Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2016

Haïdelaïketoubi

lum19.jpg

 

Bon celle-là je l'aime bien, pas passequ'elle l'est, bien, puisqu'elle l'est pas tellement, mais parce que j'y avais marné normément. Les fractales avant même de toucher à la formule (et à l'algorithme !) on peut toujours commencer à leur faire varier les angles de manière à choper au passage des effets qui pourraient s'avérer intéressants. Après on peut aussi retoucher, et là on pourrait penser que le flou brouillasseux du fond a été fait après ; bé non, c'est bien la fractale qui voulait cela.

 

A gauche les râteliers  c'est pour nourrir les mégalodons, il y a un type qui passe avec des sacs Mac Cormick ou halor Vilmorin-Andrieux ils accourent au son. Le mégalodon c'est une sorte de grand requin blanc mais en encore plus énorme, et qui a oublié de disparaître tout au fond des fosses, comme quoi des bestiaux finalement il en reste encore pas mal... Donc là faut y aller en burkini blindé sinon i bouffe tout !

22/07/2016

Exotique

 

lum14.jpg

 

C'est là qu'on voit que la compression, c'est très méchant quand même. En TIFF ou en TGA, les dorures sont beaucoup plus jaunes genre place Stan. La compression ça la dédore, comme on disait... N'importe comment c'est comme tout on peut négocier, si on fait une compression à zéro pour cent, on aura bien une JPG, mais plus du tout compressée, ce qui fait qu'évidemment elle prendra autant de place qu'une normale.

 

Je vous raconte cela parce qu'un jour, en discutant avec un savanteau à qui j'expliquais que je sortais tout en TIFF, l'aimable mondain se mit à me dévisager avec une pitié essepécialement commisératoire :

 

- En TIFF ? Mais c'est vvvieux !

 

Tout était dans une intonnation de soixante tonnes sur le V. de vieux, et j'eus beau lui expliquer que son fameux JPG n'était autre que du TIFF, justement, mais compressé donc très hautement dégueu, je pense qu'il s'est réfugié à l'ombre des croyances ordinaires pour retrouver son identité partie en écailles comme dirait Passou.

 

Adonc le chose c'est de la bonne fractale fractalisante, on serait presque tenté de la trifatouiller encore pour voir si l'on arrive à faire mieux que suggérer des morceaux de grilles de Jean Lamour ; comme quoi la place Stan c'est un peu comme Ferdine, elle est partout si elle existait pas et caetera...

 

On peu penser aussi à des blocs de temple dans la verdure, avec le petit Malraux narrateur en culotte courte en train d'empiler les dorures dans un sac de sport, mais un à l'ancienne, cylindrique havec la cordelette sur le côté...

 

 

 

03/07/2016

SEB

metal.jpg

 

Société d'Emboutissage de Bourgogne : c'est les gars qui fabriquent les cocottes-minutes ! Ici elles sont empilées, comme du Barnery Limoges..

 

Bon je vais pas essayer d'égaler Philippe Castelli, qui aux Grosses têtes était parvenu à faire s'effondrer de rire la salle entière uniquement en se levant et s'approchant du micro, tant sa démarche, ses gestes étaient emprunts d'un mystérieux fluide qui confinait au génie ; c'est pas parce que j'ai écrit "cocotte-minute" que je vais décrire l'explosion ! Ceux qui veulent savoir n'ont qu'à essayer, faut juste coincer le bitonio qui.

 

Non là c'est de la belle ferraille elle fait ce qu'elle veut ; elle tourne on dirait. En un sens c'est comme si j'avais fait l'embrayage des "camions alu bâchés" de Peter Klasen ; Kupplung !