Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2006

Le tram

C'est avec une certaine émotion que je me décide à aborder ce sujet qui périodiquement fait se secouer de rire l'Europe entière et peut-etre meme jusqu'aux Lapons.

Normalement, un tramway, c'est sur rails.  Donc nous on en a mis, des rails, et des beaux, dans un alliage spécial qui rouille beaucoup plus vite que par exemple ceux de la SNCF. Mais on ne peut pas imputer cela au tram, parce que lui, il roule sur pneus. Et on s'est fait des vingt bornes d'essais en rase campagne pour vérifier que les pneus s'usaient bien. De vrais pneus, des Michelin, fabriqués spécialement, et qui s'usent aussi vite que les rails se rouillent. Mais les rails ne se contentent pas de rouiller, ils s'écrasent sous le poids du tram qui roule sur pneus. Je sais bien qu'il y a des gros, à Nancy, mais quand meme...

Bon. Pour etre sur que le tram ne se perde pas en ville, on n'a qu'une ligne. Mais quand meme, de temps en temps il en sort, de ces rails, avec ses pneus, et il se met à serpenter doucement n'importe où. Heureusement, ça se conduit, ce truc.  Et il y a un poste de pilotage, mais adapté aux évolutions sur rails avec en plus un volant, ce qui permet de suivre au quart de poil les virages de ce qu'il faut bien appeler la voie en décrivant de voluptueuses arabesques. De toutes manières le conducteur ne voit rigoureusement rien, et surtout pas où il va. Devant cet état de fait, la plupart se mettent en grève, mais ce n'est pas très utile parce que de toutes façons en général le bastringue est en panne. D'ailleurs le seul endroit où l'on peut marcher tranquillement en ville sans se méfier de quoi que ce soit, ce sont précisément les rails du tramway. Quand par hasard il en survient un, tout le monde se demande ce que c'est, à l'exception bien sur des malheureux qui sont montés dedans par désoeuvrement et qui en descendent par inadvertance.

Ou pour échapper aux controleurs. De toutes façons, personne ne sait où il faut prendre les billets.  Les controleurs, eux, c'est par cinq qu'ils montent, à cause de l'insécurité. Quelle idée ! S'il y avait des hooligans à Nancy, ça se saurait...

 

Commentaires

Tout cela est bien technique, je m'y perds....Si tu mettais une photo de ton corps pour nous aider à comprendre?

Écrit par : Haysi | 09/12/2006

Je suis assez d'accord avec Haysi... trop technique tout ça !

Et donc le tram il n'a jamais de problèmes de démarrage ? :)

Écrit par : Nat | 09/12/2006

@Nat & Haysi : effectivement, c'est assez technique. L'ennui, c'est précisément que tout le monde s'y perd, y compris et surtout les concepteurs du machin... Et des problèmes de démarrage il y en a, parce que un coup il est à voile, un coup il est... pas au gazogène, non, mais au colza !

- Pour les photos de mon corps valeureux, j'ai bien essayé, mais on me refuse l'autorisation de les publier parce que ça provoque inévitablement un important manque à gagner pour les Chippendales. Maintenant chaque fois qu'ils viennent à Nancy, ils se ramassent... un slip, et sans le moindre billet dans l'élastique !

Écrit par : Sergio | 09/12/2006

Sergio : le vrai problème, c'est les pigeons... Ca c'est une malédiction, les pigeons !!! Si ça se trouve, c'est leur fiente qui paralyse. C'est p't'et bien une sorte de nouvelle arme chimique inventée pour ralentir la biffe en cas d'invasion. Un blitzkrieg écolo.

Écrit par : Churchill | 09/12/2006

Bon, je recommence, vu que mon commentaire s'est perdu... ou alors j'ai été censuré !

Le problème, c'est les pigeons... Si ça se trouve, c'est leur fiente qui fait dérailler le tram. Un genre d'arme chimique qui paralyse les transports de troupes... à des dizaines de bornes de la voie sacrée !

Au Havre, on a la version anglo-marine : les mouettes !

Écrit par : Churchill | 09/12/2006

Ah je vois...cela doit faire tâche sur la place Stan...Puis un truc qui roûle au colza, ça s'encrasse ça, puis ça schlingue un peu...tout de même...

Écrit par : Sin' | 11/12/2006

@Church : ... que... les pigeons... Un quarteron de gardiens de square...

En fait on n'en a pas tellement, parce qu'ici, rien ne survit. A Lyon, peut-etre, c'est déjà quasiment subtropical. Ah la biffe, ça c'est un problème : des gens qui se déplacent à pied, on ne discute pas avec. De toutes manières les derniers qu'on a vus, c'étaient les hooligsans, et ils n'ont rien trouvé de mieux en m'apercevant que de se réfugier dans le tramway. Lequel d'ailleurs n'a nul besoin de cela pour dérailler. Parce que c'est vrai, de temps en temps il déraille ! Evidemment je n'en ai pas parlé, tellement il y a à dire...

Boap pour Verdun nous on s'inquiétait pas tellement, le seul obus est tombé dans la soupière de Louis Majorelle, un beau dimanche midi, mais par chance il était à la cuisine à ce moment-là, probablement pour picoler discrètement. Enfin, ça serait moi, ce serait ça...

@Sin : effectivement on trouve pas mal de trucs place Stan, des mariages (ah l'erreur !), des tournages de films, parfois des palmiers (sic), des présidents de diverses républiques (àh l'erreur !), des hooligans bien sur, mais le seul truc qui est toujours tombé en panne avant, c'est le tramway. Mais c'est vrai qu'avec son maudit colza, on peut le voir surgir n'importe où au ras des moustaches, le bougre !

Écrit par : Sergio | 11/12/2006

Sergio > T'as des moustaches ?

Écrit par : Churchill | 11/12/2006

Church > J'ai eu ! Et meme la barbe ! Maintenant plus rien du tout. Comme les cosaques ! Rasoir quatre lames sur l'ensemble du groin ! Et c'est bon pour le CX... Le seul truc ennuyeux, c'est que n'importe quel nain peut y arriver aussi ! Maintenant il y a la renaissance du chapeau, en Lorraine. Pas mal mais trop complexe...

- A un moment j'avais meme adopté le coupe-choux : plus fort que le monocle !

Écrit par : Sergio | 11/12/2006

Les commentaires sont fermés.