Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2014

Zek

La maïeutique, c'est les camps...

Commentaires

Ceci êtrrrre bien énigmatique....

Écrit par : COLLIGNON | 21/11/2014

.
La maïeutique, c'est manipuler ; manipuler s'accompagne d'échecs ; ces échecs sont sublimés par les camps. Donc le seul moyen de vivre sans camps, c'est que personne ne manipule.

Cela me fait revérifier qu'il y a loin entre la compréhension émotionnelle et son démontage, un peu comme en mathématiques il peut arriver que l'on trouve mais demeure, pour un temps, paralysé devant la tâche de mise en évidence analytique de sa découverte...

Écrit par : Sergio | 21/11/2014

Tout le monde manipule, à cause qu'on est des humains bien doués ! Il faut espérer que ça dure, car la vie en dépend. Tout bêtement ...

Écrit par : JC | 21/11/2014

.
Le fait même d'exister est une manipulation. Seulement, il y a ce que l'on ne peut éviter, en étant d'ailleurs inconscient, et l'acte volontaire, qui est sémantiquement très grave.

Écrit par : Sergio | 21/11/2014

On mélange, là ! Choisir une option parmi toutes est manipulation : on fait cela, non pas inconsciemment, mais consciemment tous les jours.

En outre, ce désir de pureté dans les intentions humaines est un vain combat ! Inaccessible, et mortifère ...

Écrit par : JC | 21/11/2014

La maïeutique, c'est moi.
Je pense que vous confondez avec une sauce froide à base d'émulsion de jaune d'œuf et d'huile.
Par ailleurs, monsieur Serge, je vois que vous vous permettez d'ironiser, dans un blog concurrent, sur l'absence de fonction "edit". Or, je la cherche en vain ici. Que chacun balaie devant sa porte, nom de l'là !
Bon, pour cette fois, je ne m'énerve pas, mais ça pourrait changer, comme dit mon secrétaire Platon.

Écrit par : Socrate | 21/11/2014

.
Je suis bien d'accord sur les très graves dangers d'une quête outrancière de pureté, de Robert Merle à Jonathan Littell.

Manipuler, c'est faire faire à un quidam quelque chose à son insu : cela peut être par une simple présence, ou à l'autre extrémité par un conditionnement en règle, confer le Glucksmann (Discours de la guerre) où il met fort bien en évidence que le "fais ce que vouldras" masque une sorte de "veuille ce qu'il faut"...

Écrit par : Sergio | 21/11/2014

.
C'est très vrai ! Pourquoi les blogs techniques ont-ils seuls la fonction "edit" ? A n'y rien comprendre... C'est très utile.

Écrit par : Sergio | 21/11/2014

"Manipuler, c'est faire faire à un quidam quelque chose à son insu".
Ah non. Manipuler c'est amener un quidam à faire quelque chose en le persuadant que c'est lui-même qui le souhaite. Le manipulé ne sait pas qu'il est manipulé, mais il n'agit pas à son insu. Toute l'astuce consiste à lui faire croire qu'il agit de sa propre initiative.

Mais quel rapport avec la maïeutique ?

Écrit par : Albert Franchion | 21/11/2014

.
C'est vrai que ma définition est un peu courte ; la notion de faire croire à la victime qu'elle agit de sa propre initiative, de son propre chef comme on dit, éclaire bien quelque chose qui restait assez flou.

La maïeutique c'est le fait de faire accoucher, intellectuellement s'entend, par opposition à la simple imitation. Seulement, comme je l'évoquais avec mon exemple tiré de Glucksmann, il y a d'une certaine manière, dans la maïeutique, une prise de contrôle de l'esprit d'autrui. Bien entendu c'est une pédagogie parfaitement reconnue, des lors que cela ne dépasse pas un certain stade, mais c'est justement ce "dès lors" qui me chiffonne un peu : à partir du moment où il y a paramétrage, il y a également doute sur l'intégrité de la démarche...

Écrit par : Sergio | 21/11/2014

.
Bon, Sergio... tu la prend et tu la remets dans ta culotte, ta phrase tordue ... Estime toi heureux, par ce qu'on adore les pétarades, de ne pas choper 3 Pater et 2 Je Vous salue Marie pour la peine... !

Écrit par : JC | 22/11/2014

La maïeutique, on le sait, c'est Socrate. Il aurait utilisé ce paradigme notamment, dit-on, parce que sa mère était sage-femme.
Alors, certes, il manipule les sophistes pour les amener à se contredire mais, ça, c'est l'ironie socratique, pas la maïeutique. La maïeutique, c'est par exemple, quand il aide Ménon à comprendre comme on construit un carré de surface double. Ménon finit par trouver tout seul, mais peut-on dire qu'il a été aidée ou manipulé ?
Je cerne mal l'allusion aux camps. Là, c'est plutôt le lavage de cerveau qui est en jeu. Autrement dit, non pas de l'accouchement, mais de l'interruption de grossesse.

Écrit par : Albert Franchion | 22/11/2014

Si elle existait, cette fameuse fonction "edit", le message qui précède serait exempt de fautes de d'orthographe et d'erreurs de ponctuation.
Tant pis. Trop tard. C'est dans la boîte. J'ai honte.

Écrit par : Albert Franchion | 22/11/2014

.
La question de la maïeutique, c'est qu'elle est utilisée pour une bonne cause, qui est l'enseignement. Pour moi il y a manipulation, et aide ! Il aurait pu effectuer sa démonstration de manière didactique, c'eût abouti au résultat aussi. On me rétorquera que la maïeutique, rendant l'élève actif, est plus efficace. Seulement j'ai toujours eu l'impression que ceux qui l'utilisent en jouissent un peu, et donc ce peu vaut perversion.

Ensuite on trouve la maïeutique appliquée à l'acte d'achat, ce pour quoi j'éprouve une très grande aversion. Maintenant évidemment une vitrine, c'est déjà influencer, on va se retrouver grosjean comme devant avec une notion de paramétrage, une notion quantitative.

Enfin le plus grave la société la politique. Le lavage de cerveau à la Viet, pour me faire avocat du diable, serait presque moins choquant dans la mesure où il annonce la couleur. Je crois que le noeud, c'est ce fameux "à l'insu de" dont on parlait plus haut. Pourquoi la maïeutique mène aux camps ? Parce qu'y préside ce détournement de la volonté. Maintenant, si l'on tient compte de ce que les camps, dans la réalité, sont des bagnes et non je ne sais quels espaces de rééducation ou éducation, mon raisonnement est purement d'école et, sinon, ne tient pas debout. Si les gens y allaient vraiment pour se faire éduquer, là ce serait effectivement, non seulement effroyable, mais dégueu. Il y en a sûrement, d'ailleurs...

Écrit par : Sergio | 22/11/2014

..
..
Sergio,
Tes explications...euh... dépassent encore un peu l'admissible : ferme bien ta braguette, bordel !

Écrit par : JC | 22/11/2014

.
Le pontet ! Beaucoup plus élégant et, cela va de soi, pratique... Même des huniers par force neuf !

Écrit par : Sergio | 22/11/2014

.
.
.
.Va pour un pantalon à pont ... !

Écrit par : JC | 23/11/2014

.
Houi mais pas garance, hein ! Ca se voit énormément... Comme les mignons d'Henri III !

Écrit par : Sergio | 23/11/2014

.
.
D'un autre côté, des soldats en uniforme technicolor, c'est sympa : on peut pas se tromper ! C'est pas comme ces chiens déguisés en civils boum-boum qui se font sauter dans les mariages pakistanais...

PS : la gueule de Ôé, en illustration RdL !... on dirait le Docteur OGINO en train d'annoncer à une patiente : "Vlous êtles enceinte, chèle Mladame ..."

Écrit par : JC | 23/11/2014

Jle sluis llévollté pal le clommentaile qui plécède.

Écrit par : Dr Ogino | 23/11/2014

Sur un blog voisin, je lis sous votre signature qu'il fait jour à Nancy de 11h54 à 12h01. Eh bien, ça m'étonne. Pour être franc, je pense même que c'est un mensonge.
Et, je vais vous dire, c'est pas bien de mentir, c'est même fondamentalement dégueulasse, voire énormément pourri, et j'espère que vous avez honte, et si ça continue comme ça vous irez en enfer, et ne comptez pas sur moi vous venir vous chercher.

Écrit par : contrôle technique moto | 23/11/2014

.
Ce que j'admire, ce sont toutes ces légions arabes montagneuses où l'on fait le parcours du combattant avec un turban et tout le frichti ; quand ils auront des plongeurs, ça va donner...

Pour le gus, assuming que c'est avec les vieux pots, faudrait qu'il fasse au moins des simulations en Bausch & Lomb ; même les C.R.S., sans vraiment arranger, du moins ça occulte un brin...

Écrit par : Sergio | 23/11/2014

.
L'enfer c'est chauffé, quand même, quand les diables ne sont pas en grève ; ce n'est pas un mince avantage.

Ceci dit, voilà un thème remarquable : est-ce que la nuit engendre, favorise plutôt le mensonge, ou la clarté ? C'est très important, la nuit... Il y a un excellent Philippe Forest là-dessus, le Chat de Schrödinger.

Écrit par : Sergio | 23/11/2014

.
.
Personnellement, je mens jour et nuit ... je ne comprendrais pas que la luminosité intervienne dans un process aussi jouissif !
PS : ...est ce que vous pourriez laisser ce chat vivre/mourir tranquille... ? Sadique !

Écrit par : JC | 23/11/2014

.
Je quitte la fréquence, chaque jour, de dix-huit à, grosso & modo, dans les vingt-trois heures, un peu avant ; pour étudier la nuit !

Écrit par : Sergio | 23/11/2014

.
C'est vrai on aurait pu prendre un chien ; ils en font de toutes les sortes. Ce doit être les services vétérinaires qui les commercialisent...

Écrit par : Sergio | 23/11/2014

Les commentaires sont fermés.