2017

les caïmans étaient omnivores.
Écrit par : olga | 17/07/2017

Ben ils ont qu'à bouffer leurs troncs, ça leur tiendra à l'hestomac... Puis ça a la forme, quoi... Après ils peuvent essayer de les ruminer !

Écrit par : Sergio | 17/07/2017

Pour vous, Sergio, le croco de ronald Searle https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1e/f4/d2/1ef4d2ed73cd5cc125ef8b03c3cc66c3--crocodile-tears-ronald-searle.jpg
le croco qui pleure...
j'en ai un autre, mais il a fui sous les palétuviers...

Écrit par : olga | 18/07/2017

pour faire bonne mesure le Croco de Quentin Blakehttp://payload501.cargocollective.com/1/0/4579/12339211/prt_300x300_1483627566_2x.jpg

Écrit par : olga | 18/07/2017

http://payload501.cargocollective.com/1/0/4579/12339211/3_1978_RoaldDahl_QuentinBlake_TheEnormousCrocodile_IllustrationChronicles_1500.jpg
pour montrer que le croco est bien...herbivore! tjrs de Quentin Blake et Roald dahl

Écrit par : olga | 18/07/2017

Bon, j'emporte pour le rire et le plaisir, des crocos et les voltiges sur terre battue. Pour la gravité... chez P.E., les questions du fond du lac..

Écrit par : christiane | 18/07/2017

Ah, oui ! La gravité, c'est ce qui entraine les trucs lourds au fond .....

Écrit par : JC..... 8h04 | 19/07/2017

L'or du Reich dans les lacs suisses !

Un jour je me suis payé un franc succès avec ce bon gros Witz auprès de ma marraine et sa soeur, d'origine suisse : elles ont quitté la baraque incontinent ! Ca m'a fait plus à bouffer le soir...

Écrit par : Sergio | 19/07/2017

Avez toujours vécu dangereusement, S !...
c'était la 2e fugue helvète ? Du lourd !

Écrit par : Janssen J-J. | 20/07/2017

Une fois à table avec les mêmes marraines, pour faire le clown en m'asseyant :

- Bon ; nous allons dire le benedicite...
- Oh oui bonne idée !

Nom de Dieu... Voilà qu'elles démarrent le truc ! Triple enfer... Impossible d'aller reprendre de l'apéro discréto ! L'a fallu hattendre la fin... Pire que Guadalcanal, quoi !

Écrit par : Sergio | 20/07/2017

On sent bien que Sergio a oublié la spiritualité dans le Vestiaire des Filles .... au profit de la lubricité !

Écrit par : JC..... 7h36 | 21/07/2017

"les Filles du calvaire", pour le coup !...

Écrit par : Janssen J-J. | 21/07/2017

https://www.youtube.com/watch?v=p-634nccVUE

Écrit par : olga | 21/07/2017

A la remontée censurée des carrelets de pêche sur la rdl de cette nuit (donc, je recopie-colle mon message de 10 h ; merci, Sergio, pour votre accueil) :

@ 21.12, Oh voui, Marvin de Paterson, j’adore, c exactement moi : une femelle bouboule qui joue au transgenre, comme cafoncella, la PN, à la méchante martine
http://www.slate.fr/story/118185/hommage-marvin-chien-jarmusch-paterson

@ 23.01, Ah oui, j’aimais beaucoup André Bergeron, merci de nous avoir rappelé à la mémoire de FO.
http://www.lejdd.fr/Economie/Andre-Bergeron-l-homme-du-grain-a-moudre-est-mort-688522

@ 22.25, Yes ! Marlon B. dans le rôle de Tom d’Helsinski, c’est super-qu.eer gai, comme le bandonéon grec, mon pâtre.

@ 6.47, Merci d’avoir pensé à ma corporation. Mais que vous arrive-t-il ce matin : de la pluie sur l’île ?

Bonjour à toussent, martine, jazzman, jc et Pat V. Ça fait beaucoup en même temps, mais enfin, soyons pas chiche en ce superbe dimanche matin de banlieue.

Écrit par : Janssen J-J | 23/07/2017

Bergeron ?..... la rime est riche !

Écrit par : JC..... 13h52 | 23/07/2017

désolé d'avoir joué les coucous à l'amayerling, la RDL a accepté de remettre le message censuré posé ici.
Enfin bon, Bergeron, c'était du lourd, genre 'gothique charpentier'. L'itou, dans son jeune temps, avait fugué avec son frère. Après, l'a voulu stabiliser la force ouvrière, secteur minoterie.

Écrit par : Janssen J-J., 24 juillet | 24/07/2017

Olga,
les sculptures en terre cuite (deux corps fondus l'un dans l'autre), que vous aviez mis en lien le 18/07 sur la RDL étaient superbes. Je n'arrive pas à les retrouver. les auriez-vous encore ?

Écrit par : christiane | 27/07/2017

Écrire un commentaire