Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2015

Les voix du Seigneur

Maintenant on communique, donc rien n'est aussi hopaque, c'est comme cela que ça marche, que maintenant. Mais havant ? Eh bien, on avait l'incommunicabilité ; c'était balèze aussi ! Et alors on essepliquait ça... Théâtre dans le théâtre, macache et Bonnot ! C'est vrai mais c'est pas faux...

 

Ce qu'il faut, c'est creuser le problème par terre. Je me resseplique : hon compare les mots qui sortent du locuteur, enfin de son groin, et ce que comprend le locuté ; eh bien il comprend ! C'est ça le pire... Plus fort que de jouer aux allumettes comme dans Marienbad. Je commande "'nen Jacky" et je me prend une bière comme si j'avais dit "a beer" ; pourquoi ? Transmission de pensée, hein ! Bien sûr que non ça n'arrive jamais ça peut pas harriver une bière c'est qu'une bière et un Jacky c'est pas ça, même chez les espèces de gogols du Boukistan... Eh bien si, que ça peut arriver ! Ca le fait même tout le temps et ça fait que ça... Ca s'appelle raisonner juste sur une figure fausse ; pas fausse, en vérité : topologique !

 

Parce que si on peut raconter  n'importe quoi et que l'autre pige quand même, le mieux c'est encore rien : économie et fraternité... Ca foire aussi naturellement ! Les Russes ont essayé avec leurs sous-marins ils ont tous coulé ! Surtout le Курск... Un support une sémantique on disait. Faudrait regarder les bêtes ils font aussi des sons ; sauf le croco, attendu qu'il est con comme une malle et que toutes manières un marigot un croco c'est une bijection.

 

Un gus peut vous affirmer une assertion, surtout les femmes d'ailleurs, à cent quatre-vingts degrés de ce qu'il dit, sûr vous comprenez quand même, et dans le bon sens. Qu'est-ce que ça prouve ? Rien. De toutes manières si l'on dit "rouge", avec ou sans oreillettes, personne sait si ça l'est, rouge... Hautement tragique ! Alors pour la bière ça va c'est de première nécessité mais pour Proust ? Et le mieux c'est qu'on fait des guerres pour des mots ! Et là le plus fort c'est les guerres de religion, parce que c'est sur un truc qu'existe pas, invisible et indescriptible, indicible, et dont tout le monde se bat l'oeil...

 

Commentaires

.
.
.
Bien entendu que la bière est un produit de première nécessité !!!

Surtout sur canapé devant la TV pendant les matchs de rugby avec les copains sportifs ... Je n'ai jamais compris Mendès France qui fit distribuer du lait ! DU LAIT ! aux gosses dans les petites classes. Quelle erreur diététique, quelle folie !!! ...

Pourquoi croyez vous que les Teutons sont les meilleurs en économie ? en gestion ? au lit ? Parce qu'ils sont nourris à la BIERE dès leur plus jeune âge !!!

Aaaaah, les Teutonnes au lit .... Brunehilde ... !

Écrit par : JC..... | 10/03/2015

.
Ca dépend le lait concentré Nestlé (c'est suisse : ils fabriquent pas également des explosifs, aussi ?) il y avait des tubes énormes, mais pâteux ! Je m'étais abonné à ce truc, comme une drogue (sans doute à cause du sucre), j'arrivais à siffler d'un seul coup un tube entier, prévu pour plusieurs jours, sans reprendre ma respiration...

Haprès la Société m'a pris en main et j'ai changé de produits... Mais la bière, bon... Quand il y a une bouteille carrée qui se pointe à l'horizon, ça me fait comme les chevaux on voit l''encolure qui se tord désespérément...

Écrit par : Sergio | 10/03/2015

Les russes ont bien essayé de communiquer entre sous-marin en plongée en tuant des jeunes d'une lapine..c'est comme quand qu'on te siffle en douce ta bouteille de vodka qu'ils disent..t'as des prescience s

Écrit par : bouguereau | 10/03/2015

.
C'est évident ! Seulement, ça débouche pas. Et mon affaire, axée sur le langage, n'est pas innocente, me servant justement de l'aspect révélateur de ce dernier.

Des débuts d'ESP, tout le monde en a, i suppose, mais au fait, s'agit-il d'une faible ESP ou d'une ESP normale faiblement transmise au conscient ? Parce que le découvrir permettra, justement, de travailler ce qu'il faut.

Au minimum, souvent on voit si l'on va réussir ou rater un truc, par exemple sauter un large fossé, ou des marches d'escalier, mieux vaut un exemple vraiment familier, mais on ne le voit pas intellectuellement, par calcul, par logique, ni par le fait que nos organes sensoriels, devant l'obstacle, se mettent immédiatement au boulot, prennent des mesures, les transmettent à l'asservissement des membres moteurs, etc., non, il y a une sensation de divination (parce qu'elle devine), familière elle aussi, rassurante, ne se manifestant pas très souvent et prévenant, justement ; c'est tellement habituel que l'on n'y prend pas garde, on ne s'appesantit pas dessus.

Écrit par : Sergio | 10/03/2015

Pas sur..des savants affirmeent qu'il est impossible qu'on ne calcule pas pour nous et qu'on ne nous restituent pas le nécessaire pour nous laisser la tentation. On on c'est hon ! Hon se demasque

Écrit par : bouguereau | 12/03/2015

.
Mais pourquoi y aurait-il des espèces de bon Dieu qui ne s'intéresseraient qu'à une seule planète ? Ou alors sur Terre même ? Des sortes d'ecclésiastes ?

Remarque ça se tient. Déjà je pense qu'il faut d'abord considérer "la vie", ce qui réduit la notion d'identité à une courte autonomie physique ; qu'on vive au milieu de réseaux terribles, constitués dans une réalité autre que celle que nous envisageons habituellement, qui se créent tout seuls, pourquoi pas ?

Écrit par : Sergio | 12/03/2015

.
.
.
Résumons :
Il n'y a qu'une seule planète, la Terre, et elle ne tourne pas ! Il n'y a qu'un seul dieu, et c'est le mien. Les autres sont des méchants. La réalité est une illusion, un mythe, créé par le pouvoir pour lever l'impôt ...

Écrit par : JC..... | 14/03/2015

.
Bien sûr, qu'elle ne tourne pas ! Helle va tout droit son chemin, seulement comme on est dans un espace de Riemann, elliptique, elle revient toujours au même endroit un peu comme quand on s'est lourdé misérablement dans les couloirs du métro...

Écrit par : Sergio | 14/03/2015

l'important c'est de rendre à césar ses cochonneries et de savoir se tenir a table jicé
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f0/Le_dejeuner_interrompu_c1890.jpg

Écrit par : bouguereau | 15/03/2015

.
Fatal error ! Toute l'excitation est dans le danger ! Enfin, au moins dans la littérature... D'ailleurs, faudrait voir ce qu'en pense le divin marquis...

César, l'homme de toutes les femmes, la femme de tous les hommes...

Écrit par : Sergio | 15/03/2015

.
.
.
Cette attaque sordide de l'infâme Bougboug contre la religion me navre ! Comment attaquer une institution aussi morale que l'Eglise catholique, celle qui peut s'enorgueillir de nous avoir formé parfaitement, nous inculquant le respect, la pratique des vertus, le respect, la pratique des vices et grâce à dieu, l'usage gastronomique des orifices sanctifiés, habiles et onctueux, de nos sœurs en moraline ?!

Écrit par : JC..... | 16/03/2015

.
Hon a toujours reproché à la Catho d'être un polythéisme déguisé : effectivement, c'est pire, dans la mesure où il y en a plusieurs ! Sinon dans la Foire aux immortels (Christin-Bilal), à l'intérieur de leur pyramide finalement ils ont bonne gueule, surtout le chat télépathe. Mais alors la morale, elle a ceci de collant que même si on n'en veut pas, elle est là elle regarde Caïn ; même si on croit à rien du tout que dalle ! Même les espaces courbes...

Et là je rapprocherais cela furieusement de la remarque, chattemite comme il se doit mais néanmoins bien vivante, de Boug : "des savants affirment qu'il est impossible qu'on ne calcule pas pour nous et qu'on ne nous restituent pas le nécessaire pour nous laisser la tentation". En d'autres termes, c'est même plus la peine de renfourcher un blanc destrier pour courir sus à la notion d'identité, elle est déjà encore beaucoup plus petite que l'on ne croit... Ca sidère les sangs comme dirait Quignard, nichteware ?

Écrit par : Sergio | 16/03/2015

par exemple j'ai oui que les cogniticiens sont terrifiés à l'explication du succés de certain d'entre nous à des jeux d'adresses sans passer du tout par des calculs différentiels de la mort qui tue pis tout..bref qu'un modèle de l'a peu prés avec 95% de réussite à la vitesse de l'éclair ça exiss pas..plus pire il parle de "l'homme intérieur"..d'une espèce de petit gazier au commande dans notre cerveau à l'insu de notre plein gré comme dans les dessins de robot des années 60 avec un gnome pervers dedans..j'imagine sa gueule à ceux des grosses blonde a forte poitrine..doit avoir des leviers d'aiguillage comac

Écrit par : bouguereau | 16/03/2015

.
Dans Clavel (Bernard) je me suis arrêté sur un passage où le héros, jeune, doué en peinture, certes, se retrouve un jour, inhabituellement, comme la main guidée, comme si c'était un autre que lui qui peignait, et surtout dessinait. C'est pas nouveau, mais décrit de manière percutante. On songe en particulier à toutes ces expériences d'ESP où, de nouveau, c'est la main du récepteur qui se sent comme prise, j'allais dire comme si elle appartenait à un autre, et là, selon les cas, pour dessiner mais bien souvent pour seulement écrire.

Quand je peignais à l'huile, il m'est arrivé de faire des espèces de paysages comme cela, de tête, sans modèle, avec toujours des images qui traînent dans le cigare, certes, sinon rien ne pourrait se faire, mais jamais ainsi, avec cette impression que la main fait le boulot toute seule... Je voudrais bien ! Et alors après, il le décrit "fatigué, mais par de la bonne fatigue", ce qui effectivement corrobore tout le toutim...

Écrit par : Sergio | 16/03/2015

.
.
.
Ohé, les gamins .... vous redécouvrez les bases ou vous faites semblant ?!!!!

Écrit par : JC..... | 16/03/2015

.
Cela, justement, je le rappelais il n'y a pas longtemps : on peut passer une vie de travail à chercher ce que l'on ne voyait pas et qui pourtant était là à nous assiéger, aveuglant, dans un tiroir, sur le bureau comme la Lettre volée de Lacan, ou plus simplement dans son propre citron !

On refait toujours le même bouquin, la même toile, la même partition : bien sûr ! C'est parce qu'à chaque fois on trouve qu'on s'est loupé... Pour la Conjecture, je sais pas, si cela se trouve il y a cent types depuis Poincaré qui sont passés à côté sans rien voir, et peut-être beaucoup plus forts que le Popov qui finalement a trouvé !

Écrit par : Sergio | 16/03/2015

grossen dick, celui qui vient de calancher m'a fait parcourir ses semailles mes couilles..parle pas mal de ça..certaines pages sont attachantes.
pour ce qui est de nos gouts il y a les "attracteurs étranges" comme on disait dans les 80'inz.."caresser un cercle il devient vicieux"..comme le trou d'balle à jicé à tous les coups..maintenant tu te dois d'aller vérifier sergio..avec la science faut savoir aller au charbon ou alors on est un charlot

Écrit par : bouguereau | 17/03/2015

.
Ha mais je veux bien y aller, à Porquerolles ! Un paradis... Même coucher par terre bouffer dans les poubelles des restaus comme la mendiante du Gange... Puis tous les bateaux sans permis on zigouille on s'installe à l'aise ! Ou videur au Langoustier, tiens... L'hiver y a sûrement pas lerche à jecter...

Les attracteurs, voilà quelque chose : pas ceux de Hénon Lorenz Rössler, non, le tout un chacun de la réalité ; un lieu, un temps, n'importe quel événement. Je suis sûr que cela existe, un événement a une vie, des liens ; coriace ! Teilhard donne une âme aux pierres : ça va loin ! Parce que là on voit pas tellement comment. Mais les événements, moi je dis ça consiste... En analyse informatique de gestion, donc du bien gros bien classique, je vois déjà l'affaire serrée à quatre épingles ; rien qu'en faisant cela je suis certain que des idées viendraient...

Écrit par : Sergio | 17/03/2015

.
@JC : la reine des Belges, pas la reine d'Angleterre ! Comme dans Modiano... C'était un coup offert sur un plateau de Christophle au Carlton !

Écrit par : Sergio | 17/03/2015

cobol c'est toujours porteur..ça facture sec..haa performer a porc'n'roll! des lits garnis..nous on aportrait du saucisson corse au sang de sanglier..jicé c'est comme à vanouatou..il prête ses femmes et ses filles pour récolter du sang nouveau..faut prévoir des bras pour faire les digues en cas de rat de marais..ha les sales bêtes!

Écrit par : bouguereau | 17/03/2015

.
On reprend les plans du Barrage contre le Pacifique ! D'ailleurs je sais toujours pas si au Langoustier ils servent des langoustes... Mais là-bas, le pétrole c'est l'alycastre : hon visite et on ressort noir, mais c'est du blanc ; et c'est connu ! A Nancy on a une sorte de Buffet de la gare pour vieilles rombières, l'Excelsior, c'est le seul qu'est houvert après les concerts sinon c'est le couvre-feu, eh bien il y a de l'alycastre ! C'est peut-être JC qui livre, va savoir...

Écrit par : Sergio | 17/03/2015

malheureux ! ses femmes ses filles son vin..t'as mis jicé en immersion 250 mètres.."jusqu'a ce que les taules craquent" comme ils disaient dans le u666 de la kriegsmarine..enfin on suppose..il est jamais remonté..enfin jamais..on sait pas "vaut mieux tard que jamais" dirait ton oncle wolf

Écrit par : bouguereau | 19/03/2015

.
.
.

Toutes les années, j'organise un Triathlon pour l'équinoxe de printemps à Porquerolles.

Les épreuves sont terrifiantes :
- nager 100 mètres, en nage libre au milieu des requins financiers de l'Ile, quelle que soit la température de l'eau de mer ...
- déclamer par cœur, en chinois, sur la plage déserte un poème de Mao Zedong, parmi les dix traduits par Sollers en 76 ....
- absorber un godet de 50 cl de SCAPA écossais pour se réchauffer en haut d'un pin sans tomber de saisissement devant la qualité du breuvage...

Participeriez-vous à cet exercice de télé-irréalité ?

Écrit par : JC..... | 19/03/2015

.
U666, ça doit être l'équivalent aquatique du Strafbataillon 999 (Konsalik)... C'est des unités qui tournent ! Oncle Wolf, c'est un gars très sérieux, c'était même pratiquement sa seule particularité réelle aux dires de ses biographes les plus avertis, il ne prenait rien à la rigolade ; à Berchtes, ça hendormait tout le monde ! C'est pas baisant ces gars-là...

La nage libre c'est embêtant un truc libre c'est une potentielle hatteinte à la sûreté de l'Etat... Même Linux ! Mao ses poèmes c'est pas un peu comme certains de Prévert, avec rien pour se sustenter à l'intérieur ? Le godet là no problemo je m'inscris pour dix ans, mais une question, est-ce qu'on peut se munir de boissons alcoolisées pour l'épreuve ? Ou alors on prend les godets des mecs qu'ont foiré qui sont raides étendus...

Écrit par : Sergio | 19/03/2015

.
.
.
Il n'y a pas de meilleur produit anti-dopage que le Scapa écossais ! En outre, en présence d'un certificat médical bien imité, je peux réduire la distance de nage de 100 à 5 mètres ... on est pas des bœufs !!!

Écrit par : JC..... | 20/03/2015

C'est con, ce que vous dites, non ?

Écrit par : voremai | 20/03/2015

.
Ce qu'il faudrait, c'est remixer les épreuves, les touiller un peu comme dans le pari de la cavalerie : trois chevaux (à crever), trois femmes (à crever aussi) et trois bouteilles de champagne (à sabrer, cette fois-ci, et complètement assécher) en trois heures. A mon avis, il y a deux épreuves qui se marient à merveille et jusqu'à plus soif, c'est le Scapa et la natation : il la faut en apnée, seulement ravitaillé par Scapa ; dans ces conditions, cinq mètres ça fait pas lerche, deux mille seraient plus gouleyants...

On n'y pense jamais, car le cerveau est un homme d'habitudes : on sait rouler bourré, travailler de bureau bourré (boutanches inside the tiroir), peindre écrire composer bourré, parler en public bourré, courir un marathon bourré, piloter un avion bourré, parler à un agent bourré, parler bourré à un agent, mais nager bourré on n'essaie jamais !

Écrit par : Sergio | 20/03/2015

.
C'est con, ce que vous dites, non ?
Écrit par : voremai | 20/03/2015

Oui. Mais il faudrait préciser ; globalement. C'est toujours un peu comme cela, et il faut ici souligner que c'est d'autant plus méritoire que la concurrence est âpre et sévère comme, disons, les sortes de requins qui sont venus becqueter la poiscaille dans Hemingway.

En plus, et sans vouloir appeler Schrödinger à la rescousse, on en est au fond pas si sûr que cela, tout dépend du moment auquel on y pense. Dans l'immédiat, et considérant que l'Occident s'est bâti sur des structures, sur des formes, avant même de remettre en cause la sémantique itself, je propose la remise en vigueur, un peu comme sous le Maréchal qui a instauré la Licence IV le vingt-quatre septembre quarante-et-un, je propose, disais-je, la remise en vigueur de la carte de con, devenue facile à produire avec les techniques dérivées de l'informatique et, ce qui pour le coup sera novateur, accompagnée d'un pin's ou épinglette, franchement voyant, qui blufferait salement les timides...

Écrit par : Sergio | 20/03/2015

c'est incroyable comme les disaigneur nationaux sont d'accord sur la forme..on a comme une autorité naturelle sur la question..les amerloques feraient des faux..que des chef d'escadrille de drone..la risée des djihadiss..

https://www.google.fr/search?q=carte+con&espv=2&biw=1097&bih=636&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=9nUMVY7kF4atU86WgvAO&ved=0CCcQsAQ

Écrit par : bouguereau | 20/03/2015

.
Splendide !

Ce qu'il y a, c'est qu'il faut comprendre, et aider le cas échéant, ceux qui exercent la noble activité de nous contrôler. Car en effet. Il y a des gus qui le sont tellement, con, que l'on croirait leur carte fausse ! Autrement dit, cela ne peut plus s'appeler comme ça... Bien sûr il y a toujours des replâtrages hypocoristiques genre "hors classe" ou "en mission extraordinaire", mais cela ne trompe personne... Même pas le mec, c'est dire !

Écrit par : Sergio | 20/03/2015

.
.
.
Une carte de con, ça se mérite !
En plus, il faut quelle soit gratuite, hein.... Quand je pense qu'il y en a qui PAIENT pour avoir celle de con de droite, ou de con de gauche ?!
A mourir de rire...fauché !
(les cons du Centre y z'ont quoi, comme carte ?)

Écrit par : JC..... | 21/03/2015

.
Gratuite, gratuite, faut quand même adorer un peu le veau d'or, d'autant, comme disait Richard Millet, que plus pire que les Juifs il y a les Arméniens, et plus pire que les Arméniens les Auvergnats, dont je m'honore d'être l'un des plus pourraves représentants.

Hadonc la carte peut être gratuite, avec la bande tricolore dans un sens pour la droite, dans l'autre pour la gauche, dans le troisième pour le centre ; on a cent quatre-vingts degrés y a de quoi faire c'est un peu comme la règle Cras. Quand on aura cent quatre-vingts partis on reverra le problème...

Mais fiscalement ? Eh bien elle doit entraîner la perte d'au moins une demi-part à l'IRPP, parce que, attendu que les cons sont férocement responsables de leur état, comme hon dit ça leur fera la bite ! Et huit pour les "avec palmes"...

Écrit par : Sergio | 21/03/2015

.
JC..... dit: 21 mars 2015 à 12 h 09 min
Même sans Dieu, le réel est une pure invention humaine, ne pouvant être approché que par une modélisation fine valable dans votre référentiel, approché, voire contredit, nié, dans tous les autres …

Ca c'est juste, hein ! Faut les obliger à le comprendre...

Écrit par : Sergio | 21/03/2015

sergio c'est un superélu, jicé est délégué pour nous dire dans quelle sourate c'est écrit..et si ça y'est pas y'a blasphème épicétou
les cons c'est au delà des partis jicé, ça trancende l'hémicycle en 360° et selfie inclus..pas plus de haut ni de bas..pas de toi ni de moi..un reich où on s'encule infiniment

Écrit par : bouguereau | 21/03/2015

.
si ça y'est pas
Écrit par : bouguereau | 21/03/2015

Si ça y est pas on le rajoute ! On fait comme De Gaulle qui avait oublié les avions dans ses bouquins prémonitoires... Une petite phrase discrète comme quoi les avions c'est l'havenir de l'homme, c'est ficelé ! Trentième édition revue et corrigée... D'ailleurs c'est ses sbires qui l'ont fait on voit bien qu'il a été forcé... Après il s'est mis à l'hélico...

Écrit par : Sergio | 21/03/2015

.
M OU MME dit: 22 mars 2015 à 16 h 12 min
Toutes les chaînes sont faites pour être rompues.

Ha mais pas celle de ma Yam, par Hercule ! Déjà que j'en ai laissé une de quatre pattes Honda sur l'autoroute...

Écrit par : Sergio | 22/03/2015

Les commentaires sont fermés.