Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2015

Hugo

Halors voilà ce qui se produit : Passou attaque comme à Балаклава, bille en tête, à fond de ballon et à cheval, avec Hugo ; nI quoi ni qu'est-ce, mais enfin c'est bien connu, pas la peine de savoir où l'on va, on le verra bien quand on y sera. Paul, qui snipait en caponnière comme à Sarajevo dans les champs de ruines à la Roman Polanski, s'empare de la queue de tigre comme dans les manèges enchantés, là on a Hugo inégal à soi-même, comme on a eu Ferdine inégal à soi-même, et même peut-être Malraux brisé outragé martyrisé par les femmes de Sorèze, très grand moment du crachoir sophistiqué.

 

Hadonc manquait une petite gâterie un point Godwin comme la sardine est à l'huile et la liberté fraternité au contribuable, la nature ayant horreur du vide on nous l'a trouvé, Hugo Boss ! Là fallait le faire, d'autant que l'icelui dernier, s'il est en train de chercher l'inspiration pour pas louper le marché des sorties de bain à destination des troupes caravanières, eh bien il en peut mais ; seulement pas la peine, bon sang, remember ! Les archives, toujours les archives... Il me semble bien me remembrer avoir vu de splendides photos de Waffen SS henturbannés ! Des détachements complets ils sont légion... Par un prompt renfort ! Ha le look dis donc la dégaine... Pour le Stahlhelm faudra juste appuyer un peu c'est précisément le contraire de moi ma Yam alors là il repose directos sur ma gueule sur la garniture en PVC tout le reste est barré je vois plus rien du tout les yeux affleurent comme le petit Goth de Astérix...

Commentaires

Rien compris .... en résumé, il veut dire quoi, le Sergio du matin ?

Écrit par : JC..... | 26/02/2015

y'en a c'est tcheuk norris et jcvédé..sergio c'est lassouline et le watercooling..quand c'est pas compliqué et pas tordu et direct au but tu comprends pas jicé

Écrit par : bouguereau | 26/02/2015

.
C'est rien qu'à des brèves de blog ! Ca tire pas à haucune conséquence...

Mais j'ai réfléchi à un truc, en pleine nuit, et, comme Renaud, je me suis dit. Je me suis dit la chose suivante, que Passou, son ours, il aurait dû l'intituler : "Bonjour, je suis votre chef de blog" ! Lui qui nous ressasse la politique-fiction des invasions sarrasines toute la journée, ça faisait le lien avec les trois cents divisions rouges à oreillettes qui finalement sont jamais venues nous divertir...

Écrit par : Sergio | 26/02/2015

.
.
.
Okay !
N'en parlons plus .....

Écrit par : JC..... | 26/02/2015

.
Parce qu'il y a les oreillettes des bonnets révolutionnaires à l'étoile rouge, qui pendaient de chaque côté un peu comme nous les cheveux en "oreilles de chien" portés sous le directoire par les inc'oyables, et les oreillettes des tankistes pour entendre le son de la voix adorée de leur chef ou même du Kommissar... Alles klar !

Écrit par : Sergio | 26/02/2015

renaud avec ses mistrals gagnants c'est un truc de gaucho pour apprendre le rail aux petits.. crache nous plutot ta valda sur lassouline sergio et fait entrer jean moulin

Écrit par : bouguereau | 27/02/2015

oreille de chien pour les hommes et cul nu pour les femmes..c'est cohérent bon dieu

Écrit par : bouguereau | 27/02/2015

.
Non mais Renaud pour moi c'est le vrai : Gérard Lambert, la Tire à Dédé, l'Auto-stoppeuse... Haprès j'écoute même pas, et pour une bonne raison, que on n'entend rien ! Le Wiki sur lui est long et complet, c'est sûrement des passionnés qui l'on fait ; ou son éditeur, son imprésario ? I don't know...

Cul nu, cul nu, avant Modiano j'ai fait un peu de Richard Millet, et là lui dans le Limousin c'est les vieilles qui, en discutant, pissent tranquillos par terre en continuant à tailler la bavette, sans le moindre geste... Là je connaissais pas, et pourtant moi en Auvergne dans les fermes quand on allait voir la famille c'était quand même du préhistorique !

Écrit par : Sergio | 27/02/2015

.
.
.
Je partage ce point de vue hortefesque sur les Auvergnats : du préhistorique... il suffit de lire les journaux pour s'en convaincre, mondialement, et promener avec sa sœur en mini-jupe dans les cités indigènes françouèses pour en pleurer sur le darwinisme rétrograde en usage entre les blocs ...

Écrit par : JC..... | 28/02/2015

Rien compris .... en résumé, il veut dire quoi, le jicé du matin ?

Écrit par : bouguereau | 28/02/2015

c'est pas qu'un habitus auvergnat..le moyenage en france a duré jusque dans les années 60..jicé a été enfanté sur un tas de fumier..il gueulait tellement qu'on est allé le rechercher

Écrit par : bouguereau | 28/02/2015

.
Faut bien voir que ce que raconte Richard Millet sur le Limousin, les hautes terres comme il dit, au demeurant pas si hautes que cela, ne remonte qu'aux années soixante, peut-être même bien avancées, avec les Bugeaud, les soeurs Piale etc., et moi mes souvenirs de l'Auvergne proprement dite, pas très loin, donc, mais probablement beaucoup plus dégueulasse, sont vraiment très proches de ce qu'il raconte. Je passe sur l'omniprésence du fourneau, les briques dans le pageot, l'eau courante, certes, mais les trois quarts des points d'eau, en réalité, à la pompe ; l'électricité,e en revanche, ça pouvait à peu près aller...

Écrit par : Sergio | 28/02/2015

.
.
.
Reconnaissons à Millet, homme de talent, qu'il est un précurseur* !

* de quoi, est une autre affaire.

Écrit par : JC..... | 01/03/2015

.
.
.
Seuls les incultes ne connaissent point ce détail : Victor Hugo est le seul gosse devenu célèbre des triplés HUGO, pondus par Madame Mère !
Que sont devenus Friedrich et Giuseppe HUGO ?

Écrit par : JC..... | 01/03/2015

.
Des triplés ? Baste !

Un frère de Victor est né à Nancy, rue Gustave Simon, où sa mère possédait une maison, parfaitement localisée ; mais je ne sais plus s'il s'agit pour lui d'un cadet ou d'un aîné.

Victor lui-même est né je ne sais plus trop où non plus, peut-être bien Paris, et, a priori, nullement du futur général Hugo, le héros au sourire si doux, mais d'un autre général, Victor Fanneau de la Horie. Ce dernier, durant toute la fin de la révolution et l'empire, a partagé avec Pichegru et Moreau la candidature au rôle d'un Monck français, qui aurait remis les Bourbons sur le trône ; Nabulione veillait et cela ne l'a pas beaucoup aidé dans sa carrière, mais en dix-huit cent quatre-vingt-dix-huit il a eu la charge et le privilège de préparer et rédiger, comme, grosso modo, chef d'état-major de ce rat de Buonaparte (havec ses oreilles de chien), les clauses du traité de Lunéville, au terme du quel d'immenses immensités sont venues jouir de notre influence bienfaisante et où l'ennemi s'en est pris plein le groin pour pas un rond, ce qui est quand même bien fait pour lui et très bien fait.

Donc le soir il prenait le métrolor et c'est ainsi que Totor le fils a ruiné à tours de bras des millions de scolarités pendant maintenant deux siècles...

Écrit par : Sergio | 01/03/2015

Il doit s'agir d'Eugène, mais je doute que son acte de naisance porte Rue Gustave Simon, ce dernier sauf homonymie toujours possible étant surtout connu pour etre le notaire, exécuteur testamentaire, et censeur , de ...Victor Hugo*.
Pauvre Eugène, encore ratrappé par l'entourage de son frère post mortem!
MC

Écrit par : Court | 05/03/2015

.
Oui, je pense que c'est Eugène : il y a une plaque de cuivre, mais actuelle, et j'avoue ne pas avoir tenté de me glisser dans l'entrée - un petit immeuble collectif, a priori, s'il y a deux, peut-être trois étages, c'est le bout du monde - sur laquelle, sans ostentation au demeurant, elle est apposée.

Dans ces conditions itou pour le nom de la rue, on imagine difficilement une homonymie ; dans sa partie basse on trouve quatre restaus, un bar connu et "typé" qui a perdu son nom évocateur de Jean Cocteau au dernier changement de propriétaire, la galerie de la ville où l'on peut exposer ses ours pour une petite quinzaine et une somme modique, ainsi bien sûr que les jardins du musée de peinture qui donne directement sur la place Stan.

Écrit par : Sergio | 05/03/2015

Les commentaires sont fermés.