Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2011

L'art pour l'art

Expositions réussies, tout le monde m'a félicité pour ma moto...

Commentaires

A propos de la presentation de l'atelier d'écriture d'Eric Poindron où Madame Clopine Trouillefou s'est plu à semer la Zizanie puis à raconter à sa vilaine manière (et dans le fond et dans la forme) et prendre en otage les participants :

Un démon à ma table et le lien :

http://www.clopinetrouillefou.fr/article-un-demon-a-ma-table-recit-d-une-aventure-avortee-76375832-comments.html#anchorComment

Cette dame et son double - schizophrénique - oublie de vous dire qu'elle n'a rien payé et qu'elle était invité à découvrir afin de décider si elle souhaitait participer ou non. Et oui, que ça lui plaise ou non, quand on commence une activité, on s'engage et on s'y tient. Et je maintiens, toutes ses questions, à commencer par le prix de l'immobilier furent parfaitement stupides et lamentables.

Autre petite rectification, en passant, on ne me prête pas ce beau lieu, mais je le loue.

Et puis votre amie oublie de vous dire qu'elle s'est sauvée comme une voleuse, alors qu'elle était chaleureusement accueilli. Vous m'amusez, les uns les autres à vous cacher derrière vos murs. mais venez donc à l'atelier me dire en face tout ce que vous écrivez vilement. Lâcheté & compagnie... Soyez rassuré, je suis habitué aux donneurs de leçon de votre triste espèce.

Je vous demanderai aussi de conserver les uns et les autres vos jugements péremptoires sur ma personne puisque vous ne me connaissez pas. Une première fois, ça ne m'amuse pas, la prochaine fois, ça va m'énerver. Et j'en profite pour vous rappeler que je vis dans la campagne profonde, sans voisins, et bien loin du milieu littéraire qui vous fait tant parler.

Aux bons soins de Zoé : si ce texte est un régal, arrêtez immédiatement d'écrire, car vous n'êtes pas faite pour ça, doux jésus !

Aux bons soins de La feuille charbinoise : vous êtes un cuistre doublé d'un hypocrite. Vous venez me lire pour mieux - et très mal - colporter. Vous apprendrez que cinquante personnes satisfaites valent mieux qu'une grincheuse et artiste à demi.

Pour les autres : je n'ai jamais fait croire que j'avais inventé le mot : écrivant et tiens à vous préciser que j'emmerde copieusement Barthes et ses thuriféraires. J'ai simplement utilisé ce mot simple dans le sens d'un homme "écrivant", contracté en participe présent, comme on peut le faire avec "étudiant".

Enfin, à tous, pas très joli, joli vos règlements de compte dans mon dos, ça rappelle un peu les exécutions publics, les dénonciations des "bons français" durant la seconde guère et une mesquinerie propre aux écrivaillons ratés.

Enfin, comme je sais que cette triste personne se fera un devoir de ne pas laisser le commentaire sur son mur, je l'adresse à chacun d'entre vous. Et demeure, MOI, à votre disposition pour bavarder et m'explique. Enfin je vous demande de cesser tout quolibet à mon égard.

Eric Poindron, « semi-mondain boursouflé »

Écrit par : Eric Poindron | 23/07/2011

Ah Barthes j'aimais bien surtout la D.S. dix-neuf...

Écrit par : Sergio | 23/07/2011

C'est qui, Eric Poindron ?

Écrit par : Albert Franchion | 03/08/2011

.
C'est une sombre affaire vaguement parisianiste qui trouve son origine sur un autre blog, faut pas se biler...

Écrit par : Sergio | 03/08/2011

Cher Sergio,

C'est tout sauf une affaire de « Parisianisme », c'est une affaire de mauvaise foi bien, un témoignage bien subjectif et une accusation sans raison et disproportionnée.

Très cordialement, et pardonnez-moi de « polluer » ainsi votre mur

Eric Poindron

A découvrir ici afin de sa faire sa propre idée :

http://curiosaetc.wordpress.com/

Écrit par : Eric Poindron | 03/08/2011

.
Bon Dieu c'est beau manque plus que le pendule de Lorentz...

Écrit par : Sergio | 03/08/2011

Je n'ai jamais osé vous le dire, mais je ne la trouve pas si terrible, votre motocyclette, Sergio. Trop bruyante, surtout. On ne peut plus faire la sieste, à Nancy.

Écrit par : Maurice Kraft | 05/08/2011

.
Faut dire... Au-dessus de huit mille tours ça commence à dépoter... Comme ça ensuite on l'entend plus...

Écrit par : Sergio | 05/08/2011

Si j'étais HR, je sais bien ce que je dirais...

Écrit par : Albert Franchion | 08/08/2011

.
Oui mais elle dit, elle dit... Cela revêt quelque chose de proustien, c'est d'ailleurs assez intéressant à observer, on comprend un peu mais pas sûrement, enfin c'est très long à expliquer... C'est d'ailleurs pour cela que je n'ai jamais rien à raconter sur le sujet des traductions, ces dernières me paraissant tellement impossibles...

Écrit par : Sergio | 09/08/2011

De toutes manières, les questions de moto, faut pas qu'elles aient le droit de parler...

Écrit par : Sergio | 09/08/2011

Les commentaires sont fermés.