Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2014

Геласимов

Меньше знаешь - дольше живешь.

Commentaires

Mais alors, Serge, que faites-vous de l'expression courante à Vierzon : "Je ne veux pas le savoir, plutôt crever" ? Car, si l'on s'en tient à la logique de cette sagesse populaire (que vous connaissez bien, je sais qu'à Nancy on dit de vous : monsieur Serge, c'est le peuple dans toute sa sagesse), savoir c'est vivre, ignorer c'est mourir.

Écrit par : Albert Franchion | 15/11/2014

.
Oui, mais si l'on en sait trop, c'est comme si l'on était dans un chemin tout au long duquel on s'arrêterait à chaque fleur pour observer, gamberger, tisser de nouveaux liens comme dit la langue dirait Millet... C'est bien d'être abêti, ne dit-on pas aussi qu'il le faut pour écrire ? Débrancher le cerveau pour un temps, cela ça serait très fort...

Écrit par : Sergio | 15/11/2014

La théorie de l'imbécile heureux, quoi.

En somme, patron, vous enviez TKT, qui a la faculté de débrancher son cerveau pendant des périodes très, très longues.

Écrit par : Roger Dugommeau | 15/11/2014

Когда мы не знаем ничто, мы умираем старыми ?

Écrit par : Loubachev | 15/11/2014

.
Alors là je les envie, les imbéciles heureux, mais énormément ! Peut-être pas heureux, mais bien assujettis sur des rails... C'est le confort ! Ca coûte...

Écrit par : Sergio | 15/11/2014

.
"Когда мы не знаем ничто, мы умираем старыми ?" : и в кровате...

Écrit par : Sergio | 15/11/2014

Tout le monde a le captcha ?

Écrit par : Sergio | 15/11/2014

Apprenant par ses services spéciaux que l'on parle ici de lui, monsieur vous fait dire qu'il ne peut participer à ce débat car il ne comprend pas le turc.

Écrit par : Secrétariat de TKT | 17/11/2014

.
Ha ça c'est pleinement normal ! C'est très fort, le turc... Mais pour le captcha c'est réglé, on ne se le coltine plus dès que l'on poste un peu.

Écrit par : Sergio | 17/11/2014

.
Néanmoins et nonobstant, le captcha nous emmerde...

Écrit par : Sergio | 17/11/2014

Le captcha nous emmerde effectivement, mais il n'est pas là tout le temps. De toute façon, pour ce billet, c'est pas un captcha qu'il faut mais une chapka.

Écrit par : Bretelle | 17/11/2014

.
Ha c'était beau ! Pour les lanciers... De Lunéville pas du Bengale... Y a que Ferdine qui avait une crinière il était cuirassier !

Écrit par : Sergio | 17/11/2014

Attention Sergio, y'a des boukistanais qui font le siège de ton blog ....

Écrit par : Yfig marabout d'ficelles de ch'val e' d'course ! | 18/11/2014

Eh ben y m'a même pas demandé mon nom et pas de captcha non plus !

Écrit par : Yfig marabout d'ficelles de ch'val e' d'course ! | 18/11/2014

.
OK. Merci à toi énormément ! C'est moi qui suis visé tout seul... Faut dire que c'est une colonie du temps béni du Boukistan, ici...

Écrit par : Sergio | 18/11/2014

-----ro--bot-----dé--chif--frer-----cap--tcha-----mais-----pas-----al--pha--bet-----cy--ril--li--que------------

Écrit par : XZ28C4Wz0bV | 19/11/2014

.
C'est de Guélassimov, un auteur actuel assez plaisant à lire : "moins tu en sais, plus longtemps tu vis". Je te laisse deviner, effectivement, le contexte... Mais ce n'est aucunement du polar véritable.

Écrit par : Sergio | 19/11/2014

Non, mais là, c'est fini, j'arrête, je suis désespéré, j'en peux plus, on vient de me soutenir que Sergio n'était pas votre nom. Alors, dans ces conditions, vous comprendrez, Guélassimov ou pas, nonobstant etc., que ça n'est plus possible, on ne peut plus fier à rien ni personne, on vit une époque énormément étrange, c'est la Bérésina, la débandade, la débandante, la fin des haricots, des épinards, du camembert, le retour du même infiniment identique, le mensonge d'Etat, le fond du tiroir. La Vérité retourne dans le puits. Et se noie.

Écrit par : Désolation | 20/11/2014

.
La Bérésina n'est qu'un passage, dirait Ferdine ! Mais le mensonge d'état ça fleure bon l'herbe verte des grands secrétaires du parti... Simplement le Parti est parti ! Au moins c'était exotique maintenant ils sont trivialement comme nous... Havec des affiches pour le retour du Tsar ! Ha là c''est fort... On va reprivatiser les concombres...

Écrit par : Sergio | 20/11/2014

CE MESSAGE EST ENVOYE PAR PHILAE, LE PETIT ROBOT.... JC EST EN APPROCHE !

Écrit par : JC | 20/11/2014

----JC----per---cu---té------par----mété--o--ri--te---arr---i---ver--a------plein----de----trous---dan---ger-----sur---blog----

Écrit par : XZ28C4Wz0bV | 20/11/2014

.
Les approches faut s'entraîner sur Googleearth c'est pas coton mais ça finit par venir ; il faut en faire beaucoup, c'est comme en réalité. Sinon, Flightgear...

Écrit par : Sergio | 20/11/2014

Echappé de l'univers concentrationnaire assoulinien -un comble- JC est en approche lente ... Gaudeamus !

Écrit par : JC | 20/11/2014

.
Houi mais le malheur, la malédiction originelle, c'est que les univers concentrationnaires, c'est d'abord en soi qu'on les a ! Et pas qu'un seul.. Schrödinger, Schrödinger !

Écrit par : Sergio | 20/11/2014

Ne mêlons pas Schrödinger et son chat à ça : il n'a vraiment rien à faire dans ce cas ... Quand a distinguer l'intérieur et l'extérieur concentrationnaire, c'est à la portée du premier venu .

Écrit par : JC | 20/11/2014

.
Je rectifie j'en ai oublié un morceau, un peu rousseauiste : les univers concentrationnaires, c'est d'abord en soi qu'ils prolifèrent, seulement c'est la société qui les y met...

Écrit par : Sergio | 20/11/2014

Les commentaires sont fermés.