Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2017

Les risques du métier

Toutes les quinze minutes, le généraliste ramasse un billet de vingt-trois euros et le colle dans son tiroir, ce pour épargner au précieux assignat le sort de la lettre volée de Lacan, à savoir disparaître dans l'évidence. D'ailleurs faudrait surtout pas incriminer les pratiques, on est bien trop con pour cela. Hadonc ce brave, lui aussi, ne sait faire qu'un seul geste, mais alors dites-moi y a pas un syndrome, dans cette répétiton, un elbow, quoi ? Le pauvre homme !

 

Et c'est rien, passeque si on revient aux anciens francs, là c'est la brouette ! Berlin Millionen Mark... Le tour de reins assuré le lumbago... Qu'est-ce tu veux faire en un quart d'heure, hein ? Et le patient le gros beuf qui met un temps infini ! Ben dis donc y a peut-être pas d'obligation de résultat mais, comme dirait Brel, on vit pas... Le résultat toutes manières il y est, même sans toubib le gus il est sûr de passer l'arme à gauche à moment donné ; simplement c'est moins réglementaire...

Commentaires

Pas sympa ce billet, Sergio... Ma généraliste passe en moyenne trois quarts d'heure avec chaque patient... et 23€ ce n'est pas cher payé par rapport à tous ces médecins exerçant dans le secteur libéral et qui augmente sérieusement la note, hors remboursement de la SS. Et tous ceux qui travaillent en hôpital public...

Écrit par : christiane | 30/04/2017

Les médecins sont des criminels endurcis, impunis, jamais inquiétés, toujours en liberté, jamais jugés pour meurtre.
Pourquoi on y va, alors ?
Parce qu'on est courageux : ON N'A PAS PEUR DE LA MORT !

Écrit par : JC.....10h12 | 01/05/2017

A vrai dire, je n'ai pas très bien compris le sens de ce billet. Mais je suis comme Christiane, j'ai l'impression qu'il n'est pas sympa...
J'ai un gendre médecin, je n'ose même pas dire combien il fait d'heures par semaine et il fait encore partie de ces généralistes qui acceptent de se déplacer. Et heureusement qu'il habite à la campagne, il peut avoir ainsi l'illusion d'y prendre les vacances qu'il ne peut pas avoir pour partir loin de chez lui se changer les idées.

Écrit par : Lucy | 01/05/2017

Les médecins sont des criminels endurcis, impunis, jamais inquiétés, toujours en liberté, jamais jugés pour meurtre.

Absolument rien à rajouter... Ah si, pleins aux as, mais cela devient tellement peu important par rapport au reste, je veux dire à ce qui précède, et qui est, répétons-le, on ne peut plus juste ; ah oui, et puis ils arrivent à enfumer tout le monde...


Pourquoi on y va, alors ?

Justement quand on n'y va plus ça s'arrange ! C'est comme la télé, quoi...


ON N'A PAS PEUR DE LA MORT !

Ben moi j'en ai peur mais j'ai encore plus peur de ces chacals...

Écrit par : Sergio | 01/05/2017

Gilda sortit sur les écrans parisiens le 30 mai 1947, il y a 70 ans...
Et danielle Darrieux est née le 1° mai 1917
la beauté et la finesse
http://p0.storage.canalblog.com/05/96/415672/28525800_p.jpg

Écrit par : olga | 02/05/2017

puis les 10' sublissimes de la fin de "French Cancan" Je recommence l'entraînement dès demain ...;;;http://www.dvdclassik.com/upload/images/affiches/french-cancan.jpg

Écrit par : olga | 02/05/2017

arriver à capter les blancs....Rita bien sûr
https://s3.drafthouse.com/images/made/gilda3_758_426_81_s_c1.jpg

Écrit par : olga | 02/05/2017

Merci, Olga, d'essayer de repeindre ce billet un peu triste des couleurs du printemps.

Écrit par : christiane | 02/05/2017

Que vous ont donc fait les médecins Sergio ? surtout les généralistes, les plus mal payés de toute la profession à tel point que les jeunes se dépêchent de faire une spécialisation et que l'on parle de désert médical dans nos campagnes. "La pénurie de médecins généralistes s'accentue en France. Depuis 2007, leur nombre a diminué de 8,4%." Etudes trop longues ? Temps de travail épuisant ? Rémunération trop faible par rapport à leur responsabilité ?

La merveilleuse Gilda ne parvient pas vraiment à me remonter le moral, surtout que ce n'est même pas elle qui chante, mais Anita Kert Ellis : "Ellis dubbed the singing voices of such actresses as Rita Hayworth (notably in Gilda, 1946), Vera-Ellen and Jeanne Crain.
Twenty-eight years after Gilda came out, entertainment writer Rex Reed reminisced in print about Ellis's voice: "I fell in love with Anita Ellis when I was 8 years old. ... Only I didn't know she was Anita Ellis, I thought she was Rita Hayworth. ... That was the sexiest voice in 1946, and it kept turning people on for years ."

Écrit par : Lucy | 02/05/2017

PS : ma petite Mimi a été malade, (un virus qui se colle dans la bouche et l'empêchait de manger), le vétérinaire m'a pris 30 € de consultation, plus 5,5€ pour l'injection et 20,15€ de produit et tout ça sans remboursement !

Écrit par : Lucy | 02/05/2017

pps : dans notre hôpital et les cliniques, les médecins sont en majorité des étrangers.

Écrit par : Lucy | 02/05/2017

Que vous ont donc fait les médecins Sergio ?
Écrit par : Lucy | 02/05/2017

C'est-à-dire que j'en avais jamais vu depuis le commencement du monde (où j'ai été ondoyé !), mais maintenant, comme dirait Gabin, je sais...

Mais je reconnais bien volontiers qu'on n'est pas des légions ni même des cohortes à être de mon avis...

C'est vrai, haprès tout, un curé c'est moins dangereux ! Même Don Camillo avec son goupillon... Ou un banc à la main !

Écrit par : Sergio | 02/05/2017

les médecins sont en majorité des étrangers.
Écrit par : Lucy | 02/05/2017

Une fois en Mauritanie j'ai été soigné par un du cru, et là, impeccable.

Écrit par : Sergio | 02/05/2017

et puis la Sublime "put the blame on Mame"
Écrit par : olga | 02/05/2017


Il doit y avoir du sacré rififi après... Mais ça fait rien, j'adorais ce genre de film !

Écrit par : Sergio | 02/05/2017

ce billet un peu triste
Écrit par : christiane | 02/05/2017

Boh ça me prend de temps en temps faut pas trop s'alarmer... Ca doit être la météo, non ? Ou c'est la Marine qui me travaille ... Là je vois le cadeau halor !

Écrit par : Sergio | 02/05/2017

Ne vous laissez pas impressionner par le paternalisme des toubibs ! Rejoignez notre groupe "LES VENGEURS DECIDES" dont le but est simple : se saisir de praticiens ayant mis à mort plus de 150 patients, et leur faire la piqure qui tue !
Pourquoi ce serait toujours les mêmes qui font les piqures ? qui gagnent ? qui éliminent ?....

Écrit par : JC.....16h35 | 02/05/2017

Rejoignez notre groupe "LES VENGEURS DECIDES"
Écrit par : JC.....16h35 | 02/05/2017

Mais c'est incroyable ! Je pense exactement les mêmes trucs... Pareil pour chaque mot de ta première déclaration ! Ha ça réveille...

Écrit par : Sergio | 02/05/2017

https://youtu.be/LhFW2Rj1qR0

Écrit par : JC.....9h43 | 04/05/2017

J'espère que vous allez bien Sergio, en tous les cas,
mais pourquoi diable voulez-vous que les médecins soient différents du reste de la population, des bons et des super moins bons plus intéressés par le job ?
Mais je vous comprends; mes ennemis à moi personnels ce sont les dentistes; je peux pas les encadrer, peut-être parce que j'en ai perdu un hyper compétent qui a fait le choix de l'enseignement et de la recherche.
Et chaque fois que je m'asseois sur un autre fauteuil en Skaï de couleur moche ( c'est une constante ) je me demande si je paie la piscine ou le club Med de ce zouave mâle ou femelle qui ose mettre ses doigts dans ma bouche ?
Non mais oh ! où va-t-on ?
Réponse Dimanche. Euh non, ça c'est autre chose !

Bon on peut aussi parler des coiffeurs. Ha les coiffeurs ! Y en a on devrait leur interdire les salons ! demandez aux dames ici présentes le boulot pour trouver un bon coiffeur. Vous me direz on s'en fout, ça ne porte pas à conséquence. Oh bin si, un petit peu tout de même.

Bonne journée à tous.

Écrit par : chiara | 05/05/2017

Mesdames ! Quand allez vous cesser vos manigances chez le coiffeur, dont le seul but -être belle- est une insulte à notre modestie, nous qui sommes plaisants, sans ces artifices ...uhuhu !

Écrit par : JC.....9h26 | 05/05/2017

Plaisants ? Certes ! mais est-ce bien suffisant ?

Mais reconnaissez que depuis quelques années, le danger vous guette : une mode sans élégance dans des vêtements hyper moulants et trop petits, des coupes de cheveux étranges venus des jeunes dieux du stade et, sommet et roulement de tambours : la teinture capillaire ! My god !

Moi présidente, j'interdirai la teinture capillaire.

;)

Écrit par : chiara | 05/05/2017

j'interdirai la teinture capillaire.
Écrit par : chiara | 05/05/2017

I faut au moins l'article seize !

Écrit par : Sergio | 05/05/2017

si je paie la piscine ou le club Med
Écrit par : chiara | 05/05/2017

Faut prendre les piscines privées des lotissements de luxe : c'est livré garni !

Le club Med j'ai fait deux tentatives, laissé deux fois les arrhes ; la première je me suis cassé (pas beaucoup !) juste avant et la seconde on m'a envoyé en stage pareil sans prévenir... Sinon qu'est-ce qu'on n'en racontait pas ! J'avais un copain il vivait que pour ça...

Écrit par : Sergio | 05/05/2017

"L'article 16"

Bon, alors Sergio c'est vous qui délivrerez le message à la nation !

Sinon, vos aventures pour ne pas séjourner au club Med me font penser à P Auster : malchance de chanceux ou pure malchance ? La vie déraille sur un coup de dé...quand la voiture passe pile à ce moment-là; ou pas.

Écrit par : chiara | 05/05/2017

La vie déraille sur un coup de dé...quand la voiture passe pile à ce moment-là; ou pas.
Écrit par : chiara | 05/05/2017

il y a un roman des années cinquante, juste avant le Nouveau roman mais je pense qu'il en fait partie, assez court mais tout entier sur un seul accident et mettant en évidence, justement, l'ordonnancement des événements et l'importance que leur affecte, pour finir, l'action.

Écrit par : Sergio | 05/05/2017

Comme le crie un type sympa sur la RdL, ce matin :
"FRANCAISES ! FRANCAIS ! VEAUTEZ !"

Écrit par : JC.....7h26 | 07/05/2017

Suis pas sûre qu'on parle du même roman, Sergio, mais cela me fait pense au roman de Paul Guimard (1967) "Les choses de la vie".

A part ça, j'étais une adepte du Club Med de l'ancien temps, du temps des dirladada et du temps que les moins de .... ans ne peuvent pas connaître....

Oui, oui, je ne suis pas encore fossilisée mais presque (enfin moins que le JC 5P)

Écrit par : Lucy | 07/05/2017

Lucy,
Comment apprécier cette fossilisation, sinon sur le ring de la luxure, du stupre et de la corruption ?

Écrit par : JC.....7h26 | 07/05/2017

Mauvais signe : la fossilisation approche : JC cinque punti en a perdu son horloge !!!

Écrit par : Lucy 14 h 31 | 07/05/2017

roman de Paul Guimard (1967) "Les choses de la vie".
Ecrit par : Lucy | 07/05/2017

Oui ; ça me paraît bien être cela. Donc c'étaient même les années soixante-dix, quasiment...

Écrit par : Sergio | 07/05/2017

le ring de la luxure, du stupre et de la corruption ?
Écrit par : JC.....7h26 | 07/05/2017


Ha c'est causé, hein ! Et sans entraînement... Chais pas si ça marche mais c'est chié chanté, comme on disait sous Henri IV...

Écrit par : Sergio | 07/05/2017

MACRON...
"Maman ! J'ai peur !..."

Écrit par : JC.....5h56 | 08/05/2017

N'empêche qu'il est pas foutu de faire monter la bourse ! Tu parles d'un Mozart...

Écrit par : Sergio | 08/05/2017

Ben mon colon !
Tu t'es mis à causer ... ! ?
J'comprends pas tout ... mais ça cause ... ça cause ...

Ah ! au fait ... j'veux pas t'inquiéter mais j'ai relevé quelques fautes d'orthographe !
bises

Écrit par : Yfig | 09/05/2017

Ben mon colon !
Tu t'es mis à causer ... ! ?
J'comprends pas tout ... mais ça cause ... ça cause ...

Ah ! au fait ... j'veux pas t'inquiéter mais j'ai relevé quelques fautes d'orthographe !
bises

Écrit par : Yfig tata Baluchon ... sous la burqa l'europe ! .... ! | 09/05/2017

Ben mon colon !
Tu t'es mis à causer ... ! ?
J'comprends pas tout ... mais ça cause ... ça cause ...

Ah ! au fait ... j'veux pas t'inquiéter mais j'ai relevé quelques fautes d'orthographe !
bises

Écrit par : Yfig tata Baluchon ... sous la burqa l'europe ! .... ! | 09/05/2017

Ah la la !!!
il me disait : "erreur veuillez revenir plus tard" ... et du coup ça a fait boulettes !!!

sorry !

Écrit par : Yfig | 09/05/2017

quelques fautes d'orthographe
Écrit par : Yfig | 09/05/2017


C'est comme les impacts je les achète dans des boîtes à la Manu et hensuite je les colle sur l'écran au petit bonheur la chance...

Écrit par : Sergio | 09/05/2017

Ben j'arrive plus à poster chez toi, y a un lézard qui lézarde...

Écrit par : Sergio | 09/05/2017

C'est le même problème que celui que j'ai eu sur ton blog !

Je crois qu'il y a des filtres et que ça finit par passer quand même ... y z'ont dû avoir une grosse parano pendant les érection pestilentielles ?

Écrit par : Yfig | 09/05/2017

Ha oui ça y est ça a l'air repariert...

Écrit par : Sergio | 09/05/2017

Que celui, ou celle, qui a crié "Erection, piège à cons !", se dénonce : c'est le vainqueur.

Écrit par : JC.....10h24 | 11/05/2017

C'est certain... Le mieux c'est comme les clebs ils ont un os, comme Henri IV somme toute ; sinon c'est assez con, un clebs, voire pas mal, d'ailleurs on peut même pas les bouffer. C'est comme les toubibs je peux pas sacquer ça, cela me fait déjà deux ethnies hostiles, pour parler comme Ruquier...

Écrit par : Sergio | 11/05/2017

Parler comme Ruquier ...
y'a un mot pour ça :
ostracisme !

Écrit par : Yfig | 11/05/2017

Faut le lenvoyer à Cayenne ! Havec le plan...

Écrit par : Sergio | 11/05/2017

Cayenne ? de chez Porsche ?

Écrit par : Yfig | 12/05/2017

Nombreuses parties de baby foot sur un excellent Petiot, hier, avec de grands vieillards très expérimentés dans l'agitation des barres, les ruses et feintes des joueurs, les coups, raclettes ou cuillères rapides à décourager le goal d'en face.

Un vieux pose la question :
"Vous êtes En Marche, les gars ?"

Réponse immédiate d'un autre survivant au cancer :
"Oui ! A notre âge, en marche vers le cimetière !" ....

Écrit par : JC.....8h20 | 13/05/2017

Cayenne je me posais la question, un nom pareil, par une firme allemande, pour en plus un engin moyennement attractif...

Écrit par : Sergio | 13/05/2017

Il y a quelques années, sur Nancy, un multirécidiviste alcoolo, et de plus universitaire, plus de permis depuis des lustres et impossible de le repasser, il se fait rechoper, sans permis, donc, mais certes au volant, sur un parcours de huit cents mètres qui menait... au cimetière !

Y a des braves, moi je dis, faut nullement désespérer... Zum Wohl !

Écrit par : Sergio | 13/05/2017

Moi aussi, je suis alcoolo récidiviste ! Dès que j'ai bu un verre de Scapa, hop ! je récidive ...

Écrit par : JC.....11h04 | 14/05/2017

J'avais un copain peintre qui me disait :

- M'en parle pas j'étais à la bourre à la fin je trempais le pinceau dans le whisky et je buvais l'eau de l'aquarelle !

Écrit par : Sergio | 14/05/2017

L'essentiel, quand on marche, c'est d'avoir un point de chute !

je recommence a avoir une erreur d'envoi !!!

Écrit par : Yfig plus dure sera la chute ! | 15/05/2017

L'essentiel, quand on marche, c'est d'avoir un point de chute !

Écrit par : Yfig plus dure sera la chute ! | 15/05/2017

Le principal, quand on marche, c'est d'avoir un point de chute !

Écrit par : Yfig plus dure sera la chute ! | 15/05/2017

C'est pour ça, faut faire comme le supporter, lui au moins il est assis !

Le lecteur avisé aura immédiatement reconnu le très excellent Michel Colucci...

- mort au champ d'honneur en moto ! On est pas des boeufs...

Écrit par : Sergio | 15/05/2017

Nostalgie ... regret ... admonestation ... rodomontade ... envie de s'envoyer en l'air ... ????
Que de questions ... et si peu de réponses !

Écrit par : Yfig le bon vieux temps ! | 16/05/2017

Oh, bonjour, Yfig. Vous peignez toujours ?

Écrit par : christiane | 17/05/2017

Écrit par : christiane | 16/05/2017

Et le mieux, c'est que la dactylo du médecin des sourds (autorino ?), dans l'immense labyrinthe désert de l'étage tout entier, m'accueillit par ces mots de plomb :

- Je vous ai pas entendu arriver !

C'est presque du Fernand Raynaud...



Pour les sourds motards ça doit être moto-rhino...

Écrit par : Sergio | 17/05/2017

bonjour Christiane,

non, le Louvre a refusé de nous exposer et glougheinheim non plus ... nous nous somme reconverti dans l'élevage de poules pondeuses ... et ça, ça marche !

Écrit par : Yfig le bon vieux temps pis ! | 17/05/2017

Pour en revenir au sujet ...
la passe chez le médecin est passée à 25€ ... encore un effort et ça sera aussi cher qu'une péripatéticienne mais moins jouissif !

Écrit par : Yfig le bon vieux temps pis ! | 17/05/2017

Ha ça c'est pas vrai le mien il me fait des démos de french cancan pour m'essepliquer comment me servir d'une jambe qu'ils ont complètement détruite, ces porcs... Je vais lui mettre les deux euros dans le string et avec l'autre main, bim ! En plein groin inside...

Bon plan ça chef !

Écrit par : Sergio | 17/05/2017

Les chemins de vos vies sont si secrets... Je me souviens des années proches où nous échangions sur Gaston et les motos... Et tout ça en plein cœur de la nuit pour laisser les censures endormies.
Oui, Sergio, un mauvais diagnostic et tout devient très compliqué... mais il en reste tant de ces toubibs qui font tout pour aider et guérir. Il faudrait la fée bleue de Pinocchio pour remettre le monde en ordre... Mais le souhaiterions-nous ? Je préfère le monde de Sisyphe pour la liberté...

Écrit par : christiane | 18/05/2017

Sisyphe roule roule roule son rocher pour l'éternité
Quelle étrange liberté !
Mais chacun sa liberté de penser puis d'oublier
C'est un peu ça la liberté !

Écrit par : Yfig le bon la brute et ... le gros vilain rocher ! | 18/05/2017

motos.
Écrit par : christiane | 18/05/2017

Non mais la Yam est pas du tout abandonnée ; simplement elle ne tourne pas en ce moment, ce qui n'est jamais très bon pour les circuits d'essence, la coco corrodant, comme son nom l'indique, tout. Et puis, il y a ces menaces écolos, qui font que je pensais la laisser quand même tomber ; mais cela aussi risque de se dégonfler, et du coup je me demande si je vais pas finir par m'atteler à la redémarrer, c'est le cas de le dire. Mais pas de dates pour le moment ; seulement ce genre de truc, il faut la saison chaude bien sûr...

Écrit par : Sergio | 18/05/2017

d'oublier
Écrit par : Yfig le bon la brute et ... le gros vilain rocher ! | 18/05/2017

Le pire, c'est qu'autant la mémoire peut faire défaut pour des trucs fondamentaux comme par hexemple quinze cent quinze Marignan, autant quand on lui demande de lâcher un peu la grappe elle est encore plus présente que le clebs hideux de la voisine...

Je me souviens de toutes mes feuilles d'impôts depuis Caillaux !

Écrit par : Sergio | 18/05/2017

Yfig,
Sisyphe ? Je pensais au livre de Camus "Le Mythe de Sisyphe". On retrouve le mythe grec mais ici , interprété différemment. Condamné par les dieux pour avoir osé les défier, Sisyphe est condamné à pousser ce rocher jusqu'au sommet d'une montagne et chaque fois que la pierre retombe, il doit recommencer… Oui, Yfig, mais dans son livre, Camus explique que c'est lorsque Sisyphe redescend de la montagne pour recommencer à pousser le rocher qu'il faut l'imaginer heureux. «Je vois cet homme redescendre d'un pas lourd mais égal vers le tourment dont il ne connaîtra pas la fin», écrit-il., car alors il devient «supérieur à son destin». Il bâtit, alors, un «univers désormais sans maître». Cela ne peut pas vous laisser indifférent ! Une façon d'écrire que si la condition de Sisyphe est tragique car irréversible, le héros le sait. «Toute la joie silencieuse de Sisyphe est là. Son destin lui appartient. Son rocher est sa chose». Un homme qui a choisi la rébellion et un univers sans maître.

Écrit par : christiane | 18/05/2017

Ah, oui ! le mythe de Sissife.... quelle couillonnade.

Écrit par : JC.....19h34 | 18/05/2017

Ben... Au moins ça fait les muscles !

Écrit par : Sergio | 18/05/2017

Oui enfin c'est des coups à trouver le trône occupé en rentrant... Faut laisser une laine pour marquer la place !

Écrit par : Sergio | 19/05/2017

JC ... couillonade ... ben oui ... Comment crois-tu que BHL a capté le titre pompeux de "filozoophe" ?

Écrit par : Yfig l'oiseau roi couronné vint se poser ... sur mon chibre ! ouille ouille ouille !!! | 19/05/2017

Christiane,
je connais (un chouïa) Camus - 104 fois les mots "café au lait" dans l'étranger - mais que sait-il de la liberté ?

Que savons-nous de la liberté ?
Certes, par rapport à un soudanais ou un boukistanais ...

Mais par rapport au martinet ?


Ô & faure me dit ... problème ... je reposte et tant pis si ça fait double hon !

Écrit par : Yfig l'oiseau roi couronné vint se poser ... sur mon chibre ! ouille ouille ouille !!! | 19/05/2017

Christiane,
je connais (un chouïa) Camus - 104 fois les mots "café au lait" dans l'étranger - mais que sait-il de la liberté ?

Que savons-nous de la liberté ?
Certes, par rapport à un soudanais ou un boukistanais ...

Mais par rapport au martinet ?

Écrit par : Yfig l'oiseau roi couronné vint se poser ... sur mon chibre ! ouille ouille ouille !!! | 19/05/2017

C'est incoyable que je le sache pas , le coup du café au lait, j'ai toujours été poursuivi par ce bouquin ; même que ma matouse me disait que c'était normal que j'y trouve rien de bizarre, vu que c'était moi, l'étranger...

Écrit par : Sergio | 19/05/2017

J'ai jamais compris comment on pouvait passer des heures sur l'étranger en classe de terminale ... Je l'avais lu en 2 ou 3 heures et je n'ai toujours pas compris pourquoi les profs racontent l'histoire en formulant des considérations personnelles totalement déconnectées du texte !
Je dis ça parce que je viens de quitter une association littéraire dans laquelle un prof à la retraite nous refait le sketch des petites fiches à la con !

Je ne lis plus ... j'écris ... c'est plus simple !

Écrit par : Yfig l'oiseau volage est enfant de Bohème !!! | 19/05/2017

Qu'est-ce que vous écrivez, Yfig ? "L'étranger"... j'ai beaucoup aimé le personnage de Meursault parce qu'il semble ne pas réagir. Comme si tout et rien, c'était pareil. Il est indifférent, étranger au monde qui l'entoure. Cela m'a intéressé. "Aujourd'hui maman est morte, ou peut-être hier, je ne sais pas (...) Rien, rien n'avait d'importance et je savais bien pourquoi. Du fond de mon avenir, pendant toute cette vie absurde que j'avais menée, un souffle obscur remontait vers moi à travers des années qui n'étaient pas encore venues et ce souffle égalisait sur son passage tout ce qu'on me proposait..."

Écrit par : christiane | 19/05/2017

voici voilà à quoi ressemble la bonne littérature,yfig
https://www.youtube.com/watch?v=ILbvtB_0pKk

Écrit par : olga | 19/05/2017

Oui, Olga, les dialogues sont trop top !

L'étranger
au pays, à lui-même et aux autres ... étranger et indifférent ... comme je le suis à la littérature de Fred Astaire ... trop de froufrous tue le froufrou ! ;)

Écrit par : Yfig l'oiseau volage est enfant de Bohème !!! | 19/05/2017

Parfois, Yfig, trop d'émotion ça étouffe... On aurait envie d'être comme une rivière qui roule sur les cailloux et les herbes. Aller, sans effort, uniquement ravie du soleil, des poissons. Se laisser aller là où la pente nous mène. Il faut tant choisir, tant souffrir, tant sentir son cœur battre à se rompre que la tentation de l'indifférence est là comme dans ces lignes : "Et je la vois et je la perds et je subis ma douleur, comme un peu de soleil dans l'eau froide.". C'est Char, je crois qui écrivait cela, ou Eluard... cette pensée m'est restée dans la mémoire.

Écrit par : christiane | 19/05/2017

Char ou René Guy Cadou ... c'est un peu la même veine ...
Nous savons tous que sans effort ... rien ne se fait de grand ... Mais si les efforts sont nécessaires ... sans génie les efforts restent piètres !!
Si le génie s'en mêle, les efforts sont inutiles et c'est à ce moment que l'eau claire et impétueuse dévale en roulades écumeuses les pentes des torrents ... tout ça plein d'oxygène !
Faut que je dorme si je veux éviter la sclérose rachitique du bulbe !

Écrit par : Yfig le poète est fatigué !!! | 19/05/2017

Yfig vous voulez du frou frou ?? en voilà....
http://static1.puretrend.com/articles/6/91/49/6/@/1027346-lady-diana-a-voulu-laisser-sa-robe-de-opengraph_1200-3.jpg
Fred Astaire est toujours technique, souple, et ses partenaires fines et élégantes; la ligne, le rythme,; jamais entravées dans des bouillonnements chichiteux.
Laissez-vous aller dans les bras d'Hypnos !

Écrit par : olga | 20/05/2017

"Aller, sans effort, uniquement ravie du soleil, des poissons. Se laisser aller là où la pente nous mène." (Christiane)
...en pleine crise d'hédonisme tardif, ma tendre amie rêveuse ... ?

(...ici, p'tain de mistral à décorner les cocus, soleil impérial, ciel rouge orange à son lever, intensément bleu quelques minutes après, la mer chatouillée au bord par la brise coquine, lourde de vagues courtes, agressives, au large ... Magnifique nature ! Faudrait être con pour vivre en ville ... )

Écrit par : JC.....7h35 | 20/05/2017

C'est beau la robe !

Écrit par : Yfig le poète est fatigué !!! | 20/05/2017

JC,
c'est en ville que ces souvenirs remontent du très loin de la mémoire. Un temps pour écouter le monde, le contempler, le dessiner puis un silence qui ne laisse aucune ombre au bonheur d'avoir vécu ça.

Écrit par : christiane | 20/05/2017

Christiane, comment fais tu pour émouvoir... même une brute, instruite, comme moi !

Écrit par : JC.....6h25 | 21/05/2017

JC,
quand je te réponds, c'est dans l'instant. Tu as parfois, au milieu de toutes ces paroles virulentes, provocatrices que je ne comprends pas, des élans semblables à une couleur pure, celle que l'on cueille du bout du pinceau et dont on contemple la beauté dans une goutte d'eau. Puis, te lisant dans tes commentaires... abondants, je pense à la joie féroce de certains galopins de l'école maternelle qui, volontairement, riaient en mélangeant toutes les couleurs pour maculer les feuilles blanches d'un enduit qu'ils nommaient avec un sourire vainqueur caca-boudin. Je n'oubliais alors jamais cette étincelle d'innocence quand avant de commettre ces forfaits, ils avaient caressé des yeux, interdits, la palette des couleurs pures. Je m'interrogeais. Pourquoi ce geste dévastateur si ce n'était une sorte d'impossibilité de résister à tant de beauté ? Je contemple un Fra Angelico, un Botticcelli, un Titien... puis un rageur Pollock ou un Picasso combustible et me vient cette envie immobile d'être comme la rivière jouant sur les cailloux et les herbes, un peu ici, beaucoup ailleurs.

Écrit par : christiane | 21/05/2017

Ha ben moi ce qui me scie le plus le bol, c'est quand i (l'excellentissime JC) parle de Porquerolles ; passeque y étant allé quelques fois, et comme ce n'est pas si gros que cela, je vois TOUT ce qu'il décrit ! Le gus qui s'est tanké en Norton Commando sur la digue, et maintenant les petites vagues brisantes (ça doit pas être le mot, chis pas mataf...) à un ou deux nautiques...

Y a que l'institut Bartabacs je vois pas trop, pourtant chuis un professionnel assermenté et même membre actif et bienfaiteur ! Je penche pour la grand-place, sinon mes cigarillos on les trouvait dans pas mal d'endroits...

Et je me demandais toujours comment on pouvait être, non pas Persan, mais Porquerollais, eh bien maintenant je sais...

Oh fortunatos nimium !

Écrit par : Sergio | 21/05/2017

Sergio, cela doit rester entre nous... Voici l'histoire réduite au principal de l'Institut Bartabacs de Porquerolles.

Il était une fois un groupe de résistants durant WWII (résistant plutôt au pastis qu'aux teutons) qui tenaient leurs réunions secrètes au bar Tabacs qui donne sur la Place d'Armes. Des hommes courageux car plein de pognon comme la société capitaliste l'impose depuis la préhistoire et rien ne pourra changer cette saine pratique, pas même Arlette la Mauviette ou Nathalie la Toupie.

Cinquante ans plus tard, nous autres ingénieurs bâtisseurs, modernes Templiers, avons ouvert sous 30 mètres de roche l'Institut Bartabacs dont l'accès se fait par un ascenseur réservé, partant de la cave du Bar ancien ...

Sans en exagérer l'importance, comme Dali le fit pour la gare de Perpignan, le centre du monde civilisé se situe désormais à Porquerolles, où les Elus se réunissent tous les jours impairs en leur Abbaye de Thélème !

Et reçoivent les grands de ce monde, lorsque ceux ci le souhaitent : nous attendons Trump ces jours ci pour lui donner des recommandations qu'il suivra comme les autres l'ont fait, nous en sommes persuadés.

Écrit par : JC, Grand Maitre de l'Ordre.....7h54 | 22/05/2017

"un ascenseur réservé, partant de la cave du Bar ancien ..."

Boh ça doit bien être relié au gourbi du président de la république... Si spaume i va débarquer !

Écrit par : Sergio | 22/05/2017

Le pastaga je peux pas sacquer le goût d'anis ; donc quand je vais dans ces régions je le bois pur ; haprès les premières lueurs d'affolement je vois quand même sortir des hobscurités une bonne vieille boutanche de whisky... Ha mais faut lutter, dans la vie !

Écrit par : Sergio | 22/05/2017

https://www.youtube.com/watch?v=nk41BaSDXak
Pour Sergio, l'air de la poupée "les oiseaux" ds la charmille", au MET, sous-titré en Russe... pour lui rafraîchir la langue ...
On peut préférer Dessay avec le vent qui lutine sa robe rose, mais il n'y a pas de sous-titres en Russe ..les contes d'Hoffmann

Écrit par : olga | 23/05/2017

Ca s'appelle tourner de l'oeil !

On comprend tous les sous-titres j'y comprends rien...

Écrit par : Sergio | 23/05/2017

Segio, réveillez-vous, à la veille de ce "long WEnd de Pentecôte"...5 jours ..pour 50, y'a du vol ! pentekonta signifie 50,en grec, c'est sûr !!
Comment ? vs ne comprenez rien aux sous-titres ? c'est du pur russe, chanté en français, par une Olympia qui a des racines allemandes, sur la scène du MET, à New York. Simple? non ? alors, j'éclaire votre chandelle ....la poupée, qui est un automate, chante en A-flat majeur...sa signature comporte donc 4 appartements. A-flat mineur, qui comporte 7 appartements n'est pas utilisé par J.Offenbach. Mais G dièse majeur,avec 8 objets tranchants et Cdièse majeur avec 7 points tranchants et Dflat mineur avec 8 appartements n'ont pas été utilisés....ce qui fait qu'Olympia chante en Aflat majeur ...cqfd.... je n'invente rien, Serdgio, tout cela est du google-pur.
Pour vous être encore agréable, je vais vous dire que A= la, dans la gamme all....ne m'étranglez pas, je prends la route dans 10' ...Encore une précision, voulez-vous ...to go flat signifie...s'éventer !!!!! Bons 50 jours à tous !!

Écrit par : olga | 23/05/2017

Mais si, je comprends les sous-titres ; ce que je comprends pas, c'est précisément que je les comprenne si facilement ! J'ai pourtant pas mangé les concombres numérotés du Parti...

Les notations je les ai dans mon logiciel de composition musicale, Csound ; c'est encore un coup à prendre, ce décalage. J'ai même un site avec les accords canoniques :

http://www.seedfloyd.fr/outils/dictionnaire-d-accords-pour-piano

C'est sympa quand on est totalement un laissé pour compte de la musique comme moi !

Et puis halor les points tranchants, euh...

Écrit par : Sergio | 23/05/2017

Sergio, ne vous torturez pas; c'était une appoggiature sur les délices de google, totalement déjanté sur le Aflat divisé en appartements et points tranchants ....par ailleurs, il me semblait que votre ombre-double allait au concert... L'air de la poupée, en plein vent, c'est tout de même risqué, pour les cordes vocales, ou les dessous de robe.
Bonne ascension; de la même façon, le jeu sur les 50 de la Pentecôte était abracadabrantesque, de quoi avoir un coup de neurones...j'étais dans les Romantiques Allemands...Je vais m'aérer pour cette longue ascension. Bon vent à vous .

Écrit par : olga | 24/05/2017

C'est horrible, Google et Wiki, passeque on peut plus rien ignorer ! Même quinze cent quinze Marignan... Surtout qu'il faut vérifier que ça a pas été mis à jour on peut pas réchapper !

Je connais un gars à la muscu, simple prof de lycée normal comme vous et nous ("technologie", sa discipline : c'est surtout de la logique formelle), il est complètement fondu d'opéra... Il les connait tous ! il pourrait faire souffleur, s'il voulait...

Écrit par : Sergio | 24/05/2017

Uno hundred !

Écrit par : JC..... | 28/05/2017

Les commentaires sont fermés.