Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2015

Pour Christiane (2)

UF-Zeppo-020.jpg

 

Halor voilà. J'avais bien prévu, et fort sérieusement, de vous infliger de vous commettre, comme a relevé une fois quéquin, une vieille suite bien lourdingue de la série Cohincidences, beaufesque en diable et empreinte d'une haine millimétrique que même Ferdine c'est du doux agnelet à côté raplati à l'attendrisseur, et puis seulement je vous trouve envolés dans les stratosphères pire que Courtial des Pereires avec son ballon ; donc j'ai eu essetrêmement honte, que j'étais bon qu'à polisher ma Yam pendant des heures approfondies, et en revenant je suis passé chez Mauboussin pendant qu'ils réparent leur vitrine j'ai fait le marché...

 

Ferrets de diamants versus Boehmer et Bassenge, Rohan Buckingham comme on veut on choise qui sait qui coupe les citrons !

13/09/2015

Plaquàvélo

stan15.jpg

 

Il n'y a pas que de la lanterne il y a aussi de la dorure ; et beaucoup plus que cela au mètre carré ! J'en ai mis le milliardième, moi, comme un gros ramier ; de toutes manières la dorure c'est la tasse on peut pas la traiter globalement. En 3D c'est certain, et on est obligé de faire tout il faut quinze siècles, mais même en aquarelle ou à l'huile. J'ai vu une fois une huile, où les dorures avaient un peu de gueule, et c'était un type déjà bien coté, et quand même un peu numéro de Seiltänzer. Ou on se les farcit les unes après les autres et ça fait quand même une espèce de salade cuite, mais jaune, ou on essaie de brosser à l'explosif et c'est à peu près pareil en pire. En 3D no problemo mais bonjour, comme on dit.

 

Dans la réalité il y en a un énorme dégueulis dans tous les coins, quand on arrive sur la Platz on se croirait en Autriche, pour le moins comme dirait Passou c'est baroque. La Place est en or, quoi. Il y en a tellement, de ces dorures, qu'en regardant la même en différents endroits elle est pareille et différente comme dirait Jean Ferrat ; il a fallu plusieurs ferronniers, on peut identifier des strates, des générations. Et elles sont souvent redorées, à la main siouplaît, et pas trop maladroitement. De près une dorure ça fait plaque à vélo, forcément, c'est pas plein même de vide, enfin je veux dire qu'une sphère sera traitée comme une demi-sphère, mais finalement ça fait pas trop toc, même le nez dessus c'est pas choquant.

 

Au chapitre de la triche un très bel exemple ici, la statue. Sous cet angle on la verrait, certes, mais juste le bras et donc, aussi, une partie du socle. La dorure l'avantage naturellement c'est la duplication, mais sinon c'est évidemment longuet, tout en courbes NURBS (Non Uniform Rationnal Basis Spline), enfin tout bonnement des courbes joignant, en Combaluzier* re-siouplaît, des points des petits points ; donc pour les maniaques ça tient la durée de la guerre. Pour le shader faut essayer tous les metal quelque chose, là c'est la partie sympa de l'opération, on peut terminer de s'abrutir si on veut des effets aile de corbac. La ferronnerie elle y a tout c'est pas la peine d'aller me les tordre comme le camarade Botazzi !

 

* Courbes  de Bézier, boljemoï...