Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2007

En revenant de la revue...

 Ca des manifs nous à Nancy on en a. On est des types engagés, on est conscient politiquement et tout. Déjà comme pavés on a largement ce qu'il faut sur la place Stan, des monstrueux comme je l'ai déjà expliqué, que les Parigots ils en resteraient sidérés. Ah mais par exemple il faut des muscles... Et ça vient d'Extreme-Orient ces mastars, de Croatie ou un nom comme ça, et peut-etre meme par le Simplon comme sous Paul Morand. Ca fait quand meme chic pour des pavés.

 La première manif de la saison c'est les infirmières en octobre, pour laisser aux autres le temps de rentrer s'organiser. Là c'est mignon, il fait encore à peu près beau, avec leurs petites voix c'est tout à fait charmant, d'ailleurs dans nos régions il y a pas mal de blondes. Normalement il y a bien un type ou deux à la sono, mais généralement personne n'écoute et de toutes manières la plupart du temps il manque les piles.

 Les chercheurs ça c'est plus sérieux. Il y en a un nombre énorme,  au moins plusieurs rues, d'ailleurs on cherche tout, ici, le colza,  le pétrole, la rage et peut-etre meme l'eau lourde et le phylloxéra. Meme pour le cancer on a un centre et l'hosto, tous les noms sont gravés dans le marbre comme au mausolée de Lénine. Les noms des toubibs, bien sur...

 La manif normale, c'est celle d'il y a quinze jours. Là il y a tout, cette année ils avaient mis les gens des impots, comme ça on peut vérifier qu'ils ont bien la tete de l'emploi. Au total et sans les impots ça faisait quand meme moins que les chercheurs, mais ça c'était à cause des flics qui étaient divisés en deux : ceux qui étaient dans la manif pour manifester et ceux qui guidaient la manif pour pas qu'elle loupe la place Stan. Y a que les conducteurs du tram qu'il y avait pas, mais eux c'est parce qu'ils n'avaient pas pu venir. Ca arrive assez souvent  avec le tram.

 Celle-là, c'était la CGT, la vraie avec sa faucille entre les dents. Après il y a encore la CGT, c'est pour le premier mai, mais voilà l'ennui avec la programmation c'est trop proche. Donc ils se font relayer par des Turcs, c'est aussi place Stan, mais directement sur les lieux, comme cela pas de problème d'itinéraire. Ils se repassent les drapeaux rouges et les gigaphones, de toutes manières meme si on entendait on n'y comprendrait rien...

 

Commentaires

À propos des chercheurs (et de l'eau lourde), cette phrase dont je ne me lasse jamais :

"faut-il que nos chercheurs soyent anticléricaux pour désintégrer l'eau de Lourdes !"

Écrit par : Churchill | 13/02/2007

@Church : Well !

- Ah mais nous nos chercheurs ça va encore. Ceux des Allemands en 45 à Peenemunde il leur fallait de la gnole pour leurs V2. Alors ils faisaient cultiver des champs de patates. Donc les Brits ils obscurcissaient le ciel pour bombarder les champs de patates... Et avec ça tout le monde à l'eau !

Écrit par : Sergio | 13/02/2007

Non mais ça se complique...
Au moins avant on était avec le tamis, dans la flotte...à draguer la pépite paumé dans le Klondique...

Maintenant avec tout ça...on est plus très sûr...

Écrit par : Sin | 13/02/2007

@Sin : Le Klondike déjà c'est chez les Yanks. Quant à la météo, je voudrais pas avoir l'air d'insister... Mais le Maroni, ah ça oui ! Et en plus y a toujours des petits boulots pour les pilotes qui s'ennuient cinq minutes au bar.

Écrit par : Sergio | 13/02/2007

Les commentaires sont fermés.