Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2016

Filigranes

filigranes.jpg

 

Cela n'a rien d'extraordinaire mais, quand on pense que c'est une fractale qui fait cela, reste relativement étonnant. C'était avant que je ne lise le bouquin de Philippe Forest*, mais là lui c'étaient des assemblages de noir ; comme le noir il faut l'éclairer...

 

Des calques noirs ça doit pas être très facile ; faudrait voir ce que ça rend. Et surtout les représenter, bien sûr. Et puis là on n'a pas l'histoire des vibrations ; très important ! Sonore, lumineuse, électrique, si même la matière n'est que vibrations (donc le granit !), la vie, elle, l'est encore plus. Et les identités ce sont des vibrations qui ont foiré ! Enfin pas l'identité, le principe de l'identité, plutôt.

 

D'ailleurs rappelons la phrase de Philippe Roth, celui-là : l'identité commence là où finit la réflexion ; c'est simple : c'est quand les vibrations s'arrêtent ! L'identité c'est la sédimentation l'ossification...

 

 

* Le chat, je veux dire.

 

Commentaires

**********************************************
Il est clair que le propos de Philippe Roth sur l'identité est particulièrement ridicule : ce qui fait que je l'adore, cette affirmation stupide .... !
Voila une journée qui commence bien.
D'ailleurs ce matin, vu du rivage au plus lointain, la mer ce matin était sublime de calme...

Écrit par : JC..... | 04/05/2016

**********************************************
Mon aventure religieuse islamique ayant pris fin sur un désaccord sérieux avec un imam borné, disons tout simplement un imam : je suis bouddhiste depuis hier !
Qu'est ce que c'est sympa, bouddhiste !
J'embrassais les moches, désormais j'embrasse les mouches, je câline les moustiques, je respecte les cancrelats, j'apprend des fourmis, les boucs sont mes potes ....
Matériellement, j'ai apporté tout mon pognon à un grand temple bouddhique situé à Bercy, là où nous accueille le sourire aux lèvres le BOUDDHA SAPIN, bonhomme rondouillard et joyeux... quel monument d'affabilité généreuse !
Que le bonheur vous hante jour et nuit, mes frères et mes sœurs en spiritualité orange, la Terre Pure sera votre foyer !

Écrit par : JC..... | 04/05/2016

______________________________________________________
Ah, l'auteur préféré de JC !
"Ne vient de nous-même que ce que nous tirons de l'obscurité qui est en nous et que ne connaissent pas les autres. (...) Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier..."
Mais oui, c'est... lui, dans "Le temps retrouvé" !

Écrit par : christiane | 04/05/2016

**********************************************
Sortir une citation de cette fiotte de Marcelito, la honte de la littérature hexagonale, la folle du verbeux, la taupe de l'inconscient,.... et pour me faire souffrir ... ça, c'est du Christiane pur sucre qui agit avec moi comme l'infirmière de "Vol au dessus d'un nid de coucou".... Ah, crédié, elle a le sadisme souriant, la bougresse !

Écrit par : JC..... | 04/05/2016

___________________________________________________

Ha mais la littérature hexagonale ça se regarde à pans coupés ! Six bases de travail, c'est pas rien, quand même... C'est un peu comme les transmetteurs d'ordres des bateaux-lavoirs de ce cher Haddock !

Écrit par : Sergio | 04/05/2016

_____________________________________________________________
JC, il n'y a pas que toi qui aime provoquer... un sourire. Je trouve cette Pensée de Marcel Proust tellement accordée à ce que je reçois et de cette fractale et des mots de Sergio.
Quant à vous cher ami, vous voici, bien malmenée par votre recherche... A quand le temps retrouvé après tout ce temps perdu ? Vous n'avez pas encore essayé Sodome et Gomorrhe ? Ah, JC, rien ne vaut l'ombre des jeunes filles en fleurs pour adoucir vos mœurs... Ne soyez pas prisonnier de ces désastres. "La littérature hexagonale ça se regarde à pans coupés !"

Écrit par : christiane | 04/05/2016

__________________________________________________

sur l'identité
Écrit par : JC..... | 04/05/2016

De toutes manières, comme dirait Passou, il y a des zones grises ; même les bancs de cresson on reconnaît des individus etc.

Mais même dans les zones grises, il y a les ramifications du non-identitaire et celles de l'identitaire ; et on passe des unes aux autres comme dans les vaisseaux sanguins, ou alors la douane du pont du Kehl : cent kilomètres à l'ouest on est déjà allemand, cent kilomètres à l'est on est toujours français...

Écrit par : Sergio | 04/05/2016

___________________________________________________

A quand le temps retrouvé après tout ce temps perdu ?
Écrit par : christiane | 04/05/2016

Ca empire... Mais c'est peut-être pas plus mal !

Écrit par : Sergio | 05/05/2016

_____________________________________________________________
Le temps, Sergio ? C'est nous, brinquebalés par les émotions, les pensées, les rencontres. Sculptés par la solitude ou le bonheur qui passe, les livres, les paysages reconnus après avoir été traversés en songe. Le hasard qui lui donne des accrocs à travers lesquels on voit le bleu du ciel ou les orages. Les anniversaires à la queue-leu-leu. Les naissances et les morts... Jamais retrouvé... Jamais perdu... Pas de rue des Morillons pour les souvenirs...

Écrit par : christiane | 05/05/2016

*********************************************
J-1
On m'appelle J depuis vingt ans. Je suis né au Labo 8 de l'Institut. J'avais beaucoup de frères, jeunes et vigoureux. Ils sont tous morts. Ils n'en avaient plus besoin et les ont retirés sans remords.
Nous sommes bien installés au village.
Avec Z et M, nous pratiquons les sports tout le jour. Il faut que nous soyons en forme.
Des visiteurs viennent parfois nous voir. Des vieux pour la plupart. Qui parlent entre eux. Nous ne savons pas qui ils sont, ni pourquoi ils sont là.
Cela nous est égal.

J
Je suis J. Tout allait bien pour moi jusqu'à cet été. Crise majeure, examens à l'hôpital pendant deux mois. Condamné. L'usure d'une vie bien remplie. Le Grand Régisseur m'a fait savoir que le temps était venu de me transférer.
J'avais pris mes précautions. L'argent ne m'a jamais manqué. Je suis prêt.
Je suis allé au village me voir.
Il me plait et j'ai admiré son excellent état physique. On m'a dit qu'ils étaient intellectuellement vierges.
Tant mieux.

J+1
Ils sont venus me chercher avec douceur et m'ont présenté à un vieil homme. Il a l'air bon. Il me tenait par la main. Je me suis endormi. Depuis ce jour, mes rêves me sont étrangers.
J'ai quitté le village par la Grande Porte. Le chauffeur m'observait discrètement dans le rétroviseur de la limousine.
Au loin, la fumée du crématorium rejettait au ciel clair les vieilles molécules du vieil homme mort.
Pourtant, il est là, bien présent. Je le sens, silencieux, tendrement tapi au plus profond de ma chair, retenant sa nouvelle force, content de lui.
Comment vivre cette horreur ?

Écrit par : JC..... | 05/05/2016

_____________________________________________________
Dans ce... cauchemar un détail cloche :
"J'avais pris mes précautions. L'argent ne m'a jamais manqué."
Dans ce monde déshumanisé, à quoi servirait cet argent ? Quelles sont les précautions ?
Le sommet SF et poésie :
"Je suis allé au village me voir./Il me plait"
Mais ça reste un cauchemar...

Écrit par : christiane | 05/05/2016

*********************************************
Le détail, c'est l'argent !
Argent qui est le moyen le plus simple d'échanger "aux vraies valeurs"....
Le reste étant littérature ! ... depuis Crésus, les Papes, et Cahuzac !

Écrit par : JC..... | 05/05/2016

__________________________________________________

les vieilles molécules
Écrit par : JC..... | 05/05/2016

Justement, elle est là l'ardonne malnaque ! C'est que les molécules, même si elles ont six cent mille ans, y compris les années bissextiles et même la Fête-Dieu, le Ramadan, l'Epiphanie et surtout le vingt-et-un janvier, eh bien elles n'ont pas du tout d'âge... Elles sont en bonnet Duform comme dirait l'inspecteur Palmer ; ganz neu, et même à prendre en leasing et à passer au Dinitrol !

Écrit par : Sergio | 05/05/2016

___________________________________________________

Cahuzac, Cahuzac, si c'en était un d'Auvergnat i se serait pas fait gauler comme un deb ! Un pied tendre un newbie...

Écrit par : Sergio | 05/05/2016

*********************************************
La République des Livres est devenue LE VILLAGE GALLIMARD dont la gérante, Anastasie aux longs ciseaux, serait une parente éloignée d'un taulier oublieux des simples ...

Écrit par : JC..... | 06/05/2016

*********************************************
Rien de plus émouvant que des ruines encore debout la nuit, selon DHH-Judith .... qui se dépense pour faire de l'humanitaire à deux balles ! !

Écrit par : JC..... | 06/05/2016

___________________________________________________

Gallimard c'est Shalimar et Shalimar c'est... Bon Dieu encore eux !

Écrit par : Sergio | 06/05/2016

-----------------------

Bon, voilà JC tout énervé par une nouvelle coupure de sa transmission en direct ! puis des énervements à n'en plus finir, c'est fini oui ?! ;)

le livre proposé par P Assouline pose le problème suivant : pour en parler encore faut-il le lire, mais pour le lire il faut l'acheter et les premières pages lues vous font douter de l'investissement ! tant pis, on le lira dans les rayons d'un magasin. Suivant !

Dîtes, personne n'a lu le Sunset Park de P Auster ici ? Parce qu'il me semble qu'un intervenant de la RDL fait une grosse bévue en parlant d'assassinat ( et non meurtre ) quand tout le bouquin repose sur la question de la chance, de la malchance, de ces évènements aléatoires qui bouleversent les vies. Le héros se bat contre son demi-frère sur le bord de la route. Le demi-frère tombe sur la route quand une voiture passe. Ca c'est le sujet du bouquin : "quand la voiture passe". Ce thème est largement repris quand le narrateur se souvient des joueurs de baseball, de leurs carrières, comment un nom restera au firmament alors qu'un autre disparaîtra, comment la chance va sourire à l'un et ruiner la carrière d'un autre. C'est fait avec beaucoup de maestria. L'autre part merveilleuse du livre c'est la lecture du même évènement par chacun des personnages d'une même famille : tout ce qu'ils ont cru comprendre, ont interprété, des paroles et de la réaction des autres.
Bref, si quelqu'un l'a lu, merci pour l'avis à venir. Peut-être me trompè-je !

Sergio j'aime beaucoup la simplicité de cette image, justement. Elle est captivante sans doute par son équilibre...toute en ondes.

"si c'en était un d'Auvergnat i se serait pas fait gauler comme un deb ! Un pied tendre un newbie..."

Ah ça c'est vrai ! mais ne le dîtes pas trop fort Sergio. Si le parisien était moins sûr de lui il se serait demandé comment les auvergnats pouvaient racheter tous les cafés de Paris avec des sacs de charbons tout en surveillant la cuisson de l'aligot ! bon, ça date, mais quand même !

Écrit par : chiara | 06/05/2016

___________________________________________________

ça date
Écrit par : chiara | 06/05/2016

Je me méfie un peu, parce qu'il arrive qu'en grattant un peu on ait la surprise de retrouver des constantes encore plus éternelles que les imprimeries d'Epinal ; comme disait Aznavour on n'en croit pas ses yeux...

Écrit par : Sergio | 06/05/2016

__________________________________________________________
Chiara,
je réponds à DHH sur la RDL, à propos de ce que je ressens des livres d'Annie Ernaux.

Écrit par : christiane | 06/05/2016

__________________________________________________

les premières pages lues vous font douter de l'investissement ! tant pis, on le lira dans les rayons d'un magasin. Suivant !
Écrit par : chiara | 06/05/2016

Ca dépend dans quel état d'esprit on est ; ça peut se laisser lire, c'est rassurant, une oscillation entre douceur et une sorte de naïveté dans le ton et l'expression que l'on pourrait qualifier d'au moins un peu délibérée...

Écrit par : Sergio | 06/05/2016

-----------------------

Merci Christiane, je vous ai lue et comprends bien ce que vous écrivez sur la RDL. Je crois même vous suivre mais je vérifierai donc dans les rayons.

Sergio, lire un livre "rassurant" au ton naïf "au moins un peu délibéré"... vous êtes extraordinaire ! mais je me contenterai de lire un livre puissant, ou relire Ferdine; non vraiment je crains les nouvelles expériences !

Écrit par : chiara | 06/05/2016

__________________________________________________

En général à la bib j'essaie de prendre essentiellement deux bouquins, non compris ceux en langues étrangères qui au demeurant se tarissent, l'allemand très miséreux et le russe que j'ai fini par épuiser lui aussi.

Le premier c'est ce que je trouve de mieux en littéraire, du Simon, du Gracq, Modiano, du Gide, du Nouveau roman si j'ai de la chance, enfin grosso modo tout ce dont on parle ici à ce moment-là.

Et comme je suis un inquiet, que j'ai peur d'être dépassé, le second c'est un peu la récré, mon 'Club des cinq" : beaucoup de biographies, et puis comme elles aussi se tarissent, du roman considéré comme plus léger, ou un bon pavé historique qui me tend les bras à défaut de me tomber sur la calebombe ; c'est un peu pèle-mêle, tout cela, et il peut arriver que celui que j'ai pris au hasard en deux se révèle ressortir largement au un !

Écrit par : Sergio | 06/05/2016

*****************************************
A partir du moment où les Londoniens en sont réduit à donner sa chance comme Maire à un musulman, c'est à dire une bête en religion normative, je ne vois pas pourquoi je ne mettrai pas l'heure du commentaire...

Écrit par : JC.....5h46 | 07/05/2016

**********************************************
Deuxième constat . Je ne lis plus : ça sert à rien.

Écrit par : JC.....5h51 | 07/05/2016

*********************************************
Troisième énervement, mûrement réfléchi : on devrait interdire aux vieilles dames l'évocation de leurs turpitudes coloniales et vacancières hors de leur boudoir.
Cet étalage d'histoire de cul dans nos librairies désertes, .... c'est triste comme un naufrage !

Écrit par : JC.....5h58 | 07/05/2016

*********************************************
De retour des exercices physiques qui auraient fortement déplu à Ignace de Loyola, je me disais que 99% de la littérature est bonne à jeter, car enfin, que peut nous apporter le témoignage d'inconnus bavards dans le problème personnel de la conduite de nos affaires, ce qui ne dépend que de nous ?
Finalement, lire ne sert qu'à noyer le poisson dans le poison du verbiage d'autrui, écrire qu'à confesser l'inutile de nos pensées laquées de platitude.... !
On peut réfléchir, vivre, sans savoir lire ni écrire ! Ce qui est important, c'est de savoir compter.

Écrit par : JC.....7h07 | 07/05/2016

*********************************************
Je ne suis plus bouddhiste, j'ai été viré comme un malfrat.
A la question du Maître :
"Par où passe la voie médiane qui mène au bonheur ?", j'ai bêtement répondu avec franchise :
"La voie qui mène au bonheur passe sous le sari de ma voisine de gauche !"
Il m'a fait une gueule pas possible, le Maître, puis m'a accompagné jusqu'à la porte du temple... une fois dehors, j'avais pas l'air tarte dans ma combinaison orange, le crane rasé, la mentule défaite, la voie médiane à jamais perdue sous les courbes non-euclidiennes d'un superbe sari, désormais inaccessible spirituellement....

Écrit par : JC.....7h56 | 07/05/2016

*********************************************
Reprenons notre Exercices Spirituels d'Ignace de Loyola. Ignace ! Ignace ! c'est un petit, petit, nom charmant ...

Écrit par : JC.....7h56 | 07/05/2016

*********************************************
Sergio, comme convenu vous m'envoyez les sous, Poste Restante 83 Porquerolles, okay !? Merci et bon week-end ! Je dégage ...

Écrit par : JC.....8h37 | 07/05/2016

--------------
Ah mais là entiérement d'accord Sergio : de plus légers ou dit tels peuvent être vraiment plaisants mais justement je me demande si ce qui ne rebute pas là c'est l'absence de légèreté dans le propos ? Je vérifierai donc avant d'en dire plus, quelques pages ne suffisant pas.

Bon personne n'a lu P Auster, tant pis. "Tombouctou" du même auteur, d'apparence plus légère est une petite perle; l'auteur y invente "le jeu où l'on gagne quand on perd", dans une Amérique aux banlieues de plus en plus propres et ordonnées, aux pelouses impeccables. Le héros est le chien d'un poète sdf qui devra survivre après la mort de son maître, sujet dangereux s'il en est mais pari réussi.

JC tentez le jaïnisme, qui sait ?

Écrit par : chiara | 07/05/2016

..."on devrait interdire aux vieilles dames l'évocation de leurs turpitudes coloniales et vacancières hors de leur boudoir"...

Aux vieux messieurs aussi !!! Et on devrait leur interdire tout court l'évocation de leurs essais de turpitudes.

Écrit par : Lucy | 07/05/2016

----------------------

hihi Lucy, merci pour le fou rire ! "essais" n'est-il pas trop cruel ?

;)

Écrit par : chiara | 07/05/2016

___________________________________________________

Poste Restante 83 Porquerolles
Écrit par : JC.....8h37 | 07/05/2016

En haut de la grande place carrée ? Ou c'est la mairie ? C'est tellement grand je m'y perds...

En hattendant pour rouler à Porquerolles sur une Norton Commando je vois pas lerche non plus ! Si, la route qui mène au phare, au centre ; mais les gravillons... Quelques bouts droits effectivement sur le port, tout le reste honnêtement... J'en serais déjà malade pour mes amortisseurs ! Je crois que c'est ça qui m'a sauvé (jusqu'à maintenant) : comme j'ai dû attendre de gagner ma croûte pour avoir ces engins, eh bien j'ai toujours eu peur... pour le matos !

Écrit par : Sergio | 07/05/2016

*********************************************
Voulez vous dire, Lucy, qu'à 92 ans nous n'aurions pas droit à des turpitudes non littéraires, après des années d'études finalement castratrices ?....
De quel bois êtes vous faites ?!

Écrit par : JC.....16h58 | 07/05/2016

*********************************************
Rectification : " De quel bois êtes vous fête !"

Écrit par : JC.....16h58 | 07/05/2016

___________________________________________________

"essais"
Écrit par : chiara | 07/05/2016

Houi mais si c'est comme les Shadoks faut en rater plein, des essais...

Écrit par : Sergio | 07/05/2016

*********************************************
Il me semble, chiara, que vous êtes trop malicieuse pour ne pas en souffrir, parfois ...

Écrit par : JC.....16h58 | 07/05/2016

++++++++++++++++++++++++++++++++++
JC.... vous avez tous les droits, mais comme on dit : "il faut avoir les moyens de sa politique"

Rien de pire qu'un vieux beau noyé dans son bouillon de luxure.

Écrit par : Lucy | 07/05/2016

*********************************************
Lucy, un bon marin ne se noie pas facilement.... surtout dans un bouillon de luxure !
Quant à vieux beau, n'exagérons rien : à 92 hivers, je fais 52 printemps !!!
(vous êtes une véritable hyène, non ?...)

Écrit par : JC.....16h58 | 07/05/2016

___________________________________________________

Les trurpitudes coloniales... Tu parles, des tennis déserts ! Le pove vélo, les pneus à moitié rouillés... Rongés ! La mousson qu'est en train de sécher comme helle peut... Et Anne-Marie elle sait même plus dans quel tennis i faut le chercher, son vélo !

Écrit par : Sergio | 07/05/2016

___________________________________________________

La hyène c'est quand même pas l'excellence dans le dizahine... Vaut mieux des boas ronds....

Écrit par : Sergio | 07/05/2016

---------------------
Malicieuse, JC, peut-être, mais que diriez-vous de Sergio et son "Bernardaud Régence" ?
Vous êtes un as de l'atterrissage forcé Sergio.
( j'adorais les shadoks de ma petite enfance).

Écrit par : chiara | 08/05/2016

*********************************************
Monsieur Glouglou, interrogé par mes soins, vient de m'apporter quelques images de ce que signifie "Bernardaud Régence"....
P'tain que c'est moche, cette vaisselle !
A gerber. Donc je n'en dirai rien....

Écrit par : JC.....9h28 | 08/05/2016

**********************************************
Un musulman anglais, d’origine pakistanaise, est Maire de LONDRES ! Un chrétien pakistanais, d’origine anglaise, sera t il un jour (!) Maire de KARACHI ?
Euh... !!!
Absolument inimaginable ! Nous en étions tous persuadés. Deux poids, deux mesures, une seule naïveté : elle est occidentale et boboïde.

Écrit par : JC.....10h56 | 08/05/2016

__________________________________________________

P'tain que c'est moche, cette vaisselle !
Écrit par : JC.....9h28 | 08/05/2016

T'inquiète. C'est que pour les voisins. Quand on se balance ça sur les étiquettes à quatre heures du matin, même avec leurs Doubles-Veaux* de soixante mètres de long i sont plutôt bluffés ils tirent le nez de Cyrano...


* Bayerische et caetera.

Écrit par : Sergio | 08/05/2016

*********************************************
En français, doubles veaux de 60 mètres de long.... c'est quoi ?

Écrit par : JC.....18h51 | 08/05/2016

___________________________________________________

Les Motorenwerke ! Munik, comme disait Chamberlain... Mais c'est vrai que c'est plutôt du jargon motard... La Béhême on est sûr de la croquer !

Écrit par : Sergio | 08/05/2016

Christiane, et les autres! rentrée, je voulais vous conseiller une lecture à la place idoine;( lu le billet, intéressant); ce qui s'y passe me révulse; donc, ici. Je n'aime pas les lettres de S. à N.Algreen (voir éventuellement plus tard) . Lisez "mon ami je vous aime" lettres de julie de lespinasse au comte de Guibert; environ 100 pages, petites; au petit mercure
de france; 4/5 € ? absolument magnifique. (30 ou 50 mn de lecture).
Sergio, ça passe, Olga ?

Écrit par : olga | 08/05/2016

___________________________________________________

ça passe, Olga ?
Écrit par : olga | 08/05/2016

Ben oui... En russe ça fait Олга !

Écrit par : Sergio | 08/05/2016

Olga ? c'est un petit nom charmant.
Moi, je les aime bien les lettres de Simone de Beauvoir à Nelson Algren. Une faille dans ce personnage dur et péremptoire. N'a-t-elle pas choisi d'être enterrée avec son anneau au doigt ? J'y pense quand il m'arrive de passer devant la tombe de Sartre et Beauvoir au Montparnasse.
Mais je lirai celles de Julie de Lespinasse.
Magnifique soirée radio avec la retransmission du "Train" de Simenon, (adapté par Pierre Assouline) et enregistré en public au studio 104 de la Maison de la radio le 15 avril . J'y étais. Puissant souvenir.

Écrit par : christiane | 08/05/2016

Christiane, help help; comme je comprends qu'il se soit refroidi, Nelson! SdeB m'avait semblé incapable de simplicité; elle explique, elle explicite, elle raisonne...
Ce soir ,ce matin, vais-je arriver à me coucher ?? des transitions difficiles.... enfin. Je relirai la lettre qui se trouve ds "T de F" , pour vs être agréable. Quand elles avaient paru, j'avais fait une lecture" expressive" et tous, copin(e)s se tirebouchonnaient ....Lisez Julie de L et donnez m'en des nouvelles!!

Écrit par : olga | 09/05/2016

*********************************************
Doubles-Veaux : Béhème Double Veaux : BMW.... quel jargon de motard ironique ... Merci pour la traduction !

Écrit par : JC.....6h22 | 09/05/2016

**********************************************
Il y a dans la lettre d'amour de Simone toute la sottise d'une femme qui aime. Toute l'humanité et son besoin d'habillage de mots ... Des lettres comme celle là, il doit bien en avoir des millions. Ecrites ou pensées.
Emouvant de constater combien l'être humain peut vivre ce grand écart entre le quotidien et le rêve ...

Écrit par : JC.....6h32 | 09/05/2016

-------------------------------------------------------------------------
Olga et JC,
vous avez raison. J'ai lu trois... de ces lettres (sur le net) et ce qui m'a paru agréable c'est - même s'il y a beaucoup "d'habillage de mots" - sa vulnérabilité, pour elle, qui savait être si altière et sûre d'elle, intellectuellement. Comme vous le dîtes, JC, elle se débat entre quotidien et rêve parce qu'elle aime, parlant de chose et d'autre pour ne pas être face à un choix impossible entre Sartre et Algren.
Comment en sommes-nous arrivés à parler de Simone de Beauvoir ? Ah oui, il faut remonter à loin, sur la RDL. DHH faisait peser sur elle une responsabilité dans le... raidissement des mentalités féminines quant leur rapport de soumission avec les hommes. J'ai cherché un lieu d'écriture où elle perdait pied par amour.
Donc, Lola est devenue Olga. Ça alors !

Écrit par : christiane | 09/05/2016

*********************************************
Il a fallu nous éloigner de la Nature en inventant de toutes pièces l'homme et la femme dits supérieurs aux bêtes sauvages : nous étions des animaux si fragiles, entourés de si puissants prédateurs !
Pour se différencier, on a inventé le langage, les codes, l'amour avec un grand Aaaah, dans le but sordide de cacher l'instinct, le désir, la violence amoureuse. Tuer la bête !
Résultat ? Au lieu d'avoir le cul joyeux, jouissif, insouciant et naturel du mâle et de la femelle, on a le cul entre deux chaises quand ce n'est pas entre deux tabourets, comme Simone ! On invente même des genres nouveaux et inutiles ...
...et les psychanalystes ont des clients, pardon, des "patients", de plus en plus de patients, de plus en plus impatients !...

Écrit par : JC.....9h06 | 09/05/2016

*********************************************
Comble du ridicule, une écrivaine replonge à 76 ans dans sa virginité perdue, et nous entraine dans cette niaiserie personnelle... !

Écrit par : JC.....9h16 | 09/05/2016

-----------------------------------------------------------------------
Un hasard qui conduit à perdre sa lucidité : être amoureux...

Écrit par : christiane | 09/05/2016

*********************************************
Je suis en train d'écrire, uniquement les soirs de pleine lune, un "L'Amour pour les Nuls". C'est mon côté humaniste qui m'y pousse irrésistiblement, je suis si sensible à la souffrance des gens ....
Ce pourquoi, Christiane, je proteste : on peut, on doit, il faut, absolument être amoureux ET rester lucide !

Écrit par : JC.....10h21 | 09/05/2016

*********************************************
Sans vouloir concurrencer les imams en sueur religieuse, il y a en amour une immense différence entre "se soumettre" et "s'abandonner" ....

Écrit par : JC.....10h47 | 09/05/2016

-------------------------------------------------------------------------
ce ET est une... aspiration ?
"se soumettre" : beurk !
"s'abandonner" : délice !

Écrit par : christiane | 09/05/2016

*********************************************
.... nous sommes d'accord !....

Écrit par : JC.....10h47 | 09/05/2016

___________________________________________________

Doubles-Veaux
Écrit par : JC.....6h22 | 09/05/2016

C'est très vieux et, honnêtement, même à cette époque-là, ça me faisait déjà pas rigoler... Entre autres parce qu'elles ont d'autres qualités, par exemple le rallye des Eléphants, concentration en Bavière (en montagne) très proche du premier de l'an, et où elles étaient naturellement les reines ; tente Quechua ou igloo, au choix...

Écrit par : Sergio | 09/05/2016

___________________________________________________

des "patients", de plus en plus de patients, de plus en plus impatients !...
Écrit par : JC.....9h06 | 09/05/2016

Houi, je peux pas supporter le terme ; je connais les malades, ou encore les "pratiques", mais ce truc-là, les patients, c'est flou et louche c'est fflouche !

Écrit par : Sergio | 09/05/2016

J.C. Comment faites-vs pour devenir "un îlien qui, que,"
Mon nouveau nom, est,ailleurs, mis en quarantaine...

Christiane,par chance je n'ai lu" le deuxième sexe" que très tard, et je ne l'ai pas terminé...Mais, je lisais "Elle"et c'était formidable ; une vraie libération; des articles ni niaiseux ni benêts, des images d'une femme qui n'est plus popote ou intello, mais qui a des désirs, des envies, des bonheurs. Des films aussi.
Ceux qui, à côté, parlent d'éducation étriquée, petite bourgeoise, manquent d'information; où trouvait-on des capotes anglaises ??? qui ne se déchiraient pas ??
Il me semble que ce livre d'A.E. est pour elle un défi littéraire, et qu'il lui est indispensable de l'écrire , afin que sa trajectoire de romancière soit achevée.
Quand j'étais au lycée, mixte,il y avait le samedi après-midi, 2 heures de "cours" dits initiation à la sexualité;réservés aux filles;de Terminale; faits par notre prof de sciences nat, une référence! C'était une jeune femme, jolie, célibataire, avec laquelle ns ns entendions très bien . Premier cours, qu'est-ce qu'une femme, quand "les anglais débarquent-ils" , etc...la reproduction, les petits pois , en fait, ce que ns avions commencé d'étudier en 1°. Super chouette, ns les filles ns posions plein de questions indiscrètes et vers 16h, les discussions allaient bon train et ns ns moquions des garçons, nos amis ou petits-amis qui n'avaient droit à rien, eux ! pas d'éducation sexuelle masc. c'était inné pour eux .
La semaine qui suivit ce 1° cours, le Proviseur vint ds la classe et nous tint un joli petit speech: des parents s'étaient plaint , ce cours ne pouvait être fait par un prof célibataire, fût-il le nôtre; le cours suivant serait fait par 2 Dames ....Deux semaines après ,2 "Dames" inconnues de nous arrivèrent avec .....des poupées, des paquets de linge en coton, des biberons.....et nous apprirent comment langer un nouveau-né, choisir de bavoirs, des épingles....à nourrice ...Nous, filles qui depuis la 6° vivions côte à côte avec des garçons, nous faire ça à nous, qui trustions tous les 1° prix ! Deux semaines plus tard, ce fut la fête; les 2* vraies* Dames avaient prévu: comment baigner un nouveau né ......dans des baignoires en plastique .... en moins de 2 ce fut la noyade et l'inondation; déchaînées nous chantions "fais dodo colin mon petit frère"; pas de femme de ménage un samedi après-midi, nous les filles sur les tables, avec les bébés comme ballons, elles les Dames patouillant dans des mares dégoulinantes; une séance in croyable. La semaine suivante, le Proviseur vint nous expliquer que ns étions collées un jeudi entier et que les cours d'initiation sex. étaient annulées, faute de personnel !!!
Très révélateur: notre jolie prof célibataire ne pouvait en aucun cas ns expliquer la conception et la contraception;oie blanche, sûrement ! ET sur demande éhontée des parents, les filles du lycée ne devaient savoir qu'emmailloter un bébé !
Tous nos profs étaient des hommes, nous parlions avec eux de notre avenir; mais pour beaucoup de parents--bien pensants-- notre seul avenir à nous, filles ,c'était la maternité!!

Écrit par : olga | 09/05/2016

**********************************************
J'y comprend plus rien : si Lola c'est Olga, alors Javier c'est Boris ?....

Écrit par : JC.....10h47 | 09/05/2016

____________________________________________________
Moi, non plus, lola, je n'ai pu finir ce livre de SB qui me tombait des mains. J'étais tellement loin de tout cela, tellement peu concernée par ces débats. Les garçons, les filles, l'amour en cachette. Il y a eu des rencontres, quelques unes. Je n'ai pas trouvé cela transcendant ! Ma quête me menait ailleurs. Ce qui m'intéressait : la pensée. Être amoureuse de ceux qui pensent qu'ils soient garçon ou fille. Leur âme m’intéressait plus que leur corps et le mien. Je ne devais pas être normale ! mes amies allaient dans les boums. Je m'y ennuyais, avais horreur des slows et de ces... copier-coller ! Je préférai découvrir par moi-même quand j'avais faim de l'autre et sans musique autre que celle du vent et tourbillons d'étoiles.

Écrit par : christiane | 09/05/2016

*********************************************
Les boums, c'étaient envoyer des renards aux yeux injectés de sang dans le poulailler musical, clos et bruyant, pendant quelques heures. Carnage programmé ...
Perso, j'ai toujours préféré la liberté des champs.... plutôt que l'élevage en batterie de poulettes aux hormones.

Écrit par : JC.....10h47 | 09/05/2016

*********************************************
La moitié du temps, on met en attente mes innocents commentaires. Modérateur fabriquant de la doxa : un métier d'avenir ...je n'ai pas de recette-miracle ! Désolé...

Écrit par : JC.....17h09 | 09/05/2016

____________________________________________________________
oui, JC, idem : je n'aime pas les poulaillers

Écrit par : christiane | 09/05/2016

Alors, comme ça, ça ne vous plaît pas, Olga ? j'avais choisi Elektra, trop Richard Strauss, pensai-je mon for intérieur; besoin de changer de nom en même temps que de dents !! mais en modération....

Les double weau, c'était des motos ou des grosses limousines ?

Écrit par : olga | 09/05/2016

___________________________________________________

C'est que des mots-clés, à mon havis : le problème c'est que le trouver à chaque fois ça finit par prendre du temps.

Écrit par : Sergio | 09/05/2016

___________________________________________________

Les double weau, c'était des motos ou des grosses limousines ?
Écrit par : olga | 09/05/2016

Des limousines, comme dirait Millet ; mais c'était une image. En revanche ce qui est vrai, c'est qu'à deux encablures de mon gourbi, dans ma rue où qui fait nuit, se love cachée comme le steak une spite (Triumph Spitfire) de toute beauté, que le mec il a sûrement pas le droit de la garder comme ça effrontément, vaudrait mieux qu'il me la file vite et bien...

Écrit par : Sergio | 09/05/2016

*********************************************
De toutes façons, je n'aime pas les trucs faciles, les situations convenues, les mecs basiques, les femmes banales, les repas de famille insincères, bref tout ce qui est faux-semblant, faux-cul, faux raisonnements, et mets au dessus de tout, la parole sincère si elle vient de personnes capables d'action, car c'est agir qui détermine le vivant.

Écrit par : JC.....17h38 | 09/05/2016

_______________________________________________________________
Oh, désolée, Lola, c'est un lapsus !

Écrit par : christiane | 09/05/2016

*********************************************
Spitfire, c'est pour les débutants, les jeunes.... elle est si petite, si chahuteuse.
Ayant eu en mains une TR4 en parfait état, je me souviens de ce que "conduire" pouvait signifier à bord de cette bombe sèche en suspension, aux accélérations magnifiques, à la boite bruyante ....
Mon rêve : une Austin Healey 3000 !
On m'en offre une, je vote socialiste en 2017, NPA en 2022, PCF en 2027, Mamie Le Pen en 2032 ....

Écrit par : JC.....17h44 | 09/05/2016

___________________________________________________

D'ailleurs i pourraient filer un coup à boire, dans les bureaux de vote... Comme dans les marathons (j'en ai même vu avec de la vraie bière, du kouglof, les gus terminaient ronquer dans les fossés !) ; là la fréquentation ça serait no problemo...

Écrit par : Sergio | 09/05/2016

*********************************************
Mais, Sergio ! Ils nous font déjà boire ... le poison dès l'ouverture de la campagne électorale : la TV promesse.
Cela serait super la distribution de réhydratant sur zone...
Je rêve d'enjamber dans l'isoloir, un, deux, trois ivrognes, gauche et droite ayant perdu le centre, bourrés comme livres sur étagères ...

Écrit par : JC.....18h28 | 09/05/2016

__________________________________________________

la TV promesse.
Écrit par : JC.....18h28 | 09/05/2016

Y a de plus en plus de gars qui la rendent... Comme on rendait le Minitel !

Enfin il faut faire la part des choses, tous ceux qui basculent, sur ordinateur (avec les écrans trente pouces, c'est balèze) pour prendre les chaînes de Free et autres...

Écrit par : Sergio | 09/05/2016

Ah la Spitfire, rouge ....elle couche dehors ? pas futé-galant son propriétaire, la mérite-t-il ??
Vous avez-bien des rêves de Grands Mâles Dominants, casquettes de polo, lunettes hyp, hale léger et cheveux au vent.
Pour ma part, j'aimerais une austin cooper lambrissée avec grande ouverture arrière pour y glisser tout le toutim dont je suis toujours encombrée.
Mon père avait un pick-up d'avant la guerre, un ami menuisier avait entièrement garni de bois fin la cabine, et une couverture pour l'arrière ,rutilante . Il ne voulait pas s'en séparer; quand il est DCD, je me suis retrouvée avec ses 3 voitures. J'ai fait cadeau du pick up à l'un de ses amis, qui était collectionneur. Un jour, coup de sonnette à la porte, chez moi ;un homme chic anglais m'explique sa visite: il participait à un rallye de voitures anciennes et avait besoin de la carte grise de la voiture; que j'avais probablement....eh, non...qu'en avait fait l'ami ?? longs conciliabules. Je dis à l'homme au chic anglais: on vous en a fait cadeau ??-- cadeau ? oh non !-- alors, combien pour posséder une telle beauté ? mutisme; j'ai congédié le pseudo-anglais; et, un jour où un rallye de voitures anciennes s'était arrêté sur le parvis de la Cathédrale, je me suis retrouvée nez à nez avec MA voiture, des garde-boue galbés comme une gonzesse; je me suis approchée, on avait le droit de toucher...et dans la cabine, brillant de mille feux la plaque en cuivre où étaient gravés les noms et prénoms de mon père.Je me suis assise sur la grande banquette en cuir,et je n'ai rien dit ;un homme en cheveux, polo col roulé me dit "elle est belle .." Je ne lui ai pas dit que lorsque j'étais enfant, j'avais le droit de gonfler les pneus avec le Bibendum . Mon père continue, je l'espère, à voir du pays les jours de Rallye.

Écrit par : olga | 10/05/2016

*********************************************
Quelle belle histoire de famille, Olgalola !
J'ai eu quelques temps deux anglaises MG Princess rouge -quelle calandre avant- et une Austin Cooper, assez dangereuse à maitriser dans les petites routes sinueuses de Lozère ...plus tard une DS21 Pallas moelleuse comme un déficit public... etc, etc !
Tout cela est loin : les goûts ont changé, le choix s'est réduit, on en est à des couillonnades d'hybride. Misère de l'homme au véhicule, à la vie, standardisés...

Écrit par : JC..... 5h57 | 10/05/2016

---------------
Christiane, Lola, quelques années à peine nous séparent mais je mesure les différences quant à notre éducation sexuelle : les cours nous permettaient de connaître les appareils génitaux grâce aux planches anatomiques, sans feuille de vigne !

J'ai aussi beaucoup aimé vos souvenirs Lola. Le souvenir de mon père est fortement uni à son amour des voitures et de la vitesse. Je n'en ai pas la mémoire mais j'ai babillé dans une Facelle Vega. Puis d'autres voitures, puis ... toute la collection des DS qui me rendaient malade ! là, je m'en souviens bien ! Mon père faisait Paris-Marseille avec des pièces de cinq francs alignées sur le tableau de bord : c'était alors le prix des amendes pour excès de vitesse. Quand la route le permettait il me demandait : "nous roulons vite ou doucement ?"; je répondais "vite !" en plaçant mes mains devant mes yeux et en riant. Plus tard il eut une Pontiac Firebird 425, 25 litres au cent, magnifique accélération mais faible en freinage. A cette époque on devait encore roder les voitures . A la fin de sa vie, il hésitait entre une berline et une petite bombe GTA que venait de sortir Alfa Romeo. Nous l'essayâmes ensemble en sortant de chez le concessionnaire :nous la montions à 200 chacun notre tour. Une merveille de puissance et d'accélération, à vous coller au siège baquet et un freinage parfaitement en rapport avec la puissance du mini monstre. Un jour qu'il était à un feu rouge en banlieue, il voit deux gamins de vingt ans qui sortent de leur voiture et courent vers lui... : "oh m'sieur, m'sieur, c'est la dernière GTA ? Vous accélérez ? s'il vous plait m'sieur ?".
Après son décès, mon frère et moi avons vendu bien des choses, mais pas la GTA, sa GTA. On attend les courbes superbes pour se souvenir en accélérations.
Sinon, je suis monté dans une Ferrari 425 ... Bin c'est bien aussi, mais elle je ne l'ai pas conduite !

Aujourd'hui, à bord de ma 206 française ( c'est-à-dire une caisse mais pas une voiture, à essence - faut pas exagérer tout de même -), je double des Audi A6, des BMW et tutti quanti qui se traînent à 129 sur l'autoroute. Vont les encrasser à mort et puis c'est tout. Quel dommage. Pourquoi ne pas laisser la voie de gauche libre sur les autoroutes ? Juste une , non ? pffffffff

Écrit par : chiara | 10/05/2016

---------------
Oubli : Lola, Olga est mon deuxième prénom et on ne rigole pas dans les rangs !

Écrit par : chiara | 10/05/2016

*********************************************
Camarade Sergio, avant de me lancer dans un shihonage sous l'œil du sensei, maitre du tatami, une question liée à l'affaire de harcèlement sexuel de Baupin.
J'angoisse ....
Ayant écrit sur votre blog, tout crûment :
"Christiane, je t'aime !", "Christiane, un tour en scooter rose ?"
... est ce qu'elle peut m'attaquer en justice pour harcèlement ? lubricité ? c'est la prison ? la fermeture de votre blog ?
Qu'en pensez-vous ?! c'est grave, non ?...

Écrit par : JC..... 8h32 | 10/05/2016

__________________________________________________________
Savez-vous, JC, que Simenon a habité un temps à Porquerolles et qu'il y écrivait, matchait, fumait mais n'y lisait pas ?

Écrit par : christiane | 10/05/2016

*********************************************
Pourquoi tu ne me tutoies plus, Christiane ? Se tutoyer n'est pas harceler, que je sache !
... oui, je savais, pour Sim à Porquerolles au Langoustier ....
(je soigne une lèvre éclatée par une veuve ceinture noire ... toutes les mêmes sauf maman ....vivement le scrabble)

Écrit par : JC..... 12h01 | 10/05/2016

__________________________________________________

un tour en scooter rose ?"
Écrit par : JC..... 8h32 | 10/05/2016

I faut faire hattention un jour je m'ai tombé à cause d'une passagère qui faisait la moitié de mon poids (et qui se penchait à rebours) ; et en maillot de bain ! Enfin en maillots... Et presque à l'arrêt personne a rien eu. Je ne l'ai appris qu'ensuite, par une spectatrice obligeante...

Sinon un tour si c'est le tour de chauffe ça va... Sinon ça peut faire malingre ! Et puis la couleur là le mieux c'est de dire qu'on est un ancien Beatle...

Écrit par : Sergio | 10/05/2016

Pour vous, c'est une fleur ....je peux rester Lola; sur mon adresse je vais être Olga, que j'aime; j'ai un vrai prénom, double, qui est un prénom "de famille" id est, inutilisable ! j'avais 3 cousins germains "Jean" , 4 oncles Gustave, 6 tantes Victoria; un manque d'imagination total ou simplement la mode du temps. J'ai failli m'appeler "valentine" le prénom de ma marraine; ma mère avait, selon la légende, mis les hola, à cause des tout petits petons et des...; je l'en remercie encore. Lola est l'un des prénoms qu'utilisent mes amis, en plus de tout un fatras fleuri, il m'arrive d'être "la Duchesse"...Chiara, c'est super,i et a !! Bref, Olga pour l'adresse, Lola pour l'intime. J'aurais bien aimé avoir une jumelle.
Vous êtes de vrais pros de la Grand Luxe, tous . Chiara, vous avez raison, pourquoi pas une vraie file ,de gauche, pour carrosses et conducteurs avertis ? S'il y a tant de morts sur les routes, est-ce vraiment la faute des platanes?! en ce moment, j'ai une vieille Volvo, une vraie suédoise, avec un coffre qui peut contenir 3 vélos, 5 sacs de pelouse, 12 bouteilles d'eau et plein de babas au rhum avec une glaciaire de crème Chantilly; heureusement que j'aime les manoeuvres !
Enfin, voyons, J.C. vous nous imaginez allant raconter ,sur l'écran de BFMtv, vos promenades avec Christiane, sur un scooteur ROOOOOOOOOOOse!! nous avons de la classe et du maintien, J.C. nous parlerions à mots "couverts" des bas résilles de Christiane ,à peine de son jupon qui volait, qui volait et beaucoup de vos sandales de chez CAAAARRRVILLLLLL, impec. Sergio porterait crânement son huit reflet, et nous cacherions nos jolis minois sous des voilettes noires en dentelles.
Absolution. Onction.Resolution. Revolution. Ouste, On vôOOLlle. Bye.Je vais attendre le bus,au coin de l'avenue....

Écrit par : olga | 10/05/2016

___________________________________________________________
Pourquoi ? Que de questions sans réponse... Tu, vient, vous, revient, tu reviendras. Ici, les mots jouent aux aiguillages. La ligne des "tu" conduit à la proximité, celle des "vous" comme une nappe blanche sur la table de bistrot. "JC" est alors habillé en prince de la nuit. Le JC du "tu" est un copain de marche. Ensemble; on fait la route. Certains êtres portent en eux mille visages... Je m'adapte...

Écrit par : christiane | 10/05/2016

___________________________________________________________
Olgalola,
ravissement d'entrer dans votre labyrinthe ! un lieu d'où l'on ressort perdu !!!!

Écrit par : christiane | 10/05/2016

--------------------

Ah les prénoms Lola, oui nous en avons tout un paquet de drôles dans la famille, par tradition comme vous le faîtes remarquer. De peu ma mère échappa à ... Pâquerette ! l'un des prénoms de mon frère est Marcel. Je l'aime bien ce "Marcel". Mon prénom réel est plus commun. Je garde "Chiara" ici.

La Volvo c'est du solide, du sérieux, du transporteur increvable et mine de rien véloce si on lui demande...longue et large comme un paquebot c'est plus dur pour les manoeuvres en effet !
Quelques autoroutes allemandes permettent encore ( pour combien de temps ? ) aux belles cylindrées de rouler à vive allure sur la file de gauche où la vitesse est seulement "conseillée" et ainsi peut-on voir les belles de sorties le week-end. Non, il n'y a pas plus de morts parce que :
Ces voitures sont moins dangereuses à 200 qu'une petite voiture à 130 avec ses pneus de misère et ses freins à pédales, sa mécanique primaire, sa tenue de route aléatoire. Mais inutile d'y penser en France, on entend déjà les ligues se soulever ... bientôt des autoroutes à 110.

Écrit par : chiara | 10/05/2016

___________________________________________________

A un moment donné, je crois qu'en Italie il était envisagé, ou cela a vraiment été fait, de limiter la vitesse en fonction des performances du véhicule terrestre ; techniquement évidemment ça se soutient... Je pense qu'en France ç'aurait tourné à la guerre civile ! La nuit des longs cylindres...

Écrit par : Sergio | 10/05/2016

__________________________________________________

Quelques autoroutes allemandes permettent encore ( pour combien de temps ? )
Écrit par : chiara | 10/05/2016

C'est pratiquement l'Allemagne qui permet (ou sert d'alibi) la poursuite du développement d'une grande partie de la mécanique, mais mondiale ! Sinon, quid des freins, amortisseurs, conception de la carrosserie etc. ? Nul besoin !

C'est connu les voitures US ne tiennent pas a route ; évidemment ! Dans le reste du monde ce sont surtout les routes qui manquent, et probablement c'est limité de partout aussi. Sinon en pleine Sibérie bien sûr c'est peut-être moins surveillé, mais est-ce qu'on peut vraiment monter à trois cents ?

Ou alors Dakar, on roule à fond de ballon, indifféremment à gauche et à droite... C'est rafraîchissant !

Écrit par : Sergio | 10/05/2016

------------------------

En effet Sergio, l'Allemagne s'autorise ;). A ce sujet, je lis que certains contestent les chiffres des accidents mortels sur les autoroutes en Allemagne ... chiffres qui seraient minimisés sous la pression de l'industrie automobile.
Nous aussi minimisons le nombre d'accidents mortels puisque l'accidenté doit mourir dans un délai de x jours avant d'être exclu de la dite catégorie.
Toutes les belles voitures, pures créations de designers, ingénieurs, motoristes et tutti quanti vont disparaître. On aura des grenouilles-twingo branchées dans le salon. Damned !

( La nuit des longs cylindres... je garde ! )

Écrit par : chiara | 10/05/2016

----------------------------
"mais est-ce qu'on peut vraiment monter à trois cents ?"

Il roule à combien Poutin ?

Écrit par : chiara | 10/05/2016

___________________________________________________

Il roule à combien Poutin ?
Écrit par : chiara | 10/05/2016

Ce que je veux dire, c'est que dans tous les pays neufs on va trouver des autoroutes magnifiques, mais relativement isolées, et que les limitations de vitesse vont suivre ou suivent ; il y a sûrement encore beaucoup de "niches" à amusement, mais là aussi, un jour les satellites...

Les premières limitations ici, on s'est rué sur les longues portées : pour bomber de nuit, quand les gendarmes rient, mais dans la gendarmerie ! Bien sûr, bien sûr... Je veux dire : on le fait deux trois fois, sur des tronçons connus, et puis on laisse tomber...

Écrit par : Sergio | 10/05/2016

--------------------
Je plaisantais Sergio.
Vous aussi, motards, enfourcherez bientôt des mobylettes électriques bleues Jeupot, loin de vos terribles engins. Et d'ailleurs parle-t-on déjà de motos hybrides conséquentes ?

Écrit par : chiara | 10/05/2016

"la nuit des longs cylindres" Sergio a de vraies trouvailles.Et sans le vouloir ,je me suis trouvée transportée loin en arrière.Enfant, devant mon lit il y avait une longue descente de lit, noire, avec de longs poils, une fourrure confortable pour les longues lectures. Un jour, une de mes tantes m'a révélé que c'était en fait la peau de bique ..
de mon grand'père quand il conduisait sa voiture...grand'père que je n'avais pas connu, pas plus que ma grand'mère, morts peu avant ma naissance. Peau de bique emplie de mystère et qui me plongeait dans un trou noir, un monde dont les seules formes étaient les silhouettes jaunies de vieilles photos . Et puis ma mère a donné la relique à nettoyer, drame,elle y perdit une partie de ses poils, et un jour je me suis résignée à la jeter.
Difficulté à imaginer des rues quasiment sans voitures, sans feux rouges, et la vie qui va avec.
Difficulté à imaginer LA ville dans 20 ou 30 ans; commandes exclusives sur le net, livrées à domicile par des camions siglés X ou Y, pizzas sous vide ,et tout à l'avenant...
En attendant, Olga avait posté hier matin sur RdL 2 lignes, pasteurisées, pour voir; toujours en attente de modération....et hier soir, un post long, passé, et un autre 3 lignes aussitôt avalées....Mais Lola ne reviendra pas; je le garde à l'abri, peut-être utilisé en interne; peut-être devrais-je utiliser Elektra ??

Écrit par : olga | 10/05/2016

__________________________________________________

Et d'ailleurs parle-t-on déjà de motos hybrides conséquentes ?
écrit par : chiara | 10/05/2016

J'ai pas regardé, parce que je n'y ai pas pensé : mais je crois surtout que c'est bon pour la moto électrique, ça a l'air de se préparer de partout, même des isolés, mais avec les dernières techniques y compris pour la partie cycle ; l'équivalent des grosses cylindrées, plus de deux cents. Va rester à faire maigrir les batteries (le graphène ?). Le prix de vente je sais pas, pour une moto ça compte moins on vendrait son âme au diable...

Ce qu'il faut suivre c'est l'avion, puisque si là ça passe tout passe, là aussi ça avance ; on n'en est plus aux caisses à savon, on commence à voir des prototypes fort seyants...

Écrit par : Sergio | 10/05/2016

__________________________________________________

commandes exclusives sur le net, livrées à domicile par des camions siglés X ou Y,
Écrit par : olga | 10/05/2016

Il y a une limite, et de taille, c'est qu'il faut monter la garde ; mais cela me donne une idée : se regrouper par étage, tronçon de rue pour assurer la réception ; c'est pas gagné...

Écrit par : Sergio | 10/05/2016

Vos com. devraient passer sur ...??
J'ai failli acheter une hybride, mais il faut recharger la batterie; or, Sego dixit, les centrales nucl, on ferme et on recycle, ça f'ra du boulot pour des années. Bien. Et la Madone des éoliennes a affirmé qu'en couvrant les prés de poteaux ailés, vers les 2030/40,on y arriverait; et puis zut, si vs voulez faire tourner vos braseros élect. faites votre courant vs-mêmes. Les producteurs de Reblochon l'ont illico suivie: sur 100l de lait pour faire un reblochon, il reste 80 litres de petit lait, dont ils ont fait une cascade; le pis devient houille blanche. A l'abri, les gars... Mais moi, sans vache, sans reblochon et sans petit lait, comment vais-je faire tourner mon PC ??? Sego ,incapable d'anticiper. Et Putin a réouvert ses centrales à charbon; je sais, les nuages s'arrêtent à la frontière maintenant qu'il y a des barbelés; mais, quand même .
Il y a une solution, l'exploitation des bouses d'éléphants et de chameaux ; mon jardin est un peu petit, je peux leur proposer les cheminées pour les loger ; avec de la rhetorique, on peut leur faire croire qu'ils sont cigognes.. pas si évident...
Pour finir, on ferait mieux d'aller chercher des conseils auprès du Pape, il roule en papamobile pasteurisée, pas une fumée; que peut-il bien recycler ? les péchés peut-être ...faut y réfléchir ..

Écrit par : olga | 11/05/2016

J.C. par hasard, en me promenant le nez en l'air, j'ai vu passer votre bob, en ombre chinoise,dans une allée voisine; vous ne proférâtes qu'un mot ou deux...que n'avez vous sonné le tocsin, et , ouvert les vannes des
chutes du Niagara pour les ....chut; les miroirs sont sans tain, et les écrans recouverts d'encre sympathique. Cannes, cancane.. . .

Écrit par : olga | 11/05/2016

------

Chaloux, qui, je l'ai remarqué, parle fort bien de Mishima, cherchait une phrase hier. Peut-être est-ce la dernière de ce passage donc de "La Mort en Été" de Mishima :
"L'événement brillait au loin, comme un phare sur une avancée de terre, à grande distance. Sa lumière était intermittente, comme le feu tournant du cap Tsumeki, au sud de la plage d'A. De blessure il devint l'exemple moral, et le fait concret, une métaphore."

Non, pas de demande de transfert. Mais je la pose là, si Chaloux traverse ce haut lieu !

Écrit par : chiara | 11/05/2016

*********************************************
J'aime bien les vieux, j'ai beaucoup de potes vieux : ils meurent avant moi, en général, et ça me convient ... Et bien, quand y attrapent la mort, ils se ruent sur les sites spécialisés et achètent des voitures de collection, une Jaguar type E pour l'avant dernier, une Maserati pour le dernier, crevé du poumon enfumé....
J'ai vraiment envie d'une Austin Healey 3000 pour quand j'aurai, comme eux, un beau cancer se développant en lotus létal, peu à peu.
Acheter une voiture ancienne... et la cajoler une dernière fois !

Écrit par : JC..... 10h23 | 11/05/2016

*********************************************
Le Gabart à l'âge du Christ Roi encloué se tape une victoire dans la Transat anglaise en solitaire, Plymouth-NYC, en 8 jours et 8 heures sur son trimaran de ... 100 pieds de long !
Seul. Epuisé ... des pointes à 40 nœuds !!!
C'est quand même autre chose que les mièvreries de Marcelito Proutprout !

Écrit par : JC..... 10h42 | 11/05/2016

----------
JC, je viens de regarder cette merveilleuse voiture...3 en vente dont une version cabriolet mais je vous interdis de vous précipiter !
Je comprends ces choix-là.

Écrit par : chiara | 11/05/2016

*********************************************
https://youtu.be/G7xAbT4jzD8
Hiromi Uehara ! N'oubliez pas ce nom....

Écrit par : JC..... 11h55 | 11/05/2016

************************************************
Pour Lolga, un festin exotique : l'épisode se déroule en Amérique du Sud, dans le légendaire pays d'Eldorado, où le héros de l'histoire, Candide arrive avec son valet Carambo. Ils entrent dans un cabaret, où les attendent des merveilles gastronomiques :

"Aussitôt deux garçons et deux filles de l’hôtellerie, vêtus de drap d’or, et les cheveux renoués avec des rubans, les invitent à se mettre à la table de l’hôte. On servit quatre potages garnis chacun de deux perroquets, un contour (condor) bouilli qui pesait deux cents livres, deux singes rôtis d’un goût excellent, trois cents colibris dans un plat, et six cents oiseaux-mouches dans un autre ; des ragoûts exquis, des pâtisseries délicieuses ; le tout dans des plats d’une espèce de cristal de roche. Les garçons et les filles de l’hôtellerie versaient plusieurs liqueurs faites de cannes de sucre."

Trouvé dans "Virgule" le magazine des 10/15 ans qui publie un encart consacré aux "festins dans la littérature" depuis la Grèce antique jusqu'au XX° siècle avec aussi la recette des blinis de Babette (celle du Festin) et "quelques cas de digestion difficile" car "entre une empoisonneuse et une mauvaise cuisinière, il n'y a qu'une différence d'intention" (Pierre Desproges)
-------
JC..... j'ai failli (autrefois) me laisser draguer par un type inintéressant et très moche mais qui avait une Jaguar type E....

Écrit par : Lucy | 11/05/2016

Gabart, amazing !!! La transat anglaise !!!un catamaran qui vole !! j'avais prévu très fines tranches de saumon avec champagne rosé assorti millésimé dans des flûtes ornées de pensées ( de Nancy ,may be ..) Heureusement que les voileux sont là Vivat Gabart
.....
Vos goûts de luxe m'ont donné l'idée de voir ces déïtés, un capot somptueux, fluidité. Et....la mienne s'y trouve !! très Volvo, très carrée, ligne et moteur suédois , produite pendant 2 ans seulement...j'ai découvert un garage qui s'occupe des Volvos anciennes...la vie lui appartient!!
****** épatant, Chiara lit Mishima mais peut conduire pieds nus une Jag,la littérature en majesté, les pieds déchaussés... Sortir enfin des flots embourbés de l'an 58 ; que Wgg se repose un peu et que Chaloux cesse de chalouper...La R- ciné est lancée dans des discours plus longs que ceux de Jean Eustache dans la maman et la putain, pas piqués des hannetons ...
Seul Gabart, blond comme tous les Dieux grecs, nous sauve de la médiocrité!

Écrit par : olga | 11/05/2016

J'adore lolga, belle trouvaille; j'avais oublié les festivités en Eldorado,vite, un rafraîchissoir ! j'ai une petite poêle à blinis, il serait temps que je m'y mette;
Je dois aller chez le coiffeur, il pleut....j'hésite encore:
soit l'on me travaille la couleur, un blond-Gabart...soit j'essaie les extensions: la forêt-jean-le-cam (vainqueur du tour du monde en double, ne pas oublier) Les extensions sera-ce suffisant ??? une perruque semble mieux adaptée; j'hésite encore....mais je dois me dépêcher, c'est ce soir que tombe le gouvernement et que Nuit-Debout prend les rênes, bal place de la République, François dans son carrosse pour Varennes... Bu trop de Champagne . Trop ? jamais assez pour célébrer le Génie Français.

PS dès que j'ai un moment, je vous raconterai comment par une nuit brumeuse, j'ai transformé de la crême moka café en mayonnaise aillée, aye. Excellent et joyeux souvenir...

Écrit par : olga | 11/05/2016

___________________________________________________

I paraît, je crois que c'est WGG qui le rapporte, que les éoliennes ralentissent le vent ! Et les usines marémotrices harrêtent les marées... Et les corps nus au soleil ça subtilise tous les rayons !

I faut monter un tour de garde pour surveiller que la Terre s'arrête pas à quatre heures du matin ! On aurait l'air fin... Avant, même, à potron-minet !

Écrit par : Sergio | 11/05/2016

__________________________________________________

Acheter une voiture ancienne...
Écrit par : JC..... 10h23 | 11/05/2016

Il y a l'histoire du plomb ; mais alors je me suis laissé dire, il paraît que dans certains clubs, ou même des particuliers, on s'embête même plus avec l'additif, simplement on refait l'avance à l'allumage : havec les vitesses de mainenant ça suffit encore largement ; mais enfin c'est sous toutes réserves.

Écrit par : Sergio | 11/05/2016

_____________________________
Chaloux, des volvos,
l'évolution de blog m'inquiète.

Lundi Place de la Concorde deux Austin Healey sublimes et devant le Plaza une DB4 d'anthologie.
Faut l'avouer yapa qu'la Tarentaise dans la vie.

Écrit par : pado | 11/05/2016

__________________________________________________

des volvos,
lÉcrit par : pado | 11/05/2016

J'avais un cabriolet Jeupot, une fumounedeurteffihre, dès la première seconde j'ai été obsédé par l'idée d'y coller dans le fusil, à n'importe quel prix et de préférence dans l'illégalité la plus accomplie, un PRV ; un simple PRV, un tout petit PRV de rien du tout ! Finalement ça s'est jamais fait...

Les premiers modèles avaient un sissilindre, purement Jeupot, mais il paraît que les types se retournaient avec ! Je suis resté vivant de force, finalement...

Écrit par : Sergio | 11/05/2016

*********************************************
Une Indienne de 70 ans vient de donner naissance à son premier enfant par fécondation in vitro. Certains s'étonnent, invoquant des problèmes d'éthique compte tenu de son âge avancé ... !!!
Eh, ballots, on se calme !
C'est pas pour l'élever ! c'est pour le manger ...

Écrit par : JC..... 5h40 | 12/05/2016

*********************************************
On parle de créer à Paris, grande ville de l'Ile de France, un Musée de l'esclavage ...
Surprenant... !
Je pensais qu'avec l'Assemblée Nationale et le Sénat, on en avait déjà deux, de musée de l'esclavage.... et deux gros !
Sans compter la Ville, elle même ... bourrée d'esclaves du système capitaliste que les collectivistes n'arrivent pas à tuer, tellement il colle à la peau de l'âme humaine, faite de l'hypocrisie la plus noire jouissant des bienfaits de l'inégalité non-solidaire.

Écrit par : JC..... 7h41 | 12/05/2016

*********************************************
Soyons cohérents ! Si nous voulons que la natalité remonte en France, il faut FAVORISER le harcèlement sexuel, non seulement des hommes vers les femmes, mais aussi celui des drôlesses vers les machos, forcés à s'exécuter sous les porches !

Il est impossible actuellement de faire des enfants s'il n'y a pas une démarche sexuelle de bon goût : négociation romantique certes, mais aussi usage raisonnable du 49.3, harcélérateur de process !

C'est à ce prix que les motards à la Sergio pourront refiler leur motos à leurs petits moutards nés.

Écrit par : JC..... 9h34 | 12/05/2016

-----
épépépép Pado, il ne faut pas faire l'étonné quand on abandonne des semaines durant son bistrot préféré d'y retrouver des barbaresques attablé(e)s !

"C'est pas pour l'élever ! c'est pour le manger ..."

Ou alors c'est une femme optimiste, ayant lu un article pointu sur les possibilités des cellules souches et le rajeunissement des tites souris grises in labo ? Et hop, le jour des 35 ans de son fils elle paraîtra ses (faux) 20ans ! merdum ! trop jeune .... encore raté !

Écrit par : chiara | 12/05/2016

*********************************************
Les Barbaresques, au bistrot, ils boivent du thé : noblesse religieuse oblige.... les Brits font pareil.
Membre d'un jury international, embarqué à bord d'une des vedettes fournie par la Navy pour observer les engagements tardifs aux bouées, le pumping, les refus de tribord, etc etc, ... vl'a t y pas qu'un Anglais de l'équipage nous propose de boire un thé, mug en main, nez rouge, durant le bord de vent arrière des régatiers venus du monde entier.
Nous refusons poliment dans un langage qui ressemble à l'anglais comme Lady Gaga ressemble à la Gioconda...
Le maitre à bord insiste, onctueux : "Il a bon goût, vous verrez"...
Naturellement, le thé venait des Iles Islay, 12 ans d'âge... un thé au gout épouvantable de whisky magnifiquement tourbé.

Écrit par : JC..... 10h45 | 12/05/2016

--------
JC j'ai eu l'occasion de suivre un match de rugby dans le club très fermé*des britanniques expatriés à Paris ( club de Meudon ) et je crois bien avoir vu le même thé ! Pour ma part j'ai préféré la version originale avec ces dames qui m'attendaient pour une partie de tennis. Cependant voir les britanniques devant un match de rugby vaut le coup d'oeil ! Damned !

* les français sont invités avec plaisir mais qu'ils ne pensent pas une seconde à devenir membres !

Écrit par : chiara | 12/05/2016

13h40 l'heure du café, découverte d'un J.C. pimpant et fringant: an Islay single malt ? ? et je découvre, vendu par Amazon ce précieux breuvage, dont il ne reste plus que 2 flacons à 125 € ( les 40 cl). Amazon vend aussi des coquillettes à 1€ le paquet. De quoi lire sans se forcer les derniers nés du Seuil ou d'Actes Sud.
Commandes sur le champ, les défilés de Pentecôte s'annonçant longs et répétitifs .
"Filigranes" qui orne l'incipit du billet de Sergio a tout le mystère qui convient à notre destinée immédiate.

Écrit par : olga | 12/05/2016

___________________________________________________

les motards
Écrit par : JC..... 9h34 | 12/05/2016

Si on a une selle à dosseret c'est pas bien commode quand même... Dans ces cas-là on préférera les aiguilles de pin ! Zuydcoote s'abstenir...

Écrit par : Sergio | 12/05/2016

British RFC.
Pour avoir joué (et fêté) de nombreuses années (dans un passé bien trop lointain, ceci ne nous rajeunit pas), contre ce club peuplé de blond-roux à la peau bien trop blanche je peux confirmer ici que le thé n'était pas leur tasse.
A l'époque ils pouvaient accueillir ponctuellement tout mangeur de (gros) petits pois à la gelée venu passer trois mois à Paris pour son boulot.
Un après-midi hivernal (sûrement pluvieux, notre sens de l'accueil) je me suis retrouvé en face d'un type qui dans la vie courante devait faire caillou à Stonehenge.
Il m'a bouffé, je ne l'ai qu'effleuré.
Il était pas bien loin de l'équipe d'Angleterre.
"Good game" et Lagavulin pour tous.

Écrit par : pado | 12/05/2016

Pado, ouiiii des membres du Rfc étaient présents ce jour-là mais il s'agissait d'une retransmission au Standard Athletic Club de Meudon, où l'on joue surtout au cricket et au foot; sinon votre description est parfaite ! Je les ai reconnus immédiatement.

Écrit par : chiara | 12/05/2016

*********************************************
Je me souviens avoir été agressé chez un pote amateur de sensations fortes, via un Lagavulin hors d'âge, et commençant à entrevoir des faits bizarres : Musset pendant Nerval à un lampadaire, Yourcenar se mariant à Notre Dame avec Déroulède, DSK épousant Iacub la Sucub ...
Arrivé en brancard au commissariat du XVIème, j'ai porté plainte contre ce Lagavulin assassin ! Ayant sorti les passes qui conviennent pour être entendu, ils ont enregistré mon récit ... puis on a bu un coup !
J'ai gardé le même brancard bien pratique....

Écrit par : JC..... 16h45 | 12/05/2016

___________________________________________________

Of couse, que c'était à un lampadaire... Pour voir ce qu'on fait !

- On va quand même pas mettre des panneaux lanterne interdite... Ou alors les louer, tiens ! A Venedig...

Écrit par : Sergio | 12/05/2016

*********************************************
Le prophète Momo épousait les petites filles, ça passe. Woody caressait sa propre fille de 7 ans, ça coince en ce moment pour lui ...Vous avez vu sa tronche à Cannes ?
Question : quand devient-on pédophile ?
J'ai comme objectif une adorable veuve de 50 ans, j'en ai 92. Suis-je concerné par ce haut mal, venu de bas instincts ?

Écrit par : JC..... 8h14 | 13/05/2016

___________________________________________________

Pon chai mi mes liens à jour : il n'y a plus que des hommes vivants ! Не мертвые души...

Écrit par : Sergio | 13/05/2016

Point mort .....

Écrit par : JC..... 6h58 | 15/05/2016

****************************************************************************************
TRAGIQUE !
SERGIO A ETE ABSORBE PAR UNE FRACTALE MOTARIVORE ....

Écrit par : JC..... 9h15 | 15/05/2016

___________________________________________________

Bé non par la deux mille quarante-deux ! Saüerei...

Écrit par : Sergio | 15/05/2016

*********************************************
Faut avouer que, lorsqu'on met en parallèle ce qu'ils nous pompent à Bercy et ce qu'ils en font à l'Elysée... on en pleurerai
(si on n'était pas si solide, mentalement !)

Écrit par : JC..... 10h52 | 17/05/2016

Sergio, ne parliez-vs pas de Gracq qq part ? sa tentative de faire disparaître personnages et action ,ne se réalise-t-elle pas dans "les terres du couchant" ?
le lecteur comme le personnage se trouvant noyé dans la complexité d'un pays sans limites, presque sans repères ?
Connaissez-vous Goudji ?

Écrit par : olga | 17/05/2016

__________________________________________________

presque sans repères ?
Écrit par : olga | 17/05/2016

Je n'ai lu que les Syrtes, et le Balcon, mais déjà il y a de vastes séquences qui pourraient correspondre ; mais cela ne fait, au contraire, que faire toucher du doigt la difficulté de cette affaire : pas de personnages, bien sûr, mais aussi pas d'animaux ? De plantes ? De vie, donc ! Or tout rappelle la vie, même un vague menhir branlant au sommet du Sidobre.

C'est un peu fausse route, tout cela, et justement MC me faisait bien percevoir que ce que je cherche, que ce qu'on cherche, c'est à force d'introspection mettre en évidence les traits combien fuyants de la pensée. Cela change tout dans la manière de s'y prendre ! Parce qu'il faut que cela soit lisible, sinon c'est une escroquerie.


Tiens j'ai lu au détour d'un hasard que Marguerite Duras prévoyait déjà, en son temps, l'arrivée d'une littérature pratiquement sans phrases, uniquement des mots, des expressions isolées... Autre question !

Écrit par : Sergio | 17/05/2016

Je viens de vous lire. J'y avais réfléchi, en reprenant V.W. Je regarde en ce moment les questions qui se posent au Moyen Orient ( Arte) à suivre.
Je parlais de Goudji- dont je connais l'ensemble de l'oeuvre, parce que il fait exactement le contraire(du moins je suppose) de ce que vous faites: il modèle, martèle ,crée à l'aide d'instruments des objets qui en fait sont plus intéressants par ce qu'ils suscitent que par ce qu'ils représentent.

Écrit par : olga | 17/05/2016

__________________________________________________

sont plus intéressants par ce qu'ils suscitent que par ce qu'ils représentent.
Écrit par : olga | 17/05/2016

Mais je suis parfaitement d'accord ! C'est même pire : de toutes manières on ne peut pas les empêcher de susciter, même si soi-même on ne le voit pas, qu'ils suscitent et ce qu'ils suscitent ; c'est très curieux, comme un bout d'image peut réveiller en soi des mondes à côté desquels on est passé, à tel point que l'on ne sait plus si c'est actuellement, qu'on est passé à côté, ou au contraire il y a très longtemps. Et quand je dis "à côté", c'est un peu à côté mais pas complètement...

Mais bien sûr que le fait de représenter, seul, n'a pas d'intérêt au moins direct...

Écrit par : Sergio | 18/05/2016

*********************************************
Pour avoir lu avec bonheur " les Terres du couchant", je m'inscris en faux contre l'idée qu'il s'agirait d'une écriture, d'un récit désincarné, sans personnages, sans vie : à mes yeux, c'est tout le contraire. Foisonnement fantastique ! Une merveille, un monde riche, irréaliste, magnifiquement suggéré !
... de toutes façons, j'adore ce Juju là ...

Écrit par : JC..... 8h28 | 18/05/2016

A 8h28 seriez-vs mal réveillé, JC ? d'autant qu'aujourd'hui,, il me semble avoir lu que vs étiez sur le pont vers 5h du mat' et en grande forme...
"les terres du couchant", je n'ai pas dit que c'était sans vie, froid, désincarné;au contraire, j'émettais l'hyp que Gracq menait jusqu'au bout sa réflexion sur la forme romanesque, faisant disparaître l'action (comme on l'appelle) l'intrigue, le scenario,les personnages en tant que tels, décrits et insérés dans une action et une société donnée; il ME plonge, moi lecteur, dans un pays illimité, à la suite d'un type qui chevauche au milieu d'une nature qui l'englobe, le noie, pour aller on ne sait où . Vous n'êtes pas d'accord ? Alors, ou bien on part à la suite du type, ou bien on l'abandonne vite. Le lecteur est mobilisé ? dans ce cas-là il est accro à la phrase de Gracq, son rythme, ses images, ses adjectifs. Quand je l'ai lu, il m'arrivait de me dire que c'était trop travaillé, poussé trop loin; mais je me laissais prendre à ce jeu-là et sans cesse la question: pourquoi en avait-il refusé la parution ? ?
* je crois que j'ai besoin de grand air; je suis en train de remanier la enieme version de la description des étrons que mon voisin rejètte dans mon jardin et dans sa grande bonté....la litt. ne m'est d'aucun secours ; trop d'idioties, trop de hasards, trop de pluies, trop peu de perspectives dégagées.Même mon imprimante est bloquée, c'est dire....
* d'acc avec vous: ces braves dames qui tout d'un coup se lamentent sur les doigts voyageurs de vieux sénateurs ventrus et rougeoyants, quel fou rire .Mais ,il y a une différence entre la remarque amusante d'un type lambda ds la rue et les propos ringards et graisseux des parlementaires pansus.
*je vais au ciné;pas de mots, des images; ensuite des babas au rhum et des fraises avec du sucre. Que demandez-vs à Woody ?? depuis le temps ? Ce que je lui demande?? ce qu'il sait faire, rien d'autre! ce n'est pas Holy motors, ce n'est pas l'homme tranquille ....
Non je ne vais pas voir Woody....
Un vrai bon horoscope:"Are you a Hero ?--yes, if I save myself " I go on

Écrit par : olga | 18/05/2016

__________________________________________________

la description des étrons que mon voisin rejètte dans mon jardin et dans sa grande bonté....la litt. ne m'est d'aucun secours ; trop d'idioties, trop de hasards, trop de pluies, trop peu de perspectives dégagées.
Écrit par : olga | 18/05/2016

Claude Simon ! Les bouses de vache : par exemple je me souviens plus du titre du roman, mais c'est dans le début avec la tente du cirque et bien d'autres choses.

Cela n'a rien de très extraordinaire, comme description, simplement il a pris la peine de s'y mettre. Mais enfin comme en Auvergne, sur des départementales un peu étroites et surtout prises dans un relief quand même bien vallonné, on était forcé, en voiture, de suivre le troupeau rencontré pendant plusieurs minutes, ji m'y connais et je peux confirmer !

Écrit par : Sergio | 18/05/2016

Sergio, vous êtes un chic type; l'évocation des bouses de vache de Cl.Simon m'a mise en joie; finalement je devrais mettre sur twitter une ,des, photos des étrons de mes voisins ( très belle profession..) qui , par une entourloupe ont fait dégorger leur tuyauterie dans mon jardin !! nous habitons sur une avenue, en ville! je me suis chargée de les avertir etc etc etc Demain je leur envoie ma bafouille...les postiers sont en grève, et les trains aussi;ça va mieux ...c'est vrai...
J'ai tout de même besoin d'aller brouter dans de vertes prairies exotiques,une herbe tendre, avant de faire cramer ma , les ! bibliothèques de la maison .
J'ignore si les crottes des voisins, une fois séchées, font de belles flambées ....horreur, il est l'heure de dîner pour les familles normales. Aération, aération .
Tiens, je vais modifier ma lettre avant de l'envoyer par mail vers le Far East pour demander confirmation de mes idées...Je m'y remets !
Virtuellement je vous envoie tout un panier de pêches hâtives avec de la Chantilly, pour déguster des pêches Melba, avec du champagne, sûr .

Écrit par : olga | 18/05/2016

___________________________________________________

de la Chantilly, pour déguster des pêches Melba, avec du champagne, sûr .
Écrit par : olga | 18/05/2016

Ha ça la chantilly c'est une invention du bon Dieu ! Pour les voisins on peut creuser des sapes, ou arriver en parachute, en autobus...

Les miens c'est une cheminée qu'ils ont ; énorme pire qu'à Chenonceaux. Et ce truc vacille au-dessus de pas loin de ma terrasse. Adonc je sors sur icelle soit en intégral, en casque à pointe ou même avec un faitout retourné sur la calebasse ; s'il y a des invités que j'aime pas bien je leur mets un beau parasol sur la terrasse ils auront pas le temps de souffrir !

Écrit par : Sergio | 18/05/2016

Sergio, dans les petits chemins pentus du Limousin, en ramenant (à pied) les vaches à l'étable on se faisait traîner en s'accrochant à la queue d'une vache, sauf que lorsqu'elle commençait à la relever sérieusement il valait mieux s'éloigner pour éviter les dommages collatéraux... Sinon, on pouvait leur faire confiance : elles connaissaient le chemin du retour !

Écrit par : Lucy | 19/05/2016

__________________________________________________

Le Limousin, avec ses "hautes terres", c'est Richard Millet, par ailleurs controversé à de certains moments sur d'autres plans. Mais une grande partie de son travail (Soeurs Piale, etc.), celle qui décrit le Limousin, donc, me rappelle énormément l'Auvergne. Dans les deux cas c'est quand même plus que rustique, et je me souviens que mon père n'hésitait pas à placer l'Auvergne au rang des régions les plus arriérées , mais pratiquement du monde ! Et lui n'avait quitté l'Auvergne qu'à l'âge adulte.

A cette époque-là, que réhabilite de la sorte Millet, on ne se rendait pas compte de ce que cela pouvait avoir d'attachant, l'arriération...

Écrit par : Sergio | 19/05/2016

Attachant, je doute quand même un peu,
mais le saut incroyable, à ne pas croire, effectué par nos villes et nos campagnes en cinquante, soixante ans me laisse toujours Baba (Eric si tu nous entends...)
Les "d'notre âge" ont sûrement vécu, en si peu de temps, la plus grande mutation entre deux arriérations.

Je sais c'est bateau (mais non JC, pas taper) mais avec ces histoires de vaches à queues, de chantilly sans bombe et de bouses dans la cheminée je divague.
Bon, heureusement nous on a eu aussi Neuwirth et les échos de Woodstock, ça compense bien.

Écrit par : pado vieux con | 19/05/2016

__________________________________________________

J'ai failli rajouter : oui mais le confort...

Mon grand-père (ça fait un peu loin, certes) emménageait dans des logements de fonction d'instit (en pleine brousse auvergnate, re certes) rigoureusement nus : les murs, planchers, plafonds, cloisons, terminé ; parfois l'électricité. L'eau courante nib, nib et nib.

Dans Millet, les types se lavent vraiment jamais, il place cela dans les années soixante ça fait un peu raide quand même. Mais la douche partout partout partout, on est quand même la première génération.



Je me faisais la même remarque que toi : on est la dernière génération à avoir un passé d'images : les publicités bien connues, des provinces différenciées, des lieux sui generis et non standards.

Mais maintenant ? Ils sont partout chez eux, puisque tout est pareil ! C'est au point qu'on ignore, nous, qu'il y a encore des routes départementales. Et comme cela va par nature de plus en plus vite, leurs repères seront de ne pas en avoir.

En revanche, en regardant de manière un peu approfondie, je pensais que plusieurs choses iraient beaucoup plus vite, les ordinateurs, la médecine, la science en général. On est encore aux bagnoles à pétrole. Ca fait un peu survie, je trouve...

Écrit par : Sergio | 19/05/2016

*********************************************
Sergio, nom de dieu !
On a marché sur la Lune quelques dizaines d'années après Eugénie de Montijo, NIII, les deux WW, Georges Monneret ( Vive la moto chez Calmann Levy) sur ses deux pneus... pas mal, non ?
On peut cloner des mammifères complexes, remplacer un cœur, un rein, un pénis (!), bientôt un cerveau pour les politiciens les plus atteints ... les années sont riches d'évènement, ces temps ci !
Beaucoup, place de la République, ne le savent pas ....

Écrit par : JC..... 9h14 | 20/05/2016

12h31 ( midi et demi) "on" "ils" "nous" "je". Vrais philosophes, sans houppelande, ce matin. Vs vs souvenez, la fin de "Micromégas" ...il leur promit un beau parchemin ...et le parchemin arriva, ils le déroulèrent, c'était une feuille toute blanche.
Il y a peu j'avais découvert qu' un savant exégète avait publié vers les années 2010 un bel ouvrage :
" les mémoires de Sébastien Longchamp, valet de chambre et copiste de Voltaire de 1740 à 1751" (350 p.) . Un film est prévu, tout en couleurs, qui ressuscitera le beau philosophe. On n'arrête pas le progrès.
Vous avez , cependant, laissé dans l'ombre bien des points non résolus; impossible de me faire greffer une dent, c'est tout de même un peu fort ! ne trouvez-vous pas ?
Salut amical; votre discours manque certes un peu d'alacrité, jouissif, tout de même. Les fourmis, grelottant de froid se sont réfugiées cette nuit dans les tomates, les fraises et les pommes;à la cave; je vais être réduite à les faire frire,les fourmis, à moins que je hèle la pizzeria gelatissima du coin, dont les cuisines déversent toute la journée les bonnes odeurs sur le trottoir.
ps: dites donc, Sergio, dans les années 1800, où vécut votre grand'père, on ne connaissait pas le "tub" en Auvergne ?

Écrit par : olga | 20/05/2016

*********************************************
Olga, le business des implants est florissant .... malgré le fait qu'une fois sur deux, ça ne marche pas. Courage !

Écrit par : JC..... 16h45 | 20/05/2016

__________________________________________________

manque certes un peu d'alacrité
Écrit par : olga | 20/05/2016

Oui ; c'est parce que je suis en train de changer d'avis. On s'est, nous, habitué à chaque jour de nouveaux bidules, pour s'apercevoir que par exemple l'informatique n'a pas si tant tellement évolué que cela ; j'ai un bouquin énorme et terrible sur les fractales, avec des repros en quadrichromie bien au-dessus de ce qu'on fait maintenant (sauf mon dernier machin glané, peut-être), et des années quatre-vingt-dix, voire plus tôt. Seulement c'était fait à Saclay ou autres Genève, alors que nous dans la vie courante en étions à l'imprimante six aiguilles !

Ce qui vient comme un choc, c'est la diffusion. L'ADSL, quand j'avais appris ce que c'était, pour moi c'était une affaire pour nos petits-enfants ! Puis on a commencé à se dire : "quand on aura l'ADSL", et enfin c'est venu, mais je dirais en quelques mois !

Quand je dis que je change d'avis, c'est qu'au fond on trouve que ça va pas assez vite. La conquête spatiale, pour JC, j'ai failli le mettre : rien depuis. Je crois qu'il y a plusieurs raisons, que l'on peut résumer ainsi : même avec toute la puissance d'un Monde uni, ce sera à notre portée mais tout juste à peine ; horriblement cher bien entendu ; la Lune c'était un cas particulier (proximité), et du coup évidemment on s'y est cru.

Donc faudra les lancer "à la main" comme les Shadoks...

Écrit par : Sergio | 20/05/2016

___________________________________________________________
Bonsoir Lola,
pour les fourmis, tricotez des petites écharpes multicolores.

Écrit par : christiane | 20/05/2016

23h20; ça, c'est la bonne solution, que n'y ai-je pensé...des pèlerines avec des trous-trous pour les pattes et un béguin avec des oreilles pour protéger leurs antennes...
Christiane, vous leur avez, presque , sauvé la vie à ces intruses si peu respectueuses du bien d'autrui, je les ai déjà fait cuire et offertes aux merles qui se gèlent dans les jardins . Ah, si vous étiez rentrée hier...
Lolga en petite forme; les magasins ont fermé leurs portes, y'a plus que du sel à vendre, les camions de saucissons sont bloqués aux frontières...

Écrit par : olga | 20/05/2016

___________________________________________________

Tiens ça doit être pas mal de voler un camion de saucissons... Mais faut une autre remorque avec le pain, avec des mécanismes à vis sans fin pour amener tout cela, un peu comme le charbon entre le tender* et le foyer de la loco...


* Passeque les mecs i pelletaient plus, hein ! Toutes manières y avait eu le Front populaire...

Écrit par : Sergio | 20/05/2016

____________________________________________________________________
Hello, Lol(g)a,
Vos inventions-tricot plairaient à L'Ecole des Loisirs. Les enfants seraient fous de ces divagations et moi je me régale.
J'ai mis un oreiller dans la machine à laver. Le hublot est couvert de mousse. Ça me rappelle un souvenir oublié.

Écrit par : christiane | 21/05/2016

************************************************
"Dans Millet, les types se lavent vraiment jamais, il place cela dans les années soixante ça fait un peu raide quand même."

Non, non pas raide

La commune de Charente Limousine de mes grands-parents a été une des dernières à avoir l'eau courante dans les années soixante ; tous les habitants avaient fait installer des réservoirs pour récolter l'eau de pluie et avoir ainsi au moins de l'eau sur l'évier. Pour se laver une grande bassine en fer-blanc et l'eau chaude du réservoir de la cuisinière. Pour la boisson, l'eau du puits (quand il n'y avait pas de chat crevé dedans ainsi que je l'ai déjà raconté...) Evian, Contrex et les autres sont arrivées plus tard. L'avantage ? Ceux qui avaient résisté dans leur enfance à tous les microbes devenaient centenaires.... Pour le linge, les laveuses et leurs brouettes l'emmenait jusqu'au lavoir dans le ruisseau pour pouvoir le battre à l'aise*, ensuite on faisait "bouillir" dans la lessiveuse dans le jardin sur un trépied de briques et un feu de bois quand il faisait beau, sinon sur la cuisinière. C'était très amusant, surtout lorsqu'on venait de la ville.

* "Et tape, et tape avec ton battoir
https://www.youtube.com/watch?v=CeEGWc510lc

Tant qu'il y aura du linge à laver
On boira de la manzanilla
Tant qu'il y aura du linge à lave
DES HOMMES ON POURRA SE PASSER !!!"

Écrit par : Lucy | 21/05/2016

------------------------------------------------------------------------------
Frais lavoir, Lucy, mais mon souvenir me mène ailleurs... où ? Je ne sais pas... Toute cette mousse, pourtant, ça envoie un rappel. Lequel ? Bizarre... En écart des lessiveuses, savon de Marseille, bains moussants. Une mousse comme un envahissement incontrôlable, genre extincteur d'incendie dont on a ôté la goupille. Mais il n'y a pas de feu dans mon souvenir.

Écrit par : christiane | 21/05/2016

_________________________________________________________

DES HOMMES ON POURRA SE PASSER !!!"
Écrit par : Lucy | 21/05/2016

Houi, oui... Recommended : "La guerre de Troie n'aura pas lieu" de... de... Enfin un mec, quoi !

N'empêche que quel que soit le système c'est toujours les gars qui se cognent l'alpinisme aux balcons, le crapahut sur les toits... Et en plus faut arriver sapé quand même !

Écrit par : Sergio | 21/05/2016

___________________________________________________

Et voilà ! La féminisation... On a fait passer les extincteurs de douze kilos à neuf kilos, je crois ! On n'éteindrait pas une goldo...

Écrit par : Sergio | 21/05/2016

__________________________________________________________
Sergio,
irrésistible ! comment faites-vous pour toujours rebondir comme une balle en mousse, enfin, en mousse compacte pas neigeuse !

Écrit par : christiane | 21/05/2016

___________________________________________________

Il faut un jokari ! C'est comme tout, il faut suivre sa première impulsion ; si c'est mauvais, on s'enfuit comme Charles X ! Ou ce pove Tonton dans un coffre... Par exemple faut pas prendre une Isetta !

Écrit par : Sergio | 21/05/2016

----------------------
Ok pour le jokari Sergio mais comme Christiane, le vôtre m'épate; tenez, il a au moins trois jours ce coup droit mais "l'occident dîne" me fait toujours rire, heureux mélange du son et de l'image !
C'est un jokari spécial, fabriqué en Auvergne, avouez ?

PS : Pour ceux qui aiment Richard Ford, une belle interview de l'auteur sur son Facebook officiel.

Écrit par : chiara | 22/05/2016

*********************************************
Christiane, tu avais caché ta collection datant du 12ème siècle de Savons d'Alep ... dans l'oreiller, ce qui est astucieux, mais tu as oublié. Patatras ...

Écrit par : JC..... 8h30 | 22/05/2016

______________________________________________________________
"À l’instar d’un bon vin, le temps bonifie le savon d’Alep : plus un savon d’Alep vieillit et mature, meilleur il est. Avec le temps, le savon d’Alep se fait plus doux..."
Impossible de mettre en ligne ce savon d'Alep -spécial JC ! Il glisse à chaque envoi dans les limbes d'internet...

Écrit par : christiane | 22/05/2016

__________________________________________________

"l'occident dîne"
Écrit par : chiara | 22/05/2016

Il y avait une bande dessinée avec Kid Ordinn, mais c'était quand même assez moyen...

Et dans "Monsieur de la Ferté" (Pierre Benoit), son adjoint, pour en quelque sorte s'affirmer, s'avance toujours en se dandinant ; cela m'épatait en le lisant...

Écrit par : Sergio | 22/05/2016

Les commentaires sont fermés.