Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2009

Comité des gorges

Il faut quand même bien reconnaître que les femmes sont quasiment en situation de monopole... Alors évidemment, c'est pas demain la veille qu'elles se mettent à faire du dumping... Surtout que maintenant, faudrait les sauver, comme les bagnoles !!!

Commentaires

Prems !

Tu connais une femme, toi ?

Nous, nous sommes mariés depuis 35 ans ... noces de skis .... mais même la luge on trouve ça difficile, alors les skis .....

Ce soir, moules frites .... au vin blanc et crème fraîche normande.
C'est sûr qu'à partir d'un certain âge, en dehors de la bouffe, les sujets de conversation sont limités.
Heureusement, on est passé à côté d'une grosse tempête ... ça nous a fait des émotions .... !

Pour le dumping, nous on connaît pas, on est trop vieux, en ce temps là, ça n'existait pas encore ces jeux vidéos comme ceux qui énervent nos petits enfants !!!

Déjà, internet, heureusement qu'on a un coach, un jeune de 50 ans qui nous prend 500 euros par jour nourri le midi et le soir.

On se plaint pas, on a appris à mettre une photo pour la famille qui vit à l'aut' côté de la planète, à Strabourg.

Bon, aprsè, y nous a promis de nous apprendre à pirater des vidéos sur des lits mochion, un nom bizarre comme tout ce qu'on trouve sur internet.

Allez, je vous laisse ... on a des courses à faire .... à mammouth ....

Écrit par : Yfig, peintre de tous les jours sauf le lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi | 23/01/2009

Strasbourg m'en parle pas, à un moment j'y allais tous les jours, de Nancy. Alors j'ai demandé qu'on rende l'Alsace-Lorraine à l'Allemagne !!!

Écrit par : Sergio | 23/01/2009

Bah, d'abord, qu'on nous rende l'Allemagne ! Ou, au moins, la Confédération du Rhin. (Les Prussiens on les laissent se débrouiller avec les Slaves) (les pauvres...)

Écrit par : Rodolphe | 24/01/2009

Oah ça faut voir... Je connais mieux l'Ouest, bien sûr, puisqu'on m'a pas laissé envahir... M'enfin dans les tavernes au clair de lune près de la Néretva, j'étais plus souvent avec les pianistes monoclés qu'avec les accordéonistes en culotte de peau... Sauf pour le pinard, évidemment...

Écrit par : Sergio | 24/01/2009

Les commentaires sont fermés.