Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2017

Et comme cela ?

fen020d.jpg

 

On harrondit les angles ! Tout de suite roman Soulages médiéval. En grand ça peut encore se supporter quelques instants, c'est en petit que ça capharnaüme ces entrelacs ces autostrades...

Commentaires

Moi qui suis sans imagination j'y vois une grille, Christiane y verrait sans doute des livres ouverts, Quignard des tuiles parce qu'il a un C.A.P. de couvreur, JC des paires de fesses, D. un dessin abstrait et Renato du Motherwell.

Écrit par : choisissez le pseudo qui vous convient | 03/03/2017

En mémoire de JC

http://www.ina.fr/video/CPC83050590

Écrit par : Lucy | 03/03/2017

Ah non, je ne vois pas du tout un livre, ou deux. Je vois une lumière plus bleutée en haut qu'en bas comme si sa source cachée était vers le haut, hors cadre. Je vois un dessin d'architecte à la recherche de voûtes en berceau parfaites. Je sens une épaisseur de brouillard donnant une profondeur à la superposition des deux dessins. Très juste vidéo d'Olga. Oui, art roman. Arches d'un pont. Produire de l'immense avec du mesuré. Jeux de symétrie et de répétitions.Silencieux. "Les villes invisibles" d'Italo Calvino :
"Si chaque ville est comme une partie d’échecs, le jour où j’arriverai à en connaître les règles je posséderai finalement mon empire, même si je ne réussis jamais à connaître toutes les villes qu’il contient."
"Se ogni città è come una partita a scacchi, il giorno in cui arriverò a conoscerne le regole possiederò finalmente il mio impero, anche se mai riuscirò a conoscere tutte le città che contiene."

Écrit par : christiane | 03/03/2017

Monsieur, je constate que vous avez récupéré une de mes toiles sans mon consentement, qui plus est en la déformant, en remplaçant les droites horizontales par des courbes et en supprimant les trois aplats de couleur internes.

Écrit par : P. Mondrian | 04/03/2017

Excellent, Pieter Cornelius Mondriaan !
Une belle approche de "vos" arbres pour les collégiens (Centre Pompidou) :
http://arts-plastiques-college-cahn.weebly.com/p-mondrian-seacuterie-des-arbres.html

Écrit par : christiane | 04/03/2017

vous avez récupéré une de mes toiles
Écrit par : P. Mondrian | 04/03/2017

Et c'est pas demain la veille que ça s'harrête... Depuis des balustres je tourne autour du Mondrian sans jamais aller plus loin qu'une vague grille supposée servir de départ à quelque chose de construit ; halor si même comme cela on s'en rend compte...

Écrit par : Sergio | 04/03/2017

Cher Mondrian,
Désolé de vous décevoir, mais je crains que vous ayez moins inspiré Sergio que Lobachevsky, grand spécialiste russe des géométries non euclidiennes où l'on peut voir les droites se transformer topologiquement en cercles, même sans forcer sur la vodka.

Écrit par : tristan | 04/03/2017

A courbure positive ce serait plutôt Riemann, mais cela dépend surtout comment on le regarde ; n'empêche qu'il y aurait de l'idée, passeque là en fait chuis quelque peu coincé...

Écrit par : Sergio | 04/03/2017

Ca se branche comme des rails de train électrique, mes trucs...

Écrit par : Sergio | 04/03/2017

Les rails d'un train électrique...
Rue de Clichy, un petit magasin "La vie du rail". Mon frère et moi rêvions devant les rails, les motrices, les circuits... Plus tard, après le passage d'un certain noël, on joignait soigneusement les rails composant des circuits qui se croisaient, des voies passant sous des ponts que l'on construisait avec ce qui nous tombait sous la main, entre les pieds de la table et même sous le lit. Le chat devenait électrique !. Et puis mon frère sortait ses petits soldats, ses cow-boys et ses indiens, moi les santons de la crèche ,pour composer le peuple des voyageurs.

Écrit par : christiane | 05/03/2017

Ah, Christiane, le peuple des voyageurs, les voyages du peuple, le voyage peuplant, voie et âge peu plan, plan, le plan plut, le plan pluie, le plan de peu, le plan bée, Iéna passe, y en a pas, y a pas de plan b, barozzi respire, y a rien, c'est rien, c'est fini, pas pleurer lui dit Lydie, jamais, jamais assez, toujours trop, toujours troc, et des zéros, troc à zéro, trocadéro, au Trocadéro barozzi s'époumone fifi je t'aime, fifi, péné, néné, lolope ma loute, ah gaga lolo gaga olga rutabaga, baba de Ruth gaga, ar ar ar ter ffft ffft ffft ter ffta fatma ter faites-moi taire faites-moi taire faites-moi taire taire faites en moi taire faites taire en moi le souffle des montagnes sur la mer étale.

Écrit par : toto | 05/03/2017

quel con, ce toto.

Écrit par : toto | 05/03/2017

Toto ?

Écrit par : tata | 05/03/2017

Non, je ne dirais pas "quel c... ce toto". Ce précipité de paroles comme un film en accéléré où se croisent des visages connus, des évènements politiques et le souffle libre qui ourle les montagnes bleues. Ces paroles sont celles d'un vivant dont la pensée est en ébullition, un vivant qui cherche un chemin.
C'est beau à entendre comme un cœur qui bat.

Écrit par : christiane | 05/03/2017

les Doors the End extraordinaire 11 mn
https://www.youtube.com/watch?v=JSUIQgEVDM4.

Écrit par : olga | 07/03/2017

Ce qu'il y a de meilleur dans les blogs ? On donne la parole aux nuls les plus nuls ! .... Comme en démocratie. Heu-reux !

Écrit par : Résumons..... 11h01 | 07/03/2017

les Doors the End extraordinaire 11 mn
Écrit par : olga | 07/03/2017

Le Iron butterfly c'est bien dans les vingt-cinq, je crois....

La pop y a toujours du cosmique, comme dirait Dali...

Écrit par : Sergio | 07/03/2017

D'accord avec Résumons! Lire ou commenter dans un blog c'est comme entrer dans le palais de la littérature pour n'en admirer que les latrines.

Écrit par : tristan | 07/03/2017

"Résumons",
tiens vous revoilà après une longue absence (mais c'était sur la rdl) ! Dommage que vous résumiez au lieu d'étayer votre pensée. "Nul" ? cela ne veut dire quelque chose que par rapport à vos critères qui sont ? Mystère et boule de gomme ! Qu'est-ce qui n'est pas "nul" pour vous (êtres - commentaires ?).
Ici, il est fréquent de jouer avec la dérision, le bord à pic du trop de sérieux, de l’esbroufe, du "regardez-moi", "admirez-moi", voyez comme je suis intelligent, cultivé... etc... etc..
Pourquoi écrire sur un blog ? Là, oui, est la bonne question. Que répondez-vous, vous qui pratiquez cette activité ?
Parfois, ici, écrire c'est poser un lien, comme le dernier donné par Olga... Les Doors, Jim Morrisson, la guerre du Vietnam, Susan Sontag... Le napalm, Apocalypse Now... Les années 60/70...
Parfois c'est une fractale mystérieuse, offerte par Sergio, suivie d'un écrit," bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre"...
Parfois des mots qui se débinent, se meurent, se désagrègent comme pour "Toto". Si ces lignes étaient signées par Beckett ou Michaux on crierait au génie mais là... "Nul n'est prophète en son pays"...
Pourtant, qu'est-ce qui déclenche ce relâchement dérisoire du langage ? comme un avion tombé dans un trou d'air. Une chute dans le langage... C'est quand il n'y a rien à dire que le temps de l'ennui devient perceptible Alors on fait comme Molloy, sans aucune préoccupation de sérieux. On suce les pierres des mots, ça fait passer le temps... Une sacrée caillasse de mots perdus... Ici, c'est un terrain vague, un dépôts de choses disparates, un asile de fous. On largue les amarres... On y fait couler les mots comme la peinture pour Bram van Velde.. les miroirs deviennent des contre-modèles. c'est plein d'inversions, légères comme des bulles de savon. Cela fait un trou dans la stratosphère et ça va ricocher dans le rien contre d'autres débris du langage et de la pensée.
Mais peut-être trouverez-vous ailleurs un blog bien sérieux avec des gens sérieux qui ont des choses sérieuses et savantes à dire, à écrire... Alors vous serez satisfait et béat et penserez : comme je suis intelligent. Je ne suis pas nul, ils ne sont pas nuls, nous ne sommes pas nuls , nous sommes tout nus comme le roi d'un certain conte...

Écrit par : christiane | 07/03/2017

On lit, à peu de choses près, les mêmes stupidités dans les blogs dits sérieux que dans les blogs légers, simplement les auteurs ne sont pas les mêmes.

Écrit par : tristan | 07/03/2017

Le sérieux c'est un luxe ? Un violon d'Ingres ? Peut-être un objet d'exposition au concours Lépine... Ou alors un pays étranger ! Du moment qu'on reste pas coincé dans le check point...

Écrit par : Sergio | 07/03/2017

Oui, comme "Le violon d'Ingres" de Sergio !!!
http://www.getty.edu/art/collection/objects/54733/man-ray-le-violon-d'ingres-ingres's-violin-american-1924/

Écrit par : christiane | 07/03/2017

Mon Dieu ! Mais il n'y a pas très longtemps que j'ai réalisé, en regardant jouer les violonistes, altistes, violoncellistes, contrebassistes, que cette forme c'est uniquement pour passer l'archet !

Écrit par : Sergio | 07/03/2017

Ah oui, Sergio...
https://www.youtube.com/watch?v=jDT2Vd5OvBM

Écrit par : christiane | 07/03/2017

Le texte de la chanson est un poème de Jean Richepin.

Écrit par : christiane | 07/03/2017

Pour vous réveiller en musique, demain matin, le sublime Harry Belafonte...
https://www.youtube.com/watch?v=jGXV6bmm7xI

Écrit par : olga | 08/03/2017

"Nul n'est prophète en son pays"...
Grossière erreur, mademoiselle !
"Nul EST prophète en son pays"...

Écrit par : Résumons..... | 08/03/2017

Pour en finir avec les glorifications imméritées, en ce 8 mars 2017, d'un sexe bien utile. Que les femmes fassent ce pourquoi elles sont faites, par le Christ Roi ! Mettre bas de beaux enfants !

Écrit par : Résumons..... | 08/03/2017

A quoi sert le peuple ? En bien, mais à financer généreusement la vie politique et privée de ses "représentants" qui se partagent, en riant comme de vieux complices, les "investitures" courtisées fortement car délicieusement rémunératrices.

Écrit par : Résumons..... | 08/03/2017

Résumons,
une confidence : dans ma vie d'enseignante, il ne m'est jamais arrivé de dire à un élève qu'il était nul, par contre il m'est arrivé de leur dire à propos d'un travail bâclé qu'ils n'avaient pas dû se fouler le poignet en l'écrivant ni risquer le surmenage en pensant à ce travail.
Pourquoi êtes-vous tellement amer ?
Bien sûr que certaines femmes s'épanouissent dans la maternité, pas toutes. Bien sûr que les femmes s'épanouissent dans leur vie sociale et professionnelle.
Bien sûr, aussi, que bien des femmes ne s'épanouissent pas dans leur vie maritale... surtout dans certains pays...
Et vous, êtes-vous un homme épanoui ? Avez-vous une femme ? L'aimez-vous ? Qu'est-ce qui n'est pas nul pour vous ? Il est moche votre pseudo.

Écrit par : christiane | 08/03/2017

En ce 8 mars, nous les hommes, soyons généreux envers les femmes: remplaçons les plaisirs de l'intelligence par les besognes du sexe, ça leur fera du repos !

Écrit par : tristan | 08/03/2017

En ce 8 mars, honorons toutes les femmes ! Copulons sans entraves avec elles dans le cachot où les féministes veulent nous enfermer.

Écrit par : tristan | 08/03/2017

Ayayayay niña Olga
Ayayayay Cantaba
de pasion mortar moria
......
Cu cu ru cu cu
Querida Olga ya no llores

Écrit par : Lucy | 08/03/2017

Mademoiselle, je vous répondrai volontiers si vous vous présentez à moi, requête en mains, à genoux, voilée et tête baissée.
Le 8 mars, célébration de l'hérésie féministe inconséquente, monstruosité honteusement tolérée, n'impose pas aux jeunes filles l'irrespect, la discourtoisie, le remise en cause de l'ordre divin établi de longue date !
Les femmes doivent obéir aux hommes, leur supérieur par volonté divine.

Écrit par : Résumons..... | 08/03/2017

Résumons, vous êtes un fat assez... nul !

Écrit par : christiane | 08/03/2017

¿qué pasa Lucy ? Vous vous êtes coincé les doigts dans le piano ?

Écrit par : tristan | 08/03/2017

https://dg19s6hp6ufoh.cloudfront.net/pictures/613038807/large/tumblr_o8trqh9uqh1rqxd5ko1_1280.jpeg?1467722051
Messires, vilain langage vous avez.
Gentes Dames jamais ne connaîtrez
Se seront envolées

Écrit par : olga | 08/03/2017

dans le cachot où les féministes veulent nous enfermer.
Écrit par : tristan | 08/03/2017

Ca serait la bonne vie ! Déjà on serait bien nourri, temps en temps on nous sortirait pour utilisation...

Faut faire gaffe on peut maigrir très vite !

Écrit par : Sergio | 08/03/2017

"on nous sortirait pour utilisation",
...oui, mais si ces harpies nous libéraient de temps en temps, on sentirait autant l'ivresse de la libération en sortant du cachot que la gueule de bois de la liberté en y retournant.

Écrit par : tristan | 08/03/2017

C'est pour cela qu'il y a des types qui refusaient de partir en perme, en quatorze.

Ne nous méprenons pas, abus de langage : ils ne restaient quand même pas dans les tranchées, mais dans les bleds quinze bornes en arrière des lignes.

Écrit par : Sergio | 08/03/2017

Sergio, il vaut mieux se cacher derrière son petit doigt, ici, quand on est femme..let's the nanas, la zenana.....

Lucy, j'ai bien ri et en même temps apprécié votre remarque ,chez PE. Provoc. de ma part, "le grain de sel" tendait une perche! quel futur pour le blog, bien essoufflé ou soufflé ? Ce petit post pour dire que je vais être absente, un tour de temps; non, je ne fais pas la tête, renfrognée dans mon coin.. J'ai recopié votre trad. de Casta Diva,superbe.
Si PE était plus conciliant, on pourrait passer aux Catilinaires, ou aux Verrines ...
"quousque tandem.."
Merci pour le gluc, ce n'était pas une blague ! Beau soleil

Écrit par : olga | 10/03/2017

"Ergo glu", c'est pas plutôt une marque de sparadrap très collant ? Bien pratique d'en avoir un sous la main quand la perte de notre latin cause des lésions irréparables à notre sensibilité littéraire.

Écrit par : tristan | 10/03/2017

"quousque tandem.."
Écrit par : olga | 10/03/2017

J'étais toujours pour Catilina ! Visiblement plus marrant, et puis il avait pas écrit ces maudites versions, lui...

Écrit par : Sergio | 10/03/2017

"quousque tandem.." ça veut pas dire: "Un couscous pour deux personnes, svp !" ?

Écrit par : tristan | 10/03/2017

Tristan ? Mais qu'est ce que tu fous ici ? Une heure que je t'attend au Bar des Sportifs.... t'exagères ! Ramène toi.... et vite !

Écrit par : Iseult..... | 10/03/2017

Non mais le Bar des Sportifs i peut y havoir un baby-foot, un billard US pour des parties de quatre-vingt-seize heures, un bowling... Un curling !

Écrit par : Sergio | 10/03/2017

Désolé Iseult mais je te laisse volontiers le tandem depuis que je suis passé au tripo(r)teur que je suis en train d'astiquer:
http://c3.nuttit.com/Cache/GetImage?id=G1xd5Hx.jpg

Écrit par : tristan | 10/03/2017

Une chanson actuelle en latin ? Voici Franciscae meae laudes, un poème écrit par Charles Baudelaire, publié dans le recueil les Fleurs du mal en 1848. Oui, au XIXe siècle, il existe encore une littérature en latin ! Il est mis en musique et interprété par l’artiste Juliette, en 2005, sur son album Mutatis mutandis.

Quand Baudelaire rimait ses amours en latin :
https://www.youtube.com/watch?v=ggoQr4Ivk6k
Ah, Juliette...

la treizième pièce de l'édition de 1866 des "Épaves" de Baudelaire. Elle est aussi le soixantième poème des "Fleurs du Mal". Son sous-titre est « Vers composés pour une modiste érudite et dévote ».
Le latin que Baudelaire nous présente dans ce poème en octosyllabiques rimés en strophes est concis, très elliptique et guère classique dans les constructions. L'acception de nombreux mots est celle du mot français qui en découle.
Une note de Baudelaire accompagne le texte :
« Ne semble-t-il pas au lecteur, comme à moi, que la langue de la dernière décadence latine – suprême soupir d'une personne robuste, déjà transformée et préparée pour la vie spirituelle – est singulièrement propre à exprimer la passion telle que l'a comprise et sentie le monde poétique moderne ? La mysticité est l'autre pôle de cet aimant dont Catulle et sa bande, poètes brutaux et purement épidermiques, n'ont connu que le pôle sensualité. Dans cette merveilleuse langue, le solécisme, le barbarisme me paraissent rendre les négligences forcées d'une passion qui s'oublie et se moque des règles. Les mots, pris dans une acception nouvelle, révèlent la maladresse charmante du barbare du nord, agenouillé devant la beauté romaine. Le calembour lui-même, quand il traverse ces pédantesques bégaiements, ne joue-t-il pas la grâce sauvage et baroque de l'enfance ? »

Écrit par : christiane | 10/03/2017

la maladresse charmante du barbare du nord
Écrit par : christiane | 10/03/2017

Il y a quelque chose qui court en ce moment, plusieurs volumes d'un certain Régis Boyer sur la civilisation scandinave ; on m'a offert Histoires du Nord, c'est pas mal (et épais), avec de nombreux développements sur ces mythes, la réalité, l'importance du communautarisme et de l'égalitarisme à cause du froid, etc.

Sans parler de la récupération par les fascismes on n'y coupe plus jamais ! Mais enfin c'est très peu présent.

Faut havoir fait de l'igloo pour mieux comprendre ces choses !

Écrit par : Sergio | 10/03/2017

Mais il ya ici 2 posts qui ne sont pas de moi ! le premier reprend une de mes phrases et la vidéo d'Edward aux mains d'argent, l'autre évoque la "maladresse du barbare du nord".
Sergio, pouvez-vous les effacer ? Merci.

Écrit par : christiane | 10/03/2017

Il en reste encore un : "la maladresse charmante du barbare du nord". Maladresse oui, mais pas du barbare du nord. D'abord c'est l'Italie, ensuite ce stendhalien n'a rien d'un barbare. Et puis, il est chez lui... Si au moins Olga et Lucy nous avaient offert la traduction... car je crois que c'était savoureux.

Écrit par : christiane | 10/03/2017

Ah, j'ai compris ! lentement et sûrement Vous les citez pour amorcer cette mémoire des mythes du nord. La chanson des Nibelungen, Odin, Thor...
Edward est un solitaire romantique pas un être de force et de furie.
P.E et ses doubles... un peu frippons ou terriblement class et émouvants !

Écrit par : christiane | 10/03/2017

Ah mais Sergio, le post où je mettais en lien la rencontre de P.E et de Olga n'est plus là !
Je le remets donc, je crois que je vous ai demandé de l'effacer par erreur. Désolée ! et arrêtez de rire. Ce n'est pas cool !
Voilà, c'est là que je les ai imaginés :
https://www.youtube.com/watch?v=r6IwTHOKLGc

Écrit par : christiane | 10/03/2017

Non non, ce n'est pas celle-là qui est moche c'est celle-ci :
https://www.youtube.com/watch?v=ldqwdA3G7Mk

Écrit par : christiane | 10/03/2017

Et celle-ci qui n'est pas en latin, une vraie parole de grand-mère :
https://www.youtube.com/watch?v=5kGp8ujz6Vo

Écrit par : christiane | 10/03/2017

Boh finalement si l'usurpateur s'amène havec des pensées essetrêmement profondes... C'est toujours bon à prendre !

Écrit par : Sergio | 10/03/2017

Oui, Sergio, mais ça fait un drôle d'effet au moment où on lit la signature.

Écrit par : christiane | 10/03/2017

http://blogs.paris.fr/casepasseaujardin/files/2012/01/epinards-popeye-Spiff_27.jpg
Où est le mec qui veut couper les cheveux d'Olga?? Va affaire à moi, c'est sûr..Achab

Écrit par : olga | 11/03/2017

papier-caillou-ciseaux....

Merci Christiane pour ce joli rappel d'Edouard aux mains d'argent, quel merveilleux film. Vous ne voulez pas mettre le lien chez PE ? ;-)

Écrit par : Lucy | 11/03/2017

Amis sportifs, bonjour ! Vous attendez tout comme moi le « choc spirituel à crampons et ballon de forme ovale » qui va avoir lieu cet après midi, 17 heures, à Twickenham ...

ENGLAND – SCOTLAND

Le combat entre ces cauchon de Brits qui ont brûlé notre Jeanne d’Arc ( la seule Pucelle du pays ...) et nos honorables frères d’Ecosse qui ont donné au monde :
- Robbie Burns, Arthur Conan Doyle, Walter Scott, Robert Louis Stevenson ...etc
- le haggis,
- ces whiskies magnifiques, le Bowmore d’Islay et le Scapa d’Orkney

Unissons nous, tous en prière, pour une victoire écossaise cet après-midi ! Que les guerriers d’Ecosse corrigent enfin les maléfiques brexités !! A vos kilts, camarades franchouillards ! Vous avez été Charlie ? Soyez Robbie !

Écrit par : Résumons..... | 11/03/2017

Non, Lucy,
car son humeur n'était pas à la plaisanterie... Il passera peut-être par ici pour se détendre et sourire.

Écrit par : christiane | 11/03/2017

corrigent enfin les maléfiques brexités !
Écrit par : Résumons..... | 11/03/2017

I faut leur faire des tarins ; comme ça, en pleine pelouse. Ca les happrendra !

Et puis leur mettre le whisky sous clef...

Écrit par : Sergio | 11/03/2017

https://www.youtube.com/watch?v=FO5ZQSftGCk

Écrit par : olga | 11/03/2017

On doit pouvoir mettre une troisième voix, en canon, qui monte encore plus haut à "canto per ma mie" ; là c'est beau et mouvant !

Écrit par : Sergio | 11/03/2017

Source RdL:
Résumons..... dit: 13 mars 2017 à 5 h 21 min
"Europe : un troupeau affolé de chèvres disparates"

Et si on faisait revenir la légion étrangère de Tom-bouc-tou pour remettre un peu d'ordre dans la bergerie ?
http://www.elisa-paule.fr/Ryko/Animaux/Chevre.jpg

Écrit par : tristan | 13/03/2017

Le premier REP a été dissous dans des circonstances... euh... circonstancielles, mais reste le second...

Écrit par : Sergio | 13/03/2017

Écrire un commentaire