Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2014

B.M.R.T. (Blue Moon Rendering Tool)

Je rêve de mathématiques purement, disons, topologiques ; en gros cela revient à la théorie des ensembles, laquelle est surtout, au reste, une autre présentation de la logique formelle. Tout de même, il faut reconnaître que les mathématiques telles que nous les connaissons servent d’appui à la physique, la chimie etc. (classification Comte), nous permettant ainsi d’aller sur la Lune, de construire le whisky, d’extraire la Yamaha du minerai de plastique, de confectionner du Chanel Cinq, ce qui est pas mal… si c’est vraiment vrai ! Peut-être que les mecs des soucoupes voient rien de tout cela…

Commentaires

.
.
.
Il est clair que l'amour de la topologie m'est venu de l'étude des surfaces continues déformables juvéniles, aux courbes particulièrement intéressantes chez la jeune fille curieuse. Aaaah ! l'Etude du Lieu ! ... nous sommes tous des mathématiciens modernes et lubriquement topologiques.

Écrit par : JC | 29/12/2014

.
L'intérêt, c'est qu'en 3D suffisent des triangles, connexes bien sûr, pour n'importe quelle forme ; ensuite le logiciel de rendu extrapole de manière à en déduire et restituer de douces sinuosités. Mais on peut aussi avoir un maillage quadrangulaire, ou des trapèzes noyés au milieu des triangles, ce qui n'apporte finalement pas grand-chose compte tenu de ce qui précède sur le rendu...

Écrit par : Sergio | 29/12/2014

.
.
.
Cela semble devoir nous couter, mais émettre des vœux pour Sergio, en 2015, ne nous engage guère : il ignore lesquels ... uhuhu !

Écrit par : JC | 31/12/2014

.
C'est très sympa... Idemement !

Normalement, on est censé se faire tout seul, et à ce titre on n'a pas besoin de voeux, qui seraient alors une sorte de subvention...

Cela, j'y crois de moins en moins, d'où mes épisodiques mercuriales contre l'identité, qui porte haut la crête comme dirait Robert Merle. Je nous vois plutôt faire partie d'un tissu qui recouvre toute la Terre est qui est la vie. C'est d'ailleurs peut-être la seule information pertinente que ramènent chez eux les gus des soucoupes, si tant est que.

On est balloté, on fait probablement ce que ferait n'importe qui dans la matrice de circonstances et d'attendus que l'on appelle sa place ; et c'est justement pour cela qu'il est intéressant d'essayer de comprendre ce qui se passe. Et alors là, les voeux sont utiles, puisque l'on ne sait même pas de qui ou de quoi l'on dépend...

Écrit par : Sergio | 31/12/2014

.
.
.
Dépendance
Moi, je dépend de ma déraison : ma raison raisonnante n'est là que pour justifier mes décisions, toujours folles ! Disons pour bâtir un bon dossier soi-disant éclairé par les Lumières, sachant bien que les décisions se prennent à la bougie dans la cave sombre, pleine de bonnes bouteilles et de filles lubriques qui donnent soif ...

Écrit par : JC | 01/01/2015

.
En stage d'informatique longue durée, j'accrochais pas bien aux T.P., donc on s'est mis à me filer la conclusion, qui terrorisait tout le monde ; ça marchait pas mal, seulement une fois, la veille au soir et trop confiant, rien de prêt ! Heureusement, un Harabe du coin, les soutes pleines de Quatre roses... A la mi-bouteille c'est venu, le lendemain matin félos, contrefélos et archifélos, le gros morceau dur à passer ç'avait quand même été de lire physiquement ma tartine...

Écrit par : Sergio | 01/01/2015

.
.
.
En définitive, le plus dur c'est d'oublier, de laisser au râtelier, ce que de braves pédagogues croient salvateur de nous laisser comme armes : le savoir ... qu'ils croient utiles pour connaître et se diriger. Savoir qui est certes nécessaire, mais pas suffisant du tout pour être bien armé dans ce monde de brutes !

Écrit par : JC | 01/01/2015

.
Je crois que, à l'instar de beaucoup de monde, ils dévident comme une carte mécanographique, autrement dit un algorithme ; des professeurs d'exception, comme dit la langue, existent... seulement à tous coups on se demande ce qu'ils foutent là !

Écrit par : Sergio | 01/01/2015

Sergueï mon frère, savais-tu que l'équation la plus sexy de l'histoire est celle qu'on nomme l'identité d'Euler ?
La voici : eiπ + 1 = 0.
Mieux vaut ne pas être éjaculateur précoce quand on voit ça.

(la typographie de ce blog est trompeuse : ce n'est pas ein, c'est e, i et le nombre pi)

Écrit par : Hans Queutard | 02/01/2015

.
Le Pi je serait bien incapable de le trouver, à c't'heure... Il faut son code ASCII, comme dans le temps, ou alors une table de caractères ; je me demande s'ils ont encore l'alphabet russe d'avant dix-sept...

Écrit par : Sergio | 02/01/2015

.
.
.
L'alphabet russe d'avant 1917 ? Cela semble vouloir dire qu'il y avait des Russes qui savaient ECRIRE avant Lenin !!! ???? Fabuleux ....

Écrit par : JC | 04/01/2015

.
Je ne sais plus quel film, et livre, met en scène ces cités d'écrivains instaurées par le régime, dont le premier bénéficiaire était naturellement Gorki : sorte d'ambiance du Dimanche à la campagne...

Mais, durant la seconde guerre mondiale et probablement longtemps après, existaient encore ces Vieux-Croyants, engendrés par je ne sais plus quelle réforme de l'Orthodoxie, planqués en pleine Sibérie bien loin derrière l'Oural, et effectivement vêtus de pauvres bêtes...

Écrit par : Sergio | 04/01/2015

Trommelfeuer !

Écrit par : nom d'un pétard | 04/01/2015

.
Je m'attends toujours à ce que l'on me demande de quoi il retourne s'agissant de ce sympathique exotisme ; si je me souviens bien, j'ai dû lire cela, voici fort longtemps et même très fort, dans Georges Blond (Verdun) : ce serait un bombardement d'artillerie très dense, très nourri, à la manière d'un tambour, mais, bien sûr, pas nécessairement de très gros calibre puisque là c'est fatalement plus lent.

Écrit par : Sergio | 04/01/2015

Pas très claire cette affaire.

Écrit par : Vadiou | 05/01/2015

.
L'acclaire est faire, je dirais même plus l'afflaire est caire... C'est comme quinze cent quinze Marignan, quoi...

Écrit par : Sergio | 05/01/2015

Les commentaires sont fermés.