Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2017

Heuristics

Ce matin en allant mettre le courrier par terre à la poste, j'entends un bonnet de con... Enfin non, j'entends un bruinintelligible qui, comme dirait Bécaud, sautillait sur le trottoir. Des comme ça, de bonnets, j'avais vu le bonnet d'âne à Brighelli ou encore le bonnet Duform de l'inspecteur Palmer ; mais là un authentique, pas un de Duty free, non, un vrai de vrai du pavillon de Breteuil. Y avait pas marqué "CON" à proprement parler, passeque la tête était petite, et puis honnêtement c'était vraiment pas utile....

 

- Vous savez où vous allez ?

 

Ben... Déjà, sûrement pas où il va, lui ! Faut lui demander halor...

 

- Vous savez où vous allez ?

 

Mais s'il veut pas que j'y aille ? Je l'avais bien dit, c'est un gros, hein ! Ha la merde il la tope... Des professionnels ! Sinon, comme dans une antienne très antédiluvienne, à quoi bon savoir où l'on va, on le verra bien quand on y sera... Ou halor si :

 

- Comme tout le monde, dans un trou dans le sol...

 

Même dans les cas de пермафрост, hein ! I va pas comprendre, hallons... Non mais tu l'as vu ? Même le bonnet i se tord... Ou alors comme dirait Jean Gabin, on le sait jamais, où on va ! Le seul truc qui est sûr, c'est qu'on se trompe ; on fait comme les Shadoks, on rate les essais. Simplement c'est de pas y penser ! Recommencer des calculs toute une après-midi pour vérifier que ça plante, c'est une situation somme toute assez confortable... Ca a marché quoi ! Si ça marche pas, c'est-à-dire que ça marche, on happelle le chef ça c'est un truc qui marche...

 

Et mon abrutos alors ? Ben on sort le pistolet chargé :

 

- Toi, tu creuses !

Commentaires

Heureux qui comme bonnet descend piste neigeuse stics aux pieds.
Pour les skis oublions, mieux vaut des patins de hockey pour avoir l'air moins con sur la glace.

Écrit par : pado | 12/01/2017

Ha ben dis donc... On croyait que... que les Alpes s'étaient barrées !

Écrit par : Sergio | 12/01/2017

Quand on ne comprend pas, on se tait. Ce que je fais bien volontiers ...

Écrit par : JC....18h21 | 12/01/2017

Je m'étais pourtant juré… je m'étais pourtant juré de… bah, tant pis.

Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

Oui, les bonnets de cons, bien sûr, on n'en connaît, mais il y a bonnet de con et bonnet de con, il ne s'agit pas de tout confondre. Enfin, c'est mon opinion.

Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

J'ai peur que vous ne confondiez certaines choses, Sergio. Faites attention à vous. En pleine épidémie de grippe en plus ! Ressaisissez-vous, que diable !

Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

(J'aurais dû commencer par là, d'ailleurs.)

Écrit par : (Dr Spatz) | 12/01/2017

Je m'étais pourtant juré… je m'étais pourtant juré de… bah, tant pis.
Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

Non mais faut essepliquer à JC, moi non plus je comprends rien... Finalement ça me rassure mais enfin on sait jamais des fois qui en aient qui pigent fortuitement !

Écrit par : Sergio | 12/01/2017

On me dit : docteur, vous devriez prendre en charge les commentaires. Tous les commentaires. Le blog aurait meilleure allure. Je sais bien, je sais bien mais je ne peux tout de même pas être au mou et au fourlin.

Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

Et puis c'est un blog de transsexuelles. Chiara, Christiane, Lucy, Olga... Je ne traite pas ces cas-là.

Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

Au fait, JC est-il transsexuel ? Pado oui, c'est sûr, mais JC je me demande. Remarquez, ça ne me regarde pas en définitive.

Écrit par : Dr Spatz | 12/01/2017

Transsexuel ? Pour une fois que la médecine peut faire quelque chose de bien pour quelqu'un...

Écrit par : Sergio | 12/01/2017

Σερεντίπιτυ

Sérendipité

dipité comme le Dr Moineau

Écrit par : Lucy 21 h 14 | 12/01/2017

Si je savais ce que transsexuel veut dire, je confirmerai ou infirmerai ... mais lorsque je me brosse les dents, je le fais sans douter !
Bonne nuit ! Je file !....

Écrit par : JC....18h37 | 13/01/2017

Si je savais ce que transsexuel veut dire, je confirmerai ou infirmerai ...
Écrit par : JC....18h37 | 13/01/2017

Ha si ça je sais je crois que c'est une sorte de train russe qui met dix jours pour faire trois bornes de manière à ce qu'on puisse havoir à l'oeil toutes les passagères...

Dans les harrêts on fait ça su le ballast c'est encore plus essessitant !

D'ailleurs Joyce James il l'esseplique bien c'est les wagons pullwoman du Transhibernien...

Pour la différence entre vagon et woiture voir Larbaud Valéry c'est un copain hauvergnat !

Écrit par : Sergio | 14/01/2017

Sergio, si un jour vous en avez l'occasion, faites le voyage en transsibérien, 15 jours inoubliables.

http://www.trains-des-tsars.com/trains/fiche/1/l-or-
des-tsars

Ne mélangez surtout pas les vagons et les woitures en face d'un ferrovipathe !!!

Écrit par : Lucy 17h45 | 14/01/2017

Il y a l'Orient-express, aussi, qui a été relancé... Faut pas rester coincé dans le Simplon !

Écrit par : Sergio | 14/01/2017

Plutôt crever que de monter dans ces wagons à bestiaux pour friqués, ça ressemble à une shoah de luxe !...
Pourquoi pas Costa croisières, le spécialiste de la navigation penchée, tant que vous y êtes ?

Écrit par : JC....6h42 | 15/01/2017

JC vous n'avez pas honte d'écrire des choses pareilles ? Voyager en train est un grand plaisir et on peut y faire des rencontres tout aussi agréables et étonnantes que sur... les blogs. Même pas besoin d'être friqué, si on préfère dormir assis plutôt que couché. Le long de la côte ouest des Etats-Unis, en attendant sur le quai, j'ai rencontré une dame dont la première question a été de savoir où j'avais acheté mes chaussures !
Resterez-vous éternellement une poule d'eau ?

Écrit par : Lucy 17h45 | 15/01/2017

Bon c'est mon tour de ne pas être à l'heure, enfin pour le train mieux vaut être en avance qu'en retard !

Écrit par : Lucy 10h33 | 15/01/2017

C'est vous qui devriez avoir honte, Lucy, de nous embarquer comme des veaux sur des trains scotchés aux rails, éternellement !!!
En compagnie, en plus, de malfrats, de crapules bourgeoises, qui se trouvent là avec l'argent qu'ils ont pris aux pauvres, scories d'un capitalisme sans morale ... étouffant le vaillant travailleur pour engraisser l'obèse bourgeois !
Travailleurs ! Travailleuses ! Chômeurs ! Chômeuses ! Aux armes ! Vive le Parti Communiste ! Vive Marx ! Vive Lenin ! Vive Stalin ! Vive Putin !...

Écrit par : JC....10h48 | 15/01/2017

Vous avez un sacré pot, je vous la mets pas en russe... Vous auriez essayé de pas hécouter !

https://www.youtube.com/watch?v=fMlbqsaRa9w

Écrit par : Sergio | 15/01/2017

https://www.youtube.com/watch?v=b5vIITx1RH0

pas possible qu'on caille comme ça, même si le carreau cassé a été réparé. Les hirondelles sont encore loin, vite qu'elles reviennent...en attendant, écoutez la chanson

Écrit par : olga | 15/01/2017

http://www.doctormacro.com/Images/Swanson,%20Gloria/Annex/Annex%20-%20Swanson,%20Gloria%20(Music%20in%20the%20Air)_03.jpg
Transexuelle transexuelle...est-ce que j'ai une g...de transexuelle ...
Fréquenteriez-vous des punaises, pauvre Dr Spratch ???

Écrit par : olga | 15/01/2017

http://www.doctormacro.com/Images/Dietrich,%20Marlene/Annex/Annex%20-%20Dietrich,%20Marlene%20(Destry%20Rides%20Again)_02.jpg

Transexuelles, transexuelles, elles vont vous en faire voir de toutes les couleurs, les transexuelles....

Écrit par : olga | 15/01/2017

http://www.doctormacro.com/Images/Swanson,%20Gloria/Annex/Annex%20-%20Swanson,%20Gloria%20(Sadie%20Thompson)_04.jpg
le docteur Spratch, c'est bien celui à gauche ?

Écrit par : olga | 15/01/2017

le docteur Spratch, c'est bien celui à gauche ?
Écrit par : olga | 15/01/2017

Houi mais on voit tout de suimmédiatement que la brunette, les hommes qui sentent la sueur et l'alcool l'excitent et pas modérément...

Écrit par : Sergio | 15/01/2017

si le carreau cassé a été réparé.
Écrit par : olga | 15/01/2017

Je me souviens que j'ai fait changer douze fenêtres de la baraque pour des en double vitrage, un petit millier d'euros on dirait maintenant. Ca a bien tenu, le matériau est inaltérable, ça fait un peu chicos, c'est pas mal ; je garantis pas les chiffres d'économie de chauffage, mais au moins c'est bon pour le moral ! Et puis on peut faire que deux trois pièces...

Écrit par : Sergio | 15/01/2017

Olga, votre cousine en lien, Gloria, a bien fait de se débarrasser du chaton qu'on lui avait offert à Noel : ça grossit vite, arrivé Paques, ces matous importés d'Asie du Sud-est ! Et puis ils font, une fois empoisonnés et traités, d'excellents tapis de détente...très jolis !

Écrit par : JC....7h11 | 16/01/2017

Aussi mordante que la madone des sleeping, Olga ! Mille bravos pour ces photos superbes, dont les hirondelles et le match par K.O., mille bravos aussi à Lucy qui rappelle la douceur d'un voyage en train, (grâce à l'aiguillage habile de Sergio...), le lieu idéal pour rêver car l'horizon est courbe et prend le temps de dérouler les paysages. Rien compris à cette histoire de bonnet ! Sergio, vous êtes parfois surréaliste... JC, égal à lui même. Mais où est Chiara et ses oiseaux. Elle manque ici...
Heureuse d'avoir lu Pado après un si long silence.
Bon, au toubib, pas de salut sur le post infamant (pas touche aux dames d'ici et d'ailleurs), rire pour les autres.

Écrit par : christiane | 16/01/2017

Olga toujours aussi fantaisiste, quel plaisir ! Cadeau :

https://www.youtube.com/watch?v=qWtW_RqSwAk

7 x 15 mn....

Quel plaisir aussi ce blog à Sergio

http://4.bp.blogspot.com/-pas82yy5suA/U5XIwU9817I/AAAAAAAAIJA/qvZ98m0_cXU/s1600/heart-smiley.png

Écrit par : Lucy 12h10 | 16/01/2017

Les smileys il y en a qui arrivent à en glisser dans leurs posts, là j'avoue qu'il faut être acharné... C'est de la connaissance flottante !

Écrit par : Sergio | 16/01/2017

J.C. 07h11. Un peu difficile d'ouvrir les 2 yeux en même temps..c'est la tombée de la nuit ? ou le lever tout gris du soleil ? me faire un café ?..Vous faites allusion ,of course, à "l'impossible Mr Bébé" (bringing up baby, comme on dit!) Cary grant est un paléontologue qui a perdu un os de brontosaure, un vrai de sa collection, il part à sa recherche,arrive chez l'inenarrable Katerine Mansfield qui vit en compagnie d'un léopard, "Baby"...qui poursuit un roquet-jappeur qui a enterré l'os; c'est à crever de rire: pour sauver sa réputation, le paléontologue est obligé d'enfiler un froufroutant déshabillé blanc ...à mourir de rire.Impayables ces Américains, d'hier et...d'aujourd'hui..
Vous nous envoyez un peu de chaleur ,mes fenêtres ne sont tjrs pas remplacées..y'a eu un os en mon absence, et le paléontologue était entièrement occupé par..Lucy !
La sublissime Gloria a tourné d'innombrables films, restaurés, merci Christiane.

Écrit par : olga | 16/01/2017

http://www.awf.org/sites/default/files/media/gallery/wildlife/Leopard/Leop_Billy.jpg?itok=wQGdLfvP
Voir "la féline" de Jack Tourneur, avec une panthère noire, dans un film noir..

Écrit par : olga | 16/01/2017

Houi mais on peut pas se camoufler comme cela dans le métro ! Enfin si, peut-être, au moment des soldes chez les fourreurs...

Écrit par : Sergio | 16/01/2017

Olga, vous faites une cure de "rétro" ? (attention Sergio, je n'ai pas écrit "de métro" !)

Quelqu'un a vu "Fais de beaux rêves" de Bellochio ? Ma prof d'italien veut nous y emmener mais j'hésite.

Écrit par : Lucy | 16/01/2017

Katharine Hepburn, chère Olga ! Oui quel duo fantasque et brillant !

Écrit par : christiane | 16/01/2017

Ha non, ha non, je l'ai fait, le trajet en transsibérien. Je voulais voir ce que c'était, eh ben laissez-moi vous dire qu'on s'emmerde grave. Y a rien, y a rien, de la steppe, c'est tout.

Et pas une seule madone des sleepings en vue, hein, même pas transsexuelle.

Écrit par : Dr Spatz | 16/01/2017

Effectivement j'augurais pas beaucoup mieux, ne voyant guère par quel sortilège il eût pu en aller hautrement... C'est bien triste !

Et puis c'est dommage, puisque très précisément on s'ennuie pendant treize jours ! C'est la com qui sont bons à rien... Avec l'hécartement des voies on peut mettre des paquebots ! Des salons essetraordinaires...

Il y a juste au contraire toute l'ambiance pour cela...

Écrit par : Sergio | 16/01/2017

Je supputais que le docteur Spatz était un charlatan, mais à présent j'en suis sûre.

N'importe quelle madone se dépêcherait de fuir rien qu'en l'apercevant de loin.

Écrit par : Lucy | 16/01/2017

Le transsibérien...
Son nom seul nous entraîne sur les routes blanches des glaces perdues mais avant du troc dans chaque gare et une mémoire en malles-mots de tant de voyageurs.
Cendrars et Sonia Delaunay :
http://art-histoire-litterature.over-blog.com/2015/01/blaise-cendras-sonia-delaunay-la-prose-du-transiberien-et-de-la-petite-jehanne-de-france-1913.html

Écrit par : christiane | 16/01/2017

l'apercevant de loin.
Écrit par : Lucy | 16/01/2017

Houi mais il y a des virages, sur la ligne ! Des expropriations difficiles, peut-être...

Écrit par : Sergio | 16/01/2017

Dernières lignes de "La Madone des Sleepings" :
"Le train partait. La chère petite main gantée de gris s'agita encore... Je répondis avec mon feutre. Longtemps, je demeurai sur le quai, chapeau bas, devant le convoi funèbre d'une amitié qui s'en allait et qui ne me reviendrait peut-être jamais. Je ne bougeais pas. Une lourde mélancolie me figeait au bord de la voie déserte. Mes yeux suivaient la courbure des rails au long desquels le train avait disparu, le train de luxe qui emportait la Madone des Sleepings vers sa nouvelle destinée."

Écrit par : christiane | 16/01/2017

La faute aux courants d'air, en 2h j'ai chopé un truc , pourvu que pas grippe...
Tout m'échappe et conspire à me nuire...j'ai essayé de lire la RdL et je me suis retrouvée au fond d'un puits, impossible de savoir de quoi ça causait; si j'en parle ici, c'est que j'ai trouvé le nom de Lucy qui m'a semblé barboter avec délices dans George S et Flaubert réunis. Donc questions...
- Vs trouvez Nohant mieux qu'avant ?? tout y est fait pour le touriste !! 10 ans que je n'y ai pas mis les pieds ms je trouvais bien abîmé le charme champêtre de l'endroit. Il est vrai que c'était Chopin qui m'intéressait...même avec les 20 tomes de Lubin, je ne suis pas arrivée à comprendre. Y a-t-il un vol. de correspondance Fl-G.S. ????
J'ai 2 vol pléiade Fl + i vol Fl(redite)
** vs semblez imbattable; bien des points m'échappent; je pense que l'on a bcoup de difficultés à "imaginer" quelle liberté était la sienne, now. Pour l'écrivain, idem. J'ai lu quasi tout ce qu'elle a écrit;afin de comprendre ce qu'était la litt. fem. au 19°. Difficile.
** Vs parlez de Mme Bovary ; vous la croyez stupide ? moi, non. Elle me semble embringuée dans un meli-melo inextricable, dt elle ne peut pas sortir, car elle n'a pas les outils adéquats ( rien à voir avec Simone d B.)Fl et la Femme, combien de thèses ??
Trop peu de temps ce soir, ms j'avais envie de faire un signe ( je relirai vos posts,RdL aussi diff. que de fouiller ds une meule de foin !!!)
Sergio, vos fenêtres, volets, en plastic ou en chêne ??on me propose du Gothique flamboyant....heureusement, il a plu et les prolégomènes ont été arrêtés!! seules quelques approches...qui attendront le printemps.
Il faut que je couvre douillettement plantes grasses, rhodo et consorts, quelle horreur.
Heuristique en physique, cela a un sens particulier ??
Christiane, j'ai fait une cure de Vintage; les comédies américaines des années 40/50 st magnifiquement restaurées, et les femmes sont loin d'y être nunuches; à nuancer, bien sùr..

Écrit par : olga | 16/01/2017

Chr. bonne idée, la Madone des sleepings...
Qui a lu "le desert des miroirs" de Max Frisch ??
Les pièces biblio st chez moi dans un mic mac sauvage, annus horribilis.

Écrit par : olga | 16/01/2017

vos fenêtres, volets, en plastic ou en chêne ??
Écrit par : olga | 16/01/2017

En PVC, mais, honnêtement, c'est honnête... Ca ne jure pas, comme on disait au vase de Soissons... Euh non pas là, celui de Mirabeau !

Écrit par : Sergio | 17/01/2017

Bonjour Olga,
j'ai ouvert la fenêtre. J'aime l'odeur de l'air froid du matin. Il a gelé. j'espère qu'aucun oublié n'aura passé la nuit sous un abri-bus ou un porche...
C'est gai quand vous passez ici.
De Max Frisch le Journal et un livre poignant "J'adore ce qui me brûle" :
"En quoi sa propre vie se distingue-t-elle d'une vague qui court à la surface de l'eau et n'y laisse aucune trace, étincellement fugitif, chatoiement d'un instant ?" p.127
Sur la RDL, JJJ a fait une compression digne de César d'un beau billet de Paul Edel, après l'avoir capturé sans ménagement sur son blog. Pas aimé du tout ce geste hautain de la part d'un commentateur que j'aimais bien lire. Je l'ai dit avant la nuit.
J'aime bien lire vos échanges sur le blog de Paul. J'y suis comme une petite souris aux aguets, détalant au moindre bruit.
(Comme la petite souris des "écrits pré-posthumes" de Musil, une petite merveille réunissant des nouvelles courtes et remarquables)

Écrit par : christiane | 17/01/2017

Tu m'as fait souffrir, cruelle, lorsque tu m'as quitté -moi dont le cœur ne battait que pour toi- pour fleureter avec ce Jean-foutre Jémissant Jérémiadesque, l'infâme, l'épouvantable, le pompeux, l'ignoble rascasse molle de JJJ !!!
Tu souffres de déception ?
Bien fait pour toi ....

Écrit par : JC....9h11 | 17/01/2017

JC, aucun commentaire ne m'est indifférent, ou presque. Je ne connais pas plus JJJ que toi ou Olga ou Bérénice ou lvdb. Je réagis aux commentaires quand ils m'intéressent. Parfois un échange s'installe. Mais je n'ai aucun problème pour exprimer mon désaccord ou ma colère (aussi vivaces que mes enthousiasmes, mes louanges). Je suis toujours de passage dans ces trois blogs, cueillant au passage, de bien belles pensées et ignorant souvent ce qui me lasse, qui est répétitif, surtout sur la RDL (certaines querelles - certaines paroles d'un certain JC !). Oui, j'ai beaucoup aimé échanger avec JJJ mais là, il m'a mise hors de moi !

Écrit par : christiane | 17/01/2017

Il t'a mise hors de toi, JJJ !!!
La crapule....
Avec le froid qu'il fait dehors ...
Rentre vite en toi-même !

Écrit par : JC....9h11 | 17/01/2017

Joli !

Écrit par : christiane | 17/01/2017

Chez Popaul, ça fait "petits vieux" ... tu ne trouves pas ?
C'est flou, c'est mou, c'est plat, c'est las, ça me rappelle chez Paul Ricard, l'homme du pastis, au Comité d'entreprise du site de Sainte Marthe près de Marseille, les anciens de l'Usine, assis sans parler, à boire, boire, boire, l'œil vitreux, l'espoir tuméfié au foie

Écrit par : JC....10h11 | 17/01/2017

Olga, pas besoin d'ouvrir ma fenêtre, c'est rafraîchissant de vous lire !
Quand je suis arrivée en Berry et que j'ai visité Nohant j'ai eu une impression de désolation (je viens de l'écrire sur la RDL) et cela ne correspondait pas à ce que j'imaginais de la maison de George Sand où tous semblaient se sentir si bien. Il y a aussi à Gargilesse une minuscule maison qu'elle avait acheté parce que le lieu est magnifique mais malgré (ou à cause de) l'afflux de gravures et de souvenirs, on ne si sent pas chez elle, ce n'est qu'un mini-musée.

Quant à la Bovary, je vais faire l'effort de le relire mais vraiment elle m'insupporte, c'est physique, je lui donnerais des claques avec plaisir !

Pour le Transsibérien, c'est un de mes plus beaux voyages (et j'en ai fait beaucoup ayant commencé à ... trois ans !). Il est vrai que si l'on prend les compartiments de luxe, c'est cher, mais on peut réserver une simple couchette. Les voitures restaurant sont somptueuses, d'ailleurs Poutine, le copain de JC, prolétaire à ses heures, adore y aller.

J'aime aussi beaucoup les films 'vintage', sur le cable on en trouve régulièrement, l'ennui c'est que quelquefois je me laisse entraîner dans des séries (tout Dr House repasse et je ne peux pas résister à Hugh Laurie, ça doit être le prénom qui fait ça car Hugh Grant me fait le même effet...)

Écrit par : Lucy | 17/01/2017

Geronimo...Hugh !

Écrit par : JC....10h58 | 17/01/2017

ça fait "petits vieux"
Écrit par : JC....10h11 | 17/01/2017

Ouais mais les mecs i tâtent et hadonc chuis cisaillé dans mon bol...

Écrit par : Sergio | 17/01/2017

Mais trois JJJ y avait pas deux JJ ? Un peu comme les handouillettes, quoi... Ou alors c'est un translucide qui se dédouble ?

Bon c'est pas grave pour l'axe du monde, toujours penché de vingt-trois degrés et vingt-six minutes, mais enfin je regarde pas toujours...

Écrit par : Sergio | 17/01/2017

Pour le Transsibérien, c'est un de mes plus beaux voyages
Écrit par : Lucy | 17/01/2017

Mais là, la remarque de JC (quelques arpents de steppe gelée), m'a rappelé cette espèce d'ennui que je qualifie sûrement à tort de tchékovien et que l'on peut être amené à rencontrer dans certaines situations, pas le moins du monde extraordinaires hormis le fait que l'on est prélevé quelques jours de sa vie courante.

On a le temps de réfléchir, tout paraît différent ; et justement, pour en appréhender le charme un peu morose, il faut pas que cela soit trop "conte de fées", sinon c'est ce dernier côté qui va l'emporter, ce qui du reste n'est pas mal non plus, mais autre chose...

Écrit par : Sergio | 17/01/2017

Bon,il est 17h et des poussières ,faut-il un petit dej ? les fuseaux horaires m'ont dévasté l'intestin; ma tête fait concurrence à celle de jean le Cam dans les quarantièmes rugissants, et le vent cette nuit a renversé et vidé dans le jardin les 2 poubelles pleines à ras bords. Va falloir écoper.
Lucy, on reparlera de George une autre fois;ça sent le touriste...je connais Gargilesse pour la harpe, j'ai essayé de visiter la minuscule maison, j'ai payé, je suis entrée, et ressortie fissa,tellement le discours de la guidesse me rendait malade,à vomir. Je ne supporte pas les maisons d'écrivains. Nohant à 22h ,entracte du concert, les fleurs qui sentent bon, et les écureuils qui grimpent aux arbres..
En fait, le bon Gustave n'aimait pas trop George, je crois.
Chris, si vs voulez défendre Popaul, ne parlez pas de ses "beaux" billets; ils sont intelligents, mais les posteurs sont un peu poseurs et manquent d'humour.Pour moi, je suis en vacance, pas le temps de lire en ce moment et les olgasseries m'ont donné de l'urticaire.
Entièrement occupée par des questions matérielles, dont les volets et les fenêtres ne sont qu'un epsilon; donc, le plastoc...donc le chêne massif... pour 2 façades...ah, si ç'avait été fait avant !
.Ce qui rend J.C. si percutant ,c'est sûrement les huîtres, en plus du Bartabass, des tourterelles , des minettes et des nègres en chemise-- nom d'un dessert qu'on avait servi à mon baptême sur un plateau d'argent et qui régala follement les invités,aux dires des survivants.
"l'électeur terroriste" ( comme le mort joyeux de B) Belle trouvaille, qui devrait figurer placardée dans les bureaux de vote.
3 ou 4 lettres recommandées, à relire, mais l'Espace La Poste ferme à 18h, attendre, c'est tout ce que je sais faire.
Aimer, boire et chanter...et mettre de l'eau tiède aux 2 colombes qui se sont installées sur la margelle de la salle de bains, avec des petites tartines de beurre. C'est tout ce que je sais faire !
(les colombes sont des migrantes, qui ont pris la route, les grands arbres du parc d'à côté ayant été coupés,elles ont crié leur désespoir en tapant du bec sur la fenêtre des VC d'en haut, et mon coeur s'est brisé devant leur ramage)

Écrit par : olga | 17/01/2017

https://www.youtube.com/watch?v=WPydDpN9LTQ
Pour tous, les roux, les nains, les chauves et les beautés du diable.

Écrit par : olga | 17/01/2017

Sergio, d’abord, il n’y a pas que la steppe, rien que le lac Baïkal vaut le voyage (je ne me suis pas baignée dedans, vraiment trop froid, mais certains l’ont fait), les villes sont intéressantes à visiter, Moscou, Kazan, Iekaterinbourg, où l’on trouve un grand mémorial et photo grandeur nature de la famille impériale assassinée, ce qui serait presque comique dans un pays communiste, Novossibirsk, Krasnoiarsk, Irkoutsk, Oulan-Oudé avec un guide mongol à l’accent de titi parisien devant une tête gigantesque de Lenine. Quand on ne visite pas, on mange y compris chez l’habitant à la campagne avec toilettes dans la cabane au fond du jardin, on discute avec ses covoyageurs, on apprend des bribes de russe, on écoute des concerts de chants mongols (les femmes sont redoutables), on s’arrête à 5 heures du matin dans le désert de Gobie pour faire une petite balade et écouter deux chanteurs mâles nous faire des bruits de gorge effrayants et on finit à Pekin. Ca vaut vraiment le coup.

Olga, je vous réponds plus tard, je dois aller à mon cours d'italien.

Écrit par : Lucy | 17/01/2017

Mais, Olga (17/01/2017), vraiment, ils sont "beaux", je les regarde comme des toiles, ses mots poussent à éprouver l'harmonie d'une pensée qui peint par petites touches des estampes. Ce sont mes mots, qu'y puis-je ? C'est toujours un regard de peintre même sur les livres et l'écriture des billets. J'ai besoin d'en passer par l'image, les couleurs, les matières avant de comprendre ce que je lis. Parfois, je relis 2 ou 3 fois pour que cette sensation s'estompe et laisse place à une analyse plus structurée. Je vis dans un drôle de monde tout empli de mots-couleurs qui s'ébrouent dans les livres me laissant parfois la chance d'en lire un en entier. Je me souviens d'une bagarre avec P.E. à propos d'un livre auquel, me disait-il je n'avais rien compris et que j'inventais en l'évoquant. Vous voyez, c'est toujours comme cela : je lis, je m'enchante, je dérive, je relis, me réenchante, dérive encore. J'adore mes livres, enfin certains. Ils font des bruits d'oiseaux (pépiements - froufrous de plumes). Ils se moquent de moi. Je voyage avec eux comme Nils Holgersson.
Je n'ai guère changé depuis mes huit ans où je lisais, roulée en boule sous la table, pour être tranquille. Je n'ai pas besoin d'écrire (sauf des notes sur mes carnets) car lire pour moi, c'est écrire...
Bises

Écrit par : christiane | 17/01/2017

Lucy, vous m'avez fait rêver !

Écrit par : christiane | 17/01/2017

Ca vaut vraiment le coup.
Écrit par : Lucy | 17/01/2017

Yes, mais j'y avais tellement réfléchi, à tout cela, juste au travers de lectures (d'ailleurs les Russes aiment bien le cadre du chemin de fer, surtout pendant les années contemporaines, pour leurs romans) que, me disant qu'il y a quand même de longues heures où l'on roule, où l'on est un monde fermé cher aux exemples des Relativistes, peut-être influencé aussi par ce qui précède (romans qui se passent tout entiers dans des trains mythiques voguant vers l'infini, je pense à une histoire e flèche), j'ai ressorti une nouvelle version de la madeleine, mais évidement je sais plus quoi en faire c'est du boulot...

Il y a quelques années j'ai lu un conséquent ouvrage relatant l'atroce affaire de la villa Ипатев, et il en ressort qu'il n'est pas impossible que, protégé par une énorme croix pectorale qu'on avait dissimulé en même temps que d'autres bijoux sous ses vêtements, chacun essayant de se charger de la même manière de ce qui restait du trésor familial, le tsarévitch Alexis ait été juste assommé, peut-être seulement blessé par les balles. Récupéré ensuite dans les bois proches, où l'on avait enterré les corps, élevé et reconnu dans je ne sais plus quelles conditions, il aurait en échange de son silence passé sa vie dans un canp "modéré", car il en existait quand même...

Écrit par : Sergio | 17/01/2017

un canp "modéré"

Les C.A.N.P. (Centres d'adaptation normative pénale) n'étaient pas modérés du tout.

Écrit par : répondeur automatique | 18/01/2017

Un groupe d’écrivains français ont fait le voyage en Transsibérien en mai-juin 2010 pendant 19 jours. « Le 28 mai 2010, 16 h 50, quai de la gare Iaroslavl, à Moscou, le Transsibérien s'ébroue. A son bord, "parqués" dans deux wagons de queue, colorés en bleu, blanc, rouge, une petite trentaine d'écrivains français et russes - certains descendront à Novossibirsk, d'autres, au contraire, y embarqueront. "J'avance, j'avance et je n'en vois pas la fin", écrivait Tchekhov en route pour Sakhaline

À bord de ce train spécial, baptisé Blaise Cendrars, ont voyagé des personnalités aussi diverses que Jean Echenoz, Sylvie Germain, Maylis de Kerangal, Dominique Fernandez, Danièle Sallenave, Olivier Rolin, Patrick Deville.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/trente-ecrivains-dans-le-transsiberien_1070761.html

http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/Dans-le-Transsiberien-des-ecrivains-francais-a-la-rencontre-du-peuple-russe-_NG_-2010-06-14-552989

Et c'est Boris Eltsine, alors Premier secrétaire du parti communiste de Sverdlovsk (nom d’Iekaterinbourg de 1924 à 1991), qui fut chargé de la démolition de la Дом Ипатьева en juillet 1977.

Écrit par : Lucy | 18/01/2017

"En fait, le bon Gustave n'aimait pas trop George, je crois." Oh, pourquoi pensez-vous cela Olga ?

Vous avez raison, il vaut mieux éviter la maison de Gargilesse, mais j'aime bien celle de Nohant, à condition d'y aller quand il n'y a pas 'trop' de touristes, ce qui devient de plus en plus difficile quel que soit l'endroit où l'on va maintenant que les Asiatiques nous envahissent. Des investisseurs chinois ont acheté de grands morceaux de terres agricoles en Berry, à tel point que les élus locaux veulent réagir.

Savez-vous que le restaurant de Saint-Valentin (le seul village de ce nom se trouve en Berry) a un chef japonais ? (côté au Michelin) et que le 14 février des hordes d'amoureux aux yeux bridés y défilent ?

Écrit par : Lucy | 18/01/2017

Oui, Lucy, il y a eu une belle série d'émissions sur France-Culture pour nous faire découvrir les souvenirs de voyage de ces écrivains, agrémentés de photos. Une des filles de C.P. y avait participé.
Dommage on ne trouve plus cette série sur internet.

Écrit par : christiane | 18/01/2017

Lucy, votre gentillesse me confond- comme c'est bien dit....
D'abord, vous me donnez envie de retourner au cours d'italien, lequel chez moi a changé de lieu et d'horaire, qui ne me conviennent pas. Sitôt que Zeus aura cessé de nous faire grelotter, j'irai y faire un tour.
Nohant? bof; le festival Chopin ? bof; 10 ans que je n'y ai pas mis les pieds, c'est, me semble-il- une mixture de piano-poésie-conf,destinée au "grand public; on aurait nivelé les cailloux de la bergerie, c'est dire. La"petite fadette" qui était, il y a 30 ans une sympathique gargotte,est devenue un truc chicos hors de prix.
Je comprends mal l'engouement des asiatiques; il y a qqs années, j'y avais emmené, sur leurs prières pressantes, des amis chinois, coréens,jap, qui ne parlaient pas fr ....Ils buvaient les paroles de la j.femme qui racontait des tonnes d'histoires- SGDG ! et s'extasiaient sur la table qui affiche imperturbablement les noms des flamboyants écrivains comme convives réguliers. Ils ont laissé à la librairie- en cimentée - des chèques somptueux...Au dîner, je n'ai pas osé les détromper, le piano n'est pas celui de Chopin, Balzac ne mangeait pas là tous les jours, ds un anglais très peu british; revenus chez eux, ils ont dù trouver un trad efficace...J'avais cru comprendre qu'ils trouvaient dans cette campagne assez bien conservée, des paysages qui ont complètement disparu de chez eux.
Le château d'Ars, superbe échec, ce sera pour une autre fois !
Le transibérien, j'aurais dù y être, il y a 5,6 ans; tombée dans un escalier en pierre avec un plateau chargé, j'avais fait un vol plané suivi de 6 mois de planche pour remettre mes vertèbres à l'endroit...c'était un voyage entre amis (4) Moscou-Pékin, remarquablement préparé et cornaqué par l'un des amis, spécialiste en ts genre, hist. géog. Mon amie chinoise( avec qui je faisais du chinois)m'avait initié aux trains, et aux horaires, en chinois...un travail pas possible et inutile puisque tout est affiché en anglais!
Le voyage des écrivains avait comme accompagnatrice, Julie;(
C.P. en avait parlé)et Maylis de K (que j'avais rencontrée ds une réunion) en avait, aussi, parlé. "tangente vers l'est" c'est intéressant. Je me souviens que vous ne l'aimez pas beaucoup (sans aller jusqu'au "kerangalerie", dieu soit loué !)
Un jour, il faudra organiser un grand thé russo-chinois dans la nouvelle Athènes. En russe et en chinois, ça va de soi..quand il fera soleil ....

Écrit par : olga | 18/01/2017

Pourquoi parler de choses sans intérêt, comme un voyage d'écrivains... Les écrivains ? des amuseurs qui se prennent au sérieux... pauvres gens !

Écrit par : JC....13h52 | 18/01/2017

Les C.A.N.P. (Centres d'adaptation normative pénale) n'étaient pas modérés du tout.
Écrit par : répondeur automatique | 18/01/2017

Интересно ! A vrai dire je m'en doutais un peu, simplement au moins ce n'était pas l'enfer arctique, qui doit pas laisser survivre bien longtemps...

Écrit par : Sergio | 18/01/2017

Olga, oui, c'est Julie...

J'ai trouvé cette note de l'éditeur. Ça donne envie !
— Le Désert des miroirs (Mein Name sei Gantenbein, 1964), traduit de l’allemand par André Cœuroy. [Paris], Éditions Gallimard « Du monde entier », 1966, 304 pages.

" Hern Felix Enderlin, quarante et un ans, docteur ès lettres à Zurich, va tenter une diabolique expérience : vivre sa vie d'homme mûr, cultivé et libre, inclus dans une société précise, à la veille de partir pour Harvard où lui est proposée une chaire de professeur, mais aussi assumer de l'autre côté celui qu'il n'est pas, celui qu'il aurait pu être, qu'il sera cependant. Il sera donc tour à tour Enderlin qui rencontre Lila, la femme de Zwoboda venue excuser l'absence de son mari lors d'un rendez-vous dans un bar, qui en tombe amoureux sur-le-champ et noue avec elle une aventure ardente et dérobée. Mais il se voudra aussi Gantenbein le faux aveugle, marié à Lila, l'illustre comédienne dont il est l'ombre extra-lucide. Il dit entre autres : « Deux ou trois expériences, voilà ce qu'il possède, l'homme qui raconte sa vie ou n'importe quoi d'autre : des émotions types, mais pas une histoire. » Et encore : « Tout homme s'invente tôt ou tard une histoire qu'il prend pour sa vie, ou toute une série d'histoires. »

Ainsi se façonne et grandit cet étrange roman où la tension de l'écriture, l'acuité d'observation, le pathétique secret, incessamment se recouvrent et se dévoilent. "[Présentation de l’éditeur]

Surtout cette phrase : "« Tout homme s'invente tôt ou tard une histoire qu'il prend pour sa vie, ou toute une série d'histoires. »
Ici, il y a plein de ces migrateurs...

Écrit par : christiane | 18/01/2017

Et aussi, ceci de sa fille :
http://www.swissinfo.ch/fre/max-frisch-vu-par-sa-fille/30945866

Écrit par : christiane | 18/01/2017

http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-640/public/2017/01/10/vendee-globe-le-beau-cliche-d-alex-thomson.jpg?itok=b96tpdfB
Terrible l'arrivée ??
merci Christiane, je le commande. Mais pourquoi donc les fils ou fille de...éprouvent-ils le besoin de se lâcher, sitôt leurs parents disparus...

Écrit par : olga | 18/01/2017

pour répondre à votre question, olga, eh bien c'est non, un non ferme et définitif, vous vous mettez le doigt dans l'œil, et jusqu'au coude, dirait jicé.

Écrit par : vlad chiron | 19/01/2017

Mieux vaut se mettre le doigt dans l'oeil que dans le...
Et JC ne dirait pas jusqu'au goutte mais jusqu'à l'os. Et tout ça fait d'excellents blogueurs, ajouterait Maurice.

Bonne année à tous.

Écrit par : La ViSiTeUsE du JeUDi 19 | 19/01/2017

au COUDE, Trommelfeuer !

Écrit par : La ViSiTeUsE du JeUDi 19 | 19/01/2017

Non !.... je ne cèderai pas à la provocation !
Non !.... je ne cèderai pas à la ....
Non !.... je ne cèderai pas ...
Non !.... je ne
.....................
Et puis, merbe !
Je cède ....

Écrit par : JC....11h32 | 19/01/2017

Olga, magnifique ! longtemps j'ai cru qu'il s'agissait "du vent des globes" et cela me faisait rêver...

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Christiane, non moins magnifique "le vent des globes" !

Etudiante, j'ai appris à faire de la voile sur la Seine, en HIVER, expérience douloureuse, de retour sur la berge, je n'arrivais plus à me rhabiller tant mes doigts étaient gelés et engourdis.

Rien ne vaut un bon moteur !!!

Écrit par : Lucy | 19/01/2017

"je n'arrivais plus à me rhabiller tant mes doigts..."

Aaaah, Lucy ! Aaaaaaaaaaaaaaaaaah .... ce lot d'images qui me submerge...
(Un moteur ? pourquoi pas quatre roues, tant que vous y êtes !)

Écrit par : JC....13h51 | 19/01/2017

"le vent des globes" est une métaphore connue pour désigner un pet.

Écrit par : un drôle de loustic | 19/01/2017

ttp://www.doctormacro.com/Images/Dietrich,%20Marlene/Annex/Annex%20-%20Dietrich,%20Marlene%20(Rancho%20Notorious)_01.jpg
Vlad, quelle est la question?

Écrit par : olga | 19/01/2017

http://www.doctormacro.com/Images/Dietrich,%20Marlene/Annex/Annex%20-%20Dietrich,%20Marlene%20(Rancho%20Notorious)_01.jpg
Vlad, quelle est la question?

Écrit par : olga | 19/01/2017

On me cause ?

Écrit par : vlad chiron | 19/01/2017

Deine Schritte kenne ich,
Deinen schönen Gang,
Jeden Abend brennt sie,
Doch mich vergass sie lang...

Écrit par : Sergio | 19/01/2017

D'abord Lucy,
Le vent des globes.
J'étais influencée non par le météorisme mais par les énormes globes de Vincenzo Coronelli, découverts à la BNF en 2006. Une merveille ! Le globe céleste tout de bleu vêtu, le globe terrestre et ses vaisseaux croisant les dauphins, les ours polaires et des oiseaux aux plumes multicolores et même un phénix. Leurs voiles gonflées du vent des globes... Et Persée qui vient de trancher la tête de la Méduse. Des étoiles, des comètes; Des contrées exotiques avec des hommes à coiffe, des coquillages, la pêche aux perles. L'Afrique avec son bestiaire.Le Nil n'a pas encore de source...

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Encore Lucy,
moi, j'ai ramé sur une barque du lac du bois de Boulogne !

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Les triplées Dietrich sont très belles , Olga. Elles me font penser à La Lola de Jacques Demy avec ses bas résille !
https://www.youtube.com/watch?v=7heXZPl2hik

Écrit par : christiane | 19/01/2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fl%C3%A8che_jaune

Ha ben j'étais pas bourré, j'ai vraiment lu un bouquin qui existait... Mais faut le prendre en russe, sinon on le pige qu'en français !

Écrit par : Sergio | 19/01/2017

Doch mich vergass sie lang...
Écrit par : Sergio | 19/01/2017

Ach und bis mir schlüpf
Den grosse durch Marschenweg
Beim blickert Unsgewesen
Schmück sind Freuchtigen lass !

Écrit par : commentateur polyglotte | 19/01/2017

Encore Lucy,
moi, j'ai ramé sur une barque du lac du bois

ouais ben j'ai ramé toute ma vie, partout, et ça continue

Écrit par : idiolecte | 19/01/2017

pas bourré, j'ai vraiment lu un bouquin qui existait...
Écrit par : Sergio | 19/01/2017

c'est le problème quand on est pas bourré, on imagine des trucs

Écrit par : idiolecte | 19/01/2017

74 jours 3 heures 36 minutes et 46 secondes

Écrit par : JC....17h35 | 19/01/2017

Quel est ce décompte, JC ? A partir de quel fait ce déroulement du temps ? Vas-tu à rebours ou en avant ?

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Mais Sergio, dans ton histoire, le bonnet ne veut pas aller là où va la tête et la tête ne sait pas où elle va. Quel bazar !
Que ferait-il au milieu des poids et mesures du pavillon de Breteuil.
J'aime beaucoup cette histoire, comme ce bruit qui sautille sur le trottoir.
Pas de pied, pas de main, pas de corps, juste une tête et un bonnet.
Etrange....

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Quel est ce décompte, JC ?
Voyons Christiane, il faut suivre ! On vient d'en parler ici même.....

Le Cléac'h (pas marin d'eau douce lui...)

Écrit par : Lucy | 19/01/2017

Mais oui, mais c'est bien sûr !

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Christiane, "juste une tête et un bonnet" Attention à ne mettre la tête trop près du bonnet !

Écrit par : Lucy | 19/01/2017

Armel Le Cléach remonte le chenal sous un grand feu d'artifice (voir sur la 15) !

Écrit par : christiane | 19/01/2017

Que ferait-il au milieu des poids et mesures du pavillon de Breteuil.
Écrit par : christiane | 19/01/2017

C'est une question de conformité. Avant, c'est le roi qui faisait référence, et il essayait tous les bonnets du royaume ; donc il fallait les lui apporter au Louvre, ou alors venir le trouver pendant ses déplacements. Seulement une fois à Soissons c'était une telle cohue qu'il a cassé un vase !

En république ça rigole pas du tout, même le platine fait pas confiance à l'irridium, donc on henferme tout ce beau monde dans le fameux pavillon, et pour les bonnets on vérifie en plus qu'ils sont conformes et normaux, comme ça si la tête l'est pas ça se verra pas...

Écrit par : Sergio | 19/01/2017

{Christiane, "juste une tête et un bonnet" Attention à ne mettre la tête trop près du bonnet !} (Lucy)

Désolé, Lucy, mais (D. le dirait mieux que moi) cette plaisanterie n'est pas très drôle. Faites des efforts si vous voulez qu'on continue à vous lire.

Écrit par : C. | 19/01/2017

Je jette mon bonnet par-dessus les moulins

Écrit par : L. | 19/01/2017

bonnet... bonnet... on lisait du bon dubo dubon dubo dobonnetnet dans les tunnels du métro là du bonnet ou bonne année à tous !
https://www.youtube.com/watch?v=-Emwf1X5gj4

Écrit par : christiane | 19/01/2017

** y'en a pas 3, y'en a 4, des Dietrich...trouble bipolaire ou retrécissement du champ visuel compensé par le tremblement des mains..allez savoir ... peut-être tout simplement mes éternuements ont-ils entraîne la valse des jupons...
Vlad, qui que vous soyez, ange(bleu) ou impératrice rouge, plus la peine de poser de question, je suis isolée contagieuse.
Superbes vues de la mer et des bateaux tout l'après-midi; on refait la fête, ce soir avec force grogs.

Écrit par : olga | 19/01/2017

https://gilscow.files.wordpress.com/2016/11/4778_boat_1001.png?w=510
l'art de naviguer....

Écrit par : olga | 19/01/2017

Dubo, Dubon, Dubonnet, mais c'est bien sûr ! Je me souviens aussi de cette pub récurrente dans les tunnels du métro et sur bien d'autres supports aussi, imaginée par Cassandre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cassandre_(graphiste)

D'autres vieilles pubs de métro retrouvées lors du "relooking" de Trinité :

http://www.lumieresdelaville.net/2016/03/03/le-decarrossage-de-la-station-de-metro-trinite-revele-de-vieilles-affiches-des-annees-50/

Écrit par : Lucy | 20/01/2017

Lucy,
cette station de métro ressemble à un palimpseste. Le passé y apparait et ceux-là près de qui nous marchions dans les rues et dans les rames de métro ne sont plus...
Ceci ressenti, il reste le talent de Cassandre, salué aussi par cette affiche mise en ligne par Olga.
Entre le publiciste et l'écrivain les mots tanguent, arrachés par la consommation pour l'un, arrachés au cœur pour l'autre.

Écrit par : christiane | 20/01/2017

Écrit par : y a des claques qui se perdent | 21/01/2017

Écrit par : y a des claques qui se perdent | 21/01/2017

Où écrire sinon ici un enchantement ?
Non, non, Olga ne me dites pas de ne pas dire que son dernier billet sur le livre d'Olivier Rolin est BEAU, qu'il invite à se glisser dans les mots de Rolin comme dans un champ de neige qui va nous brûler. Ne me dites pas, Olga, que je ne dois pas jubiler parce que , enfin, on peut relire tous ses billets.
Dans la morosité ambiante, aller là où les mots, même, blessés ont la beauté et la légèreté d'un cristal de glace.
Bonne journée à tous même au donneur de claques.

Écrit par : christiane | 22/01/2017

Règle 1 : ne jamais faire confiance aux mots
Règle 2 : ne respecter aucune règle...

Écrit par : JC....11h31 | 22/01/2017

Pour le donneur de claques :

https://www.youtube.com/watch?v=Rl-zSoedNT0

et pour Trump accessoirement.....

Bonne journée au soleil Christiane.

Écrit par : Lucy | 22/01/2017

Si JC allait chez cette coiffeuse, quelle tête lui ferait-elle ?

Écrit par : christiane | 22/01/2017

http://idata.over-blog.com/1/39/45/90/photos109/1956867375.jpeg
vive la logique qui s'tord le cou !
d'un temps ancien où j'emmenais mes délicieux bambins aux expos de Carelman, et regonflés à bloc, nous allions ensuite dans les jardineries enlever , à la dérobée, les fleurs artificielles piquées dans les plantes grasses....

Écrit par : olga | 22/01/2017

coiffure, coiffure,
http://a397.idata.over-blog.com/2/56/10/11/5Max-Ernst--VG-Bild-Kunst--Bonn.jpg

Écrit par : olga | 22/01/2017

http://files.newsnetz.ch/story/1/7/8/17886953/3/topelement.jpg
Douce quiétude ..especially for men

Écrit par : olga | 22/01/2017

"Si JC allait chez cette coiffeuse, quelle tête lui ferait-elle ?" (Christiane)

Brouille définitive avec Josy, ma coiffeuse ! Comme je lui demandais de me coiffer à la TRUMP, mon idole actuel, la garce me refuse un acte somme toute assez simple...
Elle est "démocrate", la conne !
Je vais envoyer une lettre, plaintive, à l'Ordre national des coiffeurs pour discrimination.... et me faire faire une perruque blonde chez un grand du poil !

Écrit par : JC....15h55 | 22/01/2017

Je vais envoyer une lettre, plaintive, à l'Ordre national des coiffeurs
Écrit par : JC....15h55 | 22/01/2017

Faut mettre une feuille de plastic, un détonateur solaire essetra plat... BOM !

Surtout que les coiffeurs, pour la discrimination, comme i sont tous... Enfin je veux dire...

Écrit par : Sergio | 22/01/2017

JC… j’adore votre côté carnassier irrévérencieux

Écrit par : Lucy | 22/01/2017

Christiane, pas eu le temps de vous répondre complètement, occupée puis privée de moyens de com. par un réseau-espion qui avait pris les commandes de mon PC....
Le texte sur O.R. est excellent, pas beau (sens ?) mais les paysage évoqués semblent beaux.PE a écrit un article de revue plus qu'un billet de blog qui inviterait à s'arracher les cheveux dans une discussion en flammée. C'est ça que je voulais dire.

Écrit par : olga | 23/01/2017

Les commentaires sont fermés.