Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2010

Blue

null.jpg

Commentaires

J'aime beaucoup ! Même si c'est plutôt"black" que "blue" !

Dis donc ça fait peur ces pub animées que hautetfort met en en-tête maintenant !!!

Écrit par : Arty | 29/04/2010

Faut attraper le coup : immédiatement descendre la souris pour ne pas les déclencher. Sinon évidemment elles s'enchainent, c'est calculé pour. Maintenant j'y arrive bien, sauf quand je suis énervé, c'est-à-dire jamais...

Les SPAM pareil, tout vient des institutions. Les viagra et autres Windows dégriffé sont beaucoup plus rares en comparaison. Faut cramer moi je dis...

Écrit par : Sergio | 29/04/2010

ça par exemple on dirait l'irm d'un alcolo au moment exact où il souffle son gaz.. 22 grammes! (avec benicio del toro)
donc, dis moi si je me trompe, tu fais un tirage unique et tu vends dans une galerie à nancy, c'est ça ?

Écrit par : bouguereau | 07/05/2010

Absolument. Le mieux c'est le bois laminé, procédé à l'origine canadien. J'ai également fait quelques essais sur PVC ou plexi, cela peut avoir des avantages mais finalement ne débouche pas, donc retour au bois laminé cette année.

Pour l'histoire des tirages multiples, le cas échéant, je dirais qu'on est tout bonnement ramené aux normes usuelles en lithographie, par exemple. En clair, pour le coup, une question à remettre aux institutions ad hoc. Mais moi, dans mon coin, un tirage par oeuvre, je sais pas comment on dit, et voilà... Une expo par an, plein centre ville, et éventuellement une ou deux autres.

Ave !

Écrit par : Sergio | 07/05/2010

tu imprimes toi même ?
je crois que les 2 duponds de gilbert & geoges font aussi un tirage, mais il donnent queqlues coups de pinceau par ci par là aprés pour embrouiller (c'est ce que j'ai entendu). je dis ça parceque les tirages numériques c'est quand même un probloc pour les marchands et le marché, ils ne savent pas bien les mettre dans la case des multiples qu'ils disent..
tes acheteurs ne te demandent pas des garanties, un fichier ou quelquechose..?

Écrit par : bouguereau | 07/05/2010

Oui j'ai vu quelque chose dans ce genre, du numérique mais volontairement numérique, avec des pixels énormes, du truc à message, quoi, avec quelques coups de pinceau dessus. Ca fait un peu nouveau réalisme, d'une certaine manière.

Je n'imprime pas moi-meme. A un moment donné c'eut été la meilleure solution, bien que très chère, mais maintenant il y a tout ce qu'il faut dans le commerce. Simplement il faut tenir les imprimeurs renes courtes, car ces affaires artistiques restent un peu de l'hébreu pour eux.

Pour le reste non pour le moment, je balance le tableau comme cela et on n'en cause plus. Mais bien sur je n'ai pas manqué d'y songer, en particulier il pourrait meme y en avoir qui me demandent le seul fichier pour le mettre dans un cadre électrique, par exemple. Alors il faudrait détruire toutes les copies sur tous mes disques, mes DVD devant huissier ! Injouable évidemment. Bref, qui vivra verra... Et puis je fais confiance à la société pour édicter des règles bien plus vite que ce à quoi l'on peut s'attendre...

La grosse affaire déjà, c'est de devenir bon artistiquement, d'intéresser pour cela. Après, le reste, à mon avis cela se fera tout seul, les utilités se manifesteront au galop, pour aider et surtout prendre leur part...

Cela dit, et de plus en plus, je vois des peintres scanner leurs propres hules, aquarelles ou dessins et les vendre sous forme numérique et multiple : toujours la lithographie, quoi. Au fond tout cela est un vieux problème. J'ai meme lu quelque part qu'un tirage artistique ne doit pas fiscalement dépasser trente exemplaires, je crois, après il se passe je sais pas quoi. Comme tu vois, cela parait complexe mais l'arsenal institutionnel est probablement déjà en place...

Écrit par : Sergio | 07/05/2010

oui tu as raison c'est une affaire plus ou moins bien réglée, suffit de penser à dali gateux à qui on faisait signer des pages vierges et c'est certain que "La grosse affaire déjà, c'est de devenir bon artistiquement", mais tu sais comme moi que chacune des techniques de multiple génère ses "manières", un gravure sur bois, une litho etc.. et chacune a son publique aussi parce qu'elle sent la vieille presse et le mano a mano..enfin un folklore qu'il ne faut pas non plus négliger d'un point de vue commercial et pas seulement, tu comprends ce que je veux dire, le connaisseur veut aussi être un aficionados de quelque chose, d'un processus qui sents un peu le vieux cul d'artisan tanné, heu je ne suis peut être pas trés claire..en tout cas je te remercie d'avoir répondu si longuement à mes questions et je te souhaite un bon wiek comme dit la panthère. à + !

Écrit par : bouguereau | 07/05/2010

Le cas Dali j'y pensais, forcément... Quant à l'affaire du geste, curieusement je rencontre moins d'objections, de vierges effarouchées dans ma lointaine province que... dans ma propre famille, par exemple, pourtant constituée de gens évolués ! Finalement je me dis qu'un compositeur de musique, après tout, n'a nul besoin de jouer d'un instrument, et que dire d'un écrivain... Ou alors carrément du Pollock, là on est servi pour la mano instinctive...

D'un autre coté les gens s'intéressent, durant les expos, à la technique, et à la limite on pourrait voir l'argument s'inversert, ce qui serait encore taper à coté, puisque c'est tout bonnement de la peinture que je veux faire. (Je suis passé par l'huile, l'aquarelle, la bombe, l'aérographe etc.)

Et alors Roland Moreno (carte à puce), lui, songeait à une machine qui, de fil en aiguille, imprimerait directement ce que voit le peintre dans sa petite tete. A mon avis cela se fera, et il n'y aura toujours pas plus de peintres qu'avant...

Bon week à toi aussi !

Écrit par : Sergio | 07/05/2010

je ne suis pas sur que l'image se forme dans la cervelle, et qu'elle préexiste quelquepart sur des neurones, l'exercice de la main a aussi sa représentation dans la tête (et pas que dans le cul)
enfin c'est bien que tu aies rencontré tes acheteurs et tu as bien raison dans ce cas de te faire confiance et de faire confiance à l'évolution de ta pratique. il n'empèche que l'on est à une sacrée croisée des chemins et que ça souffle dans tous les sens. (je parle de la production, la commande, le marché etc..)
assouline me déçoit sur ce coup là, il manque d'insight merde quoi.
bonne continuation

Écrit par : bouguereau | 08/05/2010

Disons que l'on peut se représenter quelque chose volontairement, bien sur, et avec de la précision pourvu que l'on y mette de l'attention. Si tu veux, il s'agirait de saisir une image involontaire et de la modifier volontairement, comme je fais avec mes fractales. On peut aussi construire l'abstrait, genre Mondrian, Yvaral, etc. Bien compliqué, tout cela... Et mettre de la 3D dans l'abstrait. Tout comme en peinture finalement et évidemment.

Assouline, Assouline.... J'ai surtout l'impression d'etre le seul avec mes élucubrations qui me semblent d'une pale évidence. C'est peut-etre le début de quelque chose, mais enfin je me méfie un peu...

Écrit par : Sergio | 08/05/2010

il s'agirait de saisir une image involontaire et de la modifier volontairement.

ha d'accord, donc c'est un procédé comme un autre, ho ne prend pas le mot procédé à la péjoratif, un genre de "code art" tu sais les gars qui transposent des codes dans un autre, de la musique pour générer de l'image ou l'inverse, enfin qqchose comme ça.
j'avoue que je ne sais pas quoi en penser, en abstrait j'ai toujours eu un faible pour ceux qui employait une formule, mondrian, polock, hartung mais en même temps à un moment donné on ne peut pas s'empécher de penser qu'ils s'y emprisonnent quand elle fonctionne et que ça puisse devenir monotone..en abstrait je me sents assez incompétent aussi je me fie essentiellement à mon penchant du moment, je devrais pouvoir mieux faire

Écrit par : bouguereau | 09/05/2010

Oui j'ai ça, par l'intermédiaire d'un logiciel de composition musicale qui s'appelle Csound5. J'ai à peine effleuré cette partie, effectivement il appert que l'on peut lire une image bitmap, balancer le résultat à un synthé logiciel et le restituer. Il y a meme un exemple, ça fait surtout un gros bourdonnement. Maintenant reste à regarder les couleurs choisies, le dessin, enfin toute l'image. L'inverse est également possible, mais je n'ai pas encore fait le moindre essai. Ce qu'on peut en attendre, je l'ignore. Probablement quelque chose, à force de tentatives de toutes sortes. Il faut bien reconnaitre que tous ces bastringues ne sont guère dans l'ordre de la spontanéité. Et cela exige un travail énorme, finalement c'est très long. Seulement après on peut espérer ne plus etre enfermé, justement.

Écrit par : Sergio | 09/05/2010

il y a qd même comme une contradiction tu le reconnais dans ce spontané qui serait au bout de la lourdeur..tout ce que j'ai vu de drolatique dans ce domaine, c'est a dire les effets faciles et spontanés justement, (tout le barnum des générateurs d'images avec interface ludique, les harpes, les paroles qui s'échappent en volutes verte et bleu etc) sont aussi en contradiction avec ce que tu disais avant : qu'il y fallait et y faudrait toujours une sensibilité d'artiste. j'essaie de ne pas être dogmatique, c'est dur. pour ça que je cause avec toi, j'espère que je ne te gonfle pas trop. ma petite expérience jusqu'à présent de relation avec les gens qui oeuvrent dans ce sens m'a montrée que tot ou tard il virent a une façon d'art conceptuel qui ne veut pas dire exactment son nom, car evidemment c'est un peu se renier, mais il y a souvent un discours qui s'étoffe si tu vois ce que je veux dire

Écrit par : bouguereau | 09/05/2010

On ne peut pas avoir d'a priori intégral contre l'art conceptuel dès lors que, quoi que j'en dise moi-même, il y a quand même une idée, au sens intellectuel, dans la pulsion artistique : on ne peut jamais démêler tout. Mais c'était une direction un peu isolée, comme tout ce qui est expérimental et même ici un peu ostentatoire.

Je crois qu'il faut pratiquer, surtout avec mon système de fractales : finalement il y a de l'heuristique là-dedans, c'est de la peche à la ligne, on guette la bonne fractale et ensuite on s'acharne dessus. Cela ressemble à quelqu'un qui noircirait des toiles n'importe comment pour ensuite repartir à partir d'un élément qui a déclenché quelque chose en lui. Tout le problème du chaînage mixte, de la démarche simultanément inductive et déductive.

Sinon bien sûr j'ai d'autres projets, construits, donc imaginés n'importe où mais avant. Pour moi le moyen de base devient alors la 3D, où je ne pars de rien.

Comme tu dis, avant tout est l'aspect artistique, non d'idée, et c'est précisément cela qu'on voudrait bien commander, et qu'il faut poursuivre par tous les subterfuges possibles. Et pourtant combien est-il vrai qu'un machin réussi est celui qui sort du premier coup... Mais cela suppose des tonnes de réflexion préalable...

On pourrait ramener mon système que je qualifie d'heuristique de simple recherche d'inspiration : c'est cela et cela ne l'est pas : c'est la malaxer, justement !

Écrit par : Sergio | 09/05/2010

je ne sais pas s'il y a un concept dans la pulsion artistique, des idées informelles certainement, et si c'était un concept alors oui on peut dire qu'une fois le concept formalisé la réalisation de l'oeuvre est achevée et peut même être "concrétisé" même par un autre, selon mettons un cahier des charges. bon je ne suis pas toujours inaccessible a l'art conceptuel, je peux quelquefois être à sa portée.
pour le reste ce que tu dis c'est bien qu'il existe quelquechose, mettons des gestes sur lesquels tu boucles (plus ou moins rapidement) jusqu'a sortir un 'produit fini' : il n'y a que toit qui peut le faire.
mais quelquechose m'intrigue pourquoi il t'apparaitrait plus evident de partir de "rien" dans la 3d que de la 2d?

Écrit par : bouguereau | 09/05/2010

Ah oui, sous-traiter, dans la mesure où la main, donc, n'intervient pas, paraît dans l'ordre du possible. Je m'étais fait cette réfllexion à un moment.

Non, bien sûr, 3D ou 2D c'est toujours la page blanche au début. Il n'y a que pour les fractales que l'on part de quelque chose, soit un système aléatoire (Apophysis), soit une fractale que l'on choisit (Gnofract4D) et dont on peut même modifier l'équation, ou évidemment l'écrire ex nihilo.

Écrit par : Sergio | 10/05/2010

ex nihilo !

Et mes droits d'auteur, tu poses ton cul dessus ?

Bon, votre conversation est ...... intéressante ..... mais très échevelée !!!!!
C'est bien, ça sent la passion .....

Moi, j'en suis encore à me demander comment font les autres pour ... non, rien ! En fait, je sais .... mais je n'arrive toujours pas à y croire !

L'accroc dans votre conversation, c'est l'évocation d'Assouline.
Désolé, mais ça fout tout par terre !

Écrit par : Yfig économiste intermittant spectaculaire | 10/05/2010

Meuh non, il est bon comme le bon pain.

Écrit par : Sergio | 10/05/2010

j'ai lu en premier 'ça sent le poisson' et je suis bétement superstitieux..pour assouline c'est ma faute, dites tout de suite que je fouts toujours tout par terre

Écrit par : bouguereau | 10/05/2010

Et encore, j'ai grossi les caractères. En allant dans le HTML, mais je dois dire que cela ne m'a pas passionné, pour le coup, ce qui explique qu'en plus les commentaires se téléscopent tranquillement... Dans ces conditions évidemment, impossible de grossir plus, ce qui est quand meme foireux...

Écrit par : Sergio | 10/05/2010

BAH !

Mon commentaire a disparu !!!!!!!! ou n'est même pas paru !!!!

OUUUUHHHHH !!!!!!! mon petit coeur saigne et je pleure !

Écrit par : Yfig peintre spectaculaire | 12/05/2010

Ben... J'ai que dalle en stock ?

Écrit par : Sergio | 12/05/2010

Cher Adrien, je ne sais pas si j'ai du talent, pour ça il faut que je puisse le prouver, allez donc visiter ma page sur le blog "welovewords", après nous pourrons en discuter !
Maya, vue sur le blog de Monsieur Pierre Assouline "la République des Livres".

Écrit par : maya | 03/06/2010

Désolée Sergio de vous avoir prénommé Adrien, je corrige mon erreur.
Maya

Écrit par : maya | 03/06/2010

Adrien faut dire ça fait romantique...

Écrit par : Sergio | 03/06/2010

Sans H comme celui des mémoires du même nom écrites par M. Yourcenar , je cite "Le véritable lieu de naissance est celui où l'on apporté un regard intelligent sur soi-même."
J'aime beaucoup ce que vous faites, vous devez certainement avoir du talent....

Écrit par : maya | 04/06/2010

Ah non c'est Adèle qui a un H... Le regard intelligent, c'est jamais et c'est tout le temps... Ca va, ça vient, ça disparait...

Écrit par : Sergio | 04/06/2010

Oui, c'est vrai, tout dépend du contexte justement et c'est pour ça que je préfère être dans mon élément, parfois, pour mieux méditer.
Ceci dit Isabelle Adjani l'a bien interprêtée Adèle tout comme Camille Claudel. Il est vrai qu'elle n'est pas commune sinon elle ne crèverait pas l'écran.

Écrit par : maya | 04/06/2010

Merde, ta encore fait une touche !!!!!!

Faut que tu me donnes tes ficelles !

Écrit par : Yfig praxis et vieux calva ! | 05/06/2010

La fractale. C'est Ueber alles.

Écrit par : Sergio | 05/06/2010

Les commentaires sont fermés.